21 Jan

Tempête de neige en Ariège : l’accès en Andorre pourrait être fermé à partir de mardi

©MaxPPP / Florent
Les camions ne peuvent plus circuler sur la RN20

Un important épisode neigeux est annoncé sur les Pyrénées. L’Ariège est particulièrement concerné dès ce mardi et jusqu’à samedi. Des restrictions de circulation ont d’ores et déjà été mises en place pour les poids lourd. L’accès en Andorre par la RN20 pourrait être fermé dès mardi.

Il neige en Ariège depuis dimanche. Météo France annonce une perturbation très active sur les Pyrénées, notamment en ce qui concerne les chutes de neige pour les journées de mardi et de mercredi. Le mauvais temps va durer jusqu’à dimanche.

La circulation  des poids-lourds restreintes

Des restrictions de circulation des camions de plus de 19t ont eu lieu en début de soirée dimanche 20 janvier 2019 entre Foix et Ur et sur l’ensemble du secteur montagne permettant l’accès à l’Andorre. La DIRSO 09 a étendue ces restrictions pour la journée du 21 janvier 2019 entre Prades et Foix compte tenu des chutes de neige en cours sur le versant sud en haute-Cerdagne. Dans le secteur montagne permettant l’accès à l’Andorre et au col du Puymorens, les restrictions poids lourd de plus de 19t sont à ce stade prévues jusqu’ au samedi 26 janvier 2019. véhicules.

Fermeture possible de la RN20 vers l’Andorre à partir de mardi

La fermeture de la RN 20 vers l’Andorre est envisagée dès mardi 22 janvier 2019. La situation sera réévaluée dans les heures qui viennent en fonction de la neige et des risques d’avalanche.

Météo : un à deux mètres de neige sur les Pyrénées d’ici jeudi

©MaxPPP LAURENT DARD / TARBES / LE 03/02/15

Depuis ce dimanche, il neige sur le massif des Pyrénées. Une neige qui s’était faite très rare jusqu’à aujourd’hui mais qui devrait tomber en grande quantité jusqu’à jeudi sur la chaîne. Selon les zones un à deux mètres sont attendus en altitude, au delà de 1400m.

Les chutes de neige sont enfin arrivées sur le massif. Un à dix cm par jour. Mais depuis dimanche les cumuls apportés deviennent plus importants. Ce lundi, plusieurs cm de neige sont tombés. Une 20aine de cm sont tombés au col du Puymorens à 1920m. Une 30aine sur la partie audoise à Camurac.

Mais le gros des chutes est prévu pour mardi et mercredi. Un front froid accompagné d’une perturbation active devrait apporter des quantités importantes.
Météo France annonce plus d’un mètre de neige à partir de 1400m. Jusqu’à 2 mètres au-dessus de 1800 à 2000m. Le piémont sera également concerné avec une limite pluie-neige qui pourra descendre jusqu’à 700m.


La perturbation apportera avec elle un vent de secteur nord puissant entraînant la formation de congères. Le risque avalanche va grimper fortement ces prochains jours.

Jeudi des chutes de neige résiduelles vont se produire, mais rien de comparable avec l’épisode neigeux précédents, comme on peut le voir sur l’animation :

Chutes de neige : col du Puymorens fermé, et équipements spéciaux pour se rendre en Andorre ce lundi

Carrefour de la croisade RN22
©DIRSO 09

Elle est arrivée et ce n’est que le début. La neige tombe ce lundi sur les Pyrénées. La circulation n’est possible en montagne qu’avec les équipements spéciaux. Le col du Puymorens est fermé. L’accès en Andorre difficile.

Plusieurs cm de neige sont déjà tombés en haute-Ariège et sur le versant catalan des hauts cantons de Cerdagne. 15 cm en Capcir, 20 cm dans le secteur du Puymorens.

Les camions poids lourds de plus de 19 tonnes transportant des marchandises sont interdits à partir d’Ur dans les Pyrénées-Orientales et à partir d’Ax les Thermes dans l’Ariège. Le col du Puymorens est entièrement fermé à tous les véhicules entre la Vignole et la Croisade.

La circulation est délicate sur la RN 20 entre Bourg-Madame et Latour de Carol, et Ax les Thermes et l’Hospitalet d’Andorre. Les équipements spéciaux sont obligatoires sur la RN 22 pour se rendre en Andorre.


Pour plus d’information sur la circulation sur ce secteur consultez le site de la DIRSO 09.

Il neige sur l’ensemble du massif. Il es donc important de se renseigner avant de prendre la route.

La véritable offensive hivernale sur les Pyrénées est prévue pour mardi où la neige doit tomber en quantité selon Météo France. Plus d’1,5m de neige sont prévus autour de 1400m d’altitude.

18 Jan

Coup d’envoi de la saison de ski de Gavarnie ce vendredi

©MaxPPP / Cottereau Fabien

C’est parti ! Il aura fallu patienter presque un mois entre la date initialement prévue (21 décembre) et celle du véritable lancement ce vendredi 18 janvier pour la station de Gavarnie-Gèdre. Une ouverture partielle sur le bas du domaine.

5 pistes sont ouvertes sur les 29 que compte la station depuis ce vendredi. 4 pistes vertes et 1 bleue. 3 téleskis sont en fonction ainsi que le télésiège de Labas.
Le froid est arrivé ce qui a permis de faire tourner à bloc les canons à neige. L’offre unique de forfait jour à 16 euros convient aux débutants et aux familles.
Les skieurs plus aguerris devront encore attendre pour profiter des 5 pistes noires et des 9 rouges du domaine skiable. Peut-être dès ce week-end, si la neige annoncée est vraiment au rendez-vous et que les techniciens aient le temps de les préparer.
Pour en savoir les conditions d’ouverture de Gavarnie-Gèdre.

17 Jan

Ce jeudi, la neige tombe…un peu… sur les Pyrénées

©webacm Saint-Lary

Elle s’est faite tellement rare depuis le début de l’hiver que son retour est un événement. Depuis ce jeudi matin, les flocons tombent sur les Pyrénées. Ils sont arrivés en tout début de journée, sur l’ouest du massif.Et ont progressivement gagné l’ensemble de la chaîne. Il neige en ce moment et cela fait plaisir.
Continuer la lecture

La terre a tremblé près de Campan dans les Hautes-Pyrénées ce jeudi matin

©RenaSS

Selon le réseau national de surveillance sismique un petit tremblement de terre s’est produit ce jeudi matin vers 7h30 près de Campan dans les Hautes-Pyrénées. Sa magnitude d’environ 2,2 sur l’échelle de Richter n’a provoqué aucun dégât ni victime.

La secousse s’est produite non loin de la commune de Campan à 2 kilomètres au Nord-Est de la commune à 12km de Bagnères de Bigorre, 25 km de Lourdes et 32 de Tarbes. Pour une magnitude de 2,2 sur l’échelle de Richter. L’épicentre se situait à 2 kilomètres de profondeur. L’événement a été validé par un sismologue du réseau RenaSS.
Il s’agit de la première secousse enregistrée dans le département des Hautes-Pyrénées en 2019. L’activité sismique est habituelle sur la chaîne des Pyrénées. Il peut même se produire plusieurs petites secousses dans un laps de temps relativement court. En février 2017, 21 légers séismes avaient été recensés sur le mois.

Un adage dit que les tremblements de terre sont annonciateurs de neige. Quelques flocons tombent actuellement sur la moitié ouest de la chaîne. Des chutes plus importantes sont prévues pour les jours à venir.

11 Jan

Grâce à la neige de culture, la saison de ski à Peyragudes est bien lancée

©France 3 Occitanie

La baisse des températures et les petites chutes de neige des derniers jours sont arrivés juste avant le week-end. Les canons à neige ont tourné à plein régime, ce qui permet à la station de Peyragudes d’élargir son offre ski et d’envisager les jours à venir sereinement.

Il ne faut pas quitter les pistes car la couche de neige est trop faible. Mais en revanche sur les 23 pistes ouvertes, la neige est bien préparée et les skieurs se régalent sous un beau soleil. Le personnel technique est désormais rassuré, les contrats ont été signés pour la saison. Une saison qui a du mal à démarrer en raison du trés faible enneigement. Une situation déficitaire qui n’avait pas été vue dans les Pyrénées depuis 22 ans.

A Peyragudes, la fête se poursuit après la journée de ski au restaurant d’altitude où l’on danse chaussures de ski aux pieds et d’où l’on redescend en dameuse dans une agréable balade bucolique.

Thierry Sentous et Emmanuel Fillon sont allés tester la neige :

 

Pyrénées : Luchon-Superbagnères, Val Louron, Formiguères … les amateurs de glisse ont plus de choix

©Val Louron (65)

Avec l’arrivée de quelques centimètres de neige sur le massif et surtout le retour du froid, les stations de ski qui n’avaient pas encore ouvert vont enfin pouvoir proposer quelques pistes. Il s’agit d’ouverture trés partielle, rendue possible grâce à la neige de culture.

Les stations où l’on pourra un peu skier ce week-end

Neige et froid ont fait leur retour cette semaine. Cela permet a des domaines skiables restés jusque là fermés de lancer un peu tardivement leur saison. Ce sera le cas notamment à Luchon-Superbagnères avec l’ouverture de la piste du lac et de celle du Céciré dans le secteur le plus haut de la station. Les deux télésièges éponymes fonctionneront également dès samedi.
Les 180 enneigeurs de la station ont tourné à plein régime depuis le retour du froid pour offrir ce résultat.
Toujours en Haute-Garone, la station familiale du Mourtis proposera dès samedi la piste des Fontaines et l’espace ludique.

Dans les Hautes-Pyrénées, Val Louron propose 5 pistes vertes, une offre qui s’adresse aux débutants, étant donné le niveau de difficulté. Le télésiège des Sapins et le tapis des Trounquet sont ouverts. Ils donnent accès aux pistes Laquette, Sapins 1 et 2 et Trounquet 1 et 2. La piste de luge est également ouverte.

Voir le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

Dans l’Ariège, Guzet est à la peine avec une seule piste Baby ouverte sur le secteur Prat Mataou. Aux Monts d’Olmes, la situation n’est pas plus réjouissante avec 1 piste bleu et 2 pistes baby. Le domaine nordique de Beille a tracé une dizaine de km et damné la piste de raquettes sur 6km. Non loin de là, on peut glisser à Ascou depuis mardi.
Les Pyrénées-Orientales ont été mieux servies par les chutes de neige. Formiguères ouvre l’ensemble de son domaine dès samedi, le Cambre d’aze deux de ses pistes et remontées de la Sapinière et de la Fount.

Les stations les mieux servies

Quelques domaines arrivent à tirer leur épingle de cette disette. Il s’agit de Cauterets dont l’exposition est plus favorable à l’enneigement, 11 pistes sur les 23 sont skiables (3 vertes, 6 bleu et 2 rouges), Peyragudes 23 pistes sur 49 ( 3 vertes, 15 bleues et 5 rouges) et Ax-3-Domaines qui propose 20 (6 vertes, 10 bleues, 2 rouge et le snowpark).
Les Angles, c’est 18 pistes possibles à descendre sur les 45 (12 vertes, 4 bleues , 1 rouge et 1 noire). Font-Romeu Pyrénées 2000 à peine un peu plus avec 25 pistes sur 41.
Le domaine du Grand Tourmalet ne permet de dévaler que 16 de ses 61 pistes (6 vertes et 10 bleues).

L’ensemble de la chaîne est concernée par un fort déficit en neige. Seule la neige de culture rend possible le ski dans le massif. Et le niveau techniques des pistes ouvertes est plus adapté aux débutants ou aux jeunes skieurs. Ce week-end, il faudra sortir gants et bonnets car le thermomètre, même s’il tend à remonter restera encore bien bas.

En raison de la neige, les équipements spéciaux sont obligatoires pour se rendre en Andorre ce vendredi matin

Carrefour de la Croisade 11 janvier 2019 8h
©DIRSO 09

La présence de neige et de verglas sur la chaussée rend la circulation sur la RN22 en direction de l’Andorre difficile ce vendredi matin. Les équipements spéciaux sont obligatoires pour rejoindre la principauté. Le col du Puymorens est fermé.

L’hiver confirme sa présence dans l’Ariège. Ceux qui prennent la route vers l’Andorre doivent se montrer prudent. Les équipements spéciaux sont nécessaires dès Ax-les-Thermes sur la RN 20 puis la RN 22. La situation est à peine meilleure du côté des Pyrénées-Orientales. La chaussée est glissante à partir de la Vignole.

En Ariège également, la route vers le village et la station de Goulier est enneigée. L’accès au Plateau de Beille également.
Les opérations de déneigement et de salage sont en cours. Avec le retour du soleil l’état des routes devrait s’améliorer dans les heures qui viennent.

Pour en savoir plus sur l’accès en Andorre
Pour suivre l’état des routes en Ariège.

10 Jan

Photos : le castor est de retour dans les Pyrénées après plusieurs siècles d’absence

©ONCFS

Le castor est de retour dans les Pyrénées. Plus précisément dans les Pyrénées-Atlantiques alors que le rongeur avait disparu depuis plusieurs siècles des berges des gaves et des divers cours d’eau. Un appareil photographique de l’ONCFS montre l’animal en pleine action sur un arbre.

La première alerte est venue d’un naturaliste en vacances dans les Pyrénées-Atlantiques. Sur les bords de la Nive, sur la commune d’Ustaritz, il repère des indices qui lui mettent la puce à l’oreille. Après plusieurs mois d’affût infructueux, un appareil photographique est installé sur le lieu de vie de l’animal par les agents de l’ONCFS. Les clichés ainsi que l’analyse des indices corroborent la présence du rongeur. Pour l’instant, un seul animal a été identifié. Il s’agirait d’un individu issu de la population espagnole de castors présente sur le bassin de l’Èbre.

Une bonne nouvelle pour la biodiversité du massif. L’équipe du suivi du castor a mis en place la surveillance du secteur, ainsi que des zones en amont et en aval, pour vérifier s’il s’agit d’une installation pérenne.

RSS