27 Avr

Hautes-Pyrénées : la terre a une nouvelle fois tremblé dans les Pyrénées

©CEA

©CEA

Un tremblement de terre de magnitude 3, 7 a été enregistré à 17 h12 mercredi par le réseau de surveillance des séismes. L’épicentre était situé à proximité du Pic du Midi de Bigorre dans les hautes-Pyrénées, près de Bagnères de Bigorre. La secousse a été ressentie par les habitants des vallées environnantes.

Mercredi 26 avril à 17h12, la terre a une nouvelle fois tremblé dans les Hautes-Pyrénées. Une secousse de force 3,7 sur l’échelle de Richer dont l’épicentre se situait, à proximité du Pic du Midi de Bigorre. Elle a été ressentie par les habitants des vallées alentours à Bagnères de Bigorre (4km de l’épicentre) à Lourdes  et à Tarbes.

Les Pyrénées sont situées en zone sismique. Les petits tremblements de terre y sont fréquents.

Le dernier séisme qui s’est produit dans ce secteur de la chaîne remonte au 31 mars 2017 avec un événement de magnitude 2.8.

Les 5 Séismes les plus forts à moins de 100km
(Source DASE, Recherche depuis 1970)
29/02/1980 Magnitude = 5.8
17/11/2006 Magnitude = 5.4
04/10/1999 Magnitude = 5.1
06/01/1982 Magnitude = 5.0
06/01/1989 Magnitude = 4.9

20 Avr

Hautes-Pyrénées : les travaux des gorges de Luz ont débuté ce jeudi pour 8 semaines

Circulation alternée ©France 3 Midi-Pyrénées

Circulation alternée
©France 3 Midi-Pyrénées

C’est la suite des éboulements successifs qui se sont produits sur la falaise en amont de la RD 921 seul axe routier pour désenclaver les villages de la vallée des gaves. Des travaux ont démarré ce jeudi 20 avril pour 8 semaines. La circulation se fait par alternance de 6h30 à 22h30 dans les deux sens.

Plus de détails sur les travaux :

Une nouvelle tranche des travaux pour sécuriser la route départementale sont en cours. Pendant 8 semaines, la circulation se fera par alternance dans les deux sens entre 6h30 du matin et 22h30 le soir. Dans le passage le plus endommagé, les véhicules empruntent un tunnel dont la hauteur maximale et de 4 mètre. Prévoyez plus de temps, le trafic dans les gorges sera ralentie en raison des temps d’attente.

La circulation est interdite aux cyclistes et au piétons. Mais une autre possibilité existe pour contourner la difficulté, le passage par le col du Tourmalet qui est en cours de déneigement.

 

Ski : Cauterets finit sa saison en beauté

Webcam cirque du Lys Cauterets

Webcam cirque du Lys Cauterets

Dernière station à accueillir les skieurs dans les Pyrénées côté français, Cauterets propose les 3/4 de son domaine aux fondus de glisse. La fin de saison se passe au mieux, la neige, le soleil et les skieurs sont au rendez-vous.

Les pistes de Cauterets dans les Hautes-Pyrénées seront ouvertes jusqu’au 23 avril. Dernier jour pour profiter de ski dans les Pyrénées françaises. Et les conditions sont excellentes pour une fin de saison. 1500 skieurs par jour profitent du domaine. Afin d’optimiser les journées, les horaires d’ouverture de la station ont été aménagés : ouverture dès 8h30 et fermeture des pistes à 15h30. La journée se poursuit dans le village où d’autres activités prennent le relais.

Nous nous sommes rendus sur place pour tester la neige :


Ski dans les Pyrénées : belle fin de saison à Cauterets

Un snow park éphémère prend forme car pour un tout dernier week-end dans une ambiance décontractée des snowboarders professionnels feront des démonstrations sur les pistes et s’affronteront dans un contest spectaculaire.

Hautes-Pyrénées : avis aux cyclistes, le déneigement du col du Tourmalet est en cours

Le déneigement de la route du Tourmalet a débuté mardi 18 avril. ©Joël Adagas

Le déneigement de la route du Tourmalet a débuté mardi 18 avril.
©Joël Adagas

Les opérations de déneigement du col du Tourmalet ont débuté. Les chasse-neige sont en action depuis mardi pour dégager les cumuls de neige qui se trouvent encore sur la route. L’accès devrait être déneigé en fin de semaine prochaine si les conditions météo s’y prêtent.

Après ces dernières semaines de beau temps, il ne reste plus que 50 à 60 cm de neige sur la route. Après le déneigement viendront les opérations de purge des abords, de nettoyage de la chaussée avant de pouvoir ouvrir pour la saison estivale la route aux automobilistes et aux cyclistes.

Comme on peut le voir sur les photos de Joël Adagas, il ne reste pas beaucoup de neige :

Une ouverture qui est également attendue avec impatience par les habitants du pays Toy. Les travaux du chantier des gorges entre Luz Saint-Sauveur et Pierrefitte-Nestalas commencent ce jeudi. La circulation alternée mise en place jusqu’à mi-juin impacte fortement le trafic.

10 Avr

Ski de randonnée : attention à respecter les consignes de prudence

Si hors piste ou ski de randonnée ©MaxPPP

Si hors piste ou ski de randonnée
©MaxPPP

Deux personnes ont trouvé la mort ces derniers jours dans les Pyrénées lors de sorties de ski de randonnées dans les Hautes-Pyrénées. En montagne au printemps, la qualité de la neige évolue en fonction de l’itinéraire, de l’heure et de la météo. Et le danger est toujours présent. La préfecture des Hautes-Pyrénées rappellent les règles de prudence.

Le Pic de Bataillance dans les Hautes-Pyrénées fait partie des itinéraires connus des skieurs de randonnée. En fin de semaine dernière deux accidents mortels ont eu lieu dans ce secteur suite à des chutes liées à la dureté de la neige. Les nuits sont encore fraîches et au petit matin, la neige est glacée laissant peu de chances aux randonneurs qui chutent en les entraînant dans des glissades mortelles. Des conditions de ski qu sont habituelles au printemps dans les Pyrénées.

Parmi les impératifs pour sécuriser sa sortie : partir avec du matériel adapté et prendre le temps de s’équiper dans les passages dangereux. Et n’hésitez pas à contacter ls PGHM pour connaître précisément les conditions sur un itinéraire. Le PGHM de Pierrefite Nestalas est joignable  au 0 562 927 182.

21 Mar

Hautes-Pyrénées : les Pyrénées vues des villages en hiver

©France 3 Occitanie

©France 3 Occitanie

Dans les villages pyrénéens, même en hiver, la vie fourmille. Entre les personnes âgées, les éleveurs et ceux qui travaillent dans les stations de ski ou sur les installations hydroélectriques, la vie y est parfois rude. Direction les vallées d’Aure et du Louron dans les Hautes-Pyrénées.

Que se passe-t-il dans les Pyrénées quand on n’est pas sur les skis ? Toute une vie qu’ignorent totalement les touristes, et qui gardent pourtant les montagnes vivantes.
Immersion dans ce chapelet de petits villages qui jalonnent la vallée d’Aure et du Louron, dans les Hautes-Pyrénées, derrière leurs habitants, et leurs professions montagnardes. Parfois elles gravitent autour des stations de ski et des touristes, mais avec des activités à des années lumière du skieur. Exemple type à Soulan, le tout petit village qui préexistait à St Lary-Soulan, la station de ski, dans la vallée d’Aure.

Plus il y a de la neige, plus les skieurs sont contents, et plus les facteurs, les infirmières et les boulangers ambulants se décarcassent pour arriver jusqu’à leurs patients/clients souvent enfouis dans la neige dans ces petits villages d’altitude. ce sont essentiellement des personnes âgées, voire très âgées.
Nous suivons Cécile, une aide à domicile. Nous, on appellerait ça une randonnée pleine neige; elle c’est sa mission : réussir à atteindre ses vieux habitants qui l’attendent. Et elle y met sacrement du coeur, et des jambes et elle est tellement appréciée qu’elle fait partie des familles qu’elle visite. Comme une fille de la maison. Des Céciles, il en faudrait 10 fois plus dans ces coins de Pyrénées où les vieux sont de plus en plus livrés à eux même, faute de postulant aux métiers d’aide à domicile, vital, et trop mal payé.

Nous allons à Aulon, rencontrer une chevrière qui a monté sa « fabrique de laine mohair » il y a trente ans, et qui transmet ces jours-çi une « entreprise d’avenir »à une jeune. Aulon, petit village d’altitude qui fait souvent parler de lui pour ses « célèbres » avalanches, et sa route régulièrement coupée. C’est dans ce splendide bout du monde que Christiane a monté sa chèvrerie il y a trente ans; les skieurs et les touristes sont ses alliés, et l’essentiel de sa clientèle. Ce qui fait qu’aujourd’hui, cette pionnière « inconsciente » ou visionnaire, celle qui « élevait 3 chèvres » dans les Pyrénées, d’il y a trente ans peut transmettre une entreprise saine, et totalement avant-gardiste dans le domaine environnemental à une jeune…parisienne!

Dans les Hautes-Pyrénées, tout au fond de la vallée du Louron, au pied de la montagne, la centrale hydroélectrique de la SHEM, (société hydro electrique du Midi) turbine l’eau de la montagne depuis 88 ans. Des générations y sont passées; un village d’altitude a même existé, avec école de montagne intégrée.
Aujourd’hui ils sont encore 15; et de précurseur pour l’irrigation, cette centrale est aujourd’hui, malgré son âge, à la pointe des énergies nouvelles, en produisant son électricité « propre ».

16 Mar

Les images féeriques d’un ciel de mars dans les Pyrénées

©Capture écran

©Capture écran

Le ciel nous réserve parfois de belles surprises. Ce fut le cas le 9 mars dernier où le ciel de Saint-Lézer, un village situé à quelques kilomètres de Tarbes dans les Pyrénées, s’est déroulé en tableaux plus féeriques les uns que les autres. Un spectacle rare et superbe à la fois.

Que la nature est belle ! Il suffit de regarder la vidéo réalisée par Reine Deschamps le 9 mars dernier pour en avoir la confirmation. C’est le ciel qui méritait toute l’attention car il a offert tout au long de la journée un spectacle éblouissant sous la forme d’Altocumulus flocus virgae. Des nuages qui donnent l’impression de s’effilocher.

Quelques minutes rares et magiques :

15 Mar

Pyrénées : les petits et grands plaisirs du ski de printemps

Grand Tourmalet ©France 3 Occitanie

Grand Tourmalet
©France 3 Occitanie

Quand les beaux jours arrivent, nombreux sont ceux qui rangent les skis. C’est dommages car ils ratent de superbes occasions de profiter des pistes encore bien enneigées, sans le froid, les chutes de neige et le monde des vacances scolaires.

En mars, la saison du ski dans les Pyrénées est encore ouverte. La grande majorité des domaines skiables accueille les skieurs jusqu’à la fin du mois de mars et jusqu’au 17 avril pour le Grand Tourmalet notamment. Cette année, la neige ne fait pas défaut. Elle est même présente en quantité malgré des températures au-dessus des normales de saison.

C’est donc le moment de partir profiter des pentes et des paysages majestueux des Pyrénées sans le froid, le vent, les chutes de neige du début de saison. Moins de skieurs mais beaucoup plus de soleil. Parmi les recommandations à cette période de l’année, la crème solaire doit être obligatoire.

Nous nous sommes rendus au Grand Tourmalet pour tester la neige :

 

08 Mar

Portrait de femme : elle élève des moutons et conduit un téléphérique

Céline Dedieu au contrôle des machines du téléphérique de Siant-Lary ©France 3 Occitanie

Céline Dedieu au contrôle des machines du téléphérique de Siant-Lary
©France 3 Occitanie

Céline Dedieu vit en vallée d’Aure et comme beaucoup elle cumule deux métiers. Mais deux métiers qui sont  traditionnellement réservés aux hommes. Elle gère son élevage de brebis et  pendant la saison hivernale conduit le téléphérique de Saint-Lary (Hautes-Pyrénées).

Le 8 mars marque la journée de la lutte des femmes pour leurs droits avec l’éternel combat pour les femmes de s’épanouir dans des métiers traditionnellement réservé aux hommes. Pour Céline Dedieu, les journées sont très chargées dans tous les sens du terme. Elle n’a que quelques minutes le matin pour nourrir son troupeau de 70 brebis. Elle combine un autre métier, lui aussi, plutôt masculin, elle contrôle les installations techniques du téléphérique de Saint-Lary et le va-et-vient des cabines toute la journée pendant 5 mois de l’année.
Céline est fière d’être la seule femme en France à être conductrice de téléphérique.

Nous l’avons suivi dans sa journée marathon :

La station de ski de Saint-Lary compte un quart de femmes salariées.

27 Fév

Hautes-Pyrénées : les images d’une journée free ride de rêve à Piau Engaly

capture film

capture film

Tous les ingrédients étaient réunis pour passer une journée de rêve sur les planches. Père et fils ont saisi l’occasion à Piau Engaly. Descente dans 30 cm de neige toute fraîche dans un ciel qui claque de bleu. Et des images de drone pour admirer le tout d’en haut.

Quand les conditions sont idéales comme ce fut le cas le 25 février dernier. Il ne faut pas hésiter. En montagne le temps et changeant et avec la météo l’état de la neige aussi. Ceux qui aiment la poudreuse « In the pow we trust » le savent bien.
Dans un décor et une ambiance de rêve, un père et son fils en profitent pour entamer ce trésor de légèreté das des descentes fabuleuses que l’on suit en images aériennes.
A voir sans modération :