28 Sep

Sénatoriales: en Franche-Comté, la droite fait (presque) carton plein

Les six nouveaux sénateurs de Franche-Comté (©f3fc)

Les six nouveaux sénateurs de Franche-Comté (©f3fc)

Ce matin, la droite franc-comtoise avait trois sénateurs. Ce soir, elle en compte sept. Grâce à Cédric Perrin (Territoire de Belfort), Alain JoyandetMichel Raison (Haute-Saône) et Jacques Grosperrin (Doubs), l’UMP transforme l’essai après sa nette victoire aux municipales. Dans le Doubs, le maire divers droite d’Ornans Jean-François Longeot est également élu. Au Parti socialiste, Martial Bourquin fait figure de rescapé. Il est désormais le seul élu de gauche parmi les huit sénateurs de la région.  Continuer la lecture

15 Sep

Sénatoriales: la droite s’apprête à transformer l’essai des municipales

La gauche détient cinq des six sièges renouvelables en Franche-Comté (DR)

La gauche détient cinq des six sièges renouvelables en Franche-Comté (DR)

Les élections sénatoriales en Franche-Comté ne concerneront que trois départements sur quatre. Le Jura ne votera pas. Il l’a déjà fait en 2011. La droite y conservera donc ses deux sénateurs, Gilbert Barbier et Gérard Bailly. Ailleurs, il y aura du changement, forcément, puisque quatre des six sénateurs sortants ne se représentent pas. Et la gauche, malmenée lors des dernières municipales, a cinq sièges à défendre. La reconquête du Sénat par la droite pourrait donc passer par la Franche-Comté.

Continuer la lecture

12 Sep

Les candidats aux sénatoriales en Haute-Saône

Le Parti socialiste a deux sortants. L'UMP espère lui ravir au moins un siège (DR)

Le Parti socialiste a deux sortants. L’UMP espère lui ravir au moins un siège (DR)

En Haute-Saône, les deux sénateurs sortants sont socialistes. Le président du conseil général, Yves Krattinger, ne se représente pas; Jean-Pierre Michel si. L’ancien maire d’Héricourt aura face à lui deux poids lourds de la droite haut-saônoise: l’ancien secrétaire d’Etat Alain Joyandet, ex-député, ex-sénateur et ex-maire de Vesoul, et l’actuel maire de Luxeuil-les-Bains, Michel Raison, député jusqu’en 2012. Ils sont dix candidats pour deux sièges.

Continuer la lecture

31 Mar

Hollande nomme Valls à Matignon: les réactions des élus de Franche-Comté

François Hollande a nommé Manuel Valls au poste de Premier ministre (DR)

François Hollande a nommé Manuel Valls au poste de Premier ministre (DR)

De l’ancien ministre UMP Alain Joyandet au président PS du conseil général du Jura Christophe Perny en passant par les députés Eric Alauzet (EELV) ou Jean-Michel Villaumé (PS), de nombreux responsables politiques francs-comtois ont commenté sur les réseaux sociaux l’allocution du Président de la République François Hollande. Suite à la déroute de la gauche aux municipales, ce dernier a confirmé le départ de Jean-Marc Ayrault, remplacé à Matignon par Manuel Valls.

Continuer la lecture

22 Déc

A l’ENA, Jean-Pierre Chevènement a juste appris « à servir le vin »

Jean-Pierre Chevènement sur le plateau de La Voix est libre (©f3fc)

Jean-Pierre Chevènement sur le plateau de La Voix est libre (©f3fc)

« L’Ena, c’est une école où on n’apprend pas grand chose ». La sentence est prononcée par Jean-Pierre Chevènement. L’ancien ministre, aujourd’hui sénateur du Territoire de Belfort, était l’invité de l’émission La Voix est libre le week-end dernier. Et pour illustrer son propos sur la prestigieuse Ecole Nationale d’Administration, qu’il a fréquentée dans les années soixante, Jean-Pierre Chevènement précise, geste à l’appui: « Moi j’ai appris à servir le vin. Mon préfet, auprès duquel j’étais en stage, m’a appris à donner un petit coup de poignet très sec pour éviter que la goutte de vin tombe sur la nappe. Je lui en suis très redevable. C’est tout ce dont je me souviens ».

Continuer la lecture

17 Déc

Quand Alain Joyandet imagine Jean-Pierre Chevènement ministre de Nicolas Sarkozy

Alain Joyandet et Jean-Pierre Chevènement (©f3fc)

Alain Joyandet et Jean-Pierre Chevènement (©f3fc)

C’est un des échanges savoureux du débat de La Voix est libre samedi. Alors que nous évoquions l’actuel emballement médiatique autour de Jean-Pierre Chevènement, Alain Joyandet a considéré que ce dernier « aurait presque pu être un ministre d’ouverture de Nicolas Sarkozy. » « Il aurait suffi que quelques points soient un peu atténués, voire corrigés », assure l’ancien secrétaire d’Etat à la Francophonie et à la Coopération. « C’est très amusant, sourit alors le sénateur du Territoire de Belfort. C’est vous qui le dites ».

Continuer la lecture

16 Déc

Revoir le débat entre Jean-Pierre Chevènement et Alain Joyandet

débat Joyandet chevènement

Samedi dernier, La Voix est libre accueillait deux anciens ministres, le Vésulien Alain Joyandet (UMP) et le Belfortain Jean-Pierre Chevènement (MRC). Pendant une heure quinze, ils ont débattu de l’engagement des troupes françaises en Centrafrique, de la politique économique du gouvernement, de l’éducation ou encore de l’état de l’opposition UMP. A revoir en intégralité ici.

Continuer la lecture

13 Déc

Le débat Chevènement-Joyandet dans la boîte

Une heure et quart de débat à voir demain à partir de 10h55 sur France 3 Franche-Comté (©f3fc)

Une heure et quart de débat à voir demain à partir de 10h55 sur France 3 Franche-Comté (©f3fc)

C’est cet après-midi qu’a été enregistré le débat entre Jean-Pierre Chevènement et Alain Joyandet. Pendant près d’une heure et quart, les deux hommes, anciens ministres, ont confronté leur regard sur la politique du gouvernement et l’état de la France et de notre région. Un débat sans langue de bois, qui a permis à ces deux élus de donner leur opinion sur l’intervention des forces françaises en Centrafrique, la relance de l’économie et l’emploi, la réforme de l’éducation nationale ou encore le duo Valls-Taubira. Alain Joyandet a également dit sans détour ce qu’il pensait de l’état de la droite, et Jean-Pierre Chevènement a pu répondre sur son héritage supposé, et revendiqué, par plusieurs membres du Front national.

L’émission La Voix est libre sera diffusée sur France 3 Franche-Comté ce samedi à partir de 10h55, et en streaming sur ce blog.

Continuer la lecture

01 Oct

Ramazan François Kaymak: « J’ai bien l’intention de remporter la mairie de Vesoul »

Ramazan François Kaymak a écrit aux Vésuliens pour les raisons de sa candidature (DR)

Ramazan François Kaymak a écrit aux Vésuliens pour expliquer les raisons de sa candidature (DR)

C’est reparti pour un tour. A 32 ans, Ramazan François Kaymak sera à nouveau le candidat socialiste à la mairie de Vesoul. En 2008, il n’avait rassemblé que 18,3% des suffrages, loin derrière Alain Joyandet, réélu au premier tour avec 60% des voix. Le socialiste avait même été devancé par la liste du communiste Frédéric Bernabé (21,7%). Cette fois, cet inspecteur du Trésor entend bien rassembler largement. Il discute avec les autres formations de gauche, mais aussi avec le MoDem de François Bayrou. Persuadé que « Vesoul est une ville modérée », il mise sur la mobilisation des électeurs pour faire basculer la ville-préfecture de Haute-Saône, ancrée à droite depuis l’élection d’Alain Joyandet en 1995. Interview.

Continuer la lecture