05 Avr

La présidente de Région Marie-Guite Dufay rallie à son tour Emmanuel Macron

Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Emmanuel Macron n’en finit pas de susciter l’adhésion chez les élus socialistes francs-comtois. Après Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon et Yves Krattinger, le président du conseil départemental de Haute-Saône, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay annonce son ralliement à Emmanuel Macron. Un revirement de taille pour celle qui a longtemps soutenu Martine Aubry au sein du PS, que ce soit lors de la primaire de 2011 ou pendant le quinquennat. Continuer la lecture

18 Mar

Que faut-il retenir des 614 parrainages d’élus de Franche-Comté pour la présidentielle ?

Le conseil constitutionnel a validé 14296 parrainages d'élus locaux pour la présidentielle (AFP / Jacques DEMARTHON)

Le conseil constitutionnel a validé 14296 parrainages d’élus locaux pour la présidentielle (AFP / Jacques DEMARTHON)

614 élus (maires, présidents d’intercommunalités, conseillers départementaux, conseillers régionaux, parlementaires) de Franche-Comté ont accordé leur parrainage à l’un des candidats à l’élection présidentielle. Le conseil constitutionnel a définitivement validé ce samedi 11 candidatures: Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Benoît Hamon, Jean Lassalle, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou. Les élus de Franche-Comté avaient apporté leur signature à pas moins de 23 candidats. Le détail. Continuer la lecture

16 Mar

L’hémorragie continue au PS: Denis Sommer et David Barbier marchent pour Emmanuel Macron

Denis Sommer (©f3fc)

Denis Sommer (©f3fc)

Après Yves Krattinger, président du conseil départemental de Haute-Saône et ancien sénateur, deux autres élus socialistes de Franche-Comté annoncent ce jeudi leur ralliement à Emmanuel Macron. Il s’agit de Denis Sommer, conseiller régional et maire de Grand-Charmont, et de David Barbier, conseiller départemental du Doubs. Les deux élus du Pays de Montbéliard estiment dans un communiqué qu’il n’y aurait « rien de pire que les progressistes se retrouvent face à un choix Le Pen/Fillon. C’est un risque que nous ne prendrons pas, parce que nous sommes socialistes et entendons le rester ». Continuer la lecture

02 Mar

Le président PS du Département de Haute-Saône Yves Krattinger rallie Emmanuel Macron

Yves Krattinger (©f3fc)

Yves Krattinger (©f3fc)

Un de plus. Dans un communiqué, Yves Krattinger, président PS du conseil départemental de Haute-Saône, annonce qu’il votera pour Emmanuel Macron, « un homme respectueux de la démocratie, préoccupé de la réussite de la France, de ses collectivités, de ses entreprises et attentif à ceux de nos concitoyens qui sont en difficulté ou menacés ». Continuer la lecture

17 Jan

Législatives, 2ème de Haute-Saône : c’est reparti pour un tour !

Edwige Eme, candidate dans la deuxième circonscription de Haute-Saône ?

Edwige Eme, candidate dans la deuxième circonscription de Haute-Saône ?

Le Parti Socialiste a tenu un conseil fédéral en Haute-Saône hier soir à propos des élections législatives. C’est la deuxième circonscription qui pose problème depuis plusieurs mois. Une chose certaine : ceux qui souhaitent « y aller » ont jusqu’au 15 février pour déposer leur candidature, dixit Loïc Niepceron, n° 1 du PS du département. Pour le reste, tout reste ouvert…Ou presque !

Continuer la lecture

07 Déc

Législatives : et si c’était Yves Krattinger sur la deuxième ?

Yves Krattinger, président PS du conseil départemental de Haute-Saône (©f3fc)

Yves Krattinger, président PS du conseil départemental de Haute-Saône (©f3fc)

Une réunion se tient ce soir à Villersexel. A l’ordre du jour : discussion entre les socialistes du département pour choisir le ou la meilleur (e) candidat (e) pour la deuxième circonscription de Haute-Saône. Pourtant, deux jeunes s’étaient portés candidats avant la date limite du 21 novembre pour chacune des deux circos. Le vote devait avoir lieu cette fin de semaine.Le processus démocratique a été suspendu. Mais le Front National est peut-être trop fort… Et Yves Krattinger, le président du conseil départemental, se tâterait. Les militants voteront, mais plus tard, seulement la semaine prochaine… et peut-être pas pour un candidat qui s’était inscrit dans les délais…

Continuer la lecture

25 Mai

« Partout en France, des collèges ruraux ferment et vous ne dites rien »: Alain Chrétien interpelle Najat Vallaud-Belkacem à l’Assemblée

Alain Chrétien est député LR de Haute-Saône et maire de Vesoul (DR)

Alain Chrétien est député LR de Haute-Saône et maire de Vesoul (DR)

Lors des questions au gouvernement ce mardi, le député Les Républicains de Haute-Saône Alain Chrétien a vivement interpellé la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem sur les fermetures de collèges dans son département. « Voilà un bel exemple d’escroquerie politique de la part de ce gouvernement » a lancé le député à la ministre, rappelant qu’une bonne partie du gouvernement s’était déplacé à Vesoul pour un comité interministériel décentralisé consacré à la Ruralité: « Si on défend la ruralité, on demande aux élus locaux, y compris socialistes, et surtout socialistes, de maintenir les collèges en milieu rural », estime l’élu haut-saônois. Continuer la lecture

22 Fév

RSA : aide sociale ou assistanat ?

20160220_LVEL_JT_MIDI_Besancon-00_08_44_17Samedi, l’émission « La Voix est Libre » était consacrée au RSA, Revenu de Solidarité Active, à son financement et son avenir. Sur le plateau, en direct, trois présidents de conseils départementaux pour en parler. Le titre de l’émission : « RSA : Aide sociale ou assistanat ? ». Il y a actuellement 56 100 bénéficiaires du RSA en Franche-Comté. (Re) Voir l’émission en fin d’article.

Continuer la lecture

14 Sep

François Hollande à Vesoul: des annonces pour les zones rurales et un air de campagne électorale

François Hollande à Vesoul (©AFP / Sébastien Bozon)

François Hollande à Vesoul (©AFP / Sébastien Bozon)

Une vingtaine de mesures et 500 millions d’euros pour les zones rurales: à trois mois de régionales, François Hollande a envoyé ce lundi à Vesoul des signaux à ces territoires souvent en proie à un sentiment de relégation. Ce déplacement en grande pompe a pris des airs de campagne électorale avant l’heure, le chef de l’Etat et le Premier ministre se livrant ainsi à un bain de foule en arrivant à Vesoul, tandis que 11 ministres sillonnaient le département pour soutenir des projets de développement. Continuer la lecture