20 Avr

Le pic de Bugarach en VTT, c’est fait pour Alexis Righetti

Capture image vidéo

La saison du VTT a démarré pour Alexis Righetti. Cette fois il s’est attaqué au Pic de Bugarach, un sommet des Pyrénées audoises dans le massif des Corbières dans l’Aude. Le rider propose une vidéo spectaculaire et sportive.

 Benjamin Pradel et Alexis Righetti. Ils étaient deux ce 1er avril à se lancer  la conquête du Pic de Bugarach, aussi appelé Puech de Bugarach. Le sommet culmine à 1230m et offre une vue imprenable sur le massif des Corbières. Pour les deux vtistes, la montée s’est faite par le passage de « la fenêtre » puis descente par la voie normale. Une montée physique entièrement en portage sur des terrains à la limite de l’escalade et aussi une descente difficile avec un sentier très technique et assez exposé.

Il pourrait s’agir d’une première. Il n’existe pas de topo ou de compte-rendu connu d’une telle ascension en VTT. Selon Alexis Righetti

cela peut se concevoir car si l’on entreprend la montée par la voie normale, cela s’avère simplement impossible. En effet, le chemin est tellement étroit dans la forêt qu’on ne peut ni pousser ni porter son vélo.

Voici la vidéo :

18 Avr

En images, le déneigement de la route du col du Tourmalet ensevelie sous plusieurs mètres de neige

La route du col du Tourmalet le 17 avril.
©Luc Truffert / France 3 Occitanie

Depuis une semaine, les opérations de déneigement ont débuté du côté du Tourmalet. Chasse-neige et fraiseuse dégagent la route, avec plusieurs jours d’avance par rapport aux années précédentes. Une opération spectaculaire qui cette année est particulièrement délicate en raison des cumuls de neige et du risque d’avalanche.

L’opération de déneigement a débuté le 9 avril depuis le parking de Tournaboup. Quelques semaines avant la date habituelle en mai. En quelques jours plusieurs kilomètres ont été dégagés. Mais ce n’est pas encore terminé. I faudra encore un mois pour la réouverture de la route aux automobilistes.

La difficulté pour les équipes du département des Hautes-Pyrénées et celles des techniciens d’entretien des pistes du Grand Tourmalet qui se sont associés au dégagement de la route reste la quantité de neige. Un mètre en cumul en début de route qui ont vite augmenté au fil de la montée pour atteindre 6 à 7 m à l’endroit le plus haut. Un vrai casse tête pour les personnels qui cherchent où se trouve le bitume, enseveli sous des monceaux de neige. Il n’est pas facile de se repérer. L’autre danger vient des avalanches qui peuvent se déclencher surtout au moment le plus chaude la journée.

Reportage de Luc Truffert et Jack Levé :

L’ascension du col du Tourmalet est attendue par les nombreux cyclistes qui veulent mesurer leur niveau. D’autant plus que le passage du peloton du Tour de France est prévu le vendredi 27 juillet prochain lors de la 19e étape entre Lourdes et Laruns.

16 Avr

Pyrénées : la vidéo d’un énorme éboulement de rochers en pays Toy

Capture image vidéo

Vendredi 13 avril, un pan de montagne s’est décroché au-dessus du village de Viella dans les Hautes-Pyrénées. Les images de l’éboulement sont spectaculaires. On y voit des blocs énormes descendre à une vitesse folle. Heureusement aucun randonneur ne se trouvait à proximité.

La vidéo a été filmée puis publiée sur la plateforme Youtube par Maggy Brandicourt, correspondante de la Dépêche du Midi pour le Pays Toy. Elle se trouvait à proximité du village lorsque l’énorme éboulement s’est produit. Et a eu le réflexe de tourner une séquence de plus de 2 minutes où l’on voit la masse de rochers qui dégringole. Elle précise dans le quotidien que « Certains blocs font la taille de plusieurs voitures ».

Pas de dégât

Les rochers se sont arrêtés naturellement sur le grand replat en bas de la pente. Dans une interview le maire de Viella précise que des mesures de sécurité ont été prises et les chemins de randonnée alentour. Ils sont interdits au public par arrêté municipal. Voici ce qu’il a publié sur la page facebook Barèges Gavarnie Luz

Pour rappel, en tout début de cette même semaine, des avalanches de neige se sont produites un peu partout dans les Pyrénées. Deux d’entre elles ont été filmées par des randonneurs, l‘une en Ariège au-dessus d’Auzat, et l‘autre sur le versant espagnol des Pyrénées, dans le Parc National d’Ordesa.

12 Avr

A Ordesa (Pyrénées espagnoles), une vidéo montre la purge naturelle des couloirs d’avalanche

Fin de la coulée dans le Parc National d’Ordesa (Espagne)
Capture image vidéo

Les cimes et les crêtes des Pyrénées sont encore bien enneigées. Avec les chutes de neige le cumul augmente en altitude. Mais au printemps la neige est plus lourde et dévale par les couloirs en grosses coulées impressionnantes. Sur cette vidéo, l’avalanche s’est produite le 9 avril dans le Parc National d’Ordesa (Espagne).

Heureusement, il n’y avait personne aux alentours. La coulée est partie de la crête et s’est engouffrée dans le couloir. La neige s’est écoulée pendant plusieurs minutes dans un bruit assourdissant dévalant les centaines de mètres jusqu’au parking de la prairie d’Ordesa. Lieu de départ des randonnées dans le parc.

Le même jour une grosse avalanche se déclenchait sur le versant français des Pyrénées au-dessus d’Auzat dans l’Ariège. Un randonneur présent sur les lieux a eu le réflexe de la filmer avec son téléphone portable. La quantité de neige encore présente à mi-avril sur la chaîne n’est pas stable. Plusieurs jours de purge naturelle seront encore nécessaires pour que la montagne soit moins dangereuse.

Voici les images publiées sur la page facebook ordesa.com.

11 Avr

La neige tombe à nouveau sur les Pyrénées, le risque d’avalanche grimpe

Avalanche
©MaxPPP / Dominique André

Comme prévu le neige tombe à nouveau sur la chaîne des Pyrénées. Il s’agit d’un nouvel épisode intense qui va apporter jusqu’à 60cm de neige à 1800m d’altitude. Les chutes de neige devraient se poursuivre jeudi. Le risque d’avalanche remonte.

Alors que la saison de ski est en passe de se terminer, les flocons ne cessent de tomber. Ce mercredi et jusqu’à jeudi, un épisode intense de précipitations est annoncé, et doit apporter un important cumul de neige fraîche : une cinquantaine de cm à partir de 1800m d’altitude et plus de 1m au-dessus de 2000m. La limite pluie neige évoluera entre 1200 et 1600m en fonction des secteurs.

Pour rappel, le manteau neigeux qui n’a cessé de grossir au fil de l’hiver en raison de chutes de neige fréquentes est remarquablement excédentaire. Des coulées spontanées se déclenchent, comme on a pu le voir sur les images tournées dans le secteur d’Auzat (09) par un promeneur.

Le risque qui est resté marqué va passer dans les heures qui viennent à fort, sur les Hauts-Pyrénées, en Haute-Garonne dans le secteur du Luchonnais et dans les Pyrénées-Atlantiques. Il est recommandé d’éviter toutes sorties en montagne.

La circulation est difficile sur les routes de montagne

Pour atteindre les cols, les stations de ski, les équipements spéciaux sont actuellement indispensables. C’est le cas notamment en Ariège avec un accès difficile vers l’Andorre ou le passage par le tunnel de Bielsa.

Le col de la Pierre Saint-Martin est actuellement fermé à la circulation.

10 Avr

En vidéo, une impressionnante avalanche se déclenche au-dessus du lac de Soulcem dans la Haute-Ariège

Avalanche Soulcem

Des tonnes de neige de terre et de pierre se sont décrochées d’un couloir d’avalanche situé en amont du lac de Soulcem (1500m d’altitude) dans l’Ariège. Les images sont impressionnantes, il faut y ajouter le son pour se rendre compte de l’ampleur de l’avalanche dont les images ont été publiées lundi.

Autour de lac de Soulcem, se trouvent plusieurs couloirs qui se purgent au fur et à mesure de la saison.

Les chutes de neige suivies de périodes de redoux se suivent depuis plusieurs semaines. S’ajoute à cela, les énormes quantités de neige qui s trouvent encore au-dessus de 2000m. De la neige qui devient plus lourde plus humide au fur et à mesure que la saison avance. C’est ce qui vient de se passer. Le déclenchement de l’avalanche se fait naturellement quand la neige se transforme. Les tonnes de matériau se sont déversés dans le lac. La retenue d’eau artificielle dont le volume de retenue 29.30 hm3 reçoit chaque année à la fonte des neige des quantités importantes de divers matériaux naturels qui déboulent depuis les hauteurs.

Randonneurs et skieurs, la neige n’en finit plus de tomber dans les Pyrénées

Enorm congère ai port de la Bonaigua (2072m) Pyrénées espagnoles 1er avril ©David Aventure

Les images des cumuls de neige encore présents ce 10 avril en altitude sont impressionnantes. Alors que Météo France annonce de nouvelles chutes de neige dans les prochains jours. L’hiver en montagne n’est visiblement pas terminé. Randonneurs, la saison de ski se poursuit.

On n’en demandait pas tant. Les chutes de neige cet hiver ont été copieuses et se prolongent ce début de printemps. Actuellement, le manteau neigeux est largement excédentaire. Pour preuve, ces images tournées dans le Val d’Aran à 2300m au refuge de Saboredo. L’entrée de la bâtisse est littéralement ensevelie. On ne peut y accéder qu’en traversant un tunnel creusé dans la neige.

Dans les Pyrénées le manteau neigeux est actuellement remarquablement important

Les chutes de neige récurrentes et les températures basses ont permis cette accumulation importante. Le seul effet du printemps est pour le moment la remontée de la limite neige.
À basse altitude cependant, le printemps commence à se faire sentir : les périodes ensoleillées et de douceur ont fait fondre la neige en très grande partie en dessous de 1400 m d’altitude. Au-dessus en revanche, les hauteurs de neige deviennent très rapidement importantes avec l’altitude : en versant nord, en général 60 cm à 1 m à 1600 m, 1 m à 1,50 m à 1800 m. Ces hauteurs, déjà atteintes au cours de l’hiver, se sont maintenues, voire ont augmenté durant le mois de mars ; elles sont maintenant remarquables, et la durée de retour d’un tel enneigement à cette époque de l’année est de l’ordre de 5 à 10 ans, selon Météo France

À haute altitude, au-dessus de 2000 m, on approche des valeurs records

Le printemps ne s’est pas encore montré, sauf dans les versants sud bien ensoleillés, et la neige continue à s’accumuler avec une grande régularité depuis le début de la saison. Les hauteurs de neige atteignent ainsi, par exemple, 2,50 m au pic d’Anie (2150 m) dans les Pyrénées-Atlantiques, 3 m au Port d’Aula (2150 m) en Ariège et 3,50 m au lac d’Ardiden (2450 m) dans les Hautes-Pyrénées. Ces hauteurs commencent à approcher les valeurs records sur les 20 dernières années à cette époque de l’année. Le versant méditerranéen de la chaîne n’est pas en reste, et même si la limite de l’enneigement est remontée un peu plus haut que dans les deux-tiers ouest de la chaîne et que les hauteurs de neige sont un peu moindres, elles se situent, là aussi, nettement au-dessus des moyennes. C’est ce qu’illustre l’épaisseur du manteau neigeux sur les hauteurs du Canigou, dans l’extrême est des Pyrénées, qui est actuellement de 1,60 m à 2150 m d’altitude, alors que cette hauteur est en moyenne de 1 m à cette saison.

De nouvelles chutes de neige sont attendues

Ce mardi matin, quelques flocons ont blanchi cols et hautes-vallées.


Et mercredi de fortes chutes de neige sont encore annoncées sur les Pyrénées, dès 1200m ajoutant quelques dizaines de centimètres de poudre à un manteau déjà copieux.

Le risque d’avalanche est encore marqué

Les accidents ont été nombreux et avec la neige en présence et celle annoncée, le risque de purge des couloirs et des pentes raides n’est pas terminé. Il faut donc se montrer extrêmement prudent pour la pratique des sports de montagne, alors que la saison touche à sa fin.

La dernière station ouverte dans les Pyrénées françaises est Cauterets (22 avril) mais il reste de beaux jours de ski pour ceux qui sont à la recherche de neige vierge et non préparées.

26 Mar

Fin mars, la neige est présente en grande quantité dans les Pyrénées

Refuge des Camporells
©Météo Pyrénées

Il n’y a pas une année qui ressemble à la précédente. L’hiver 2017-2018 s’est montré généreux en matière de neige. Les premières chutes sont arrivées tôt dans la saison (novembre) et se poursuivent alors que le printemps est au calendrier. De nouvelles chutes de neige sont prévues dans la semaine alors qu’au-dessus de 2000 les cumuls atteignent plus de 4m.

En montagne les relevés indiquent des hauteurs de neige en augmentation :

au Canigou 2150m (Pyrénées Orientales) : 2.10m, au Puigmal 2467m (Cerdagne) : 3.20M, à Hospitalet 2293m (Haute Ariège) : 3.30M, au Port d’Aula 2140m (Ariège) : 3.15M, au Maupas 2430m (Haute-Garonne) : 2.40M, aux Aiguillettes Haute Bigorre 2120m : 1.75M, au Lac d’Ardiden 2445m (Hautes-Pyrénées) : 3.15M au Soum Couy 2150m (Pyrénées Atlantiques) : 2.50M

En Andorre, plus de 4m de neige dans le Parc National de Sorteny :

Preuve à l’appui voici une photo du refuge des Camporells (2240m dans les Pyrénées-Orientales) 

Sur les pistes de la station de Vallnord (Arinsal- Andorre)

Et si l’on en croit les prévisions météorologiques ce n’est pas terminé car après une petite accalmie de nouvelles chutes sont prévues dès jeudi prochain.

20 Mar

Dans une vidéo le snowboarder Xavier De le Rue explique comment se comporter face à une avalanche

Capture image vidéo

Alors que le niveau de risque avalanche dans les Pyrénées vient de monter d’un cran, Xavier De Le Rue, le snowboarder  donne dans une vidéo des conseils se spécialistes à mettre en oeuvre pour aborder le hors piste. 

Tout au long de son run, il explique étape par étape comment éviter les pièges, à reconnaître les endroits où la neige est instable. Evidemment, il n’est pas donné à tout le monde de réaliser des descentes comme Xavier De Le Rue, mais même sur des pentes ses recommandations sont valables quelque soit le terrain.

Cette vidéo s’inscrit dans une série « How to manage XV » où tout freerider peut prendre des conseils avisés à mettre en pratique de façon à ce qu’ils deviennent des réflexes.

06 Mar

Une vidéo époustouflante mixant « ski et highline extrêmes » sur le Cambre d’Aze dans les Pyrénées-Orientales

Capture d'écran vidéo

Capture d’écran vidéo

Le collectif « La montagne j’adore, j’adhère » (LMJJ) publie une vidéo époustouflante mêlant deux disciplines sportives et engagées. Alors que des skieurs de l’extrême s’engagent dans le couloir du vermicelle au d’autres tentent la traversée sur une highline sur le Cambre d’Aze, un des sommets emblématiques des Pyrénées-Orientales.

Deux disciplines aussi difficiles et spectaculaires l’une que l’autre réalisées dans les Pyrénées, sur les pentes raides du Cambre d’Aze réunies dans une vidéo signée « Petrole Production ». C’est un spectacle à couper le souffle et à faire rêver les amateurs de sensations fortes. A voir sans modération.

C’est la première vidéo publiée par ces passionnés des Pyrénées. On attend avec impatience les prochaines