21 Juin

Aux 24 heures du Mans avec Michel Vaillant : conférence de presse des pilotes de la Vaillante-Rebellion juste après la course !

Quand la réalité rejoint la fiction… les pilotes de la 13 – Piquet Jr-Beche-Hansson – racontent l’incroyable course qui leur a permis d’accéder à la troisième place du classement général…

A cet instant, ils savourent leur victoire et ne se doutent pas que la 13 sera disqualifiée un jour après la fin de la course.

Le fantôme de Bob Cramer rôderait-il encore dans les paddocks ?

 

Aux 24 heures du Mans avec Michel Vaillant : Jean-Philippe Doret, le plus grand michelvaillantologue nous parle de sa passion pour Michel Vaillant !

Jean-Philippe Doret est un journaliste « auto » réputé. Il travaille entre autre pour l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) et pour le prestigieux magazine « Spirit of Le Mans ». Mais il est aussi spécialiste de l’œuvre de Jean Graton (et de son successeur Philippe Graton). Il a rédigé une série d’articles à l’occasion des 60 ans de Michel Vaillant.

Connaissant l’œuvre dans ses moindres détails et doté d’une mémoire d’éléphant, Jean-Philippe Doret nous révèle d’incroyables clins d’œil des scénaristes aux lecteurs avisés comme au grand public !

Aux 24 heures du Mans avec Michel Vaillant : Benjamin Bénéteau et Christian Lerolle dessinent des scènes course en temps réel !!

Motul, partenaire de Michel Vaillant, présente la « Vaillante Rebellion » sur son stand, et propose au public une animation exceptionnelle.

La encore, la fiction et la réalité se confondent…

A l’aide d’un dispositif sophistiqué (tablettes graphiques, caméra, écran géant), le talentueux dessinateur Benjamin Bénéteau et le génial coloriste Christian Lerolle dessinent en temps réel des scènes de la course ! L’effet est saisissant, et les visiteurs réalisent à quel point la série « Michel Vaillant » est fidèle à la réalité ! Bluffant !!

 

Aux 24 heures du Mans avec Michel Vaillant : dans les coulisses de l’écurie Vaillante-Rebellion !

Au terme d’une course à rebissements digne des meilleurs albums de « Michel Vaillant », la Vaillant-Rebellion n°13 parvient à se hisser à la troisième place du classement général. Performance historique puisque la Vaillante-Rebellion est dans la classe LMP2 (au-dessous de la Porsche, dont les performances sont celles de la classe supérieure, LMP1).

Le podium fut un moment de gloire inoubliable, salué par les professionnels et le public.

Mais…

Coup de théâtre incroyable : 24 heures après la course, les commissaires ont décidé de disqualifier la 13 pour des questions « d’irrégularité technique ».

Un sale coup de Bob Cramer, le méchant de la série « Michel Vaillant » ?

Quoi qu’il en soit, l’écurie Vaillante Rébellion a décidé de faire appel de cette décision. Une expertise technique est en cours…

Le suspense se poursuit après la course !

Quel que soit le résultat, le mythe « Michel Vaillant » aura marqué l’édition 2017 des 24 heures du Mans.

Ce petit reportage, tournées dans des conditions difficiles, au milieu d’une foule hypnotisée, révèle quelques images des stands de l’équipe Vaillante-Rebellion, de la grille de départ une demi-heure avant le début de la course, des Vaillantes en courses, de l’arrivée de la 13 au « parc fermé » sous les acclamations du public, juste après la course.

Aux 24 heures du Mans avec Michel Vaillant : Philippe Graton et Denis Lapière ont prévu des scènes exactes de la course dans l’album « Rébellion » !

Quand la réalité rejoint la fiction… Scénaristes de génie et rompus à la course, Philippe Graton (fils de Jean Graton, le créateur de la série « Michel Vaillant ») ont prévu dans les moindres détails des faits de course qui se sont produits dans la réalité. Les auteurs révèlent un point spécifique. Lors de la conférence de presse « Vaillante Rebellion », un des trois pilotes de la 13, Mathias Bèche, confirme les faits et rend hommage aux créateurs et aux fans de « Michel Vaillant ».

 

Le scénario de l’album Rebellion :

Tombé dans le coma à la suite d’un accident, Jean-Pierre, le frère de Michel et mythique « Pilote sans visage », a perdu son combat contre la mort. Trois générations de Vaillant sont sous le choc, brisées après le désastre qui a frappé l’écurie. Henri, le père, ne trouvera de repos qu’en obtenant justice, dût-il régler lui-même ses comptes avec celui qu’il considère désormais comme un assassin : Ethan Dasz, responsable du démantèlement de Vaillante et coupable aux yeux du patriarche d’avoir poussé son fils à un acte désespéré. C’est pourtant aux plus sombres heures que l’espoir renaît : grâce au génie de Patrick, le fils de Michel, les innovations high-tech de Now Future permettent à une Vaillante révolutionnaire de s’engager aux 24 Heures du Mans ! Après dix ans d’absence, Michel retourne sur le circuit de la Sarthe, en compagnie de Nicolas Prost et d’un troisième équipier : la Québecoise Elsa Tainmont, pilote exubérante à la conduite intuitive. Ce sera l’unique chance pour la marque comme pour le clan de se relever. Mais la team peut-elle se fier à Elsa, électron libre au comportement imprévisible ? Michel Vaillant aura-t-il la force d’affronter les soupçons que la justice suisse fait naître au sein de sa propre famille ? Car à Genève, les autorités ont ouvert une enquête : c’est suspecté d’homicide que Michel prend le départ des 24 Heures du Mans… Avec des scènes de course qui rappellent pourquoi Michel Vaillant est la plus grande BD de sport automobile, une parfaite maîtrise de la tension et des tonalités plus sombres, ce nouvel opus nous plonge dans la tourmente aux côtés de son protagoniste. Un vent de rébellion souffle sur le clan Vaillant !