13 Mar

« Le culte de l’incompétence », « le fric d’abord » et « les histoires de cul »: Sophie Montel dézingue le Front National au lance-flammes

Sophie Montel et Marine Le Pen à Besançon en octobre 2015, lors de la campagne des élections régionales (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Après 30 ans au Front national et un départ fracassant en 2017, Sophie Montel vide son sac dans un livre qui sort ce mercredi. « Bal tragique au Front national » retrace de l’intérieur les dérives multiples du FN. L’auteure a une conviction: le Front national est une « imposture », un « cul-de-sac électoral », une « secte politique » qui cultive « l’incompétence » pour « ne jamais accéder au plus haut pouvoir exécutif » et se complaire dans l’opposition. Continuer la lecture

28 Fév

Européennes: au pays de l’automobile, Yannick Jadot défend une industrie compatible avec l’écologie

Yannick Jadot à Fesches-le-Châtel le 27 février 2019 (©f3fc)

Flanqué de quatre colistiers, dont la Bourguignonne Catherine Hervieu et la Franc-Comtoise Anna Maillard, le député EELV sortant européen Yannick Jadot a vanté les mérites des industries respectueuses de l’environnement lors de son passage dans le Nord Franche-Comté. Dans le berceau de PSA, à quelques kilomètres des fiefs d’Alstom et de General Electric, la tête de liste d’Europe Ecologie-Les Verts a promu un développement industriel compatible avec le développement durable. Continuer la lecture

Pour Julien Odoul, le Rassemblement national « veut conquérir à terme la Région »

Julien Odoul à Dijon en décembre 2017 (©f3)

Avant deux meetings nationaux programmés d’ici le scrutin du 26 mai en Bourgogne-Franche-Comté, le Rassemblement national lance sa campagne des européennes dans la région, avec une première réunion publique ce jeudi soir à Lons-le-Saunier. Entretien avec Julien Odoul, le président du groupe FN au conseil régional. Continuer la lecture

26 Fév

Eric Alauzet déjà en marche vers les municipales à Besançon: « une stratégie, pas juste de la com »

Eric Alauzet le 25 février 2019 à Besançon (©f3fc)

Il est le premier candidat d’envergure officiellement déclaré pour les élections municipales à Besançon. Le député La République en Marche Eric Alauzet mène campagne depuis le début du mois de décembre, avec la publication régulière de listes de soutiens. A plus d’un an des municipales de mars 2020, ne s’est-il pas mis en marche trop tôt ? Nous l’avons rencontré pour évoquer cette stratégie de campagne. Continuer la lecture

15 Fév

Pierre Moscovici: « Je ne suis pas candidat à quelque poste que ce soit »

Pierre Moscovici à Bruxelles le 12 février 2019

Le commissaire européen Pierre Moscovici nous a accordé un entretien le mardi 12 février dans les studios de la Commission à Bruxelles. La fusion avortée Alstom-Siemens, sa relation au PS, son bilan comme commissaire, son avenir… L’ancien député du Doubs et président de l’agglomération de Montbéliard a répondu à nos questions. Un entretien exclusif à découvrir ici: Continuer la lecture

14 Fév

A Bruxelles, l’opération séduction de l’Europe auprès des élus de Bourgogne-Franche-Comté

La délégation d’élus de Bourgogne-Franche-Comté devant la Commission européenne à Bruxelles le 13 février 2019 (©f3fc)

A l’initiative de la Maison de l’Europe en Bourgogne-Franche-Comté, treize élus de notre région ont été conviés à Bruxelles pour mieux comprendre le fonctionnement des institutions européennes et surtout les enjeux financiers liés à la négociation du futur budget de l’Union. Car sans même la PAC et les aides directes aux agriculteurs, l’Europe investit en Bourgogne-Franche-Comté près d’un milliard et demi d’euros sur la période 2014-2020.  Continuer la lecture

31 Jan

Le socialiste Nicolas Bodin (lui aussi) candidat à la mairie de Besançon

Nicolas Bodin le 31 janvier 2019 (©f3fc)

Et de trois. Après le marcheur Eric Alauzet et l’écologiste Anne Vignot, le socialiste Nicolas Bodin est le 3e membre de l’actuelle majorité municipale à se porter candidat à la mairie de Besançon. L’actuel adjoint à l’urbanisme se présente comme « l’alternative à la droite macroniste et à la droite républicaine » et propose de prendre la tête d’une liste d’union « pour que la ville demeure à gauche ». Continuer la lecture

30 Jan

Conseil municipal de Besançon: 13 élus de gauche claquent la porte du groupe majoritaire

Anne Vignot (EELV) et Christophe Lime (PCF) le 30 janvier (©f3fc)

Ils prennent un peu plus leurs distances avec le maire Jean-Louis Fousseret. Treize élus de gauche (cinq écologistes, cinq communistes, deux socialistes et un élu société civile) annoncent ce mercredi qu’ils quittent le groupe majoritaire au conseil municipal de Besançon. « On a un maire qui ne défend pas notre territoire » justifie Anne Vignot (EELV), l’un des chefs de file de cet inter-groupe qui pointe « ceux qui ont rompu le contrat de 2014 en quittant leur formation politique ». Dans leur viseur, le maire Jean-Louis Fousseret (ex-PS) et le député Eric Alauzet (ex-EELV), tous deux partis à La République en marche. Continuer la lecture

15 Jan

Les députés LREM Denis Sommer et Frédéric Barbier regrettent « la paresse intellectuelle » de la majorité

Frédéric Barbier et Denis Sommer, le 15 juin 2017 à Audincourt, lors de la campagne des législatives (©Lionel Vadam/MaxPPP)

Dans un courrier adressé à l’ensemble des députés En Marche « pour ouvrir le débat », les députés LREM du Pays de Montbéliard (Doubs) Denis Sommer et Frédéric Barbier estiment que la majorité est « capable de mieux ». « Si ce n’était pas bon ou insuffisant avant, faire autre chose n’est pas forcément juste par nature », écrivent les deux élus à leurs collègues, estimant que « le « et de droite et de gauche », ou « le progressisme » ne suffisent pas. Ainsi, la paresse intellectuelle que nous pouvons reprocher aux anciens partis ne nous a pas épargnés »Continuer la lecture

07 Jan

Jean-Louis Fousseret: « Je ne serai pas candidat à un 4e mandat de maire de Besançon, sauf si… »

Jean-Louis Fousseret le 7 janvier 2019 à Besançon (©f3fc)

La question semblait entendue: depuis longtemps, Jean-Louis Fousseret avait annoncé que son troisième mandat de maire de Besançon serait le dernier. Pourtant depuis quelques jours, l’élu en marche (ex-PS) n’exclut plus totalement de se représenter, en cas de « danger » ou de « catastrophe annoncée ». Continuer la lecture