20 Août

2500 traileurs au départ du Grand Raid des Pyrénées 2014

Capture écran du film Grand raid des Pyrénées 2013

Capture écran du film Grand raid des Pyrénées 2013

2500 c’est le nombre d’inscrits au départ du Grand Raid des Pyrénées dont le top départ de l’épreuve phare de l’ultra trail sera donné ce vendredi 22 août depuis le village de Vielle-Aure (Hautes-Pyrénées). En 2013, il étaient déjà 2000 à avoir participé à l’une des trois épreuves. Courir en montagne sous forme de compétitions réunis chaque année de plus en plus d’adeptes.

La vidéo de l’édition 2013

Le Grand Raid des Pyrénées est devenu la plus importante course en montagne dans le massif. Sa 7ème édition va se courir des 22 au 24 août 2014, trois épreuves pour trois courses sur les sentiers emblématiques des Pyrénées et des passages par des cols et des cirques dont les noms font rêver.

Le programme des trois courses :

    • le Grand, 80 km, 5000 m dénivelé positif. Le départ sera donné le samedi 23 août à 5 heures. Les coureurs monteront par des routes carrossables puis des pistes de ski au Col du Portet. Ils basculeront ensuite sur le secteur du Néouvielle pour rejoindre par le Col de Bastanet le refuge de Campana du Cloutou puis le hameau d’Artigues. Ensuite montée vers le Col de Sencours, au Pic du Midi, retour au Col de Sencours puis descente au parking de Tournaboup afin de revenir dans la zone du Néouveille pour passer la Hourquette Nère et rejoindre le Col de Portet qui ramène à Vielle Aure. Les meilleurs pourraient mettre moins de 9 heures tandis que la barrière horaire est réglée pour que les derniers terminent en moins de 26 heures.

 

    • le Tour des Cirques, 120 km, 7000 m dénivelé positif. Le départ sera donné le vendredi 22 août à 9 heures de la station de ski de Piau-Engaly. On commence par une petite boucle au sommet de la station pour admirer le Cirque de Barroude et pour étaler le peloton. Ensuite la traversée du Port de Campbiel permet d’apercevoir le Vignemale et de rejoindre Gèdre. Une montée sèche mène en face du Cirque de Troumouse puis entre dans le sauvage Cirque d’Estaubé. La Hourquette d’Alans permet de basculer dans le Cirque de Gavarnie où l’on rejoint, au fond, le pied de la Grande Cascade. Du village de Gavarnie, une section alternant montées et descentes en estives puis forêts nous fait rejoindre Saint Sauveur où l’on retrouve le parcours de l’Ultra puis la base vie d’Esquièze Sère. On monte ensuite tranquillement au-dessus de Barèges puis au parking de Tournaboup afin de revenir dans la zone du Néouvielle pour passer la Hourquette Nère et rejoindre le Col de Portet qui ramène à Vielle Aure. Les meilleurs pourraient mettre moins de 16 heures tandis que la barrière horaire est réglée pour que les derniers terminent en moins de 38 heures. Et,

 

  • l’Ultra, 160 km et 10000 m dénivelé positif.  Le départ sera donné le vendredi 22 août à 5 heures depuis Vielle Aure. Les coureurs monteront par des routes carrossables puis des pistes de ski au Col du Portet. Ils basculeront ensuite sur le secteur du Néouvielle pour rejoindre par le Col de Bastanet le refuge de Campana du Cloutou puis le hameau d’Artigues. Ensuite montée vers le Col de Sencours, au Pic du Midi, retour au Col de Sencours avant d’enchaîner les cols de la Bonida, d’Aoube, de Bareilles et d’Ouscouaou pour rejoindre Hautacam. Descente sur Pierrefitte où se trouve la première base vie. Une très longue montée mène au Pic de Cabaliros d’où l’on redescend à Cauterets avant d’attaquer le Col de Riou pour rejoindre Esquièze-Sère, deuxième base vie. On monte ensuite tranquillement au-dessus de Barèges puis au parking de Tournaboup afin de revenir dans la zone du Néouveille pour passer la Hourquette Nère et rejoindre le Col de Portet qui ramène à Vielle Aure. Les meilleurs pourraient mettre moins de 22 heures tandis que la barrière horaire est réglée pour que les derniers terminent en moins de 50 heures.

    Dimanche 24 août, place au podium et à la fête, toujours à Vielle-Aure. Ce sera l’heure du réconfort pour les coureurs mais également leurs accompagnateurs qui auront pu suivre à la trace ami ou membre de la la famille qui ont pris de le départ.

Qu’est-ce qui fait courir un traileur ?

Le traileur n’est ni un zombi, ni un extra-terrestre (même si parfois le doute est permis). Certains l’appellent le forçat des montagnes, d’autres l’admirent comme un sportif de haut niveau. Quoiqu’il en soit ce qui le fait avancer ce sont principalement les sensations et les émotions fortes procurées par l’effort physique et psychique, l’esprit de la compétition et le cadre grandiose de la nature en montagne. Et dans les tous les cas s’engager dans un trail court ou long exige une préparation physique rigoureuse axée sur l’endurance. Par ailleurs, il existe de nombreux programmes pour adapter sa préparation.

15 Juil

Transpyr’avec moi : traverser les Pyrénées au profit de l’association des greffes de moelle osseuse de Midi-Pyrénées

Tranpyr' avec moi 2014

Tranpyr’ avec moi 2014

Courir pour une bonne cause. La Transpyr’avecmoi est la traversée des Pyrénées par le GR10 en courant au profit de l’ AGMOMP (Association des greffes de moelle osseuse). Elle reliera Banyuls (dans les Pyrénées-Orientales) à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) du 19 juillet au 06 Août 2014. Il s’agit d’un défi sportif et solidaire. L’association compte sur cette traversée des Pyrénées d’Est en Ouest pour informer le grand public et récolter un maximum de dons à chacune des étapes.

Chaque jour une étape. 19 étapes de 45 kms et 3400m de dénivelé positif en moyenne suivront le GR10 et les coureurs volontaires pourront accompagner Jérôme Nadalin (un passionné des trails) tout ou partie du parcours de l’étape soit 7h à 8h de rando-trail. Chaque participant courra sous sa propre responsabilité.

Transpyr’avec moi 2014 from Prestario Production on Vimeo.

Le parcours sur le GR10

  • Samedi 19 juillet :Banyuls – Las Illas
  • Dimanche 20 juillet : Las Illas – Refuge Batère
  • Lundi 21 juillet : Refuge Batère – Col de Mantet
  • Mardi 22 juillet: Col de Mantet – Font Romeu
  • Mercredi 23 juillet: Lac des Bouillouses – Plateau de Beille
  • Jeudi 24 juillet: Plateau de Beille – Auzat
  • Vendredi 25 juillet : Auzat – St Lizier
  • Samedi 26 juillet : St Lizier – Col de la Core
  • Dimanche 27 juillet : Col de la Core – Eylie
  • Lundi 28 juillet : Eylie – Luchon
  • Mardi 29 juillet : Luchon – St Lary
  • Mercredi 30 juillet: St Lary –Barèges
  • Jeudi 31 juillet :Barèges – Cauterets
  • Vendredi 1er Août : Cauterets – Fabrèges
  • Samedi 2 Août : Lac Bious-Artigues – La Pierre St Martin
  • Dimanche 3 Août : La Pierre St Martin – Chalets d’Iraty
  • Lundi 4 Août : Chalets d’Iraty – St Etienne de Baïgorry
  • Mardi 5 Août : St Etienne de Baïgorry – Sare
  • Mercredi 6 Août : Sare – Hendaye

Qu’est-ce que l’AGMOMP ?

L’AGMOMP a pour but d’aider et de soutenir les patients du service d’hématologie du CHU de Purpan (Toulouse) et d’améliorer leurs conditions d’hospitalisation. Elle soutient la recherche et informe le grand public sur les dons de sang et moelle osseuse.

 

02 Juil

Vidéo : opération alevinage dans les lacs de Haute-Ariège

Les alevins sont achemines par hélicoptère jusqu' aux nombreux lacs de montagne où ils sont relâchés. © Laurent Winsback - F3 Midi-Pyrénées

Les alevins sont achemines par hélicoptère jusqu’ aux nombreux lacs de montagne où ils sont relâchés.© Laurent Winsback – F3 Midi-Pyrénées

Tous les ans à la même période, les lacs de haute-montagne font l’objet d’opérations d’alevinage. L’objectif repeupler les lacs en truites et aux salmonidés avec des alevins (petits des poissons ou des larves de poissons) qui devront s’adapter au milieu aquatique de la haute-montagne avant de devenir grand. La condition pour que les amateurs de pêche en lacs aient suffisamment de carnassier à capturer.

170 000 alevins issus de la pisciculture d’Auzat viennent d’être relâchés dans 64 lacs de la Haute-Ariège. Chaque lac fait l’objet d’un alevinage spécifique déterminé selon une clé de répartition qui prend en compte la surface du lac, son lieu et son environnement. Depuis 1972, le transport des alevins est réalisé par hélicoptère. Puis ils sont délicatement relâchés en eau.

Pesée des alevins et preparation des sacs © Laurent Winsback / F3 Midi-Pyrénées

Pesée des alevins et preparation des sacs© Laurent Winsback / F3 Midi-Pyrénées

Vidéo/ le reportage de Laurent Wisnback et Pascal Dussol

Plus d’informations sur le site de la Fédération de pêche de l’Ariège.

16 Juin

Quand le VTT s’approprie les pentes pyrénéennes

Transport | TransportAprès le ski, la randonnée… oui mais pas que. Certains s’adonnent à d’autres disciplines sportives  comme la descente en VTT sur des sentiers parfois aménagés. C’est le cas dans plusieurs stations des Pyrénées. Les domaines VTT ou moutain bike se sont multipliés et l’offre se diversifie dans tous les coins du massif. On peut donc rouler sur tous types de reliefs et sur des sites plus naturels.

Dans l’Ariège à Ax les Thermes  ou au Mont d’Olmes, dans la Haute-Garonne à  Luchon dans les Hautes-Pyrénées à Cauterets au Pic du Midi à Saint Lary et à Val Louron dans les Pyrénées Atlantiques à Artouste à Gourette dans les Pyrénées Orientales à La Quillane et aux  Angles.

Ici, l’équipe de freeriders qui accompagne Chris Dargas a quitté les planches pour enfourcher le vélo en Ariège. Démonstration

 

Le VTT a son festival : le Festi’ Val VTT

Une 3ème édition proposée par le Val D’Azun, les 21 et 22 juin au col de Couraduque. Il s’agit d’une compétition ludique ouverte à tous, débutants ou confirmés, curieux en tous genres.

Au programme du 21 juin : TRJV et Championnat Régional des Jeunes Vététistes au Col de Couraduque – Aucun (65) avec les épreuves suivantes : Cross Country, Descente, VTT trial et Orientation. Samedi soir : repas sangria Paëlla et fête de la musique à la salle des fêtes de Gaillagos Arcizans.
Et du 22 juin : 3 parcours de randos VTT, 20, 30 et 50 km. Possibilité de location de VTT. 
Tout le programme