07 Jan

Jean-Louis Fousseret: « Je ne serai pas candidat à un 4e mandat de maire de Besançon, sauf si… »

Jean-Louis Fousseret le 7 janvier 2019 à Besançon (©f3fc)

La question semblait entendue: depuis longtemps, Jean-Louis Fousseret avait annoncé que son troisième mandat de maire de Besançon serait le dernier. Pourtant depuis quelques jours, l’élu en marche (ex-PS) n’exclut plus totalement de se représenter, en cas de « danger » ou de « catastrophe annoncée ». Continuer la lecture

06 Déc

« En marche, écologiste et de gauche », le député macroniste Eric Alauzet annonce sa candidature à la mairie de Besançon en pleine crise des gilets jaunes

Eric Alauzet le 6 décembre 2018 à Besançon (©f3fc)

Cette fois, c’est officiel. Eric Alauzet, député LREM du Doubs et élu municipal, a officialisé ce jeudi matin sa candidature à la mairie de Besançon en 2020. « En marche, écologiste et de gauche », Eric Alauzet entend « assumer ses responsabilités » en pleine crise des Gilets Jaunes. Continuer la lecture

28 Sep

Municipales à Besançon: à droite, l’hypothèse Annie Genevard…

Annie Genevard à l’Assemblée nationale le 30 mai 2018 (©Vincent Isore/IP3/MaxPPP)

C’est une élue bien occupée. Députée du Doubs, vice-présidente de l’Assemblée nationale, Annie Genevard est également secrétaire générale du parti Les Républicains. Un poids lourd désormais chez LR, et un nom qui revient avec insistance… en vue des municipales à Besançon. Continuer la lecture

14 Sep

Besançon: la France insoumise n’a « pas de temps à perdre à recoller les miettes d’un conseil municipal usé et à bout de souffle »

Jean-Luc Mélenchon en 2013 à Besançon (©f3fc)

Alors que les appels à l’union se multiplient à gauche en vue des municipales 2020 à Besançon (l’ancienne députée PS frondeuse Barbara Romagnan, la conseillère municipale écologiste Anne Vignot, le conseiller municipal ex-PS Yves-Michel Dahoui…), la France insoumise prend ses distances dans un communiqué envoyé ce vendredi: « S’il est toujours fatteur de se sentir désirables et désiré·es, ces danses du ventre d’un nouveau genre nous laissent perplexes. Car comment peut-on espérer rassembler qui que ce soit avec les mêmes qui viennent justement d’atomiser la gauche bisontine façon puzzle en dégainant leurs candidatures en ordre dispersé ? » Continuer la lecture

10 Sep

Anne Vignot: « Je suis aujourd’hui candidate pour un projet écologiste à Besançon »

Anne Vignot le 10 septembre 2018 (©f3fc)

Présidente du groupe municipal Europe Ecologie-Les Verts au conseil municipal de Besançon, Anne Vignot sort du bois. Ingénieur de recherche au CNRS, âgée de 58 ans, l’élue a l’ambition de fédérer les forces de la gauche et de l’écologie pour les élections municipales de 2020. « Je ferai tout pour que cette équipe existe, assure-t-elle. Je veux travailler avec tout le monde ». Continuer la lecture

08 Sep

Barbara Romagnan n’exclut plus d’être candidate à la mairie de Besançon

Barbara Romagnan le 7 septembre 2018 à Besançon (©f3fc)

Jusqu’à présent, elle ne montrait pas d’appétence particulière pour les affaires municipales. Ce n’est plus le cas. L’ex-socialiste Barbara Romagnan, désormais chez Génération(s) de Benoît Hamon, milite pour une large union à gauche aux municipales bisontines en 2020.  Continuer la lecture

16 Mai

L’opposition accuse Jean-Louis Fousseret de reporter un conseil municipal pour assister à un meeting avec un ministre

Jacques Grosperrin et Jean-Louis Fousseret (©f3fc)

Ce jeudi soir devait se tenir un conseil municipal à Besançon. La date avait été fixée il y a longtemps déjà. Pourtant, le conseil a été reporté « pour des contraintes d’agenda ». Le chef de l’opposition municipale Les Républicains Jacques Grosperrin assure en connaître la véritable raison: Jean-Louis Fousseret, le maire pro-Macron, préfère accompagner la visite dans la capitale comtoise du secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne. « Nous voyons bien par là où se portent les intérêts du premier magistrat de notre ville: ce n’est pas en premier lieu en direction des Bisontins », dénonce le sénateur LR. Continuer la lecture

04 Oct

Dans le Doubs, la patronne d’En Marche se demande quand l’Est Républicain « mettra en retraite » un journaliste

Alexandra Cordier, ici au centre, s'affiche aux côtés d'Emmanuel Macron sur le compte Facebook d'En Marche Doubs. A droite, Margot Brisson, elle aussi membre du canbinet de Jean-Louis Fousseret (DR)

Alexandra Cordier, ici au centre, s’affiche aux côtés d’Emmanuel Macron sur le compte Facebook d’En Marche Doubs. A droite, Margot Brisson, elle aussi membre du cabinet de Jean-Louis Fousseret (DR)

C’est une bien curieuse conception de la liberté de la presse. Mise en cause par un article de l’Est Républicain qui s’étonnait de sa double casquette d’attachée de presse à la mairie de Besançon et de référente départementale de la République en Marche, Alexandra Cordier s’en est pris directement à l’auteur de ce billet sur les réseaux sociaux. Sur twitter, elle se demande « quand L’Est Républicain mettra en retraite Jean-Pierre Tenoux ». Une attaque incongrue aussi bien de la part de l’attachée de presse que de la responsable de parti. Continuer la lecture

23 Juin

A Besançon, le maire et le député pro-Macron mis en minorité par la majorité de gauche

Jean-Louis Fousseret et Eric Alauzet au conseil municipal de Besançon le 22 juin 2017 (DR)

Jean-Louis Fousseret et Eric Alauzet au conseil municipal de Besançon le 22 juin 2017 (DR)

Ils se sont comptés. Combien, dans la majorité municipale bisontine de « gauche plurielle » (PS, PCF, EELV), allaient accepter de voter une motion dénonçant la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités, et donc le gouvernement? Présentée par les groupes PCF, PS et EELV, au conseil municipal de ce jeudi, la motion a été adoptée par 24 voix. Dans la majorité, 13 élus se sont abstenus, parmi lesquels le maire Jean-Louis Fousseret, démissionnaire du PS en début de semaine, et le député écologiste Eric Alauzet, qui siègera à l’Assemblée au sein du groupe En Marche. Continuer la lecture

20 Juin

La majorité municipale de Besançon risque-t-elle d’imploser après la démission du PS de son maire pro-Macron Jean-Louis Fousseret ?

Jean-Louis Fousseret le 20 juin 2017 (©f3fc)

Jean-Louis Fousseret le 20 juin 2017 (©f3fc)

Cela n’a l’air de rien, mais une simple lettre de démission a mis fin à toute une époque. Besançon, socialiste depuis 1953, ne l’est plus. Jean-Louis Fousseret, le maire pro-Macron, quitte le parti à la rose pour s’engager pleinement à La République en Marche. Un maire LREM va donc désormais diriger une majorité municipale de type gauche plurielle, avec des socialistes, des écologistes et des communistes. Un grand écart impossible? Nous avons posé la question aux intéressés. Continuer la lecture