15 Jan

Les députés LREM Denis Sommer et Frédéric Barbier regrettent « la paresse intellectuelle » de la majorité

Frédéric Barbier et Denis Sommer, le 15 juin 2017 à Audincourt, lors de la campagne des législatives (©Lionel Vadam/MaxPPP)

Dans un courrier adressé à l’ensemble des députés En Marche « pour ouvrir le débat », les députés LREM du Pays de Montbéliard (Doubs) Denis Sommer et Frédéric Barbier estiment que la majorité est « capable de mieux ». « Si ce n’était pas bon ou insuffisant avant, faire autre chose n’est pas forcément juste par nature », écrivent les deux élus à leurs collègues, estimant que « le « et de droite et de gauche », ou « le progressisme » ne suffisent pas. Ainsi, la paresse intellectuelle que nous pouvons reprocher aux anciens partis ne nous a pas épargnés »Continuer la lecture

07 Jan

Jean-Louis Fousseret: « Je ne serai pas candidat à un 4e mandat de maire de Besançon, sauf si… »

Jean-Louis Fousseret le 7 janvier 2019 à Besançon (©f3fc)

La question semblait entendue: depuis longtemps, Jean-Louis Fousseret avait annoncé que son troisième mandat de maire de Besançon serait le dernier. Pourtant depuis quelques jours, l’élu en marche (ex-PS) n’exclut plus totalement de se représenter, en cas de « danger » ou de « catastrophe annoncée ». Continuer la lecture

18 Déc

« Connard », « paroles de pute »… quand des militants de la CGT réveillent le député LREM Denis Sommer, un ex-cégétiste

Le député LREM Denis Sommer face à Bruno Lemerle, de la CGT (DR)

L’échange a été filmé par un militant CGT et largement partagé sur les réseaux sociaux. Vendredi matin, un groupe de cégétistes du Pays de Montbéliard a déboulé au domicile de Denis Sommer. Les syndicalistes venaient demander des comptes à leur ancien camarade, aujourd’hui député de la majorité. L’élu est sorti de chez lui pour s’expliquer. Mais l’échange a tourné court… Continuer la lecture

06 Déc

« En marche, écologiste et de gauche », le député macroniste Eric Alauzet annonce sa candidature à la mairie de Besançon en pleine crise des gilets jaunes

Eric Alauzet le 6 décembre 2018 à Besançon (©f3fc)

Cette fois, c’est officiel. Eric Alauzet, député LREM du Doubs et élu municipal, a officialisé ce jeudi matin sa candidature à la mairie de Besançon en 2020. « En marche, écologiste et de gauche », Eric Alauzet entend « assumer ses responsabilités » en pleine crise des Gilets Jaunes. Continuer la lecture

29 Nov

Gilets jaunes: la France insoumise veut fédérer « la colère qui gronde » pour les européennes

Isabelle Michaud, Gabriel Amard, Laurence Lyonnais, Anne-Sophie Pelletier et Jean-Marie Brom le 29 novembre 2018 à Besançon (©f3fc)

A six mois du scrutin, c’est la seule formation politique à déjà mener campagne pour les européennes du 26 mai 2019. Cinq candidats du quart nord-est de la France ont présenté le projet de la formation de Jean-Luc Mélenchon ce jeudi à Besançon. La France insoumise compte bien offrir « une perspective aux luttes contre les politiques scélérates qui nous font les poches », assume le Jurassien Gabriel Amard, qui imagine LFI comme « un débouché politique » au mouvement des Gilets Jaunes. Continuer la lecture

22 Oct

Pierre Moscovici compare Jean-Luc Mélenchon à Viktor Orban

Pierre Moscovici sur France Inter le 22 octobre 2018 (DR)

Invité ce lundi sur France Inter, le commissaire européen et ancien élu du Doubs Pierre Moscovici est revenu sur les attaques de Jean-Luc Mélenchon contre la justice et la presse, suite aux perquisitions de la semaine dernière. « Comme beaucoup de jeunes se reconnaissent en lui, il devrait avoir un sens de la responsabilité. Ce sens de la responsabilité, c’est aussi de respecter les institutions, estime l’ancien député PS du Doubs. Là, il se comporte comme tous ces populistes qui pratiquent la démocratie illibérale, c’est-à-dire qui pensent qu’on arrive au pouvoir par les urnes et qui ensuite combattent les libertés. Ce qu’il a fait sur la presse, ce qu’il fait sur la justice, ce n’est pas très différent de ce qu’il se passe avec M. Orban ou M. Kaczyński . Donc, je lui dis ‘attention’. » Continuer la lecture

19 Oct

Montagne: de nouvelles responsabilités pour Annie Genevard

Annie Genevard à l’Assemblée nationale le 7 mars 2018 (©IP3 PRESS/MAXPPP)

Elle est déjà députée, vice-présidente de l’Assemblée nationale et secrétaire générale du parti Les Républicains. Annie Genevard prend ce vendredi la présidence de l’influente Association nationale des élus de la montagne, l’Anem, qui tient son 34e congrès à Morteau, le fief de l’élue du Haut-Doubs. Continuer la lecture

17 Oct

Annie Genevard interpelle le gouvernement sur « la laïcité menacée par l’islam radical » à l’école

Annie Genevard à l’Assemblée nationale lors des questions au gouvernement le 17 octobre 2017 (©Assembleenationale)

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi à l’Assemblée nationale, la députée du Doubs Annie Genevard a demandé un « sursaut d’ampleur dont le gouvernement doit donner le signal sans trembler » face au « danger du communautarisme aggravé par le radicalisme religieux » à l’école. La secrétaire générale du parti Les Républicains s’inquiète de la « progression du communautarisme musulman à l’école ». Continuer la lecture

16 Oct

Sophie Montel profite de la perquisition chez Jean-Luc Mélenchon pour régler ses comptes avec Marine le Pen

Sophie Montel le 21 septembre 2017 (©f3fc)

Alors que plusieurs perquisitions visant Jean-Luc Mélenchon et son parti La France Insoumise ont eu lieu ce mardi, la députée européenne ex-FN Sophie Montel , à l’origine de l’enquête sur les emplois présumés fictifs d’assistants parlementaires européens, a réglé quelques comptes avec son ancienne patronne Marine Le Pen. Continuer la lecture

15 Oct

Handicap: la député LREM Fannette Charvier dénonce « le discours accusateur et totalement démagogique de François Ruffin »

Fannette Charvier intervient à l’Assemblée nationale le 18 septembre 2018 (©Assembleenationale)

« Ce vote vous collera à la peau comme une infamie ». Le coup de gueule de François Ruffin à l’Assemblée fait le tour des réseaux sociaux depuis jeudi. Le député de la France Insoumis s’en prend aux députés de la majorité qui ont retoqué une proposition de loi présenté par Les Républicains pour « l’inclusion des élèves en situation de handicap ». Parmi les élus visés, la députée du Doubs Fannette Charvier, qui dénonce la « provoc » et assume son vote. Elle s’en explique dans un long communiqué. Continuer la lecture