23 Août

Hautes-Pyrénées : le moulin de Saoussas à découvrir en famille

Moulin de Sassousas, près de Loudenvielle (65) ©France 3 Midi-Pyrénées

Moulin de Sassousas, près de Loudenvielle (65)
©France 3 Midi-Pyrénées

Il n’y a pas que les chemins de randonnées à parcourir dans les Pyrénées. Les vallées regorgent de trésors à découvrir pendant les vacances. C’est le cas du moulin de Saoussas situé dans le Louron. Les meules fonctionnent encore à la seule force de l’eau. Une pause à apprécier autour des métiers d’antan dans un cadre apaisant.

Le Moulin de Saoussas propose un véritable musée où l’on découvre l’activité meunière telle qu’elle était pratiquée dans les Pyrénées. A côté de la meule, un véritable musée met en valeur  les objets et outillages utilisés entre les XVIII et XIX siècle. Le visiteur est invité à voir fonctionner la meule qui tourne et broie le grain à la seule force de l’eau. L’énergie hydraulique fait partie de l’histoire économique de la chaîne. Depuis toujours elle est utilisée pour irriguer, moudre ou encore produire de l’énergie et de l’électricité.
La scierie qui jouxte le moulin est également d’époque.

Dans un cadre verdoyant et apaisant, le moulin de Saoussas constitue une intéressante pause entre deux randonnées. Visite guidée en images.


Visite au moulin de Saoussas dans les Hautes-Pyrénées

 

22 Août

Les images de drone à couper le souffle de l’ascension du Pic du Palas en vallée d’Ossau

©capture écran

©capture écran

Ambiance austère sur arêtes granitiques et aériennes, le film déroule l’ascension du Pic du Palas (2974m) dans les Pyrénées-Atlantiques dans le massif de l’Ossau. Dans un décor majestueux les images tournées grâce à un drone donnent une dimension encore plus aérienne à l’ascension qui l’est déjà. Ceux qui sont sujets au vertige, asseyez-vous pour déguster.

Le Pic du Palas offre un panorama imprenable à ceux qui atteignent son sommet tout près des 3000m d’altitude. On comprend pourquoi en visionnant le film de son ascension. Ce sommet tout en granit ne se laisse pas gravir sans y mettre les mains.

Tout comme son voisin plus connu du Pic du Midi d’Ossau. Il est réservé à des montagnards aguerris ou accompagnés d’un professionnel de la montagne, même si son cheminement démarre tout en douceur au rythme de la locomotive du train touristique d’Artouste.

 

Le canyoning : une activité en vogue dans les Pyrénées

Canyoning Cc : Cyril Bèle

Canyoning
Cc : Cyril Bèle

Chaque jour de la période des vacances estivales les 30 guides de Saint-Lary (Hautes-Pyrénées) conduisent les vacanciers français en Espagne pour s’adonner au sport nautique de montagne, le canyoning. Il suffit de passer la frontière dans les Pyrénées Aragonaises et dans la Sierra de Guara pour trouver deux spots connus dans le monde entier pour la beauté de leurs parcours.

Le canyoning, mélange d’escalade, de nage et de plongeon en milieu naturel, a le vent en poupe. En période de chaleur, dans les Pyrénées, ils sont nombreux à faire appel à l’un des 30 guides de la station de Saint-Lary pour descendre les plus beaux canyons qui se trouvent à quelques kilomètres sur le versant espagnol. Une activité qui nécessite beaucoup de matériel et une solide connaissance des techniques de rappel, de marche en eau et aussi du terrain. Les enfants et adolescents raffolent de ce sport. Descente de toboggan, saut dans les vasques et les trous d’eau… c’est mieux qu’en piscine car  le décor y est grandiose.

Thierry Sentous et Jean-Yves Bascands ont passé la frontière pour la descente du canyon d’Urdiceto en compagnie d’une famille de vacanciers encadrée par un guide :


Le canyoning, une activité sportive aquatique de montagne

19 Août

Ils sont allés tester le VTT de descente sur la piste noire du Céciré à Luchon-Superbagnères

Capture écran ®France 3 Midi-Pyrénées

Capture écran
®France 3 Midi-Pyrénées

L’été les VTT se substituent aux skis dans les stations de ski. Une nouvelle expérience de VTT de descente est possible, cet été, sur la piste noire du Céciré de la station Luchon-Superbagnères, la plus longue des Pyrénées. Pour la période estivale, le télésiège, mis en service l’hiver dernier, est équipé d’un système qui permet d’embarquer les vélos.

Quand arrive l’été, les pentes abruptes des pistes de ski accueillent des fous de vitesse et de sensations fortes : les VTTistes de descente. L’objectif : descendre le plus vite possible sur un VTT, spécialement conçu pour l’exercice, les pentes herbeuses sur des parcours aménagés de virages relevés ou passerelles. Cette activité sportive en plein essor dans les Pyrénées attire un public plutôt jeune qui n’est pas effrayé par le risque de chutes. Chutes qui peuvent s’avérer spectaculaires comme on le voit dans le reportage. Les cyclistes sont d’ailleurs équipés d’un équipement de protection équivalent à celui des motards.

Pour la première fois et jusqu’au 28 août, il est possible de dévaler la piste noire du Céciré, la plus longue piste de VTT de descente des Pyrénées avec 1500m de dénivelé. Un départ à 2200 mètres d’altitude que l’on atteint grâce à un télésiège. Vous allez le voir, l’exercice apparaît technique et physique.

Le VTT de descente un sport technique et physique

18 Août

Deux randonneurs britanniques secourus après 5 jours d’errance sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle

Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. De Saint-Jean Pied de Port à Roncevaux. ©MaxPPP

Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. De Saint-Jean Pied de Port à Roncevaux.
©MaxPPP

Deux randonneurs britanniques engagés sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle ont été retrouvés par les secouristes espagnols après avoir perdu leur chemin. Après 5 jours d’errance, ils étaient affamés et déshydratés.

Deux randonneurs britanniques ont été sauvés par les secouristes espagnols alors qu’ils étaient perdus depuis 5 jours sur le célèbre chemin de Saint-Jacques de Compostelle dans les Pyrénées. Ils étaient déshydratés et affamés. Ils ont survécu en buvant l’eau potable dans des auges des animaux qu’ils ont trouvé sur le parcours, rapporte le site d’information Dailymail.

Les sauveteurs les ont repéré lors d’un survol de la zone en hélicoptère. Ils ont aperçu une croix qu’ils avaient faite avec des vêtements de couleurs vives sur le flanc de la montagne sur le côté français de la frontière près de Valcarlos, Espagne, autour de 18 heures mardi 16 août. En raison du terrain escarpé, c’est un véhicule 4×4 qui s’est finalement rendu sur les lieux pour les évacuer.

Les deux Anglais avaient quitté la ville frontalière française de Saint Jean Pied de Port, le vendredi après-midi. Ils comptaient rallier Roncevaux en Espagne soit environ 20km de sentier puis se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice par le chemin emprunté chaque année par des milliers de pèlerins.

16 Août

Pyrénées : attention aux orages

Capture webcam lac de Gaube (65) mardi 16 août à 16h16

Capture webcam lac de Gaube (65) mardi 16 août à 16h16

La menace orageuse se poursuit ce mardi 16 août sur les Pyrénées. Lundi en fin de journée, d’importants orages se sont produits sur la partie centrale de la chaîne. La grêle a fait quelques dégâts et une importante coulée de boue a entraîné la fermeture d’une route départementale dans la Haute-Ariège. Ce mardi le scénario orageux se reproduit.

La fin de l’été est une période propice au développement de cellules orageuses. La chaîne des Pyrénées est particulièrement concernée par ce phénomène dont les effets débutent souvent en fin d’après-midi après une journée de fortes chaleurs. Lundi soir, en Ariège des orages localisés se sont déclarés. En quelques minutes une grosse quantité de pluie s’est déversée et des grêlons de bonne taille sont tombés occasionnant quelques dégâts.


A Auzat, dans l’Ariège l’orage a été court mais violent

Ce mardi 16 août après une chaude journée où le thermomètre a souvent dépassé les 30 degrés, le temps tourne à l’orage comme en témoignent les webcam placées au Pic du Midi, à Gavarnie ou au lac de Gaube. A 16h, le ciel est sombre, le sommet du Pic du Midi est dans les nuages. En haute montagne, les orages sont en cours de développement. Ils risquent d’éclater en de journée et pourraient être localement forts, accompagnés de grêles, de pluies intenses dans une ambiance électrique intense.

 

22 Juil

Vidéo timelapse : le Canigou et ses vestiges de mines de fer

capture écran

capture écran

Le Canigou (2786m), le sommet emblématique des Catalans et le massif auquel il appartient sont bourrés de minerai de fer. Le métal y a été exploité pendant des millénaires. Aujourd’hui, les vestiges de cette exploitation sont encore visibles sur les contreforts. C’est ce que Stan Marie a voulu montrer dans un film esthétique où la relation entre la montagne et le fer est omniprésente.

L’exploitation du minerai de fer dans le massif du Canigou (Pyrénées-Orientales) a duré jusque dans les années 1990. De multiples mines on été créées un peu partout sur les contreforts de la montagne. Aujourd’hui, elles ne sont plus en activité car elles ne sont pas suffisamment rentables. Mais, des vestiges assez nombreux et des installations à l’abandon restent visibles, apparents, malgré la reprise en main de la végétation.

Les images ont été tournées pendant l’hiver 2015/2016. L’auteur, Stan Marie, un passionné du « Canigou » en a fait un film intitulé « Le Passé est toujours présent » avec la technique du timelapse (accélération des images). Le résultat est poétique et esthétique. Le voici :

21 Juil

Troumouse et Estaubé : deux cirques glaciaires faciles d’accès

Cirque de Troumouse, Hautes-Pyrénées. le plus grand cirque des Pyrénées ©MaxPPP

Cirque de Troumouse, Hautes-Pyrénées. le plus grand cirque des Pyrénées
©MaxPPP

A quelques kilomètres du cirque de Gavanie, se trouvent deux autres cirques glaciaires, tout aussi impressionnants et beaux. Le cirque de Troumouse est le plus grand des Pyrénées et d’Europe. Le cirque d’Estaubé, plus petit, est reconnu pour son activité pastorale dans les Hautes-Pyrénées.

Troumouse et Estaubé sont moins connus du grand public que le cirque de Gavarnie. Pourtant, ils n’en sont pas moins intéressants pour les randonneurs : une approche facile et moins de touristes. Troumouse impressionne par sa taille. Ses barres rocheuses entourent le cirque de 4km de diamètre. Il est dominé par l’un des plus hauts sommets des Pyrénées : le pic de la Munia (3133m d’altitude). Le cirque d’Estaubé est le plus petit des trois cirques, mais c’est incontestablement le  plus sauvage. On y trouve notamment des traces anciennes laissées par les bergers et des edelweiss à foison.

Visites à 1800m en compagnie du journaliste Patrice Teisseire-Dufour. Un reportage de Marc Raturat et Olivier Denoun.


Promenade dans les cirques de Troumouse et d’Estaubé

20 Juil

Préhisto’night : dans la peau d’un homme de Cro-Magnon

9

©Parc de la préhistoire de l’Ariège

Préhisto’night est une animation du Parc de la Préhistoire de l’Ariège. Son principe : s’immerger le temps d’une nuit dans la peau de nos ancêtres, les hommes de Cro-Magnon. 5 dates sont encore possible. Une expérience inédite et unique qui s’adresse à ceux qui veulent comprendre et tester la vie de leurs ancêtres.

5 nuits dans la peau d’un homme de cro-magon les 22 et 29 juillet – 5,11 et 19 août.

Retourner 40 000 ans en arrière à l’époque où les hommes de Cro-Magnon vivaient dans la haute vallée de Tarascon-sur-Ariège. Retrouver des gestes ancestraux pour mieux ressentir quel était leur mode de vie.
Les invités ont pour objectif de préparer leur nuit et le repas du soir avec les outils de l’époque.

Allumer le feu sans allumettes, tailler le silex qui servira à découper son repas, déjà tout un programme

©Parc de la préhistoire de l'Ariège

©Parc de la préhistoire de l’Ariège

Reproduire les gestes du chasseur et tenter d’atteindre une cible avec un lance sagaie

©Parc de la préhistoire de l'Ariège

©Parc de la préhistoire de l’Ariège

Préparer le campement et apprendre à partager l’espace avec les autres membres du groupe
Les groupes sont composés d’une quinzaine de personnes.

©Parc de la préhistoire de l'Ariège

©Parc de la préhistoire de l’Ariège

Fabriquer des lampes qui serviront à s’éclairer en soirée avant se glisser dans les peaux de bêtes pour passer la nuit dans le sac de couchage de l’époque.

©Parc de la Préhistoire de l'Ariège

©Parc de la Préhistoire de l’Ariège

Cette expérience à vivre plutôt en famille, permettra à chacun de prendre conscience de l’importance des techniques de survie de l’époque, de leur fragilité dans un univers hostile, du temps et des efforts nécessaires pour vivre, manger, s’habiller et également de l’habileté qu’il fallait déployer. Car tailler un silex pour en faire un ustensile utilisable est bien plus difficile qu’il n’y paraît à première vue.

Réservation obligatoire au Parc de la Préhistoire ou au 05 61 05 50 40

 

Sur les sentiers de randonnée du cirque de Gavarnie

Site remarquable, le cirque de Gavarnie ©MaxPPP

Site remarquable, le cirque de Gavarnie
©MaxPPP

Le cirque de Gavarnie fait partie des sites les plus visités des Pyrénées. Les touristes viennent en nombre de France et de bien plus loin pour découvrir ses paysages façonnés par l’activité glaciaire. Visite guidée avec un des gardes du Parc National des Pyrénées.

Les sentiers de randonnée du cirque de Gavarnie sont adaptés à toute la famille. Elles sont nombreuses chaque année à programmer la visite de ce lieu emblématique des Pyrénées pour les vacances d’été. Il faut dire que le cirque a des atouts évidents. L’activité glaciaire, il y a plus de 50 000 ans, lui a donné les reliefs que l’on connait aujourd’hui.
La faune et la flore sauvages y sont protégés et gardés par les gardes moniteurs du Parc national des Pyrénées. Des contraintes qui sont largement acceptées par les visiteurs.

Visite guidée avec l’un d’entre eux :

A la décourverte du cirque de Gavarnie

RSS