08 Déc

Sécurité neige et avalanche : deux journées pour s’informer à Tarbes et Toulouse

©MaxPPP / DOMINIC STEINMANN

©MaxPPP / DOMINIC STEINMANN

Pour la 7ème année consécutive l’ANENA (Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches) et la FFCAM (Fédération française des clubs alpins) organisent, en partenariat avec Météo-France, deux journées « Sécurité neige et avalanche » les 9 et 10 décembre.

    • le 9 décembre 2017 à Tarbes (Hautes Pyrénées) à la bourse du travail
    • le 10 décembre 2017 à Toulouse (Haute Garonne) à l’ISCOM
Deux journées d’information à destination de ceux qui pratiquent la montagne en hiver. La saison démarre tout juste est déjà plusieurs accidents se sont produits dans  les Alpes et dans les Pyrénées. Dimanche 26 novembre un skieur de randonnée a eu l’épaule luxée et des contusions multiples, suite à une avalanche qu’il a déclenché avec deux compagnons versant Nord du Pic de Piau (altitude 2450 mètres).

Comment se déclenche une avalanche ? Quelle attitude adopter en cas d’accident ?

Comment et pourquoi se déclenche une avalanche ? Comment lire un bulletin d’estimation du risque d’avalanche (BRA) ? Quels sont les gestes qui peuvent sauver ou secourir ? Quelles sont les dernières nouveautés en matière de détecteur de victime d’avalanche ? Des thèmes qui seront abordés lors de ces journées. Guides, instructeurs fédéraux, secouristes professionnels et spécialistes des avalanches à Météo-France interviendront sur ces différents sujets.

De grosses chutes de neige sont attendues dès ce week-end sur les Pyrénées. La neige fraîche instable est potentiellement très avalancheuse. Renseignez auprès de Météo France ou de professionnels de la montagne pour connaître les risques.

29 Nov

Ariège : il descend le Mont Valier à VTT et c’est très très impressionnant !

Descente du Mont Valier ©Alexis Righetti

Descente du Mont Valier
©Alexis Righetti

La vidéo est impressionnante et les images sont à couper le souffle. Alexis Righetti, rider VTT de l’extrême, a réussi son pari descendre le Mont Valier (2838m) à VTT. Deux jours d’efforts en compagnie de 2 équipiers retracés dans une vidéo mémorable.

Pour une telle « expédition », car il s’agissait d’une première, il a fallu préparer les vélos (remise en état, adaptation, et vérification de leur bon fonctionnement), anticiper les besoins en matière de nourriture et d’équipement. Car ce sont presque deux mille mètre de dénivelés à avaler en montant en portant le vélo et autant pour la descente. Fin octobre les conditions météo étaient réunies.

Alexis Righetti (de Toulouse), Fanny Boissieras (de Saint Lary Soulan), Dimitri Garnier (de Champagne Ardennes) se sont lancés dans ce défi sportif, technique et engagé. Un défi réussi et spectaculaire dont Alexis Righetti a fait un film. Le voici :

Le rider de l’extrême n’en est pas à son premier essai. Eté comme hiver, sur son vélo tout terrain, il parcours son terrain de jeu favori, les Pyrénées.

28 Nov

Le ski de randonnée a débuté dans les Pyrénées, malgré le faible enneigement le risque d’avalanche existe

Ski hors piste cc : Sébastien Bucci

Ski hors piste
cc : Sébastien Bucci

La saison de ski de randonnée  ou hors piste débute tout juste dans les Pyrénées et déjà un premier accident s’es produit dans la vallée d’Aure. La préfecture des Hautes-Pyrénées rappelle aux amateurs de ski en milieu non sécurisé que le risque d’avalanche est toujours présent.

Dimanche, en début d’après midi, un skieur de randonnée a eu l’épaule luxée et des contusions multiples, suite à une avalanche qu’il a déclenché avec deux compagnons versant Nord du Pic de Piau (altitude 2450 mètres), indique la préfecture des Hautes-Pyrénées sur sa page facebook.

Un des risques majeurs en ski de randonnée est le déclenchement d’ avalanche, notamment quand le manteau neigeux est instable. Les conditions sont parfois difficiles à évaluer même pour les plus aguerris. Voici les recommandations des CRS de montagne.

Les CRS de montagne vous recommandent de redoubler de vigilance. Malgré un faible enneigement, le risque d’avalanche subsiste : le vent de ces derniers jours et les températures négatives sont propices à la formation de couches fragiles à l’origine de la formation de « plaques » à vent.

Le risque est de se faire ensevelir mais également de heurter des rochers, voire de sauter une barre rocheuse.

N’oubliez pas, en particulier en ce moment, de vous munir de crampons, piolet, et tout au long de l’hiver, d’être équipé d’un détecteur de victime en avalanche, d’une pelle et d’une sonde. Profitez de ce début de saison pour vous exercer.

Avant de partir, il est recommandé de se renseigner. Vous pouvez appeler les CRS / PGHM au 05 62 92 41 41 dans les Hautes-Pyrénées au 05 61 64 22 58 dans l’Ariège.

Dans le courant de la semaine des chutes de neige sont annoncées. En fin de semaine, la tentation sera forte de partir en montagne. Il faudra faire preuve de beaucoup de prudence et parfois renoncer car le manteau neigeux quand il est récent n’est pas encore stabilisé et peut se décrocher à tout instant.

 

 

27 Nov

Pyrénées : en attendant la neige

Lac de Payolle ©France 3 Occitanie

Lac de Payolle
©France 3 Occitanie

Dans les Pyrénées, au mois de novembre commence le long décompte des jours l’avant l’arrivée de la neige en quantité suffisante pour s’adonner aux plaisirs de la glisse. Chacun à sa manière profite de l’installation progressive de l’hiver.

Luge improvisée sur de l’herbe givrée sur le magnifique site de Payolle encore balade photographique pour capter la lumière et les effets de couleurs entre verdure et sommets enneigés ou bien ski de randonnée pour ceux qui ont les jambes qui picotent. Les activités possibles en ces jours d’attente sont multiples et variées. Car la neige est attendue avec impatience par les petits et es grands.

Les stations en profitent pour faire tourner les canons à neige en toute tranquillité et achever la prépartion des installations pour l’accueil du public. La saison d’hiver prend son vrai départ ce samedi 2 décembre pour la plus grande partie des stations de ski dans les Pyrénées.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon se sont rendus au lac de Payolle et au Grand Tourmalet pour prendre la température quelques jours avant le top départ de la saison de ski :

23 Nov

Le Pic du Midi propose la compétition de biathlon la plus haute d’Europe pour le Téléthon

©MaxPPP CHRISTIAN BRUNA

©MaxPPP CHRISTIAN BRUNA

Le Téléthon monte à 2877m cette année. Une compétition de biathlon ouverte à tous sera organisée au Pic du Midi lors de deux jours de festivités (8 et 9 décembre) dont une partie des bénéfices sera reversée au profit de la recherche contre les maladies génétiques.

Deux jours de défis et de découvertes (vendredi 8 et samedi 9 décembre) seront proposés aux visiteurs du Pic du Midi pour soutenir le Téléthon 2017. Parmi les moments forts, une compétition de biathlon sera ouverte au grand public, convié à se tester sur l’un des 5 pas de tir qui seront installés à 2877m. Ce qui en fait l’épreuve de Biathlon jamais réalisée en haute altitude en Europe.

Cette initiative est le résultat d’un projet mené par la Mairie de Bagnères de Bigorre, le Pic du Midi, l’Observatoire Midi Pyrénées et le Comité Départemental des Sports des Hautes-Pyrénées.

Les visiteurs auront aussi le privilège de pénétrer dans certaines coupoles astronomiques habituellement fermées au public et d’assister en toute fin des festivités à un lâcher de ballons biodégradables en signe amical à tous les malades et à tous ceux qui en souffrent indirectement.

Une partie des bénéfices des deux journées sera reversée au Téléthon 2017. 

16 Nov

Le pyrénéiste Romain Da Fonseca se prépare à faire la traversée des Pyrénées avec des chiens de traîneau

tarbes_chiens_traineau_rush-00_11_03_19

Il s’est fait connaître durant l’été 2014 par une originale traversée des Pyrénées avec l’ascension des 212 sommets à plus de 3.000 m d’altitude de la chaîne. Romain Da Fonseca repart à l’assaut des montagnes mais accompagné cette fois par des chiens de traîneau. Son projet : réaliser cette nouvelle traversée en plein hiver et avec des passages en haute montagne.

Ils sont 8, 8 huskys de Sibérie et chacun dispose d’un petit compartiment dans la voiture de Romain Da Fonseca. L’alpiniste, plus justement le pyrénéiste, transporte sa meute, quelques kilomètres pour rejoindre une petite route de montagne. L’heure est à la préparation et à l’entraînement avant le grand départ prévu en février 2018. Il se donne un mois pour parcourir les 900 kms de son itinéraire.

L’idée c’est de partir de la plage d’Hendaye sur le sable, traverser la ville, rejoindre la montagne et ensuite passer par des cols assez hauts jusqu’à 3.000 m et d’arriver jusqu’à la plage de Banyuls.

Le voyage sera scindé en étape de 30 kms par jour dans les passages les plus élevés, au centre des Pyrénées jusqu’à 80 km pour les parties roulantes, les arrêts en raison du mauvais temps.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon ont assisté à l’un de ses entraînements :


Romain Dafonseca prépare sa traversée des Pyrénées avec des chiens de traîneau.

19 Oct

La neige fait son retour sur les plus hauts sommets des Pyrénées

©Webcam Pic du Midi 19/10/2017

©Webcam Pic du Midi 19/10/2017

La neige a fait son retour dans la nuit de mercredi à jeudi sur les plus hauts sommets des Pyrénées. Les flocons sont descendus jusqu’à 2500m d’altitude environ. Alors que les stations de ski prévoient si les conditions d’enneigement le permettent une ouverture dans un mois pour les premières.

Ce n’est pas encore l’arrivée de la neige en grande quantité, mais les amateurs de sports de glisse peuvent se frotter les mains. Car à environ un mois de l’ouverture annoncée de la saison de ski, il est temps que les températures baissent et qu’il y ait plus de précipitations. Après plusieurs semaines de temps quasi estival chaud et sec, cette couche de neige va contribuer à rafraîchir les sols.

Pour preuve, voici quelques photos

Du côté de l’Andorre et des Pyrénées catalanes

Le Pic du midi recouvert d’un léger manteau blanc

12 Oct

Le parc National des Pyrénées fête ses 50 ans, retour sur un demi-siècle au service de la nature

Cirque de Troumouse © Patrice Hauser / MAXPPP

Cirque de Troumouse
© Patrice Hauser / MAXPPP

Cette année, on fête le cinquantième anniversaire du Parc National des Pyrénées. Créé pour protéger la faune et la flore de l’activité humaine, il abrite plus de 4000 espèces animales différentes. On y trouve les plus hauts sommets des Pyrénées françaises et plus de 200 lacs d’altitude qui attirent un million de visiteurs chaque année.

Pyrénées, une chaîne en or massif 

Le bouquetin Ibérique est de retour alors qu’il avait disparu depuis le début du XXe siecle. Le Gypaete Barbu se reproduit à nouveau dans la vallée de Luz. 90 % de la flore Pyrénéenne est conservée sur les 250 000 hectares du Parc. Les objectifs premiers de préservation sont bien atteints, mais depuis 1967 perdurent les tensions entre Etat et vallées sur la gestion du Parc. Le demi-siècle du Parc National des Pyrénées reflète nos débats sur quelle place à accorder à la nature dans nos régions.

Reportage de Marc Raturat, Emmanuel Fillon et Sophie Le Beon

05 Oct

Pyrénées : des chantiers d’insertion en altitude dans le Val d’Azun pour réhabiliter le patrimoine pastoral

Chantier d'insertion dans le Val d'Azun ©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Chantier d’insertion dans le Val d’Azun
©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Le Parc National des Pyrénées fête ses 50 ans cette année. 50 ans consacrés à la protection de l’environnement  Mais le Parc mène aussi d’autres missions, comme des chantiers d’insertion, avec des jeunes éloignés de l’emploi. Exemple au dessus du lac d’Estaing dans le Val d’Azun (65).

Ils sont plus habitués aux tours en béton qu’aux bivouacs en montagne. Trois jeunes d’une vingtaine d’année participent à la réhabilitation de la toue de Cétira et du Liantran deux abris à 1600m d’altitude qui servaient à protéger les bergers. Les deux chantiers situés en zone pastorale dans le Val d’Azun visent à restaurer les cabanes qui le cas échéant pourront servir d’abris aux randonneurs en cas d’intempéries.
Ils sont le fruit d’un partenariat entre  le Parc National des Pyrénées, la maison de la Montagne de Pau et le SIVOM de Labat de Bun.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon se sont rendus sur place :

Pyrénées : des chantiers d’insertion sociale pour les jeunes en altitude

Chantier d'insertion en Val d'Azun © Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Chantier d’insertion en Val d’Azun
© Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

En vallée d’Ossau sur la commune de Bilhères-en-Ossau, un lavoir et un abreuvoir ont également été rénovés pendant l’été 2017.

03 Oct

Des Pyrénées à la Méditerranée en courant, 4ème édition de l’ultra trail 100 Miles Sud de France

©100 Miles Sud de France

©100 Miles Sud de France

Le trail des 100 miles Sud de France a pour originalité son parcours. Au départ de Font-Romeu à 1800m d’altitude dans les Pyrénées, il relie en 165km de sentier et 8000m de dénivelé la plage de la Méditerranée d’Argelés sur mer à 0m d’altitude. Pour cette 4ème édition (6 au 8 octobre), 750 trailers du monde entier seront au départ.

Du 6 au 8 octobre 2017, va se dérouler la 4e édition de la course à pieds « 100 Miles Sud de France« . Un ultra trail dont le tracé part des Pyrénées pour rejoindre 165km plus loin la Méditerranée, en avalant 8000m de dénivelé positif. Un parcours exigeant le long du GR10 et au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes.  Les 750 traileurs prendront le départ vendredi 6 octobre à 10h, à 1800 mètres d’altitude à Pyrénées 2000 (Font-Romeu), pour arriver 24h plus tard – pour les meilleurs – aux pieds de la chaîne des Albères, sur la plage d’Argelès-sur-Mer.

Petit aperçu des paysages et de l’ambiance de la course :

Quelques chiffres :

La course est désormais intégrée à l’Ultra Mountain National Tour (UMNT – un circuit de référence national d’ultra trail). Il connaît un engouement de plus en plus fort. 100 à 150 nouveaux coureurs s’inscrivent chaque année. Parmi les 750 participants, 80% sont non-originaires du département des Pyrénées Orientales. Courent ensemble une centaine de coureurs étrangers de 17 nationalités prendront le départ.

Le record de la course appartient à l’aveyronnais Emmanuel Ripoche qui a bouclé en 2016 le circuit en moins de 24 heures (23h54’09″) – un record sur le 100 Miles Sud de France.

En parallèle de la course principale de 165km, deux parcours plus courts sont proposés : La Grande Traversée Sud de France (112 kilomètres au départ de Vernet-les-Bains) et La Traversée Sud de France (75 kilomètres, au départ d’Arles sur Tech). Le 100 Miles Sud de France est aussi une affaire d’équipes ! 25 équipes courront le 165km et le 112km en Relais Trio.

Les premiers coureurs sont attendus à Argelès-sur-Mer dès le samedi 7 octobre dans la matinée. Les derniers devraient, quant à eux, franchir la ligne dimanche 8 octobre vers 10h, après 48h d’effort.