04 Nov

Deux journées pour mieux appréhender le risque neige et avalanche à Tarbes et Toulouse

©MaxPPP / BONNAUD Guillaume

Les premières chutes de neige significatives viennent de se produire dans les Pyrénées, il est donc temps de s’informer sur les risques avalanches pour effectuer des sorties dans les Pyrénées.

Vous pratiquez régulièrement les promenades en raquettes, le ski hors piste ou de randonnée. Deux journées sécurité neige et avalanches sont organisées en Novembre à Toulouse et à Tarbes pour les adeptes de la montagne en hiver. Des journées suivies de mise en pratique sur le terrain proposées par l’ANEMA (Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches) et le Club alpin Français.

Comment se déclenche une avalanche ? Quels sont les signes qui permettent d’évaluer l’état de la neige ? Comment décrypter le bulletin neige de Météo France ? Quels sont les gestes à faire pour sauver des vies ? Ce sont autant de questions que vous vous posez et dont les réponses sont absolument nécessaires pour préparer et décider d’une sortie en montagne en hiver. Des spécialistes en nivologie, des guides formateurs de haute montagne des gendarmes du PGHM apportent leurs expertises.

Car, la neige représente un véritable danger. Chaque année les avalanches font des victimes soit en bordure de station de ski soit en pleine montagne lors de sorties en raquettes ou à ski de randonnée. En 2018, 13 personnes sont mortes des suites d’une avalanche dans les Pyrénées.

Deux dates pour s’informer :

  • le 23 novembre à Toulouse dans les locaux de Météo France
  • le 24 novembre à Tarbes à la bourse du travail.

Inscription obligatoire. Tarif 20 euros pour les adhérents FFCAM et 25 euros pour les autres.

 

 

16 Avr

La spectaculaire vidéo d’un snowborder pris dans une avalanche dans les Pyrénées

Avalanche dans le Val d’Aran
©Capture d’images

La vidéo a été enregistrée le 13 avril, par une belle journée ensoleillée et de neige fraîche dans le val d’Aran dans les Pyrénées espagnoles. Un snowborder a réussi à « flotter » sur une avalanche dans une pente extrêmement raide. L’histoire se termine bien. Les images font froids dans le dos.

Pour l’adepte de snow free ride qu’est Aitor Aranbalza, Bilbao, installé dans le val d’Aran depuis 8 ans, où il se consacre à l’enseignement du snowboard, ce ride a été la « descente de sa vie ». En effet, pris dans une avalanche il explique qu’il a réussi à flotter sur la neige mais qu’il a eu très peur.

Les images, enregistrées par ses deux compagnons  samedi dernier, le 13 avril, expliquent qu’ils ont vu leur camarade Aitor commencer à descendre sur son snowboard et qu’une grande avalanche de plaques se déclenche sous ses pieds.

Pendant 20 secondes, Aitor est parvenue à se maintenir à la surface de l’avalanche et à s’en sortir indemne. Comme il le dit lui-même, « l’avalanche d’hier m’a presque enterré, mais j’ai réussi à flotter dessus et tout n’était que frayeur ».

Ce jour là, le risque avalanche était évalué à 2 sur 5. Pourtant le danger était bien réel.

25 Jan

Pyrénées : la sécurisation des pistes, une priorité pour la station de ski de l’Ariège d’Ax-3-Domaines

©France 3 Occitanie

Il est tombé plus d’un mètre de neige en altitude. Une aubaine pour les skieurs qui n’en attendaient pas autant mais qui ne doit pas faire oublier les dangers de la neige. Une petite avalanche s’est déclenchée à Ax-3-Domaines, sans gravité. Pour l’heure, les équipes s’activent à la sécurisation du domaine pour le week-end.

Une petite avalanche s’est produite sur une piste fermée du domaine d’Ax-3-Domaines jeudi en fin de matinée. Heureusement personne n’a été emporté. Les recherches ont mobilisé une cinquantaine de personnes. Avec les récentes chutes de neige, le risque avalanche est toujours fort. Un incident qui rappelle les risques qu’encourent les skieurs qui sortent des pistes ouvertes.
Pour limiter les risques d’avalanches, sur les pistes comme en dehors, le travail de sécurisation mobilise quotidiennement une quinzaine de pisteurs. Ils n’hésitent pas à rappeler aux skieurs les dangers du hors-piste. Avec un risque évalué à 4 sur une échelle de 5, sortir des pistes est très dangereux.

La direction de la station met tout en oeuvre pour ouvrir 100% du domaine pour le week-end.

Voir le reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol :

24 Jan

Pyrénées : accès vers l’Andorre fermés et équipements spéciaux obligatoires

©DIRSO 09 Carrefour de la Croisade (1790m) jeudi 24 janvier 9h30

Bien que l’alerte orange avalanche a été levée sur les Pyrénées, les conditions de circulation restent néanmoins très difficiles. Il est impossible d’accéder en Andorre. Et les routes pour accéder aux stations de ski et aux cols sont enneigées. Les équipements hivernaux sont indispensables.

Les cumuls de neige étaient déjà très importants mercredi. Dans la nuit, ils ont encore augmenté. Le vent d’ouest a entraîné la formation de congères.Conséquence, les routes vers l’Andorre, la RN20 (Ariège) et la RN320 (Pyrénées-Orientales) sont interdites. Les voitures sont stoppées à l’entrée nord du tunnel ou à La Vignole du côté cerdan. Le risque d’avalanche reste toutefois très fort dans le massif. le tunnel du Puymorens est fermé dans les deux sens en raison de tir de déclenchement d’avalanche.
On le voit sur les images les quantités de neige.

Dans les Hautes-Pyrénées, c’est la RD918 entre Gripp et la station du Grand Tourmalet côté La MOngie qui est fermée jusqu’à nouvel ordre, en attendant que des actions de déclenchement d’avalanche aient été menées par les services de viabilité des routes. En ce moment dans le secteur d’Hautacam entre autres.

Sur l’ensemble du réseau routier des opérations de déneigement et de salage sont en cours.
La station de Luz Ardiden (65) prévoit de rester fermée pour la journée.

30 Mai

Pyrénées : une grosse avalanche coupe le sentier entre Cauterets et le refuge d’Iléou

@PGHM Pierrefite Nestalas

Une importante avalanche s’est produite entre le parking de la station de Cauterets et le refuge d’Ilhéou. Le sentier est enseveli. Aucune personne n’a été emportée.

Un témoin a signalé l’avalanche. Les gendarmes du peloton de gendarmerie de haute-montagne de Pierrefitte Nestalas ont immédiatement engagé des recherches pour vérifier qu’aucune personne ne se trouvait sous la coulée. Un témoin sur place a pu confirmer qu’il n’y avait personne sur les lieux au moment du déclenchement.

Les gendarmes ont aidé les randonneurs présents à franchir la coulée dont les dimensions sont conséquentes 80 m de large, 800 m de long et 3 m d’épaisseur, et à regagner la vallée en sécurité.

Les gendarmes en profitent pour rappeler les conseils de prudence aux randonneurs. Les risques d’avalanche sont encore forts en raison de l’importance de l’enneigement en altitude et des conditions météo dégradées des derniers jours.

Rappel : En cette période de l’année, la surprise vient souvent de très haut.
En effet les pentes de haute altitude sont encore chargées de neige et l’absence de regel favorise le déséquilibre et la mise en mouvement de plaques de neige. Souvent accompagnées de roches et de terre ces avalanches sont redoutables et peuvent occasionner de lourds dégâts.
Il suffit de faire preuve de vigilance sur les chemins de randonnée situés en fond de vallon bordés de pentes d’altitude.
Mettre de l’espace entre les randonneurs, être vigilant en surveillant les pentes surplombantes. Donner son itinéraire à une personne de confiance avec une heure de retour approximative.
La mise en mouvement de l’avalanche peut être lente et permettre la fuite en latéral. Elle est très souvent accompagnée d’un fracas important qui doit vous mettre en éveil.
Rester attentif et vigilant, profitez de la montagne en faisant preuve d’observation et de bon sens.

17 Avr

Avalanches de neige humide : un risque en hausse jusqu’à la fin de la semaine

Archives
cc Nicolas Vigier

Météo France met en garde les randonneurs (à ski ou en raquettes) sur les risques importants liés aux avalanches. L’enneigement est encore très important pour la période de l’année et même si la fonte printanière a débuté le danger est bien présent. Les Pyrénées-Orientales et l’Andorre sont en alerte de niveau 4.

Malgré le beau temps et des températures en hausse la possibilité de déclenchement d’avalanche est assez élevé. Météo France redoute quelques départs de grosses avalanches. Certaines se sont déjà produites comme on peut le voir sur les vidéo près du lac de Soulcem en Ariège ou dans le parc National d’Ordesa en Espagne. Et d’autres vont probablement se produire.

L’échelle de risque est de niveau 3 (sur l’échelle qui compte 5 niveaux) sur une grande partie de la chaîne.Un risque marqué qui devient plus élevés sur la partie la plus orientale de la chaîne (Pyrénées-Orientales et Andorre) où Météo France qualifie le risque de fort. Un niveau qui devrait se maintenir quelques jours tant que le travail de purge naturelle ne se produise.

Des avalanches de neige humide

L’humidification de la neige va gagner progressivement en altitude et concerner plus de versants.
Après un bon regel nocturne de la neige, le risque de départ spontané d’avalanches de neige humide augmentera rapidement en journée. Dans quelques couloirs d’avalanches, elles pourraient prendre de l’ampleur en emportant toute la neige en place et parfois descendre jusqu’aux zones basses peu enneigées.
L’enneigement est en effet encore très épais à des altitudes modestes sur les Pyrénées. Ici la vidéo d’une avalanche dans le secteur d’Arinsal en Andorre.

Randonneurs, pour préparer vos itinéraires, informez-vous sur les conditions de neige et d’avalanche. Les bulletins de Météo-France par massif sont disponibles sur le site Internet et les applis mobiles de Météo-France, dont MétéoSki. Pour les conditions plus locales, vous pouvez également vous informez auprès des professionnels (services des pistes en station de ski, guides de montagne, gardiens de refuge, …).

12 Avr

A Ordesa (Pyrénées espagnoles), une vidéo montre la purge naturelle des couloirs d’avalanche

Fin de la coulée dans le Parc National d’Ordesa (Espagne)
Capture image vidéo

Les cimes et les crêtes des Pyrénées sont encore bien enneigées. Avec les chutes de neige le cumul augmente en altitude. Mais au printemps la neige est plus lourde et dévale par les couloirs en grosses coulées impressionnantes. Sur cette vidéo, l’avalanche s’est produite le 9 avril dans le Parc National d’Ordesa (Espagne).

Heureusement, il n’y avait personne aux alentours. La coulée est partie de la crête et s’est engouffrée dans le couloir. La neige s’est écoulée pendant plusieurs minutes dans un bruit assourdissant dévalant les centaines de mètres jusqu’au parking de la prairie d’Ordesa. Lieu de départ des randonnées dans le parc.

Le même jour une grosse avalanche se déclenchait sur le versant français des Pyrénées au-dessus d’Auzat dans l’Ariège. Un randonneur présent sur les lieux a eu le réflexe de la filmer avec son téléphone portable. La quantité de neige encore présente à mi-avril sur la chaîne n’est pas stable. Plusieurs jours de purge naturelle seront encore nécessaires pour que la montagne soit moins dangereuse.

Voici les images publiées sur la page facebook ordesa.com.

11 Avr

La neige tombe à nouveau sur les Pyrénées, le risque d’avalanche grimpe

Avalanche
©MaxPPP / Dominique André

Comme prévu le neige tombe à nouveau sur la chaîne des Pyrénées. Il s’agit d’un nouvel épisode intense qui va apporter jusqu’à 60cm de neige à 1800m d’altitude. Les chutes de neige devraient se poursuivre jeudi. Le risque d’avalanche remonte.

Alors que la saison de ski est en passe de se terminer, les flocons ne cessent de tomber. Ce mercredi et jusqu’à jeudi, un épisode intense de précipitations est annoncé, et doit apporter un important cumul de neige fraîche : une cinquantaine de cm à partir de 1800m d’altitude et plus de 1m au-dessus de 2000m. La limite pluie neige évoluera entre 1200 et 1600m en fonction des secteurs.

Pour rappel, le manteau neigeux qui n’a cessé de grossir au fil de l’hiver en raison de chutes de neige fréquentes est remarquablement excédentaire. Des coulées spontanées se déclenchent, comme on a pu le voir sur les images tournées dans le secteur d’Auzat (09) par un promeneur.

Le risque qui est resté marqué va passer dans les heures qui viennent à fort, sur les Hauts-Pyrénées, en Haute-Garonne dans le secteur du Luchonnais et dans les Pyrénées-Atlantiques. Il est recommandé d’éviter toutes sorties en montagne.

La circulation est difficile sur les routes de montagne

Pour atteindre les cols, les stations de ski, les équipements spéciaux sont actuellement indispensables. C’est le cas notamment en Ariège avec un accès difficile vers l’Andorre ou le passage par le tunnel de Bielsa.

Le col de la Pierre Saint-Martin est actuellement fermé à la circulation.

10 Avr

En vidéo, une impressionnante avalanche se déclenche au-dessus du lac de Soulcem dans la Haute-Ariège

Avalanche Soulcem

Des tonnes de neige de terre et de pierre se sont décrochées d’un couloir d’avalanche situé en amont du lac de Soulcem (1500m d’altitude) dans l’Ariège. Les images sont impressionnantes, il faut y ajouter le son pour se rendre compte de l’ampleur de l’avalanche dont les images ont été publiées lundi.

Autour de lac de Soulcem, se trouvent plusieurs couloirs qui se purgent au fur et à mesure de la saison.

Les chutes de neige suivies de périodes de redoux se suivent depuis plusieurs semaines. S’ajoute à cela, les énormes quantités de neige qui s trouvent encore au-dessus de 2000m. De la neige qui devient plus lourde plus humide au fur et à mesure que la saison avance. C’est ce qui vient de se passer. Le déclenchement de l’avalanche se fait naturellement quand la neige se transforme. Les tonnes de matériau se sont déversés dans le lac. La retenue d’eau artificielle dont le volume de retenue 29.30 hm3 reçoit chaque année à la fonte des neige des quantités importantes de divers matériaux naturels qui déboulent depuis les hauteurs.

05 Avr

Prudence dans les Pyrénées de nombreuses avalanches vont encore se produire

©France 3 Occitanie

Il y a encore beaucoup de neige sur les hauteurs des Pyrénées. Et avec un risque de déclenchement d’avalanches estimé à 3 par les spécialistes montagne de Météo France, faire du ski de randonnée est toujours potentiellement dangereux.

Malgré tous les équipements et tous les renseignements mis à disposition des skieurs hors piste, le nombre d’accident et de morts a été particulièrement élevé depuis le début de la saison hivernale. 13 personnes sont mortes ensevelies sous des avalanches. Les rescapés mettent leur survie sur le compte de la chance plus que de l’expérience.

Mi-avril, les cumuls de neige sont importants et les skieurs de randonnée seront encore nombreux à arpenter les pentes. Or, le risque est encore là. Car les couloirs ne sont pas encore stabilisés. La purge naturelle se fait progressivement. Mais ne prévient pas.

Ecoutez le témoignage d’une victime d’avalanche qui a eu de la chance dans le reportage de Thierry Sentous et Emmanuel Fillon :