26 Oct

La championne de ski de bosses ariégeoise Perrine Laffont en tournée chez ses sponsors

Perrine Laffont ©MaxPPP / Julio Munoz

Perrine Laffont
©MaxPPP / Julio Munoz

Entraînements, voyages. Il faut 40.000 euros à Perrine pour boucler sa saison de ski. La championne ariégeoise de ski acrobatique doit participer aux Jeux Olympiques d’hiver qui débuteront dans deux mois en Corée du sud.

Elle vient de signer son plus important sponsor,  un fabricant de granulés de bois. Trouver des financements est indispensable pour la championne et sa visite auprès de ses partenaires est capitale car sa discipline sportive est peu médiatisée et  a du mal à attirer les sponsors.

A tout juste 18 ans, la jeune sportive est une habituée des podiums. Elle doit d’abord se qualifier pour participer aux JO.

Denis Tanchereau et Pascal Dussol sont allés la rencontrer :


La championne de ski à bosses Perrine Lafont cherche des sponsors

25 Oct

Un livre pour les 50 ans du « Parc National des Pyrénées »

Couverture du livre "Parc national des Pyrénées, une histoire pour demain"

Couverture du livre « Parc national des Pyrénées, une histoire pour demain »

Les éditions Privat publie un livre sur l’histoire du Parc National des Pyrénées qui fête cette année en 2017 ses 50 bougies. Un récit rythmé autour des grandes thématiques de sa naissance à sa construction progressive et aux missions dont il est le garant.

Entre récit et belles photographies, le livre rend un bel hommage aux hommes qui l’ont construit, à ceux qui prennent soin aux quotidien de la nature de ses animaux mais aussi aux hommes qui y vivent. On y trouve aussi les contours de ses missions qui évoluent depuis toujours et encore autour d’une seule idée « protéger la biodiversité et les richesses naturelles » de la partie centrale des Pyrénées où se situe son territoire.

Les limites du Parc signalées par la silhouette de  l'isard peint au pochoir. ©PNR

Les limites du Parc signalées par la silhouette de l’isard peint au pochoir.
©PNR

Une belle histoire, à succès, née de la volonté et du courage de femmes et d’hommes, amoureux des Pyrénées à retrouver dans ce bel ouvrage.

Prix de vente en librairie 22€

19 Oct

La neige fait son retour sur les plus hauts sommets des Pyrénées

©Webcam Pic du Midi 19/10/2017

©Webcam Pic du Midi 19/10/2017

La neige a fait son retour dans la nuit de mercredi à jeudi sur les plus hauts sommets des Pyrénées. Les flocons sont descendus jusqu’à 2500m d’altitude environ. Alors que les stations de ski prévoient si les conditions d’enneigement le permettent une ouverture dans un mois pour les premières.

Ce n’est pas encore l’arrivée de la neige en grande quantité, mais les amateurs de sports de glisse peuvent se frotter les mains. Car à environ un mois de l’ouverture annoncée de la saison de ski, il est temps que les températures baissent et qu’il y ait plus de précipitations. Après plusieurs semaines de temps quasi estival chaud et sec, cette couche de neige va contribuer à rafraîchir les sols.

Pour preuve, voici quelques photos

Du côté de l’Andorre et des Pyrénées catalanes

Le Pic du midi recouvert d’un léger manteau blanc

17 Oct

Une balade dans la nuit noire au village de Viscos (65) à l’occasion de l’opération « le jour de la nuit »

Nuit étoilée dans le Parc National des Pyrénées © Nicolas Bourgeois

Nuit étoilée dans le Parc National des Pyrénées
© Nicolas Bourgeois

Certaines villes avaient coupé l’éclairage public la nuit de samedi à dimanche. Elles participaient à l’opération « le jour de la nuit » pour lutter contre la pollution lumineuse. Un phénomène bien connu dans les Hautes- Pyrénées, au pied de l’observatoire du Pic du Midi qui a le label de réserve étoilée.

Balade dans la nuit noire, à Viscos de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :

La lumière nuit aux rapaces, aux insectes et aussi à l’observation des étoiles. Pour « le jour de la nuit« , plusieurs villes et villages ont éteint l’éclairage public. Une façon de se rendre compte de l’importance de la pollution lumineuse. En effet, 40 % des flots de lumières émis par l’éclairage partent vers le ciel. La pollution lumineuse voile le ciel étoilé, déstabilise les écosystèmes nocturnes et représente une consommation importante d’énergie gâchée.

13 Oct

En vidéo : VTT de l’extrême au Pic de Montaigu dans les Hautes-Pyrénées

Descente du Pic de Montaigu © Alexis Righetti

Descente du Pic de Montaigu
© Alexis Righetti

1100m de dénivelé et autant de descente sur un chemin escarpé et rocailleux perchés sur un VTT. C’est la dernière sortie de l’extrême réalisé par les riders Alexis Righetti et Michel Boubekeur au Pic de Montaigu dans le décor sublime aux couleurs de l’automne de la Bigorre.

Un ride, engagé, varié et rythmé :

Le Pic de Montaigu est une destination connue des randonneurs en Bigorre (65). Un sommet accessible qui culmine à 2 339 m d’altitude.
Alexis Righetti pratique le VTT de haute-montagne en toute saison. Les vidéos de ses rides seront présentées au prochain festival Pyrenicimes, le 24 novembre.

12 Oct

Le parc National des Pyrénées fête ses 50 ans, retour sur un demi-siècle au service de la nature

Cirque de Troumouse © Patrice Hauser / MAXPPP

Cirque de Troumouse
© Patrice Hauser / MAXPPP

Cette année, on fête le cinquantième anniversaire du Parc National des Pyrénées. Créé pour protéger la faune et la flore de l’activité humaine, il abrite plus de 4000 espèces animales différentes. On y trouve les plus hauts sommets des Pyrénées françaises et plus de 200 lacs d’altitude qui attirent un million de visiteurs chaque année.

Pyrénées, une chaîne en or massif 

Le bouquetin Ibérique est de retour alors qu’il avait disparu depuis le début du XXe siecle. Le Gypaete Barbu se reproduit à nouveau dans la vallée de Luz. 90 % de la flore Pyrénéenne est conservée sur les 250 000 hectares du Parc. Les objectifs premiers de préservation sont bien atteints, mais depuis 1967 perdurent les tensions entre Etat et vallées sur la gestion du Parc. Le demi-siècle du Parc National des Pyrénées reflète nos débats sur quelle place à accorder à la nature dans nos régions.

Reportage de Marc Raturat, Emmanuel Fillon et Sophie Le Beon

11 Oct

Un pass pour skier dans les quatre stations de ski des vallées d’Aure et du Louron

Ski à Saint-Lary © Saint-Lary

Ski à Saint-Lary
© Saint-Lary

Cet hiver et pour la première fois, les 4 stations de ski des vallées d’Aure et du Louron (Saint-Lary Soulan, Peyragudes, Piau-Engaly et Val Louron) proposent un pass de 8 jours consécutifs qui proposera aux skieurs de profiter des 4 domaines. 

Jusqu’à présent, les quatre stations vantaient leurs avantages respectifs dans un esprit concurrentiel. Changement d’état d’esprit et offre nouvelle pour le skieur dés cet hiver avec ce service inédit proposé par l’Office du tourisme communautaire. Le pass « Pyrénées 2 Vallées », c’est une autre façon de consommer le ski. Les vacanciers pourront ainsi découvrir, sans s’inquiéter des forfaits, des 247km de pistes de ce secteur des Pyrénées. Ainsi, les 4 domaines peuvent se positionner en concurrent potentiel de « Granvalira » en Andorre (210km) ou celles des stations du groupe Aramon en Aragon (200km).

Autre avantage, le pass donne un  accès illimité à Ludéo (situé à Loudenvielle), à la piscine municipale de Saint-Lary-Soulan, au parking d’Orédon et au télésiège des Myrtilles à Val Louron ;

Modalités pratiques

La carte sera vendue 20 euros dans les offices de tourisme (Saint-Lary Soulan, Loudenvielle, Arreau, Vielle-Aure, Maison de Peyragudes, Sarrancolin, Piau-Engaly ou Bordères-Louron) et sur les sites internet des stations. Le client aura le choix entre un envoi postal ou un retrait de celle-ci sur place. Seules les journées skiées seront payées par prélèvement bancaire en fin de mois et bénéficieront de réductions de l’ordre de 10% (pendant les vacances scolaires) et de 15% (hors vacances scolaires) par rapport au prix de vente en caisse sur chacune des stations.

► Pour en savoir plus sur le pass Deux vallées

 

10 Oct

Les Pyrénées basques et béarnaises magnifiées dans une vidéo timelapse

Capture écran vidéo- Lac de Gaube - Cauterets ©Xabi Barreneche

Capture écran vidéo- Lac de Gaube – Cauterets
©Xabi Barreneche

Xabi Barreneche a réalisé une vidéo à partir de plusieurs milliers de photographies prises au cours de l’été. Il a compilé ces clichés en une vidéo esthétique qui nous emmène dans les Pyrénées entre Bigorre et Béarn. Une minute de beauté pure et sauvage.

Si la promenade est courte, elle n’en reste pas moins sublime. Du pays Basque, à la vallée d’Aspe ou encore au-dessus de Cauterets, Xabi Barreneche, se dit « gâté par les Pyrénées ». Et cela se voit. Les photos compilées en timelapse nous transportent dans des paysages merveilleux dont les Pyrénées ont le secret. Son travail, il le partage notamment sur sa page facebook.

Le photographe a confié à Sud-Ouest qu’il avait en projet une expérience vidéo mais en version hivernale. En attendant, ses jolies photos peuvent être admirées sur son compte Instagram (@xabibarreneche)

05 Oct

Pyrénées : des chantiers d’insertion en altitude dans le Val d’Azun pour réhabiliter le patrimoine pastoral

Chantier d'insertion dans le Val d'Azun ©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Chantier d’insertion dans le Val d’Azun
©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Le Parc National des Pyrénées fête ses 50 ans cette année. 50 ans consacrés à la protection de l’environnement  Mais le Parc mène aussi d’autres missions, comme des chantiers d’insertion, avec des jeunes éloignés de l’emploi. Exemple au dessus du lac d’Estaing dans le Val d’Azun (65).

Ils sont plus habitués aux tours en béton qu’aux bivouacs en montagne. Trois jeunes d’une vingtaine d’année participent à la réhabilitation de la toue de Cétira et du Liantran deux abris à 1600m d’altitude qui servaient à protéger les bergers. Les deux chantiers situés en zone pastorale dans le Val d’Azun visent à restaurer les cabanes qui le cas échéant pourront servir d’abris aux randonneurs en cas d’intempéries.
Ils sont le fruit d’un partenariat entre  le Parc National des Pyrénées, la maison de la Montagne de Pau et le SIVOM de Labat de Bun.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon se sont rendus sur place :

Pyrénées : des chantiers d’insertion sociale pour les jeunes en altitude

Chantier d'insertion en Val d'Azun © Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Chantier d’insertion en Val d’Azun
© Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

En vallée d’Ossau sur la commune de Bilhères-en-Ossau, un lavoir et un abreuvoir ont également été rénovés pendant l’été 2017.

04 Oct

Ariège : une belle histoire d’amitié entre deux chiens patous des Pyrénées et deux enfants atteints de handicap

© Tomy & Beille, Montagne des Pyrénées

© Tomy & Beille, Montagne des Pyrénées

Ils se sont rencontrés par internet et depuis ils ne ratent pas une occasion de se retrouver. Deux frères atteints de handicap se plaisent en compagnie de Tomy et Beille, deux chiens patous des Pyrénées. En leur présence, les deux garçons sont épanouis et progressent. Une rencontre touchante.

Les chiens Tomy & Beille, deux chiens patous des Pyrénées apportent aide et réconfort à deux enfants atteints de handicap. Au fil des rencontres, les enfants s’ouvrent au monde extérieur. Une « patou thérapie » qui se fait tantôt en Ariège et tantôt dans le Béarn d’où sont originaires les enfants.

Laurent Winsback et Pascal Dussol se sont rendus à un de leur rendez-vous :