13 Déc

Ski dans les Pyrénées : Val Louron, Guzet ouvrent leurs pistes dès ce week-end

©Guzet

©Guzet

Bonne nouvelle pour ceux qui privilégient le ski dans les stations dites « familiales ». Ce week-end (16 et 17 décembre), Val Louron dans les Hautes-Pyrénées et Guzet dans l’Ariège ouvrent leurs pistes. Un week-end un peu en avance avant l’ouverture définitive des deux domaines pour le 22 et 23 décembre.

Tous les voyants sont au vert pour les domaines skiables. Des conditions idéales pour ouvrir et offrir au public de skieur le maximum de pistes.

Guzet promet l’ouverture de 100% du domaine skiable dès ce week-end.

Val Louron est également bien placé et annonce de nombreuses nouveautés à destination notamment des plus jeunes. Notamment avec l’installation de zones ludiques avec des whoops pour encore plus de fun sur les pistes et d’une zone freestyle sur le secteur des Rhododendrons avec des sauts, des tables.

05 Déc

Pyrénées : les images hallucinantes de descentes free ride du snowboader Victor De Le Rue

Victor de Le Rue - Arcadia Full Part - 48 Hours Only

Victor de Le Rue – Arcadia Full Part – 48 Hours Only

Une vidéo incroyable. L’extrait du 7è film Transworld Arcadia, met en scène les meilleurs snowboarders du monde parmi lesquels, le pyrénéen, Victor De Le Rue aux quatre coins du monde et de ses montagnes enneigés. Frissons et admiration garantis avec cette séquence du film.

Une distribution composée de quelques-uns des snowboarders les plus  talentueux au monde qui vont chercher l’extrême au bout de leur spatule. On retrouve entre autres dans le film  Halldór Helgason, originaire d’Islande, le norvégien Alek Oestreng, les suédois Kevin Backstrom et Tor Lundstrom, le Français volant Victor De Le Rue.

Pour acheter l’intégralité du film. Photos, et plus de vidéos sur snowboarding transworld.

Pyrénées : à Peyragudes, on prépare les pistes pour le long week-end de l’Immaculada

Peyragudes ©Régis Cothias / France 3 Occitanie

Peyragudes
©Régis Cothias / France 3 Occitanie

Le week-end de l’Immaculada Conception est pour les stations des Pyrénées un enjeu économique important. Lors de ce long week-end férié, les skieurs espagnols représentent une part importante de l’activité. A Peyragudes dans les Hautes-Pyrénées, tout est mis en oeuvre pour les convaincre de passer la frontière.

La concurrence est importante. Les stations espagnoles et andorranes toutes proches sont les destinations plus logiques pour les skieurs espagnols. Mais, lors du long week-end de l’Immaculada, les amateurs de glisse ibériques choisissent en nombre les domaines skiables français. A Peyragudes et chez ses voisines, les dameuses s’activent avec pour objectif, ouvrir un maximum de pistes afin de convaincre les Espagnols de faire quelques kilomètres de plus.

Le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon en vallée du Louron :


La station de ski de Pyeragudes prête à accueillir les Espagnols pour le week-ende de l’Immaculada

 

01 Déc

La première offensive hivernale dans les Pyrénées en images

Cauterets au réveil ce vendredi matin ©Thierry Sentous / France 3 Occitanie

Cauterets au réveil ce vendredi matin
©Thierry Sentous / France 3 Occitanie

C’est chaque année le même émerveillement. La neige va si bien à la montagne. Et les belles photos de paysages sont partagées par des centaines d’internautes. On en profite avec vous pour faire un petit tour en altitude.

En Ariège

Dans les Hautes-Pyrénées

Cauterets en images

Au Pic du midi

Val d’Aran espagnol

A Piau Engaly


Un peu partout dans les Pyrénées

Pyrénées : équipements spéciaux obligatoires pour circuler en montagne ce week-end

Régis Cothias

Régis Cothias

Ce vendredi matin, il était difficile de circuler sur les routes dans les vallées et en montant vers les cols et les stations. La neige s’est invitée en abondance sur l’ensemble du massif. Le déneigement et les opérations de salage se poursuivent mais attention de nouvelles chutes de neige sont attendues la nuit prochaine.

Rebelote. Si les Pyrénées vivent une petit accalmie ce vendredi après-midi, cela ne va pas durer. De nouvelles chutes de neige sont attendues dans la nuit de vendredi à samedi. Le neige est descendue bas dans les vallées à 300m d’altitude. Les nouveaux flocons n’auront pas de mal à se cumuler à la couche déjà existante qui résiste bien en raison du froid. Une alerte neige et verglas est en cours sur la Haute-Garonne, l’Ariège et les Hautes-Pyrénées cours jusqu’à samedi matin.

Il est tombé entre 10 et 20 cm entre 500 et 1000 m et jusqu’à 50 cm à 2000m. La route vers l’Andorre est encore très difficile côté ariégeois et impossible côtés Pyrénées-Orientales (fermeture de l’axe route à partir de La Vignole). Toutes les routes menant aux cols et aux stations sont encore partiellement enneigées sur l’ensemble de la chaîne des Pyrénées.

Dans son bulletin du week-end Météo France indique

Samedi 2, ce froid gagnera la Méditerranée occidentale, occasionnant des intempéries neigeuses vers les Pyrénées à toute altitude, ainsi qu’en Méditerranée. Dans la nuit de samedi à dimanche, les intempéries devraient se calmer, mais le fort refroidissement nocturne pourrait favoriser les phénomènes de regel et donc les formations de plaques de verglas sur les routes humides. Dimanche 3, le temps devrait être calme et froid au sud.

Pour suivre l’évolution de l’état des routes pendant le week-end consultez

29 Nov

Ariège : il descend le Mont Valier à VTT et c’est très très impressionnant !

Descente du Mont Valier ©Alexis Righetti

Descente du Mont Valier
©Alexis Righetti

La vidéo est impressionnante et les images sont à couper le souffle. Alexis Righetti, rider VTT de l’extrême, a réussi son pari descendre le Mont Valier (2838m) à VTT. Deux jours d’efforts en compagnie de 2 équipiers retracés dans une vidéo mémorable.

Pour une telle « expédition », car il s’agissait d’une première, il a fallu préparer les vélos (remise en état, adaptation, et vérification de leur bon fonctionnement), anticiper les besoins en matière de nourriture et d’équipement. Car ce sont presque deux mille mètre de dénivelés à avaler en montant en portant le vélo et autant pour la descente. Fin octobre les conditions météo étaient réunies.

Alexis Righetti (de Toulouse), Fanny Boissieras (de Saint Lary Soulan), Dimitri Garnier (de Champagne Ardennes) se sont lancés dans ce défi sportif, technique et engagé. Un défi réussi et spectaculaire dont Alexis Righetti a fait un film. Le voici :

Le rider de l’extrême n’en est pas à son premier essai. Eté comme hiver, sur son vélo tout terrain, il parcours son terrain de jeu favori, les Pyrénées.

27 Nov

Pyrénées : en attendant la neige

Lac de Payolle ©France 3 Occitanie

Lac de Payolle
©France 3 Occitanie

Dans les Pyrénées, au mois de novembre commence le long décompte des jours l’avant l’arrivée de la neige en quantité suffisante pour s’adonner aux plaisirs de la glisse. Chacun à sa manière profite de l’installation progressive de l’hiver.

Luge improvisée sur de l’herbe givrée sur le magnifique site de Payolle encore balade photographique pour capter la lumière et les effets de couleurs entre verdure et sommets enneigés ou bien ski de randonnée pour ceux qui ont les jambes qui picotent. Les activités possibles en ces jours d’attente sont multiples et variées. Car la neige est attendue avec impatience par les petits et es grands.

Les stations en profitent pour faire tourner les canons à neige en toute tranquillité et achever la prépartion des installations pour l’accueil du public. La saison d’hiver prend son vrai départ ce samedi 2 décembre pour la plus grande partie des stations de ski dans les Pyrénées.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon se sont rendus au lac de Payolle et au Grand Tourmalet pour prendre la température quelques jours avant le top départ de la saison de ski :

20 Nov

En 2017, 35 cabris bouquetins sont nés dans les Pyrénées

Jeune bouc de 2 ans réintroduit dans les Pyrénées Ariégeoises. © Jordi Estebe / PNRPA

Jeune bouc de 2 ans réintroduit dans les Pyrénées Ariégeoises.
© Jordi Estebe / PNRPA

Les premiers bouquetins ibériques sont arrivés en 2014 dans les Pyrénées. En 3 ans, les animaux se sont parfaitement adaptés. Un des indicateurs de cette réussite est le niveau des naissances qui en 2017 a atteint le chiffre de 35.

3 naissances en 2015, 20 en 2016 et 35 au moins en 2017. Soient 58 cabris qui sont nés dans les Pyrénées. 56 d’entre eux y ont même été conçus. Les bouquetins importés de la Sierra de Guadarrama en Espagne dans les Hautes-Pyrénées et l’Ariège semblent apprécier leur nouveau territoire. Ils ont pris leur marque et se reproduisent fort bien.

Les 35 individus nés au printemps 2017 se répartissent dans les deux noyaux historiques de la réintroduction. 19 ont été découverts dans le Parc national des Pyrénées et au moins 16 dans le Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises. Un chiffre incomplet puisque quelques étagnes (femelle du bouquetin) n’ont pu être observées cette année.

A l’arrivée des premières neiges sur les sommets sonne l’heure du rut. Dont la réussite établira le nombre de naissances pour le printemps 2018.

 

 

16 Nov

Le pyrénéiste Romain Da Fonseca se prépare à faire la traversée des Pyrénées avec des chiens de traîneau

tarbes_chiens_traineau_rush-00_11_03_19

Il s’est fait connaître durant l’été 2014 par une originale traversée des Pyrénées avec l’ascension des 212 sommets à plus de 3.000 m d’altitude de la chaîne. Romain Da Fonseca repart à l’assaut des montagnes mais accompagné cette fois par des chiens de traîneau. Son projet : réaliser cette nouvelle traversée en plein hiver et avec des passages en haute montagne.

Ils sont 8, 8 huskys de Sibérie et chacun dispose d’un petit compartiment dans la voiture de Romain Da Fonseca. L’alpiniste, plus justement le pyrénéiste, transporte sa meute, quelques kilomètres pour rejoindre une petite route de montagne. L’heure est à la préparation et à l’entraînement avant le grand départ prévu en février 2018. Il se donne un mois pour parcourir les 900 kms de son itinéraire.

L’idée c’est de partir de la plage d’Hendaye sur le sable, traverser la ville, rejoindre la montagne et ensuite passer par des cols assez hauts jusqu’à 3.000 m et d’arriver jusqu’à la plage de Banyuls.

Le voyage sera scindé en étape de 30 kms par jour dans les passages les plus élevés, au centre des Pyrénées jusqu’à 80 km pour les parties roulantes, les arrêts en raison du mauvais temps.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon ont assisté à l’un de ses entraînements :


Romain Dafonseca prépare sa traversée des Pyrénées avec des chiens de traîneau.

08 Nov

Dans les Pyrénées, la station de ski de Piau Engaly prépare sa saison

©Piau Engaly

©Piau Engaly

L’arrivée de la neige début novembre, si elle n’a rien d’exceptionnel, marque chaque année, le début des opérations de préparation de la neige dans les stations de ski des Pyrénées. A Piau Engaly, en plus de la neige naturelle on produit de la neige de culture, pour accueillir dans les meilleures conditions les premiers skieurs le 24 novembre.

Les premiers centimètres de neige tombés sur le relief pyrénéens sont de bon augure. La saison touristique hivernale approche à grands pas. La station de ski de Piau Engaly annonce une ouverture prévisionnelle de son domaine le 24 novembre. Pour compléter et conserver cette couche indispensable, de la neige artificielle est produite en supplément.

Les plus impatients n’ont pas attendus l’ouverture officielle de la station pour effectuer leurs premières descentes. Un plaisir qui est réservé aux skieurs avertis et confirmés.

Robin Doreau et Emmanuel Fillon étaient dans les Pyrénées qui ont pris une belle couleur blanche :