15 Mai

Européennes: à Besançon, Jean-Luc Mélenchon passe le flambeau insoumis à Manon Aubry, « une jeune femme en tout point admirable »

Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon le 14 mai 2019 sur la scène du Kursaal de Besançon (©f3fc)

Manon Aubry, tête de liste pour la France Insoumise aux élections européennes du 26 mai, a été adoubée par le fondateur du mouvement, Jean-Luc Mélenchon, lors d’un meeting commun à Besançon ce mardi soir. Le député Alexis Corbière et les trois candidats comtois, Anne-Sophie Pelletier, Gabriel Amard et Laurence Lyonnais, tous en position éligible, étaient également sur scène. Un casting de premier plan qui a attiré près de 950 sympathisants au Kursaal. Continuer la lecture

11 Mai

Les européennes, le rendez-vous en terre inconnue pour le PS

Sylvie Guillaume, numéro 2 sur la liste menée par Raphaël Glucksmann, entourée de la candidate comtoise Myriam El Yassa et du premier fédéral PS du Doubs Abdel Ghezali (©f3fc)

La vice-présidente sortante du Parlement européen Sylvie Guillaume a fait étape en Franche-Comté avant un meeting ce vendredi soir à Dijon, avec François Rebsamen. A Besançon, la numéro 2 sur la liste de Raphaël Glucksmann a retrouvé la conseillère municipale Myriam El Yassa, en position non éligible, et une poignée de militants. Une campagne difficile, presque dans l’indifférence générale, pour le parti d’Olivier Faure, toujours pas remis du traumatisme électoral de 2017. Continuer la lecture

17 Avr

« Nous sommes le dernier rempart »: Jean-Philippe Allenbach, candidat régionaliste aux municipales de Besançon

Jean-Philippe Allenbahc le 17 avril 2019 à Besançon (©f3fc)

Il se veut le défenseur de Besançon face à « un Etat défaillant, une Europe absente et une Bourgogne arrogante et dominatrice ». Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, sera candidat aux élections municipales de Besançon en 2020. Sa liste aura pour nom Utinam (« Plaise à Dieu »), la devise de la capitale comtoise, et pour slogan « Let Besançon be great again ». Le latin, l’anglais… on a interrogé en français le candidat franco-suisse. Continuer la lecture

26 Fév

Eric Alauzet déjà en marche vers les municipales à Besançon: « une stratégie, pas juste de la com »

Eric Alauzet le 25 février 2019 à Besançon (©f3fc)

Il est le premier candidat d’envergure officiellement déclaré pour les élections municipales à Besançon. Le député La République en Marche Eric Alauzet mène campagne depuis le début du mois de décembre, avec la publication régulière de listes de soutiens. A plus d’un an des municipales de mars 2020, ne s’est-il pas mis en marche trop tôt ? Nous l’avons rencontré pour évoquer cette stratégie de campagne. Continuer la lecture

31 Jan

Le socialiste Nicolas Bodin (lui aussi) candidat à la mairie de Besançon

Nicolas Bodin le 31 janvier 2019 (©f3fc)

Et de trois. Après le marcheur Eric Alauzet et l’écologiste Anne Vignot, le socialiste Nicolas Bodin est le 3e membre de l’actuelle majorité municipale à se porter candidat à la mairie de Besançon. L’actuel adjoint à l’urbanisme se présente comme « l’alternative à la droite macroniste et à la droite républicaine » et propose de prendre la tête d’une liste d’union « pour que la ville demeure à gauche ». Continuer la lecture

30 Jan

Conseil municipal de Besançon: 13 élus de gauche claquent la porte du groupe majoritaire

Anne Vignot (EELV) et Christophe Lime (PCF) le 30 janvier (©f3fc)

Ils prennent un peu plus leurs distances avec le maire Jean-Louis Fousseret. Treize élus de gauche (cinq écologistes, cinq communistes, deux socialistes et un élu société civile) annoncent ce mercredi qu’ils quittent le groupe majoritaire au conseil municipal de Besançon. « On a un maire qui ne défend pas notre territoire » justifie Anne Vignot (EELV), l’un des chefs de file de cet inter-groupe qui pointe « ceux qui ont rompu le contrat de 2014 en quittant leur formation politique ». Dans leur viseur, le maire Jean-Louis Fousseret (ex-PS) et le député Eric Alauzet (ex-EELV), tous deux partis à La République en marche. Continuer la lecture

07 Jan

Jean-Louis Fousseret: « Je ne serai pas candidat à un 4e mandat de maire de Besançon, sauf si… »

Jean-Louis Fousseret le 7 janvier 2019 à Besançon (©f3fc)

La question semblait entendue: depuis longtemps, Jean-Louis Fousseret avait annoncé que son troisième mandat de maire de Besançon serait le dernier. Pourtant depuis quelques jours, l’élu en marche (ex-PS) n’exclut plus totalement de se représenter, en cas de « danger » ou de « catastrophe annoncée ». Continuer la lecture

06 Déc

« En marche, écologiste et de gauche », le député macroniste Eric Alauzet annonce sa candidature à la mairie de Besançon en pleine crise des gilets jaunes

Eric Alauzet le 6 décembre 2018 à Besançon (©f3fc)

Cette fois, c’est officiel. Eric Alauzet, député LREM du Doubs et élu municipal, a officialisé ce jeudi matin sa candidature à la mairie de Besançon en 2020. « En marche, écologiste et de gauche », Eric Alauzet entend « assumer ses responsabilités » en pleine crise des Gilets Jaunes. Continuer la lecture

28 Sep

Municipales à Besançon: à droite, l’hypothèse Annie Genevard…

Annie Genevard à l’Assemblée nationale le 30 mai 2018 (©Vincent Isore/IP3/MaxPPP)

C’est une élue bien occupée. Députée du Doubs, vice-présidente de l’Assemblée nationale, Annie Genevard est également secrétaire générale du parti Les Républicains. Un poids lourd désormais chez LR, et un nom qui revient avec insistance… en vue des municipales à Besançon. Continuer la lecture

14 Sep

Besançon: la France insoumise n’a « pas de temps à perdre à recoller les miettes d’un conseil municipal usé et à bout de souffle »

Jean-Luc Mélenchon en 2013 à Besançon (©f3fc)

Alors que les appels à l’union se multiplient à gauche en vue des municipales 2020 à Besançon (l’ancienne députée PS frondeuse Barbara Romagnan, la conseillère municipale écologiste Anne Vignot, le conseiller municipal ex-PS Yves-Michel Dahoui…), la France insoumise prend ses distances dans un communiqué envoyé ce vendredi: « S’il est toujours fatteur de se sentir désirables et désiré·es, ces danses du ventre d’un nouveau genre nous laissent perplexes. Car comment peut-on espérer rassembler qui que ce soit avec les mêmes qui viennent justement d’atomiser la gauche bisontine façon puzzle en dégainant leurs candidatures en ordre dispersé ? » Continuer la lecture