01 Juil

Randonneurs, soyez prudents pour traverser les névés

Partie sommitale du pic du Rhule ©Facebook refuge du Rhule

Partie sommitale du pic du Rhule
©Facebook refuge du Rhule

L’activité randonnée est en plein essor. Principalement en été où les marcheurs sont plus nombreux à arpenter les sentiers des Pyrénées. Mais cette année les conditions en montagne affichent un bon mois de retard, et donc la présence de névés plus conséquents à franchir. Adoptez-donc la bonne attitude pour limiter les risques de glissades et leurs conséquences.

Les été se suivent et ne se ressemblent pas surtout en montagne, où les conditions climatiques influent sur la faisabilité et la technicité d’une randonnée. Passer un névé, n’est pas forcément chose aisée et sans risque. Le matin, la neige est souvent gelée et le risque de chute non négligeable. Le franchissement de névés requiert quelques précautions. Certains d’entre eux peuvent se révéler infranchissables sans une connaissance technique suffisante et un matériel adapté. Si vous n’êtes pas sûr de vous, renoncez ou changez d’itinéraire.

Pour les plus courants, ceux que vous rencontrerez sur les sentiers à flanc de pente ou coincés dans des cheminées encaissées, ne vous y engagez pas si vous n’êtes pas équipés de chaussures de randonnée suffisamment rigides pour prendre appui avec l’ensemble de la semelle. Munissez vous de bâtons qui vous permettront de mieux vous équilibrer et enfin couvrez-vous. En effet, tomber et glisser sur la neige peut entraîner de graves brûlures.

Voici un aperçu des conditions d’enneigement avec les photos du refuge de la Brèche de Roland

Les crampons et le piolet peuvent être nécessaires pour franchir les derniers mètres des plus hauts sommets des Pyrénées au-dessus de 2700m, comme ci-dessous au Mont Perdu.

Mont Perdu, espagne ©Refuge de Goriz

Mont Perdu, espagne
©Refuge de Goriz

Enfin, les lacs d’altitude sont partiellement dégelés. Il est particulièrement imprudent de mettre un pied sur les plaques qui recouvrent leur surface. Elles sont fragilisées par les chaleurs estivales, peuvent céder à tout moment. Les lacs en plein dégel magnifient le paysage, contentez-vous de les admirer depuis la berge.

lac de Barroude au mois de juin ©Facebook Marie Ger

lac de Barroude au mois de juin
©Facebook Marie Ger

29 Juin

Les Pyrénées sous « le feu » des orages

© capture écran

© capture écran

Ils étaient annoncés, ils sont là. De forts orages se produisent ce mercredi après-midi sur les Pyrénées. Grâce aux images satellites, on se rend compte de l’intensité de l’activité orageuse et de leur concentration. A ce stade, les cellules orageuses sont essentiellement regroupées sur le versant espagnol de la chaîne.

Des orages forts ont été annoncés sur les Pyrénées centrales des deux côtés de la frontière. Ils sont accompagnés de fortes averses. L’épisode qui a démarré côté espagnol devrait gagner la France et se prolonger et s’intensifier jusqu’en fin de soirée. 

Pour en savoir plus sur les phénomènes orageux, vous pouvez consulter le site de Météo France accessible aux curieux comme aux initiés.

VIDEO- La féérie du ski au Pic du Midi le soir du premier jour de l’été

Capture d'écran - Ski d'été au Pic du Midi

Capture d’écran – Ski d’été au Pic du Midi

Toute cette neige est bien tentante. Le soir du premier jour de l’été, lundi 20 juin, Guillaume Saenz, s’est offert une petite séance de ski sur les pentes du Pic du Midi de Bigorre. Fin de parcours à la frontale, pour profiter de la neige une dernière fois avant l’hiver prochain.

Quand on aime le ski et les beaux paysages, il est difficile de patienter entre les saisons. Alors autant profiter des gros névés encore présents en altitude. C’est ce qu’a fait Guillaume Saenz, le soir du 20 juin au Pic du Midi. Une descente dans une ambiance féérique dans les lumières du coucher du soleil le jour le plus long de l’année. La vidéo fait le buzz. En quelques jours elle a été vue plus de 30 000 fois.

28 Juin

Les 4 maux du randonneur

©MaxPPP

©MaxPPP

Quelle est belle la montagne ! Certes mais pour en profiter en toute sérénité, voici quelques clés, souvent ignorées des listes de conseils publiées dans les guides de randonnée mais qui pourtant vous garantissent une promenade agréable.

Les ampoules

Aïe, aïe aïe. Impossible de prendre du plaisir avec les pieds en feu et l’envie pressante de se déchausser. Les ampoules, une véritable torture qu’il faut à tout prix éviter. Premier conseil de bon sens, ne jamais partir en longue randonnée avec des chaussures neuves. Elles ont besoin d’être « cassées » pour devenir votre meilleur allié. Pour ceux qui ont la peau délicate, acheter des chaussettes anti-ampoule, le résultat n’est pas garanti à 100% mais cela évite aux pieds de chauffer trop vite. Et munissez-vous de pansements spécifiques à poser avant le départ si vous savez où vont se situer les ampoules ou à la première sensation de brûlure. Sans ça vous n’irez pas loin.

Des chaussures inadaptées

Toujours, les pieds. Il faut dire qu’ils sont fortement mis à contribution. Ni trop grandes, ni trop petites, les chaussures sont LE matériel à choisir avec le plus d’attention. Faites confiance à vos sensations quand vous les achetez et prévoyez une demi pointure de plus pour les chaussettes, plus épaisses que celles des chaussures de ville. Pensez à l’espace nécessaire pour que vos petits orteils ne soient pas trop comprimés en descente. Ça fait très vite très mal. Inutile également de prendre trop grand. Vos appuis seront mauvais, inconfortables et le risque d’ampoules accru.

Un sac trop lourd

Quand vous le remplissez, une chose essentielle doit occuper votre esprit « vous allez devoir le porter ». Et là commence une autre histoire. On diminue de nombre de tee-shirt et une quantité trop importante de nourriture pour privilégier des vêtements fonctionnels respirants et légers. Des barres énergétiques adaptées, plutôt que le cake maison qui va arriver en miette. Bref on se renseigne et on met sur le dessus du sac ce dont on va se servir le plus souvent. En été, la casquette, la crème solaire et l’eau.
La bière on la boira une fois rentré. comme le dit l’adage « après l’effort, le réconfort ».

Le vêtement de pluie au fond du sac

En montagne, le temps change souvent parfois brutalement. Alors si vous avez le moindre doute sur la météo avant de partir, en cas de prévisions instables. L’habit pluie et vent doit se trouver à portée de main. Pas au fond du sac. Imaginez-vous sur une vire ou une pente glissante en train de déballer votre sac, pressé par la pluie d’orage. Vous risquez de perdre une partie du contenu de votre sac. Le mieux donc est d’anticiper.

Rassurez-vous, ces erreurs on les a toutes faîtes. Mais comme on aime partager, on préfère vous en faire part. Maintenant à vous de les prendre ou pas. Dans tous les cas, profitez bien des paysages somptueux et sauvages des Pyrénées. Et, on compte sur vous pour nous envoyer vos plus belles photos sur webtoulouse@francetv.fr.

 

24 Juin

Les Pyrénées haut lieu du cyclotourisme

©MaxPPP

©MaxPPP

Attirés par ses paysages, ses routes et ses cols mythiques, les Pyrénées sont un terrain de sport prisé des cyclotouristes. Sous le label « Pyrénées cyclo » des hôteliers, photographes, transporteurs, loueurs se sont regroupés pour étendre la gamme des services à leur proposer.

Le col du Tourmalet, le col d’Aspin, le plateau de Beille, le col du Soulor font partie de l’univers sportif de tous les amateurs de vélo. A l’approche du Tour de France et depuis l’ouverture des routes d’altitude fermées l’hiver, les cyclistes sont nombreux à sillonner le massif en pédalant.
Les professionnels du tourisme tentent de capter ces touristes. Il se sont regroupés sur le label « Pyrénées cyclo ».

Régis Cothias et Jean-Yves Bascands sont allés à la rencontre de cyclistes amateurs sur les routes des Hautes-Pyrénées :


Ls Pyrénées haut lieu du cyclotourisme

22 Juin

Les incontournables de la fête de la montagne dans les Pyrénées

Randonnée ©MaxPPP

Randonnée
©MaxPPP

C’est (presque) devenue une habitude. Le dernier week-end de juin, la montagne prend des airs de fête. Cette année encore le massif des Pyrénées n’est pas en reste. On a sélectionné pour vous les animations incontournables et gratuites.

La fête de la montagne est un événement national.  Des animations sportives, culturelles ou gastronomiques sont organisés dans tous les massifs montagneux de France. En tout ce sont 281 événements labellisés par la coordination montagne.

1- Le Biros en marche (Ariège)

Samedi 25 juin. Une après-midi et une soirée pour se régaler, découvrir les plantes et se balader sous la lune. Un programme chargé avec une première promenade dès 14h avec une balade biroussane à la découverte des plantes. Durée approximative 3h à 4h. Pensez à apporter eau, chaussures de rando, chapeau ou poncho, bloc-notes et stylo. Après l’effort le réconfort avec un apéritif montagnard suivi d’un repas simple et convivial. Enfin à 20h, départ pour une balade nocturne en direction du Pic d’Araing pendant laquelle on vous racontera des histoires.
Ce n’est pas entièrement gratuit. Chacun participera à hauteur de sa conscience.
► Lieu de RDV : Relais Montagnard – 09800 Bonac Irazein  Téléphone pour les réservations : 09 51 26 79 55. 

2- Les vallées de Saint Béat en fête (Haute-Garonne)

L’office de tourisme intercommunal des vallées de Saint-Béat s’est mis en quatre afin de proposer une fête autour des activités de la vie montagnarde. Une multitude de stands permettront de découvrir les métiers et les loisirs qu’offre la montagne. Des initiations à l’escalade, la slackline, équitation, carto-orientation,  trottinette de descente et bien d’autres seront encadrées par des professionnels. S’ajoutent également  la découverte de l’artisanat local, le marché des producteurs avec dégustations.
Pour avoir plus d’informations

3- Balade nocturne en vallée d’Ax (Ariège)

A la recherche des pierres gravées (fleur de Lys) qui délimitaient les forets royales de Louis XIV mais aussi pour approcher la faune et la flore sauvage. Une promenade à la lampe frontale rien de tel pour s’immerger dans la nature quand le relief et les couleurs prennent une dimension nocturne.

► Rendez vous à 20h samedi 25 juin au Col de Marmare (A partir d’Ax les Thermes – prendre route de l’Aude D613 – passez col du Chioula puis col de Marmare ; Ax les thermes / col de marmare 20 min). Garez vous au col. Départ à pied vers le Pla de Sept cases. Pique Nique tiré du sac. Re-descente au Clair de Lune.

4- Le patou trail à Saint-Lary (Hautes-Pyrénées)

Des animations autour de la course à pied à Saint-Lary et ses environs proches, dimanche 26 juin. Des parcours d’orientation ludiques pour tous les niveaux et la traditionnelle course des tout petits aux côtés de la mascotte de la vallée d’Aure. L’équipe animera plusieurs stand autour de la course à pied, de la balade en montagne de la lecture des cartes, des règles de sécurité de base de tout montagnard averti ou pas. C’est gratuit et pour toute la famille
Pour avoir plus d’informations

5- Découverte du Haut-Vallespir (Pyrénées-Orientales)

Balade accompagnée dont l’objectif est de faire découvrir le Haut-Vallespir et les contreforts du massif du Canigou en toute sécurité et dans la plus grande convivialité.
Repas tiré du sac à prévoir, bouteille d’eau, barre de céréales ou fruits, chaussures de marche, casquette, vêtements de pluie et adaptés à l’activité
Possibilité de réserver le repas au Refuge les Conque T. 0034. 696.29.86.31

► Départ dimanche 26 juin. Plus de renseignements 04.68.39.70.83 pour l’office du tourisme de Pays Catalan

21 Juin

La vallée du Louron accueille cette semaine le championnat de France de parapente

©Jean-Pierre Duntze / France 3 Midi-Pyrénées

©Jean-Pierre Duntze / France 3 Midi-Pyrénées

Ce sont de drôles d’oiseaux très colorés que l’on peut voir cette semaine dans le ciel de Val Louron (Hautes-Pyrénées). Le championnat de France de parapente s’y déroule en ce moment. 120 pilotes français se sont donnés rendez-vous pour s’affronter en plusieurs manches et déterminer le meilleur d’entre eux.

Idéalement placée, la vallée du Louron offre aux parapentistes un terrain de jeu idéal pour exercer leur passion. C’est donc en toute logique que le championnat de France de vol libre s’y déroule cette année. C’est cette semaine entre 19 et le 25 juin. Les meilleurs sportifs nationaux s’élancent depuis le col d’Azet. Leur objectif rester le plus longtemps dans les airs.

Outre l’exploit sportif c’est aussi un spectacle extraordinaire :


Championnat de France de parapente à Val Louron

Hautes-Pyrénées : la route des gorges de Luz ouverte mais encore en travaux

Travaux gorges du Luz ©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Travaux gorges du Luz (25 mai 2016)
©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Le défilé de Luz fait partie des routes mythiques des Pyrénées pour rejoindre le col du Tourmalet ou le cirque de Gavarnie. Fortement endommagée par l’effondrement d’une partie de la paroi rocheuse qui la surplombe, la route a été coupée à la circulation. Puis ouverte quelques jours après de façon alternée.

Les travaux pour sécuriser et remettre en état la route des gorges de Luz sont en cours. 1,3 million d’euro de budget ont été engagés en deux tranches. En ce moment, la chaussée abîmée par la chute des blocs ainsi que le parement sont réhabilités. Et la circulation se fait en alternance entre les deux voies.
Le problème de la route est récurrent et une étude est en cours pour évaluer les possibilités de la sécuriser sur un plus long terme.

Par ailleurs, des élus et des habitants anticipent d’éventuelles difficultés de circulation qui pourraient arriver en pleine saison touristique. Ils demandent la réouverture d’un tunnel ferroviaire existant et à l’abandon qui permettrait de contourner la partie de la route qui pose problème. Mais long de 390m, ce tunnel doit obéir à la réglementation sur les tunnels. Son ouverture n’est donc pas envisageable dans l’immédiat.

Régis Cothias et Jean-Yves Bascands se sont rendus sur place pour faire le point :


Le point sur la circulation dans les gorges du Luz

20 Juin

Des pistes de ski toutes propres

Nettoyage au Grand Tourmalet ©France 3 Midi-Pyrénées

Nettoyage au Grand Tourmalet
©France 3 Midi-Pyrénées

L’opération montagne propre s’est déroulée dans plusieurs stations de ski du réseau N’Py dans les Pyrénées. Les déchets en tous genres laissés par les skieurs ont été consciencieusement ramassés pour laisser place nette aux vaches et aux randonneurs. Bonne nouvelle, il y a de moins en moins de détritus qui traînent. 

Effets des campagnes de sensibilisation ou prise de conscience collective, ou les deux à la fois. Le résultat est là. La collecte des déchets à Piau Engaly au Grand Tourmalet ou encore La Pierre Saint-Martin et Gourette a réuni des centaines de personnes qui ont arpenté sac poubelle à la main les domaines skiables des stations de ski. Objectif récolter les détritus abandonnés au cours de la saison passée.

120 personnes à Piau Engaly, environ 200 au Grand Tourmalet ont bravé le froid et le brouillard. Et le constat est flagrant, il y a de moins en moins de déchets en plastiques  ou en verre. Le point noir reste les mégots qui contrairement à l’idée du grand public mettent longtemps à se dégrader et pollue les sols.

Ecoutez le témoignage recueilli par Régis Cothias et Jean-Yves Basacands :

Les pistes de ski du grand Tourmalet sont désormais nickel

17 Juin

Mi-juin, la neige s’invite sur les sommets pyrénéens

On avait tous remarqué la fraîcheur de ce jeudi 16 juin. A cinq jours de l’arrivée de l’été, c’est la neige qui est tombée sur les sommets pyrénéens. Quelques centimètres sont tombés dès 2200m. Images et vidéos de cet épisode météo toujours surprenant au regard du calendrier.

Ambiance fraîche et précipitations. En montagne, cela s’est traduit par quelques centimètres de neige sur les sommets pyrénéens.

La neige est tombée en Andorre

Ici au cirque de Gavarnie (Hautes-Pyrénées)

A Barèges (Hautes-Pyrénées)

Depuis Ax 3 Domaines en Ariège

Dans le Val d’Aran en Espagne

Dans la vallée d’Orlu en Ariège

RSS