28 Fév

Pourquoi la neige fond moins vite que vous ne le pensez

Image du satellite SUOMI-NPP montrant l’ensemble des massifs montagneux français enneigés, le 27 février 2019 à 13 h 17 UTC. © Météo-France

Les fondus de glisse sont aux abois. Ils craignent une fonte rapide du manteau neigeux en raison des températures presque estivales des derniers jours. Mais qu’ils se rassurent. La neige fond certes, mais relativement peu. Les cumuls en altitude sont encore généreux. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir pour les vacances scolaires.

L’enneigement a reculé mais autant que les températures élevées ne le laissent penser

La raison : un soleil bas sur l’horizon (nous ne sommes que fin février) et une grande sécheresse de l’air. Ces paramètres associés constituent le processus physique de sublimation. Il empêche la fonte rapide de la neige de surface. Voici la vidéo qui explique le phénomène de fonte.

Trois semaines d’anticyclone

Hormis les quelques flocons tombés les 10 et 11 février, il fait sur les Pyrénées depuis le 5 février. Et malgré des températures élevées pour la saison les cumuls de neige sont encore abondants. Les stations de ski bénéficient d’un bon enneigement grâce aux chutes abondantes du mois de janvier.

  • Il reste entre 50 et 70cm vers 1200 à 1500m en fonction des versants en moyenne montagne. Les hauteurs de neige sont de 60 cm au Pont d’Espagne et à Peyresourdes, dans les Hautes-Pyrénées, 70 cm à Ascou-Pailhères, en Ariège. Dans les versants sud, la neige est présente à partir de 1600 ou 1700 m, quel que soit le massif.
  • Vers 1800 m, les hauteurs de neige sont plus importantes, souvent proches d’1 m en versant nord. 90 cm à Gourette, dans les Pyrénées-Atlantiques, 1,20 m à Luz-Ardiden, dans les Hautes-Pyrénées, 75 cm sur le plateau de Beille, en Ariège. En versant sud, les quantités sont en revanche bien plus modestes : 30 cm dans la moitié ouest de la chaîne, 5 à 10 cm plus à l’est.
    À haute altitude, au-dessus de 2000 m, les hauteurs de neige atteignent, en versant nord, 1,40 m à 2 m, selon le massif et l’altitude ; en versant sud, ces hauteurs sont environ moitié moindres. Pour ces altitudes, ce sont des hauteurs un peu inférieures aux valeurs de saison.
  • L’est des Pyrénées est moins enneigé : dans le nord de la Cerdagne, la neige débute vers 1500 m d’altitude en versant nord, pour atteindre 1 m au-dessus de 2000 m ; En versant sud, elle débute vers 1600 m. Dans le sud du plateau de Cerdagne, l’enneigement est nettement plus faible ; au Canigou, par exemple, à 2150 m d’altitude, la hauteur de neige se situe vers 35 cm, pour une moyenne à cette époque de l’année de 1 m.

Illustration de la fonte entre le 7 et le 28 février

Pyrénées : le Fat Bike est devenu populaire dans les stations de ski

©France 3 Occitanie

Les vacances d’hiver passées à ne faire que du ski, c’est terminé. Les vacanciers souhaitent découvrir d’autres activités. Le fat Bike en est une. Ce vélo aux roues surdimensionnés permet de circuler sur la neige. Rencontres à Val Louron avec ces cyclistes d’un nouveau genre.

Il a des roues énormes. C’est de cela qu’il tire son nom. Ce vélo est tout terrain. En hiver il permet de rouler sur la neige grâce à une plus grande adhérence. A Val Louron, dans les Hautes-Pyrénées, des vacanciers ont testé cette nouvelle activité sur un parcours aménagé. Reportage de Maria Laforcade et Emmanuel Fillon :

Avec des périodes d’enneigement de plus en plus courtes, les stations de ski proposent des activités connexes à la seule glisse, cherchant à attirer du monde sur leur domaine. Ce sont d’autres sensations et d’autres découvertes à faire dans les paysages des domaines skiables des Pyrénées.

26 Fév

Ski : si la chaleur actuelle entame le manteau neigeux, les conditions d’enneigement dans les Pyrénées restent excellentes

©Webcam Barèges / Tournaboup

Il fait chaud pour une fin février en France mais aussi sur les Pyrénées. Mercredi sera la journée la plus chaude. Conséquence, la neige fond. Mais fort heureusement pour ceux qui ont choisis de passer leur vacances au ski, il reste encore suffisamment de neige pour skier dans de bonnes conditions.

Il y a les optimistes qui profitent d’un soleil radieux en descendant les pistes visage au vent. Et il y a les pessimistes qui s’inquiètent de la disparition de la neige. Il est vrai que le thermomètre va encore grimper atteignant son paroxysme mercredi après 10 jours de douceur exceptionnelle qui va encore durer. Les modèles météo annoncent une fin de semaine globalement ensoleillée et surtout chaude. Les 25 degrés sont atteints au pied des Pyrénées et sur le Sud-Ouest en général. Mercredi, on attend 26 à Saint-Girons, 25 à Luchon Super-Bagnères, Luz Saint-Sauveur, Tarbes et Prades et 15 degrés à 1500m.

Cela fait 20 jours que la chaîne des Pyrénées n’a pas aperçu le moindre flocons. Et 10 jours que l’ensoleillement est à son maximum. De nombreux records sont déjà tombés dans le nord de la France. L’ensoleillement de ce mois de février est hors norme.
Il est donc normal que la neige fonde à grande vitesse. Mais que les anxieux se rassurent, il en reste encore beaucoup. Car on partait avec une bonne avance et des cumuls qui dépassaient les 2m au-dessus de 2000m d’altitude. Environ 50 à 70cm de neige cumulée ont fondu en une dizaine de jours (pluie et chaleur) ce qui laisse encore une bonne couche pour pratiquer le ski.

Donc pas d’inquiétude à avoir sur la suite de la saison de ski dans les Pyrénées. D’autant que les prévisions à 10 jours annoncent un changement radical de temps et un retour à des conditions hivernales vers le 4 ou 5 mars. La neige devrait à nouveau tomber sur le massif et redonner le sourire aux plus pessimistes.

Aussi en attendant, on profite de l’isotherme qui s’envole pour admirer des paysages souvent cachés par jour de mauvais temps.

Ariège : la station nordique du Chioula mise sur les vacances de février pour réussir la saison

©France 3 Occitanie

La saison a démarré tardivement pour le domaine nordique du Chioula dans l’Ariège. La fréquentation pendant les vacances scolaires d’hiver est donc d’autant plus déterminante pour la réussite de la saison, dont la fin est programmée le 17 mars. Actuellement, beau temps et neige forment un cocktail idéal, appréciés des randonneurs et des skieurs.

Le Chioula est souvent considérée comme la petite soeur du plateau de Beille. Ce sont les deux domaines nordiques de l’Ariège. Le Chioula se situant au-dessus d’Ax-les-Thermes, à la frontière du département de l’Aude. Chaque hiver, environ 10 000 visiteurs profitent de son domaine au décor majestueux en pratiquant la balade en raquettes ou le ski de fond. 60% d’entre eux viennent pendant les vacances scolaires. Pendant les vacances les Toulousains en manque d’activité de pleine nature viennent s’y ressourcer quelques heures.

Reportage sur les pistes de Geoffrey Berg et Pascal Dussol :

 

21 Fév

Ski et nouvelles technologies : matériel, forfait, logement, cours, les séjours s’organisent en ligne

Plateforme de réservation
©France 3 Occitanie

Désormais pour préparer son séjour au ski, il suffit d’être connecté. Via l’ordinateur ou le portable, on achète, on réserve. L’économie du ski n’y échappe pas. De la location de ski à l’achat des forfaits, tout se passe désormais sur internet.

Un coup de fil ou quelques clics suffisent pour réserver son hébergement, ses cours de ski, son matériel ou encore son forfait de ski. Pour organiser leur séjour, les vacanciers utilisent en masse les services en ligne.92% des Français préparent ses vacances sur inernet. Les grandes enseignes de sport se sont adaptées à ces nouveaux usages. Le réseau N’Py (gestionnaire de stations de ski) a créé une plateforme de réservation.

Le tourisme d’hiver a désormais adopté les nouvelles pratiques de l’économie numérique.

Le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

Ski et nouvelles technologies : les images des webcams de Saint-Lary consultées des millions de fois

L’une des webcams de Saint-Lary
©France 3 Occitanie

La page des webcams est la plus consultée sur le site internet de Saint-Lary. Preuve de l’engouement du public pour connaître en temps réel les conditions météo et d’enneigement. De plus grâce au réseau de caméras et  avec l’application Youstiti, le skieur dispose d’un film de sa journée. Les nouvelles technologies sont au coeur des stations de ski.

Quatre caméras sont disposées sur les pistes de la station de Saint-Lary. Avec pour chacune d’elle des angles et des points de vues différentes. Chaque caméra peut proposer 5 à 6 vues différentes avec un mode panoramique 360 degrés. Chaque vue de 5 à 6 minutes est réactualisée toute les 45 à 60 minutes. Ces images sont devenues un outil indispensable. Car la caméra montre tout, la cohue des vacances scolaires comme la disette de neige. Le public cherche la transparence. Il l’a. Et preuve que cela marche, le nombre de consultation sur internet qui dépasse le million de vues.

Autre usage, autre outil utilisant le réseau de caméras avec l’application Youstiti. Le skieur installe gratuitement une application. Une fois activée, les caméras du réseau de Saint-Lary vont s’activer au passage du skieur et enregistrer une séquence. Les algorithmes de l’application vont zoomer sur lui, le suivre durant sa descente. A la fin de la journée, le skieur dispose d’une vidéo-souvenir de sa journée.

Le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

 

Ski et nouvelles technologies : Cauterets mise sur les réseaux sociaux et les images de drone pour sa communication

Mathieu Pinaud pilote le drone
©France 3 Occitanie

A Cauterets, les images de drones font vivre les réseaux sociaux de la station. Les nouvelles technologies ont désormais leur place dans la stratégie de communication du domaine skiable. Deux personnes travaillent à temps plein pour fournir et promouvoir ces nouveaux contenus.

Quand la météo est là, le drone de Mathieu Pinaud est de sorti. Il propose grâce aux images aériennes les mille ambiances, panoramas et paysages de Cauterets et de sa station de ski. Ces petits clips sont ensuite publiés sur les réseaux sociaux. La page facebook de la station compte 80 000 fans. Des images dans lesquelles les visiteurs peuvent se projeter. L’objectif est de leur donner envie de vivre l’aventure en vrai.
Ces contenus ont aussi une vie sur d’autres réseaux : tweeter, instagram et un blog car il faut être partout.

Voir le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

Ski et nouvelles technologies : des équipements en réseau pour piloter le Grand Tourmalet

Le Central du Grand Tourmalet
©France 3 Occitanie

Les stations de ski profitent du développement des nouvelles technologies. Au Grand Tourmalet, les équipements de la station sont pilotés via un central. Au Pic du Midi, l’histopad, permet via une tablette de découvrir les 140 ans d’histoire scientifique du lieu.

Le Grand Tourmalet c’est une soixantaine de pistes, 30 remontées mécaniques un domaine skiable étendu sur 11 km. La taille de la station était idéale pour une mise en réseau, piloté par un central. Ce denier rassemble toutes les informations de la station, ouverture et fermeture des pistes, secours, état des routes. Chaque événement du plus anodin au plus grave aboutit à ce poste de contrôle. Les 120 personnels techniques qui font tourner la station sont joignables à tout moment. Les temps d’intervention sont ainsi réduits. La mise en réseau permet d’avoir une visibilité globale sur tout le domaine.

Au Pic du Midi, c’est un nouvel outil, qui est proposé aux visiteurs. Une tablette qui permet de revivre en images et en son l’histoire scientifique du sommet. Le programme permet de se plonger au temps des pionniers, de visiter la bibliothèque, les chambres comme on vivait à cette époque où il n’y avait pas encore de téléphérique.

Voir le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

20 Fév

La station de ski de Gavarnie fait le plein pour les vacances

©France 3 Midi-Pyrénées

Dans les Pyrénées, les conditions d’enneigement sont exceptionnelles. Et le beau temps au rendez-vous. La station de Gavarnie-Gèdre (65) fait le plein de skieurs en cette première semaine de vacances scolaires. Rattrapant ainsi un début de saison tardif.

Le tableau est idyllique. De la neige en quantité, du grand beau temps. Les vacanciers qui ont choisi de venir skier dans les Pyrénées ne se sont pas trompés. Dans la station familiale de Gavarnie-Gèdre, l’heure est à la détente et au sport en pleine nature. Parents et enfants profitent du décor du cirque dominé par le Taillon et la Brèche de Roland. Des instants pique-nique au soleil, en terrasse (ou pas) précédés et suivis de descentes sur l’une des 28 pistes du domaine.

Avec 4200 skieurs par jour, la fréquentation actuelle, et celles des prochains jours pendant les vacances scolaires va permettre à la station de réaliser 70% de son chiffre d’affaires. Une perspective rassurante après un début de saison poussif.

Reportage d’Amy McArthur et Emmanuel Fillon :

18 Fév

Un nouveau jeu sous forme de quiz pour tester vos connaissances sur les Pyrénées

©France 3 Occitanie

Il parcourt les Pyrénées, fait des articles pour un célèbre magazine consacré à la chaîne de montagnes… C’est Patrice Teisseire-Dufour. Et pour nous faire profiter de ses connaissances de façon ludique il a créé le Quiz des Pyrénées. Un jeu de carte très simple qui se joue en famille ou entre amis.

Le principe est à la portée de tous. 110 cartes réunies en 5 thématiques : culture, histoire, patrimoine, sports, loisirs et gastronomie. 5 indices sont proposés pour trouver la thématique. Plus le joueur cumule les indices, plus il est pénalisé. C’est le participant qui aura répondu en utilisant le moins d’indices qui sera sacré « Meilleur(e) pyrénéen de la partie ».

©France 3 Occitanie

Le jeu est accessible aux plus de 15 ans et se joue de 2 à 10 joueurs.

Une petite trouvaille pour en savoir plus tout en jouant sur le massif des Pyrénées à un prix très abordable.
Un produit de cairn Editions.

RSS