19 Oct

La neige fait son retour sur les plus hauts sommets des Pyrénées

©Webcam Pic du Midi 19/10/2017

©Webcam Pic du Midi 19/10/2017

La neige a fait son retour dans la nuit de mercredi à jeudi sur les plus hauts sommets des Pyrénées. Les flocons sont descendus jusqu’à 2500m d’altitude environ. Alors que les stations de ski prévoient si les conditions d’enneigement le permettent une ouverture dans un mois pour les premières.

Ce n’est pas encore l’arrivée de la neige en grande quantité, mais les amateurs de sports de glisse peuvent se frotter les mains. Car à environ un mois de l’ouverture annoncée de la saison de ski, il est temps que les températures baissent et qu’il y ait plus de précipitations. Après plusieurs semaines de temps quasi estival chaud et sec, cette couche de neige va contribuer à rafraîchir les sols.

Pour preuve, voici quelques photos

Du côté de l’Andorre et des Pyrénées catalanes

Le Pic du midi recouvert d’un léger manteau blanc

17 Oct

Une balade dans la nuit noire au village de Viscos (65) à l’occasion de l’opération « le jour de la nuit »

Nuit étoilée dans le Parc National des Pyrénées © Nicolas Bourgeois

Nuit étoilée dans le Parc National des Pyrénées
© Nicolas Bourgeois

Certaines villes avaient coupé l’éclairage public la nuit de samedi à dimanche. Elles participaient à l’opération « le jour de la nuit » pour lutter contre la pollution lumineuse. Un phénomène bien connu dans les Hautes- Pyrénées, au pied de l’observatoire du Pic du Midi qui a le label de réserve étoilée.

Balade dans la nuit noire, à Viscos de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

La lumière nuit aux rapaces, aux insectes et aussi à l’observation des étoiles. Pour « le jour de la nuit« , plusieurs villes et villages ont éteint l’éclairage public. Une façon de se rendre compte de l’importance de la pollution lumineuse. En effet, 40 % des flots de lumières émis par l’éclairage partent vers le ciel. La pollution lumineuse voile le ciel étoilé, déstabilise les écosystèmes nocturnes et représente une consommation importante d’énergie gâchée.

13 Oct

En vidéo : VTT de l’extrême au Pic de Montaigu dans les Hautes-Pyrénées

Descente du Pic de Montaigu © Alexis Righetti

Descente du Pic de Montaigu
© Alexis Righetti

1100m de dénivelé et autant de descente sur un chemin escarpé et rocailleux perchés sur un VTT. C’est la dernière sortie de l’extrême réalisé par les riders Alexis Righetti et Michel Boubekeur au Pic de Montaigu dans le décor sublime aux couleurs de l’automne de la Bigorre.

Un ride, engagé, varié et rythmé :

Le Pic de Montaigu est une destination connue des randonneurs en Bigorre (65). Un sommet accessible qui culmine à 2 339 m d’altitude.
Alexis Righetti pratique le VTT de haute-montagne en toute saison. Les vidéos de ses rides seront présentées au prochain festival Pyrenicimes, le 24 novembre.

12 Oct

Le parc National des Pyrénées fête ses 50 ans, retour sur un demi-siècle au service de la nature

Cirque de Troumouse © Patrice Hauser / MAXPPP

Cirque de Troumouse
© Patrice Hauser / MAXPPP

Cette année, on fête le cinquantième anniversaire du Parc National des Pyrénées. Créé pour protéger la faune et la flore de l’activité humaine, il abrite plus de 4000 espèces animales différentes. On y trouve les plus hauts sommets des Pyrénées françaises et plus de 200 lacs d’altitude qui attirent un million de visiteurs chaque année.

Pyrénées, une chaîne en or massif 

Le bouquetin Ibérique est de retour alors qu’il avait disparu depuis le début du XXe siecle. Le Gypaete Barbu se reproduit à nouveau dans la vallée de Luz. 90 % de la flore Pyrénéenne est conservée sur les 250 000 hectares du Parc. Les objectifs premiers de préservation sont bien atteints, mais depuis 1967 perdurent les tensions entre Etat et vallées sur la gestion du Parc. Le demi-siècle du Parc National des Pyrénées reflète nos débats sur quelle place à accorder à la nature dans nos régions.

Reportage de Marc Raturat, Emmanuel Fillon et Sophie Le Beon

10 Oct

Les Pyrénées basques et béarnaises magnifiées dans une vidéo timelapse

Capture écran vidéo- Lac de Gaube - Cauterets ©Xabi Barreneche

Capture écran vidéo- Lac de Gaube – Cauterets
©Xabi Barreneche

Xabi Barreneche a réalisé une vidéo à partir de plusieurs milliers de photographies prises au cours de l’été. Il a compilé ces clichés en une vidéo esthétique qui nous emmène dans les Pyrénées entre Bigorre et Béarn. Une minute de beauté pure et sauvage.

Si la promenade est courte, elle n’en reste pas moins sublime. Du pays Basque, à la vallée d’Aspe ou encore au-dessus de Cauterets, Xabi Barreneche, se dit « gâté par les Pyrénées ». Et cela se voit. Les photos compilées en timelapse nous transportent dans des paysages merveilleux dont les Pyrénées ont le secret. Son travail, il le partage notamment sur sa page facebook.

Le photographe a confié à Sud-Ouest qu’il avait en projet une expérience vidéo mais en version hivernale. En attendant, ses jolies photos peuvent être admirées sur son compte Instagram (@xabibarreneche)

05 Oct

Pyrénées : des chantiers d’insertion en altitude dans le Val d’Azun pour réhabiliter le patrimoine pastoral

Chantier d'insertion dans le Val d'Azun ©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Chantier d’insertion dans le Val d’Azun
©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Le Parc National des Pyrénées fête ses 50 ans cette année. 50 ans consacrés à la protection de l’environnement  Mais le Parc mène aussi d’autres missions, comme des chantiers d’insertion, avec des jeunes éloignés de l’emploi. Exemple au dessus du lac d’Estaing dans le Val d’Azun (65).

Ils sont plus habitués aux tours en béton qu’aux bivouacs en montagne. Trois jeunes d’une vingtaine d’année participent à la réhabilitation de la toue de Cétira et du Liantran deux abris à 1600m d’altitude qui servaient à protéger les bergers. Les deux chantiers situés en zone pastorale dans le Val d’Azun visent à restaurer les cabanes qui le cas échéant pourront servir d’abris aux randonneurs en cas d’intempéries.
Ils sont le fruit d’un partenariat entre  le Parc National des Pyrénées, la maison de la Montagne de Pau et le SIVOM de Labat de Bun.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon se sont rendus sur place :

Pyrénées : des chantiers d’insertion sociale pour les jeunes en altitude

Chantier d'insertion en Val d'Azun © Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Chantier d’insertion en Val d’Azun
© Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

En vallée d’Ossau sur la commune de Bilhères-en-Ossau, un lavoir et un abreuvoir ont également été rénovés pendant l’été 2017.

03 Oct

Des Pyrénées à la Méditerranée en courant, 4ème édition de l’ultra trail 100 Miles Sud de France

©100 Miles Sud de France

©100 Miles Sud de France

Le trail des 100 miles Sud de France a pour originalité son parcours. Au départ de Font-Romeu à 1800m d’altitude dans les Pyrénées, il relie en 165km de sentier et 8000m de dénivelé la plage de la Méditerranée d’Argelés sur mer à 0m d’altitude. Pour cette 4ème édition (6 au 8 octobre), 750 trailers du monde entier seront au départ.

Du 6 au 8 octobre 2017, va se dérouler la 4e édition de la course à pieds « 100 Miles Sud de France« . Un ultra trail dont le tracé part des Pyrénées pour rejoindre 165km plus loin la Méditerranée, en avalant 8000m de dénivelé positif. Un parcours exigeant le long du GR10 et au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes.  Les 750 traileurs prendront le départ vendredi 6 octobre à 10h, à 1800 mètres d’altitude à Pyrénées 2000 (Font-Romeu), pour arriver 24h plus tard – pour les meilleurs – aux pieds de la chaîne des Albères, sur la plage d’Argelès-sur-Mer.

Petit aperçu des paysages et de l’ambiance de la course :

Quelques chiffres :

La course est désormais intégrée à l’Ultra Mountain National Tour (UMNT – un circuit de référence national d’ultra trail). Il connaît un engouement de plus en plus fort. 100 à 150 nouveaux coureurs s’inscrivent chaque année. Parmi les 750 participants, 80% sont non-originaires du département des Pyrénées Orientales. Courent ensemble une centaine de coureurs étrangers de 17 nationalités prendront le départ.

Le record de la course appartient à l’aveyronnais Emmanuel Ripoche qui a bouclé en 2016 le circuit en moins de 24 heures (23h54’09″) – un record sur le 100 Miles Sud de France.

En parallèle de la course principale de 165km, deux parcours plus courts sont proposés : La Grande Traversée Sud de France (112 kilomètres au départ de Vernet-les-Bains) et La Traversée Sud de France (75 kilomètres, au départ d’Arles sur Tech). Le 100 Miles Sud de France est aussi une affaire d’équipes ! 25 équipes courront le 165km et le 112km en Relais Trio.

Les premiers coureurs sont attendus à Argelès-sur-Mer dès le samedi 7 octobre dans la matinée. Les derniers devraient, quant à eux, franchir la ligne dimanche 8 octobre vers 10h, après 48h d’effort.

22 Sep

Des étudiants toulousains ont inventé un drone très utile pour le secours en montagne

Drone gonflable créé par Diodon drone ©France 3 Occitanie

Drone gonflable créé par Diodon drone
©France 3 Occitanie

Des étudiants toulousains ont monté leur boîte pour commercialiser le drone qu’ils ont inventé : un drone tout terrain qui intéresse le PGHM et la sécurité civile en cas d’avalanche par exemple. Nous avons assisté à un test grandeur nature sur les pistes de Formiguères.

Cela fait 2 ans et demie que Roman et Antoine travaillent à leur projet et tout tient dans ce petit sac à dos. Ils ont conçu un drone gonflable qui se déploie rapidement avec coup de pompe électrique. L’engin rapidement opérationnel, piloté à l’aide d’un joystick intéresse particulièrement la sécurité civile et les gendarmes de haute-montagne. En effet, en cas d’avalanche notamment, avec un équipement en caméra thermique, le drone pourrait permettre de détecter en un temps record les victimes d’avalanche.

L’entreprise Diodon Drone Technonolgy est en plein développement. Elle a pour projet la conception de drones plus grands. Et prévoit de vendre une dizaine de ses drones gonflables en 2018 en France et à l’étranger.

Démonstration en montagne à Formiguères :

 

18 Sep

Vidéo et photos : neige précoce sur les Pyrénées

Port de l'Envalira 2400m ©Andorra info

Port de l’Envalira 2400m
©Andorra info

Plus qu’un saupoudrage, c’est une bonne dizaine de centimètres qui est tombée au-dessus de 2300m dans les Pyrénées. Une bonne couche qui a déjà en partie disparue avec les passages ensoleillés de dimanche. Autant de neige pour une mi-septembre n’est pas chose courante. Voici quelques illustrations.

Vue sur les sommets andorrans et ariègeois

Vue sur les Hautes-Pyrénées

Vue sur l’Ariège et la Catalogne

Au sommet du Pic blanc Andorre 2650m

15 Sep

De nouvelles chutes de neige, ce vendredi, dans les Pyrénées

Refuge de l'Illa (2488m) Andorre copyright : SnowForecast

Refuge de l’Illa (2488m) Andorre
copyright : SnowForecast

De nouvelles chutes de neige se produisent ce vendredi sur les Pyrénées. Les premiers centimètres recouvrent les reliefs. Avec la baisse générale des températures, la limite pluie-neige se situe en-dessous de 2000m ce vendredi. Samedi, d’autres flocons sont attendus.

Quelques centimètres de neige avaient recouvert les plus hauts sommets en début de semaine (lundi 11 septembre) mais elle avait en grande partie fondue. Ce vendredi, la neige tombe à nouveau avec des prévisions de chute significative à partir de 2000m d’altitude sur la partie orientale de le chaîne (Andorre, Pyrénées-Orientales et Ariège). Elle devrait continuer à tomber samedi et l’ensemble du massif en altitude.

Voici les premières images :

A Ax-3-Domaines dans l’Ariège

A GranValira (Andorre)

Sur la RN 320 vers l’Andorre

Carrefour de la Croisade 1790m ©DIRSO09

Carrefour de la Croisade 1790m
©DIRSO09

Plus d’info sur les conditions de circulation sur le site de la DIRSO 09

Au refuge de l’Illa Andorre (2488m)

Vue sur Baqueira Beret (Val d’Aran Espagnol)

Au Pas de la case (Andorre)