16 Mai

VIDEO – L’héliportage et le montage spectaculaires du téléphérique Loudenvielle / Peyragudes dans les Hautes-Pyrénées

© France 3 Occitanie

La construction du téléphérique Skyvall qui va relier le village de Loudenvielle à la station de ski de Peyragudes est en cours. Les énormes pylônes ont été hélitreuillés et leur montage se fait. Le travail des pilotes et des techniciens exigent une extrême précision. Nous étions sur place pour suivre ces opérations toujours spectaculaires.

Vendredi 10 et samedi 11 mai, en vallée du Louron dans les Hautes-Pyrénées, le balai de l’hélicoptère Super Puma d’Airtelis était captivant. La construction du télésiège qui permettra à terme de faire de Peyragudes une station 4 saison est en cours comme prévu ce printemps. La tâche est impressionnante. Car la structure compte 23 pylônes dont 21 à transporter par l’hélicoptère. Et pour chacun d’entre eux  5 rotations de l’hélicoptère pour transporter les énormes tubes et les éléments  tubes, marches-pieds, potences, balanciers, poulies et autres nécessaires.

Ce sont 60 personnes (helpeurs et monteurs) qui sont mobilisées pour assembler cet énorme mécano. Le Skyvall, c’est son nom, devrait être achevé cet été. Il grimpera en quelques minutes les 700m de dénivelé sur les 3000 m de distance séparant la vallée de la station.
Le coût total de sa construction est de 10 millions d’euros.

 

10 Mai

Ariège : la famille des bouquetins s’agrandit

3 cabris ont été détectés le 7 mai dans le parc naturel régional de l’Ariège

C’est une bonne nouvelle pour la biodiversité dans le massif des Pyrénées. Le printemps est la saison des naissances. Trois jeunes bouquetins sont déjà nés côté ariégeois. D’autres naissances sont attendues dans les Hautes-Pyrénées.

Le ventre arrondi des étagnes annonce des naissances imminentes.En 2018, les agents de suivi du parc avaient comptabilisé 15 naissances.

Le bouquetin ibérique se porte bien dans les Pyrénées. Implantés dans 4 secteurs différents depuis 2014, l’ongulé a pris ses marques dans les Pyrénées. Chaque année des naissances apportent de nouvelles naissances, preuve de la bonne réussite du programme « Le retour du bouquetin dans les Pyrénées » mené par le Parc naturel des Pyrénées, en partenariat avec le Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Environ 100 individus gambadent en Ariège, environ 150 dans les Hautes-Pyrénées. La viabilité de chaque foyer est assurée lorsque la population atteint 200 individus. Les lâchers se poursuivent. En avril 2019, une dizaine de bouquetins ont été introduits côté béarnais.

07 Mai

Un léger tremblement de terre a secoué les Pyrénées lundi soir

©CEA

La terre a une nouvelle fois tremblé dans les Hautes-Pyrénées, une petite secousse comme il s’en produit souvent, mais qui a été ressentie par les habitants. De magnitude 2,4 sur l’échelle de Richter, l’épicentre se trouvait à 9 km de Lourdes.

La chaîne des Pyrénées est secouée plusieurs fois dans l’année par de petits séismes dont les magnitudes les plus fréquentes se situent entre 2 et 4 sur une échelle d’intensité qui monte jusqu’ 9. Il s’agit donc de légers séismes qui nous rappellent que la chaîne des Pyrénées se trouve au-dessus d’une faille.
Lundi 6 mai à 20h44, une secousse s’est produite non loin d’Argeles Gazost et de Lourdes dans les Hautes-Pyrénées. L’épicentre d’une profondeur de 2km était éloigné de 23 km de Tarbes et de 9km de Lourdes. Un habitant témoigne d’Aspin-en-Lavedan témoigne « Comme une grosse explosion sourde ».

 

25 Avr

Pyrénées : pratiquants du ski de randonnée, soyez prudents, le risque d’avalanche est fort

©MaxPPP

Le ski en station c’est terminé. Mais pas le ski de randonnée qui fait de plus en plus d’adeptes. Les récentes chutes de neige attirent les randonneurs ski au pied. Mais attention, le risque d’avalanche est marqué à fort en fonction des secteurs dans les Pyrénées.

Ces derniers jours, d’importantes quantités de neige sont tombées en altitude sur les Pyrénées. Et ce n’est pas terminé, car ce jeudi la neige est attendue jusqu’à 1800m d’altitude.

Cela signifie que la saison du ski n’est pas totalement terminée. Il s’agit de ski hors piste et hors sentiers sécurisés. C’est le ski de randonnée. La discipline sportive attire les pratiquants de sports d’endurance. Ceux sont souvent les mêmes que l’on retrouve sur les courses de trail ou sur les routes des cols à vélo. Tous les âges sont représentés.

Cependant, si la pratique se développe, elle nécessite une connaissance particulière du terrain et de la neige. Ainsi q’un équipement spécifique de sécurité (du type Arva, pelle et sonde). La météo et les conditions d’enneigement font partie des informations incontournables qui aident à déterminer si l’on fait une sortie et si oui où et quand. Météo France met à disposition des bulletins avalanche par département et secteur.

Ce jeudi, le risque est marqué sur les Pyrénées-Orientales, l’Ariège, l’Andorre et la Haute-Garonne (risque 3 sur une échelle allant jusqu’à 5) et marqué à fort sur les Hautes-Pyrénées (4/5) et une partie des Pyrénées-Atlantiques. Cela signifie que le passage d’un skieur peut déclencher une avalanche de neige fraîche. Météo France indique que sur le secteur frontalier en fond de chaîne, les plaques sont plus nombreuses. Les avalanches peuvent être importantes.

Voir la neige qui tombe en ce moment sur Arcalis (Andorre)

17 Avr

Pyrénées : le déneigement de la route du col du Tourmalet est en cours, ouverture dans environ deux semaines

Déneigement col du Tourmalet
©image vidéo

Chaque printemps, les agents du conseil départemental des Hautes-Pyrénées s’activent pour déneiger la route d’altitude du col du Tourmalet. Un travail de longue haleine, nécessitant plusieurs jours, parfois rendu difficile par la quantité de neige. Cette année encore quelques congères importantes bloquent la route. Images.

Le film proposé par le Conseil départemental des Hautes-Pyrénées est éloquent. Il résume le travail de déneigement des 9 km de route menant au col du Tourmalet (2115m d’altitude). Quatre engins sont mobilisés et 11 agents se relaient pour réaliser cette mission. La circulation des voitures sur la route devrait être possible d’ici environ 2 semaines. Sous réserve qu’il n’y ait pas d’aléas météo ou de mauvaises surprises lors de l’inspection de la route. En effet, chaque hiver le revêtement peut être endommagé par la neige.

La date d’ouverture de la route est attendue dans le monde du cyclisme. Les grimpeurs l’attendent avec impatience. Ils veulent être les premiers et souvent devancent les automobilistes.

Déneigement col du Tourmalet
©image vidéo

15 Avr

Ski dans les Pyrénées : Cauterets s’en sort bien malgré une saison plus courte

© France 3 Occitanie

Le ski à Cauterets, c’est presque fini pour cette saison. Avant la fermeture prévue le 22 avril, la station fait le plein de clients venus profiter de la neige de printemps. S’il est impossible de rattraper un début de saison tardif en raison du manque de neige, le domaine réussit toutefois à maintenir le nombre de journées ski vendues.

Les vacances de février ont été excellentes en terme de fréquentation dans les stations des Pyrénées. Et malgré une bonne fin de saison, les domaines ne pourront pas rattraper le manque à gagner des vacances de Noël. Elles n’ont pas pu ouvrir en raison du manque notoire de neige. Certaines stations s’en sortent mieux que d’autres. Le groupe N’Py affiche une baisse de 10% de son chiffre d’affaires. La station de Saint-Lary, 20% de CA en moins et jusqu’à moins 25% pour la station haut-garonnaise de Luchon-Superbagnères.

En attendant, les amateurs de ski de printemps profitent plus largement des pistes. Car, il y a moins de monde sur les planches. Quant à la neige, elle est présente, pour le coup en quantité suffisante au regard des dernières chutes de neige.

04 Avr

Pyrénées : à Piau-Engaly, l’arrivée de neige fraîche est une aubaine pour les skieurs de fin de saison

©Webcam Piau-Engaly

Les flocons sont de retour sur les pistes des stations de ski des Pyrénées. En ce début avril, ces chutes de neige n’ont rien d’exceptionnel. Elles vont même faire le bonheur des skieurs qui apprécient le ski de printemps. A Piau-Engaly, froid et neige sont les bienvenus.

La neige qui a manqué en début décembre arrive juste à point pour une fin de saison parfaite dans les Pyrénées. A Piau-Engaly, les skieurs sont ravis de la qualité de la neige fraîche. Environ 10cm sont tombés à 1800m d’altitude.
Comme Cauterets, le domaine skiable de Piau-Engaly doit fermer le 22 avril. Les derniers de la saison dans les Pyrénées. De nombreuses stations sont déjà fermées. Ax-3-Domaines, Gourette, Peyragudes, le Grand Tourmalet terminent leur saison le 7 avril.

Reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

26 Mar

Pyrénées : les excellents chiffres de fréquentation du Pic du Midi de Bigorre

©AFP / Pascal Pavani

Tous les voyants s’affichent au vert pour le Pic du Midi de Bigorre. En 2018, sa fréquentation a battu tous les records. La terrasse a accueilli 143 155 visiteurs, soit 19% de plus qu’en 2017. Un engouement que les gestionnaires expliquent par l’attractivité des nouvelles animations.

Les nouvelles installions et animations ont attiré plus de public

Espace expériences, ponton dans le ciel, planétarium, restaurant panoramique, visite du site en réalité augmentée…Depuis 2 ans, le Pic du Midi de Bigorre élargit ses services et animations à destination des touristes. L’attractivité de ces nouvelles installations est désormais prouvée. Les visiteurs ont répondu favorablement en venant plus nombreux cette année à 2877m. En 2017, 120 321 personnes s’étaient rendue au sommet, en 2018 le compteur affiche 143 155 personnes, soit une augmentation de 19%.

Parmi les activités prisées, les nuits au pic pour l’observation des étoiles. Le taux d’occupation est quasiment à son maximum 93,62 % sur l’année et de 98,99 % sur les mois de juillet et août.

L’ouverture d’une coupole à l’été pour observer le ciel et ses étoiles

Afin de compléter l’offre, le Pic va ouvrir pendant la période estival la coupole de l’Observatoire. Au cœur un télescope dernière génération va permettre d’observer le soleil en direct. 27 personnes assisteront à un spectacle visuel et sonore qui alternera entre un film d’animation 3D/Mapping projeté devant eux et une vue en contre-plongée du télescope « en action » avec jeu son et lumières dans la coupole au-dessus d’eux.

 

 

 

19 Mar

La neige sur les routes d’altitude rend la circulation difficile dans les Pyrénées

Giratoire du Pas de la Case
©DIRSO 09

L’hiver n’a pas dit son dernier mot. La neige tombe en altitude dans les Pyrénées. Les accès aux cols, à l’Andorre sont difficiles ce mardi matin. Les équipements spéciaux sont obligatoires pour circuler. Les flocons sont descendus jusqu’à 1000m d’altitude.

Les chutes de neige ont débuté dans la soirée de lundi à mardi. Et ce mardi matin, plusieurs cm de neige recouvrent les jardins mais aussi les chaussées. On pensait l’hiver terminé, mai voilà qu’il faut à nouveau prendre les équipements spéciaux pour rouler sur les routes d’altitude dans les Pyrénées.

La vidéo au col de l’Envalira

Les accès à l’Andorre et au col du Puymorens sont délicats, tant du côté ariegois que du côté des Pyrénées-Orientales.

Même situation du côté du passage vers l’Espagne dans la vallée d’Aure dans les Hautes-Pyrénées.

L’ensemble du massif des Pyrénées est concerné par cet épisode neigeux qui s’achève ce mardi. Bien que les quantités de neige soient faibles elles entraînent des complications sur les routes.
Pour suivre l’évolution de la situation en direct :

15 Mar

Il reste (encore) ou (plus que) quelques semaines pour skier dans les Hautes-Pyrénées

©Webcam Luz Ardiden 15/03/2019

Il y a ceux qui profitent depuis les premières neiges et ceux qui se sont laisser déborder par leur planning et qui n’ont pas encore mis les pieds sur les skis. Il est encore temps de profiter des plaisirs de la glisse mais il ne faut pas tarder. Certains domaines sont déjà fermés, d’autres restent ouverts encore quelques semaines.

L’envie de skier est toujours là. Cela tombe bien, les pistes sont encore bien enneigées, malgré le redoux des derniers jours. Mais attention, Hautacam a fermé ses pistes depuis le 10 mars. Le Val d’Azun prévoit de terminer sa saison le 17 mars. Gavarnie et Val Louron prolongent une semaine de plus jusqu’au 23 mars. Luz Ardiden et Saint-Lary fermeront le 1er avril, le Grand Tourmalet la Mongie le 7 avril tout comme Peyragudes.

Cauterets et Piau Engaly seront les derniers de la liste avec une fermeture programmée le 22 avril.

Attention toutefois, ces dates sont susceptibles d’évoluer en fonction des conditions d’enneigement.