23 Jan

Pyrénées : vent violent et importantes chutes de neige, des stations de ski fermées pour la journée

Neige en abondance et vent violent.
©Archives MaxPPP / Patrice Lapoirie

La chaîne des Pyrénées est actuellement soumise à de violentes intempéries. Il neige fort et un vent violent souffle en altitude. Par ailleurs, les conditions de circulation sont très difficiles pour rejoindre les stations. Certaines sont fermées d’autres partiellement ouvertes.

En quelques heures plusieurs dizaines de centimètres sont tombés. Déjà 50cm à Cauterets et à Luchon à 1800m. Et cela va continuer toute la journée de mercredi en s’intensifiant. Cet épisode neigeux est accompagné d’un vent violent (rafales de 100 à 130km/h) qui rend la situation compliquée sur les pistes de ski. Le niveau 5 du risque d’avalanche va être atteint ce mercredi en soirée.

Stations fermées ou partiellement ouvertes

Le plateau de Beille (Ariège) va rester fermé pour la journée. La préfecture de l’Ariège a interdit la circulation des véhicules de transports en commun et des véhicules affectés aux transports d’enfants, sur les
routes d’accès aux stations de ski du département, depuis 10 h 30 ce mercredi. Un bus transportant des enfants avait glissé sans gravité lors de son retour du plateau de Beille, lundi dernier.

Du côté des Hautes-Pyrénées, la station de Luz Ardiden a annoncé dès mardi qu’elle resterait fermée pour la journée de mercredi. Idem pour Cauterets et le ski de fond au Pont d’Espagne.

Le Grand Tourmalet a fermé sa liaison entre Barèges et La Mongie. A Saint-Lary, le vent empêche l’ouverture de tous les secteurs.

Dans les stations de ski des opérations de déclenchement d’avalanches sont en cours pour sécuriser les domaines.

L’accès aux stations difficiles
L’ensemble des routes d’altitude est impactée par les fortes chutes de neige qui tombe jusqu’à 600m d’altitude. Des routes sont actuellement impraticables dans le secteur de Gavarnie et le col d’Aspin dans les Hautes-Pyrénées, notamment. Il est impossible de rouler sans équipements spéciaux. Avec la poursuite des chutes de neige tout au long de cette journée de mercredi, la situation risque d’évoluer, en matière de circulation routière comme d’ouverture des stations de ski.
Ne vous lancez pas sur les routes sans avoir vérifier les accès et les informations sur les pistes.
Ce matin, il neigeait déjà très fort aux Monts d’Olmes

22 Jan

Les Pyrénées se réveillent sous un ciel tout rose

©@Tonho_Porras

C’est une belle surprise qui s’est imposée à tous les Pyrénéens ce matin. Alors qu’ils se préparent aux fortes chutes de neige qui doivent débuter dans l’après-midi, le ciel dégagé du petit matin a pris une intense teinte leur rose. Rose qui s’est projeté sur le manteau neigeux tout frais. Voici quelques clichés du spectacle.

Parfois le ciel est flamboyant, cette fois c’est dans une ambiance toute rose que les habitants ont ouverts les yeux ce mardi matin. Prémices d’une journée particulière, où la neige, tant attendue, va s’imposer en quantité sur les sommets après plusieurs semaines de disette.

Ici à Saint-Lary (65)

En Andorre

Dans le Val d’Aran (Espagne)

Ski dans les Pyrénées : l’espace nordique du Val d’Azun et la station d’Artouste ouvrent au public

©Archives MaxPPP / Bonnaud Guillaume

Il fallait de nouvelles chutes de neige. Elles sont arrivées. Des domaines qui étaient restés fermés ouvrent enfin. Le Val d’Azun (Hautes-Pyrénées) propose une trentaine de km de piste dès ce mardi. Artouste, station familiale des Pyrénées-Atlantiques, lancera sa saison ce samedi.

Mardi pour le Val d’Azun (ski nordique)

Les pistes sont ouvertes depuis ce mardi 22 janvier 9 heures. 35km sont skiables depuis le Col de Couraduque. La neige continue de tomber, les équipements spéciaux sont donc nécessaires pour se rendre à la station et profitez des pistes alors que les flocons sont en train de tomber. Ambiance feutrée garantie. Pour en savoir plus.

Samedi pour Artouste (ski alpin)

La station devait initialement ouvrir le 22 décembre. Le manque de neige a fortement pénalisé le domaine qui ouvrira enfin ce samedi 26 janvier à 9h. La fin de saison est programmée pour le 17 mars, date qui pourra évoluer en fonction de l’état de l’enneigement. Un forfait à 19 euros est proposé du lundi au vendredi hors vacances scolaires. La station d’Artouste prévoit de rester ouverte tous les jours de la semaine pas seulement les week-end comme l’an passé.

 

18 Jan

Coup d’envoi de la saison de ski de Gavarnie ce vendredi

©MaxPPP / Cottereau Fabien

C’est parti ! Il aura fallu patienter presque un mois entre la date initialement prévue (21 décembre) et celle du véritable lancement ce vendredi 18 janvier pour la station de Gavarnie-Gèdre. Une ouverture partielle sur le bas du domaine.

5 pistes sont ouvertes sur les 29 que compte la station depuis ce vendredi. 4 pistes vertes et 1 bleue. 3 téleskis sont en fonction ainsi que le télésiège de Labas.
Le froid est arrivé ce qui a permis de faire tourner à bloc les canons à neige. L’offre unique de forfait jour à 16 euros convient aux débutants et aux familles.
Les skieurs plus aguerris devront encore attendre pour profiter des 5 pistes noires et des 9 rouges du domaine skiable. Peut-être dès ce week-end, si la neige annoncée est vraiment au rendez-vous et que les techniciens aient le temps de les préparer.
Pour en savoir les conditions d’ouverture de Gavarnie-Gèdre.

17 Jan

La terre a tremblé près de Campan dans les Hautes-Pyrénées ce jeudi matin

©RenaSS

Selon le réseau national de surveillance sismique un petit tremblement de terre s’est produit ce jeudi matin vers 7h30 près de Campan dans les Hautes-Pyrénées. Sa magnitude d’environ 2,2 sur l’échelle de Richter n’a provoqué aucun dégât ni victime.

La secousse s’est produite non loin de la commune de Campan à 2 kilomètres au Nord-Est de la commune à 12km de Bagnères de Bigorre, 25 km de Lourdes et 32 de Tarbes. Pour une magnitude de 2,2 sur l’échelle de Richter. L’épicentre se situait à 2 kilomètres de profondeur. L’événement a été validé par un sismologue du réseau RenaSS.
Il s’agit de la première secousse enregistrée dans le département des Hautes-Pyrénées en 2019. L’activité sismique est habituelle sur la chaîne des Pyrénées. Il peut même se produire plusieurs petites secousses dans un laps de temps relativement court. En février 2017, 21 légers séismes avaient été recensés sur le mois.

Un adage dit que les tremblements de terre sont annonciateurs de neige. Quelques flocons tombent actuellement sur la moitié ouest de la chaîne. Des chutes plus importantes sont prévues pour les jours à venir.

10 Jan

Cols fermés et conditions de circulation difficiles dans les Pyrénées ce jeudi matin

©DIRSO 09
Carrefour de la Croisade 1790m

De nouvelles chutes de neige se sont produites dans la nuit de mercredi à jeudi dans les Pyrénées. Ce Jeudi matin, les routes de montagne sont enneigées et glissantes. Des cols sont fermés et les équipements spéciaux sont obligatoires pour circuler.

Ce jeudi matin, plusieurs cols sont fermés à la circulation routière. Le col d’Aspin dans les Hautes-Pyrénées et le col du Puymorens dans les Pyrénées-Orientales. L’ensemble de la chaîne est concernée par cet épisode neigeux et froid. Conséquence, les voies d’accès aux stations de ski et plus généralement les routes d’altitude sont enneigées. Les chaussées sont glissantes. Il faut se montrer très vigilants pour circuler.

Les camions de plus de 19t ne peuvent pas circuler sur la RN20 à partir d’Ax-les-Thermes en Ariège.

Les opérations de salage sont en cours sur l’ensemble du réseau routier qui devrait retrouver des conditions de circulation normales dans les heures qui viennent.

Pour en savoir plus sur l’état des routes.

 

 

09 Jan

Pyrénées : équipements spéciaux obligatoires pour circuler en montagne en raison de la neige

©DIRSO 09
Carrefour de la Croisade 1790m

La neige est tombée sur le massif des Pyrénées dans la nuit de mardi à mercredi. Conséquence, la circulation routière sur les routes de montagne est difficile. Les équipements sont obligatoires pour se rendre en Andorre ou prendre la direction des cols et stations de ski.

Comme attendu, quelques centimètres sont tombés dans le courant de la nuit. Si ce matin, le soleil est à nouveau présent, les chutes de neige ont laissé des chaussées glissantes qui sont en cours de salage.

Du côté de l’Ariège et des Pyrénées-Orientales, les automobilistes doivent être équipés pour emprunter les voies vers l’Andorre à partir des entrées nord et sud du tunnel du Puymorens. L’évolution de la situation au fil des heures est à regarder sur le site de la Dirso 09.

Les accès au plateau de Beille, à Ax-3-Domaines, Guzet, Ascou, les Monts d’Olmes sont en cours de déneigement. Voir ici le site info route 09.

Dans les Hautes-Pyrénées, la vallée d’Aure est sous la neige. La circulation est compliquée à partir de Tramezaigues. Idem pour les cols d’Aspin et du Soulor. Difficile également d’emprunter la route vers le pla d’Adet, Piau Engaly, Gavarnie, Luz-Ardiden, ou Cauterets. Pour suivre l’évolution de la situation en direct consultez le site info route 65.

Même problématique pour emprunter les routes d’altitude en Haute-Garonne. Comme on peut le voir une fine couche de neige est tombée sur Superbganères.

Soyez prudent si vous circulez en montagne. Réduisez votre vitesse et ne cherchez pas à doubler les chasse-neige.

04 Jan

Thermoludisme : dans les Pyrénées, les vacanciers ont troqué la combinaison de ski pour le maillot de bain

©France 3 Occitanie

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Alors que les pentes de la vallée d’Aure ne sont toujours pas blanchies, les vacanciers profitent des installations thermoludiques de la vallée. A Saint-Lary, le centre a vu sa fréquentation grimper de 30%.

Les vacances de Noël s’achèvent alors que le manque de neige s’est fait cruellement sentir dans les Pyrénées. Pour autant, pas de déprime du côté des vacanciers qui ont su trouver à défaut de journées complètes sur les pistes des alternatives pour se distraire et profiter de la montagne. Parmi celles-ci, le bain dans les eaux chaudes des centres thermoludiques.
A Saint-Lary, la fréquentation de Sensoria augmenté de 30% par rapport à la même période l’an dernier. Même constat, dans la vallée du Louron à Balnéa où certaines journées la fréquentation a grimpé à 2900 visiteurs.

Maria Laforcade et Emmanuel Fillon sont allés à la rencontre de vacanciers heureux :

20 Déc

La première auberge de jeunesse des Pyrénées ouvre à Piau Engaly


Une nouvelle offre d’hébergement ouvre le 22 décembre à Piau-Engaly. Il s’agit d’une auberge de jeunesse qui propose des hébergements bon marché essentiellement à destination des jeunes. C’est la première auberge de jeunesse du massif des Pyrénées.

Un nouveau type de clientèle

L’un des objectifs de ce nouvel établissement est de permettre « un renouvellement de clientèle, une accessibilité du ski à petit prix avec une entrée de gamme à 16 euros la nuit », mais aussi de répondre aux demandes de « courts séjours » et « de la clientèle étudiante ».
L’auberge d’une capacité de 290 lits, répartis en dortoirs de 8 ou 10 personnes, cabines de 2 à 4 places et chambres doubles a été aménagé dans un ancien centre de vacances.

Aujourd’hui, l’offre d’hébergement n’est plus vraiment adaptée à la clientèle. Ce type d’établissement est destiné à des gens qui n’ont pas forcément les moyens de se payer de grands hôtels,

souligne Christine Massoure.

On espère générer 21.000 journées ski supplémentaires sur la station, soit 10% de fréquentation en plus.

Le coût de la rénovation du bâtiment est évalué à 4,2 millions d’euros, porté par une SCI regroupant la Caisse des Dépôts, des promoteurs et la SEM de Piau-Engaly.
L’exploitation est assurée par la SAS Skylodge, filiale du groupe N’Py, pour un coût estimé à 1,2 million d’euros.

4 autres auberges de jeunesse en projet dans les Pyrénées

Quatre établissements de ce type pourraient voir le jour à l’horizon 2023 à Barèges, Cauterets, La Mongie et Peyragudes. A terme, ce projet baptisé
« skylodge », qui représente un investissement de 25 millions d’euros, prévoit la création de 2.140 lits, notamment à travers la restructuration d’hébergements collectifs.

@emmagayet avec AFP

19 Déc

Pyrénées : les stations de ski ouvriront a minima pour les vacances de Noël

En 2017, Cauterets avait ouvert le 3 décembre.
©MaxPPP Laurent Dard

Les conditions météorologiques compliquent le début de la saison de ski. Après plusieurs reports, la saison devait initialement débuter le 1er décembre, les principales stations des Pyrénées se préparent à une ouverture samedi 22 décembre. Des ouvertures partielles. Piau-Engaly, par exemple, propose seulement 35% de ses pistes.

Les Pyrénées souffrent d’un déficit sévère d’enneigement depuis le début de saison. Les chutes de neige tardives de la semaine passée sont désormais bien entamées par le redoux de ces derniers jours. Une situation qui rend les perspectives d’ouvertures compliquées. Malgré ces aléas climatiques, il n’est pas question de rater, les vacances de Noël.
Les principales stations annoncent des ouvertures partielles sur les hauts de domaine.

Dans les Hautes-Pyrénées, Peyraguges, Piau-Engaly, le Grand Tourmalet, Luz, Saint-Lary et Hautacam. La plus haute des stations
Chacune des stations proposera un forfait adapté.

Dans l’Ariège, Ax-3-Domaines prépare le secteur du Saquet.
Dans les Pyrénées-Atlantiques, la Pierre Saint-Martin ouvre partiellement et il faudra attendre jeudi pour savoir si Gourette en fait de même.
Dans les Pyrénées-Orientales, Font-Romeu, les Angles et Porté-Puymorens accueillent des skieurs depuis début décembre.

Renseignez-vous avant de partir sur les pistes car la douceur des prochain jour peut compromettre tellle ou telle ouverture.

Le retour du froid et de la neige n’est pas annoncé dans les jours qui viennent. Tout au plus, un abaissement des températures à partir du jour de Noël.