19 Jan

Quand les gendarmes s’entraînent à retrouver les victimes d’avalanche

Le chien dégage la personne ensevelie. ©Maria Laforcade / France 3 Midi-Pyrénées

Le chien dégage la personne ensevelie.
©Maria Laforcade / France 3 Midi-Pyrénées

Le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est aussi vrai pour les gendarmes spécialisés dans le secours montagne. Ils travaillent avec des bergers belge pour localiser et dégager les personnes ensevelies sous des avalanches. 25 compagnies de gendarmes existent en France et pour la première fois, elles sont dans les Pyrénées pour des exercices grandeur nature.

Notre équipe les a suivi pendant une journée de stage :


Les gendarmes de haute montagne en stage dans les Pyrénées pour s’entrâiner à la recherche des victimes d’avalanches

Toutes les équipes cynophiles spécialisées dans le sauvetage avalanche sont en stage à Barèges depuis la semaine dernière. Les gendarmes font un stage annuel de remise à niveau qui sert à la fois à vérifier les compétences des équipes déjà en activité et de stage de fin d’études pour ceux qui sont encore en formation.

Ils réalisent des exercices grandeur nature lors desquels ils enterrent une personne sous la neige. L’équipe doit alors la retrouver.

En 40 ans d’existence, c’est la première fois que les gendarmes viennent faire un stage dans les Pyrénées. 25 équipes sont réparties entre les différents massifs français. Elles sont aidées par des chiens de race Berger belge Malinois.

L’exercice en quelques photographies :

18 Jan

A Gavarnie, les déneigeuses sont à plein régime pour assurer la sécurité des routes

Déneigement à Gèdre-Gavarnie ©France 3 Midi-Pyrénées

Déneigement à Gèdre-Gavarnie
©France 3 Midi-Pyrénées

Garantir la sécurité des routes est une obligation. Pour y parvenir, des hommes et des machines sont mobilisés quelques mois de l’année. Avec les importantes chutes de neige, des hameaux, des maisons peuvent se retrouver isolés. C’est à ce moment que le dispositif est engagé. Comme ici à Gavarnie.

Ne pas laisser des maisons isolées par la neige. Dans les Pyrénées, la tâche est vaste. Chaque vallée compte quelques habitations à l’accès difficile desservies par des routes secondaires. Les habitants bien que prévoyants ne peuvent pas rester coupés du monde. C’est là que les déneigeuses se mettent en route.

Le reportage de Maria Laforcade et Emmanuel Fillon :

Avec la neige, à Gavarnie, les accés aux maisons isolées sont déneigées

Au Mourtis, les secours en montagne s’entraînent à la recherche de victimes d’avalanche

©France 3 Midi-Pyrénées

©France 3 Midi-Pyrénées

Une belle couche de neige fraîche et du grand beau temps, les ingrédients sont réunis pour attirer les skieurs sur les pistes de ski et en hors pistes alors que le risque d’avalanche est encore marqué. Au Mourtis, les secours s’entraînent régulièrement à localiser et dégager les victimes. Le temps est un facteur clé pour leur survie.

La saison dernière une cinquantaine d’avalanche ont fait 40 blessés dont 21 décès. Randonner, skier sont des activités à risque en raison du risque d’avalanche qui évolue quotidiennement selon les conditions météorologiques et selon les secteurs et les expositions dans le massif.

Les secours interviennent régulièrement à proximité des pistes des ski. Au Mourtis, petite station familiale de la Haute-Garonne, ils s’entraînent régulièrement. Explications d’Eric Coorévits et Olivier Denoun.

 

La circulation en montagne s’améliore mais les équipements spéciaux restent indispensables

Créneau de l'Hospitalet RN20 ©Dirso09

Créneau de l’Hospitalet RN20
©Dirso09

 

L’arrêt des chutes de neige et le travail des équipes de déneigement ont permis l’ouverture, ce mercredi matin, de nombreux axes routiers comme la RN20 vers l’Andorre ou la route du tunnel de Bielsa vers l’Espagne. Cependant, les équipements spéciaux restent indispensables pour rouler sur les routes d’altitude.

Les chaussées sont encore glissantes. Les résidus de neige et la glace qui s’est formée pendant la nuit rendent ce mercredi matin, la circualtion délicate en montagne. En Ariège, les équipements spéciaux sont indispensables pour emprunter la RN20 en direction du Puymorens et de l’Andorre (le col reste fermé).
Le plateau de Beille est à nouveau accessible. Ce qui n’est pas encore le cas de la station de Goulier.

Du côté des Hautes-Pyrénées, la D173 vers le tunnel de Bielsa est partiellemment déneigée. Les chaînes sont indispensables sur les versants français et espagnols du tunnel.
Sont encore fermés la route de Payolle vers le col d’Aspin, le col d’Azet, le dernier km jusqu’à la station de Gavarnie, les derniers km vers le pont d’Espagne, la route de Luz Ardiden et le col du Soulor.

Le travail de salage se poursuit. La situation va évoluer au fil des heures. Pour en savoir plus et suivre l’évolution en direct :

Pour suivre l’évolution de la situation en direct :

17 Jan

Les Pyrénées vues d’en haut : du blanc partout

Les Pyrénées le 17 janvier 2017 ©Keraunos

Les Pyrénées le 17 janvier 2017
©Keraunos

Deux photos satellites des Pyrénées mettent en parrallèle les conditions d’enneigement de la chaîne à 10 jours d’intervalle. Après, la pénurie d’or blanc, c’est le trop plein (ou presque). Mais c’est un moindre soucis pour les stations de ski qui retrouvent une certaine sérénité grâce à la tempête.

Les Pyrénées photographiées le 7 janvier puis 10 jours plus tard le 17 janvier. Quelle différence ! Il faut dire qu’une tempête de neige est passée par là.
Les pieds sur Terre, le résultat est tout aussi impressionnant.

 

Paysages des Pyrénées : le calme après la tempête

Peyragudes 17/01/2017 ©JP Duntze France 3 Midi-Pyrénées

Peyragudes 17/01/2017
©JP Duntze France 3 Midi-Pyrénées

La tempête de neige et de vent est désormais terminée sur les Pyrénées. Les conditions de circulation s’améliorent progressivement même s’il reste encore de nombreux points noirs. Mais quelle beauté toute cette poudreuse. Profitez car cela ne dure jamais longtemps.

Instant privilégié que celui d’être en montagne quand le soleil reprend la main sur le ciel après une grosse tempête de neige. Quelques journalistes de la rédaction de France 3 Occitanie ont eu ce privilège, pour les besoins d’un tournage. Voici ce qu’ils nous ont envoyé. Une pure merveille.

A Garvarnie. Paysages majestueux vêtus de blanc dans un ciel bleu profond :

Images Maria Lafourcade

A Peyragudes, juste splendide,

Peyragudes juste après la tempête. ©JP Duntze France 3

Peyragudes juste après la tempête.
©JP Duntze France 3

La station de ski de Saint-Lary bien organisée pour gérer l’importante quantité de neige

©France 3 Midi-Pyrénées

©France 3 Midi-Pyrénées

A Saint-Lary, comme partout dans les Pyrénées, la neige est tombée en quantité en quelques jours à peine. C’est bien entendu une bonne nouvelle pour la station. Mais cela implique la mise en oeuvre d’un gros travail de sécurisation des pistes. Le risque avalanche est encore élevé. La station s’organise.

Dans les Pyrénées, il est fréquent de passer en quelques jours, d’un déficit notoire de neige, à de grosses quantités. Mais avec les importants cumuls, c’est tout un travail de sécurisation du domaine skiable qu’il faut mettre rapidement en route et qui mobilise une équipe d’artificiers. C’est la condition pour pouvoir un maximum de pistes en toute sécurité.
A Saint-Lary, les tirs déclenchement des avalanches ont débuté dès lundi et doivent se poursuivre ce mardi matin. Dans les conditions d’enneigement actuels, ils sont indispensables. En attendant, le retour du beau temps prévu mercredi, les pisteurs s’activent.

Notre équipe de Tarbes s’est rendue sur place :

Circulation dans les Pyrénées : l’Andorre, les stations du Grand Tourmalet et de Gavarnie restent inaccessibles en voiture en raison de la neige

Une rue de Barèges (16/01/2017) ©Grand Tourmalet

Une rue de Barèges (16/01/2017)
©Grand Tourmalet

Ce mardi matin, de nombreuses routes de montagne restent impraticables en raison de la neige dans Pyrénées. L’accès en Andorre, au tunnel du Puymorens, aux stations de ski de Barèges et de Gavarnie notamment reste ce matin encore impossible.

Les chutes de neige continuent ce mardi matin dans les Pyrénées. La sécurisation des axes routiers et leurs dégagements sont en cours. Mais de nombreuses routes restent encore interdites à tous les véhicules. Parmi les axes les plus fréquentés, il y a notamment la RN20 qui mène au tunnel du Puymorens et aussi au Pas de la Case en Andorre.
Le point sur la situation :

Le tunnel du Puymorens est de nouveau accessible avec les équipements spéciaux.

Les routes de la Mongie et de Barèges sont en cours de dégagement mais elle ne rouvriont au mieux que dans l’après-midi.

Le col d’Azet, la liaison entre le Pla d’Adet et Espiaube, le col d’Aspin, la D12 vers Luz Ardiden, le col du Soulor, l’accès à Couraduque sont à cette heure inaccessibles en voiture.

Dans l’Ariège, la route qui conduit au plateau de Beille est également fermée en raison des congères qui se sont formées. Même situation du côté de la petite station de Goulier.

Les équipements spéciaux sont obligatoires sur l’ensemble du réseau routier des Pyrénées dès 700m. La situation doit progressivement s’améliorer en cours de journée. Les chutes de neige doivent cesser et les chasse-neige et les saleuses auront déblayé le plus gros de la neige. Des tirs de prévention d’avalanche doivent être exécutés dans les prochaines heures afin de sécuriser le réseau.

Pour suivre l’évolution de la situation en direct :

16 Jan

[Photos ] Les Pyrénées sous des monceaux de neige fraîche

Une congère de 4m de haut sur la route menant à Gavarnie ©OT Gavarnie

Une congère de 4m de haut sur la route menant à Gavarnie
©OT Gavarnie

Un mètre de neige est tombé en quelques jours sur le massif des Pyrénées. Et ce n’est pas terminé, car ce lundi se sont entre 70cm et 1m supplémentaires qui sont attendus. En quelques jours, les paysages ont totalement changé. La sécheresse qui sévissait il y a encore une semaine a laissé place à un épais manteau blanc. Photos à l’appui.

A Gavarnie, dans les Hautes-Pyrénées, une énorme congère de neige

Dans les Hautes-Pyrénées à Piau Engaly

A Saint-Lary, Vallée d’Aure


A Betpouey en Pays Toy (Hautes-Pyrénées)

Dans l’Ariège à Merens Les Vals

A Ax-Les-Thermes, Ariège

Sur le plateau de Beille, Ariège

Les Angles, dans les Pyrénées-Orientales

Dans les Pyrénées-Atlantiques au Somport

Au col du Pourtalet, Pyrénées-Atlantiques

En Andorre, neige à Grandvalira

En Espagne dans la Province de Huesca

En Espagne dans le Val d’Aran

 

Le risque avalanche est à son maximum dans les Pyrénées

©MaxPPP

©MaxPPP

Conséquence directe des importantes chutes de neige qui se sont produites ce week-end et qui se poursuivent ce lundi matin, le risque d’avalanche est monté d’un cran. Il est actuellement à son maximum sur l’ouest et le centre des Pyrénées.

Dès dimanche 15 janvier Météo France a placé en alerte orange les quatre départements (Ariège, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Atlantiques) 

Les précipitations neigeuses  continuent ce début de semaine à partir de 1000 m d’altitude. La couche de neige pourrait à nouveau grossir de 70 cm supplémentaires à 1 m au-dessus de 1500 m sur l’ouest. Sur les sommets, le vent de nord souffle fort et le risque de départs d’avalanches est très important sur une grande partie de la chaîne.

Le risque est évalué à 5 sur l’échelle des risques, soit le niveau le plus élevé.

De nombreuses plaques se sont formées. Et la neige fraîche tombée en grande quantité peut à tout moment se décrocher et provoquer de grosses avalanches. Les routes de montagne encadrées de couloirs d’avalanches ont été fermées à circulation. Les tirs préventifs vont commencer dans les heures qui viennent. C’est notamment le cas sur la route de l’Andorre qui en compte une trentaine de zones à risque.

Les sorties en montagne sont fortement déconseillées. Une personne a déjà trouvé la mort lors d’une randonnée emportée par une avalanche dans le secteur de Laruns (Pyrénées-Atlantiques)

Des stations de ski fermées pour sécuriser leurs domaines

Les domaines de Beille (Ariège), de Porte Puymorens (Pyrénées-Orientales) et Garvarnie (Hautes-Pyrénées) resteront fermés jusqu’à mardi pour sécuriser leurs domaines.

Les stations sont souvent innaccessibles. Gourette, La Pierre Saint-Martin, le Val d’Azun ont fermé leur domaine pour la journée.

Mardi, le temps s’améliore. Les chutes de neige cessent. Mais une grande vague de froid va s’installer.

RSS