04 Sep

Vidéo : la descente vertigineuse à VTT d’un couloir dans les Pyrénées espagnoles

©Alexis Righetti

Cela paraît impossible. Un couloir de 500m de dénivelé pour une pente inclinée à plus de 45° dans les Pyrénées espagnoles. Alexis Righetti, le rider VTT de l’extrême a réussi cette descente impressionnante grâce à sa maîtrise parfaite du vélo.

Ce nouveau ride d’Alexis Righetti, habitué des situations extrêmes, est exceptionnel a plus d’un titre. Le lieu, les arêtes de Penticosa (sur le versant sud espagnol des Pyrénées) qui sont sauvages et brûlantes en été. Mais aussi, la raideur du couloir, et les pierres instables prêtes à se propulser vers le bas à tout moment.

Un couloir perché 500m au dessus du lac Ibon de Plan; qu’il a fallu d’abord gravir en portage.

Sensations fortes et sueurs froides dans le film du rider qui avant de s’élancer nous explique la complexité de sa préparation :

L’ équipe du ride réalisé fin juillet était composée d’ Alexis Righetti, Dimitri Garnier et Fanny Boissieras, qui accompagnait à pied.

28 Août

Immersion dans la vie des bouquetins des Pyrénées en vidéo

Capture d’images

Ce sont des instants magiques que Jean-Paul Crampe, membre du Parc National des Pyrénées, nous invite à découvrir. Des images qu’il a tourné au cours de ses opérations de surveillance de la population des bouquetins des Pyrénées. Comment la maman cabri, s’en sort avec sa progéniture ? Immersion et explications.

Si par hasard vous avez la possibilité d’observer les bouquetins réintroduits dans les Pyrénées, vous tomberez peut-être sur une séquence familiale comme celle qui est proposée dans ce film. Mais vous n’en comprendrez peut-être pas tous les détails. Avec cette vidéo, on apprend comment une maman bouquetin gère sa petite famille. Une organisation qui n’est en rien laissée au hasard et qui donne la priorité au plus petit, au plus fragile.

Les bouquetins des Pyrénées sont issus de la réintroduction de bouquetins ibériques. Trois secteurs de la chaîne ont fait l’objet de réintroduction depuis 2014 (Cauterets, Gavarnie et Haute-Ariège). Plusieurs années après leur arrivée les animaux se portent bien. Chaque année apporte de nouvelles naissances (3 naissances en 2015, 20 en 2016 et 35 au moins en 2017). Aujourd’hui les deux foyers principaux comptent un peu moins d’une centaine d’individus.

27 Août

Un nouvel espace naturel transfrontalier est né : le Parc Pyrénéen des trois nations

©Alain Baschenis. Parc naturel régional de Pyrénées Ariégeoises (France).

Vendredi 24 août les représentants de France, d’Andorre et d’Espagne ont acté la création d’un nouveau parc pyrénéen. Il s’agit de la réunion de parcs naturels déjà existants sous l’appellation « Parc Pyrénéen des trois nations » pour mieux protéger et promouvoir ce territoire de haute montagne, l’un des plus vastes d’Europe.

Le ministre catalan des territoires et du développement durable, les maires de la Massana et d’Ordino et le président du Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises ont signé le protocole qui permet la création d’une marque d’identité commune pour un des espaces protégés inter frontaliers, les plus vastes d’Europe. Il comprend le Parc Natural de l’Alt Pirineu, le Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises et les Parcs Naturels Communaux de la Vallée de Sorteny et de la Vallée de la Comapedrosa.  Il compte plus de 428 700 hectares et 158 communes : 15 en Catalogne, 2 en Andorre et en 141 en France.

Les trois pays se sont communément engagés à mener des actions de promotion touristiques et de dynamisation du territoire et à collaborer pour protéger le patrimoine naturel.

Le projet avait été initié par le pyrénéiste ariégeois, Michel Sébastien, il a mûri pendant plus de 9 ans. Ce 24 août, l’acte de sa création a été formalisé au Centre d’Interprétation du Parc naturel de Comapedrosa à la Massana (Andorre). Le projet fait partie du programme Interreg POCTEFA GREEN dans lequel les différents parcs participent pour mettre en place les réseaux des Parcs Pyrénéens.

Vers une candidature à l’UNESCO

Parmi les actions futures, les représentants du parc vont étudier de l’opportunité de monter une candidature commune à l’UNESCO pour obtenir le classement de Réserve de biosphère transfrontalière, un cas jusque-là inexistant dans les Pyrénées.
Ce nouvel espace comprend des territoires sauvages parcourus par les amoureux de la nature et de la montagne comme  le Mont Valier, Bonabé, le Port de Salau, le Mont Rouch, Noarre, le Port du Marterat, le Certascan, le pla de Boavi, le cirque de Cagateille, la cascade d’Ars,  le Port de Bouet, la vallée du Soulcem, le cirque de Baiau, la Comapedrosa et la vallée de Sorteny. Et aussi les sommets du massif de la Pique d’Estats (3.143 m), le Montcalm (3.077 m) et le Pic de Sullo (3.073 m).

Voir le reportage de Jeoffrey Berg et Pascal Dussol :

31 Juil

Après le passage du Tour de France, le col du Portet se partage entre randonneurs et cyclistes amateurs

Cohabitation entre cyclistes te randonneurs au col du Portet
©France 3 Occitanie

Mercredi dernier, les coureurs du Tour de France grimpaient le col du Portet pour une arrivée inédite à 2200 mètres d’altitude. La route jusqu’au sommet a d’ailleurs été aménagée pour l’occasion. Mais que va devient le col désormais ?

5 jours après le passage du Tour de France, il reste encore quelques traces. Mais, la montagne reprend ses droits. Et le revêtement « tout neuf » du col du Portet (2215m) attire désormais un nouveau public. L‘endroit est devenu un  « spot » pour les grimpeurs à vélo, déjà en nombre dans les Hautes-Pyrénées, à la conquête des cols mythiques.

Si la destination est nouvelle pour les cyclotouristes, elle l’est moins des randonneurs, nombreux à partir du col pour se balader dans le secteur du Néouvielle. Et le bitume, ils apprécient moins, préférant les sentiers de pleine nature.
Alors, pour protéger le site d’une trop forte affluence, la mairie de Saint-Lary va mettre en place un système de régulation. A partir du 1er août, les voitures seront interdites sur les pentes du col entre 10h et 16h.

Maria Laforcade et Régis Cothias sont allés à la rencontre des visiteurs :

23 Juil

Une cabane de berger installée seulement pour l’été au coeur du Parc National des Pyrénées

Hélitreuillage de la cabane du berger dans la vallée de Gaube
©Régis Cothias / France 3 Occitanie

Une cabane a été héliportée à 2.600 m d’altitude dans le Parc National des Pyrénées pour faciliter la surveillance d’un troupeau de brebis en estive. Rien de luxueux, juste le strict nécessaire pour le berger et aussi un refuge en cas de mauvais temps.

800 kg pour cet abri hissé jusqu’à 2.600 m dans la vallée de Gaube en plein coeur du territoire du Parc National des Pyrénées, un secteur bien connu des randonneurs.
Pendant des décennies des « cadets » de famille s’occupaient des troupeaux en estive dans des conditions difficiles. Parfois, un simple abri de pierre, au mieux une cabane sombre pour passer l’été. En 2018, la présence des troupeaux en estive et le maintien de paysages ouverts grâce au pâturage des bêtes, passent par des conditions de confort minimales.

Reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon lors de l’opération d’hélitreuillage de l’abri :

Dans les Pyrénées, l’Andorre allie nature, culture et shopping

©EG / France 3 Occitanie

L’Andorre est une petite principauté des Pyrénées. 468km2, 78.000 habitants, des clichés et des investissements massifs pour attirer les touristes. Le pays mise sur ses atouts : la nature sauvage, sa fiscalité avantageuse et aussi la création d’événements et des structures attractives.

Une petite principauté pyrénéenne mais une économie très dynamique et depuis quelques années, c’est le tourisme qui est l’objet d’investissements massifs. Une création a même été commandée au Cirque du Soleil pour inciter les touristes à passer quelques jours en Andorre.

Parmi les autres moyens pour attirer les touristes, l’Andorre mise sur sa nature sauvage. Une nature que de nombreuses familles ont choisi pour passer leur vacances.

L’Andorre cherche à séduire une clientèle familiale. Pour cela elle développe les parcs à thèmes et à sensations fortes et met en avant des pans de son histoire comme son passé minier.

L’Andorre c’est aussi le paradis du shopping. Le petit pays est le paradis de certains achats à bas coût, avec certaines restrictions. Un tourisme qui pèse lourd dans l’économie.

Un feuilleton signé Amelie Poisson et Mariette Guinet.

 

13 Juil

Video – Dans les Pyrénées, explosion de fleurs sauvages

Le lys Martagon
©France 3 Occitanie

Avec quelques semaines de retard en raison des conditions climatiques chaotiques passées, les estives sont en ce moment couvertes de fleurs sauvages. Formes, couleurs, arômes, elles font le plaisir des randonneurs par leur beauté et leur diversité.

Au même titre que la faune, la présence en abondance de fleurs sauvages en début d’été sur les estives des Pyrénées est le signe d’une nature saine et préservée. En ce moment dans le massif du Tabe, près des Monts d’Olmes en Ariège, le spectacle est magnifique, entre gentianes, lys et arnicas ou rhododendrons, on peut assister à un festival de couleurs. Un spectacle éphémère dont il faut vite profiter avant que la chaleur ne vienne le dessécher et en ternir l’éclat.

Ali Martinky et Pascal Dussol sont partis en randonnée avec Alain Rivière, éleveur aux Monts d’Olmes :

12 Juil

Un loup photographié dans les Pyrénées béarnaises ?

©FTEM

Le cliché est rare mais bien réel. Un animal ressemblant à un loup a été pris en photo le 29 juin dernier vers 5h du matin avec un appareil automatique installé dans un arbre. La photo a été publiée par des éleveurs exaspérés comme preuve de la présence du prédateur.

Un appareil automatique placé à un carrefour entre le Port de Castet, le Port de Béon et Jaout dans le Béarn est à l’origine de la photographie. On y voit nettement un canidé dont les caractéristiques physiques évoquent un loup. Cependant, la photo seul ne permet pas d’affirmer qu’il s’agit d’un loup. Il pourrait s’agir d’un hybride. Des analyses ADN effectuées par un technicien de l’Office national des forêts et de la chasse doivent permettre d’apporter des premières réponses.

Plusieurs attaques de troupeaux ont eu lieu dans le secteur. Les éleveurs exaspérés ont diffusé le cliché pour alerter sur la possible présence du loup dans les Pyrénées.

Vidéo – VTT free ride au pla de Soulcem dans l’Ariège

Capture images vidéo

Pour son dernier ride VTT dans les Pyrénées, Alexis Righetti est parti en solo tester le Port des Bareytes depuis le pla de Soulcem en Ariège. Tentative concluante, mais réservée à des vttistes aguerris. En effet, la descente se fait terrain très complexe et en zone sauvage.

Rien n’arrête Alexis Righetti dans son exploration de free rider à vélo. Il expérimente de nombreux terrains de jeu. Fin juin, c’est en Ariège sur sur le site Soulcem et l’un des ports qui surplombe le vallon. Un décor de rêve avec des ruisseaux chargés en eau de fonte et des fleurs à profusion.

Récit d’Alexis Righetti que nous suivons dans ses aventures sportives dans les Pyrénées :

11 Juil

Pyrénées : la folle descente d’un skieur en Andorre

Capture image vidéo

Encore un free rider qui ne recule devant aucun défi. Il descend à ski une langue de neige étroite et raide. Avec 40 à 60cm de largeur, il fallait être un acrobate pour se maintenir sur la neige et réussir à maîtriser sa vitesse. L’exercice est un peu fou. Cela s’est passé en Andorre ce début du mois de juillet.

Il ne s’agit pas d’un exploit mais d’un exercice périlleux, la chute peut se produire à tout instant, réservé à des skieurs qui n’ont peur de rien. On le sait la neige est encore présente en quantité dans les Pyrénées et le ski se pratique encore. Mais dans cette vidéo, s’ajoute l’étroitesse de la langue de neige qui rend la descente « presque » impossible. Pourtant, un skieur est passé, sans chute… mais probablement avec de belles rayures sous les planches.