03 Mai

Quels candidats de Bourgogne-Franche-Comté peuvent être élus députés européens ?

Arnaud Danjean, Anne-Sophie Pelletier, Jérémy Decerle, Gabriel Amard et Christophe Grudler (©IP3 preess/Le Télégramme/JC Tardivon/MaxPPP)

Dimanche, on vote. Et on aura le choix, avec pas moins de 34 listes en lice pour ces élections européennes. Plusieurs candidats de Bourgogne-Franche-Comté peuvent légitimement espérer siéger bientôt au Parlement de Strasbourg. Continuer la lecture

22 Mai

Un quart de la majorité régionale de Marie-Guite Dufay ne soutient pas la liste PS de Glucksmann aux européennes

La majorité au conseil régional le 1er juin 2018 (©f3fc)

Le président du groupe majoritaire au conseil régional, le sénateur de Saône-et-Loire Jérôme Durain, a transmis la liste aux médias de Bourgogne-Franche-Comté: 37 noms d’élus régionaux, dont la présidente Marie-Guite Dufay, qui soutiennent la liste du Parti socialiste et de Place Publique menée par Raphaël Glucksmann aux élections européennes du 26 mai. En creux, cela signifie que 14 élus, soit plus du quart de la majorité, ne le font pas. Comme un symbole de la division de la gauche depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Continuer la lecture

Européennes: avec Ian Brossat, le PCF s’offre une seconde jeunesse

Plusieurs militants du PCF bisontin autour de la candidate Barbara Filhol à Besançon le 21 mai 2019 (©f3fc)

En difficulté depuis l’OPA réalisée sur le PCF en 2012 par Jean-Luc Mélenchon, les communistes paraissent ragaillardis dans cette campagne européenne. Porté par sa jeune tête de liste Ian Brossat, le PCF retrouve des couleurs, à défaut de ses électeurs. Dans les sondages, le PCF n’a jamais dépassé la barre des 5%, le seuil pour avoir des députés européens. Continuer la lecture

21 Mai

Européennes: A Vesoul, la République en marche met en avant sa jambe droite avec Edouard Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe à Vesoul le 20 mai 2019, lors d’un meeting pour les élections européennes (©f3fc)

Le Premier ministre Edouard Philippe en personne tenait meeting ce lundi à Vesoul, chez son compagnon de route Alain Chrétien, qui comme lui a quitté Les Républicains pour rejoindre la majorité d’Emmanuel Macron. La réunion publique a attiré quelque 300 personnes, dont pas mal d’élus locaux.  Continuer la lecture

16 Mai

Alain Chrétien: « Toutes les lois d’Edouard Philippe, je les aurais votées »

Alain Chrétien le 21 septembre 2018 (©f3fc)

Alors certains maires de droite Macron-compatibles ou présentés comme tel (Christian Estrosi à Nice, Arnaud Robinet à Reims, Jean-Luc Moudenc à Toulouse) sont de retour aux Républicains, lui n’a pas changé de ligne. Le maire de Vesoul Alain Chrétien, ex-député LR, accueillera le Premier ministre Edouard Philippe dans sa ville lundi, pour une réunion publique dans le cadre de la campagne des européennes. L’élu haut-saônois ne tarit pas d’éloges pour le chef du gouvernement, une « vraie chance ». Continuer la lecture

15 Mai

Européennes: pourquoi les candidats n’ont-ils pas le même temps de parole dans les médias audiovisuels ?

Plateau de Dimanche en politique, l’émission de débat en région (©pascal sulocha)

C’est à chaque campagne électorale le même sujet de débat: pourquoi les candidats n’ont-ils pas le même accès aux médias ? Si la presse papier et les sites internet sont totalement libres de leurs choix éditoriaux, chaînes de télévisions et stations de radios doivent respecter scrupuleusement les règles du CSA, le Conseil supérieur de l’audiovisuel. Avec un principe de base: l’équité des temps de parole, qui est bien différente de l’égalité. On vous explique pourquoi. Continuer la lecture

Européennes: à Besançon, Jean-Luc Mélenchon passe le flambeau insoumis à Manon Aubry, « une jeune femme en tout point admirable »

Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon le 14 mai 2019 sur la scène du Kursaal de Besançon (©f3fc)

Manon Aubry, tête de liste pour la France Insoumise aux élections européennes du 26 mai, a été adoubée par le fondateur du mouvement, Jean-Luc Mélenchon, lors d’un meeting commun à Besançon ce mardi soir. Le député Alexis Corbière et les trois candidats comtois, Anne-Sophie Pelletier, Gabriel Amard et Laurence Lyonnais, tous en position éligible, étaient également sur scène. Un casting de premier plan qui a attiré près de 950 sympathisants au Kursaal. Continuer la lecture

11 Mai

Les européennes, le rendez-vous en terre inconnue pour le PS

Sylvie Guillaume, numéro 2 sur la liste menée par Raphaël Glucksmann, entourée de la candidate comtoise Myriam El Yassa et du premier fédéral PS du Doubs Abdel Ghezali (©f3fc)

La vice-présidente sortante du Parlement européen Sylvie Guillaume a fait étape en Franche-Comté avant un meeting ce vendredi soir à Dijon, avec François Rebsamen. A Besançon, la numéro 2 sur la liste de Raphaël Glucksmann a retrouvé la conseillère municipale Myriam El Yassa, en position non éligible, et une poignée de militants. Une campagne difficile, presque dans l’indifférence générale, pour le parti d’Olivier Faure, toujours pas remis du traumatisme électoral de 2017. Continuer la lecture

10 Mai

Européennes: quand le libéral Jean-Christophe Lagarde dénonce les « dérives ultra-libérales » de Bruxelles

Le député Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI et tète de liste pour les européennes, à Belfort le 6 mai 2019 (©f3fc)

Président et tête de liste de l’UDI pour les élections européennes du 26 mai, Jean-Christophe Lagarde était dans le Nord-Franche-Comté en début de semaine. L’occasion pour le leader du centre-droit de se positionner comme une alternative à Emmanuel Macron dans le camp des pro-européens. Une ligne de crête pas forcément aisée à suivre… Continuer la lecture

17 Avr

« Nous sommes le dernier rempart »: Jean-Philippe Allenbach, candidat régionaliste aux municipales de Besançon

Jean-Philippe Allenbahc le 17 avril 2019 à Besançon (©f3fc)

Il se veut le défenseur de Besançon face à « un Etat défaillant, une Europe absente et une Bourgogne arrogante et dominatrice ». Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, sera candidat aux élections municipales de Besançon en 2020. Sa liste aura pour nom Utinam (« Plaise à Dieu »), la devise de la capitale comtoise, et pour slogan « Let Besançon be great again ». Le latin, l’anglais… on a interrogé en français le candidat franco-suisse. Continuer la lecture

RSS