20 Nov

Festival des 3 continents, le jeune public répond présent !

f3c2017-330x495Du 21 au 28 novembre, retrouvez la 39ème édition du festival nantais consacré aux cinématographies d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine.

La plupart des films qui y sont projetés n’ont jamais été diffusés en dehors de leur pays d’origine, le festival a ainsi acquis une réputation de découvreur : on peut citer le malien Souleymane Cissé, le hongkongais Wong Kar-wai, ou encore l’iranien Abbas Kiarostami, mais c’est bien auprès du public jeune que le festival tient ce rôle.

Le festival de 3 continents se veut un festival d’initiation au(x) cinéma(s), la démarche est de rendre les œuvres accessibles à tous, une attention toute particulière est mise sur le jeune public, les spectateurs de demain.

Rencontre avec Sandra Ricordeau, responsable du pôle publics et médiation pour le festival qui explique « qu’une programmation spécifique est mise en place en fonction des âges » :

  • Pour les tout-petits : « Premiers pas vers les 3 continents », est une invitation à approcher le festival dès 3 ans, avec des films et des court-métrages adaptés.
  • Pour les adolescents : « De l’autre côté des apparences : merveilleux, fantastique et autres étrangetés », le festival propose un programme thématique, ouvert à tous mais spécialement pensé pour les collégiens et lycéens.

Cette année, ce sont les différentes déclinaisons du fantastique qui sont mises à l’honneur avec une sélection de films ludiques, troublants, spectaculaires, où le cinéma montre son aptitude à enjamber les bordures du réel, à brouiller nos perceptions …

Sandra nous indique que « ces films font l’objet d’un accompagnement spécifique avec la mise en place du cahier des enseignants. Fruit d’un travail fait en amont, ce support est un véritable outil pédagogique, il permet d’aller plus loin et d’ouvrir des pistes de travail sur le cinéma, ses techniques, son sens, afin de rebondir vers d’autres domaines ». Ainsi, les films présentés sont toujours contextualisés et accompagnés, ils ouvrent le débat sur la satire politique, le rapport des classes ou encore le corps et l’espace.

Ces séances publiques et scolaires offrent une véritable « mixité des publics » et les enseignants ont répondu présents avec plus de 120 classes déjà inscrites. Et l’on vient de loin, à l’exemple de ce lycée de Douarnenez qui s’installe durant 3 jours à Nantes pour un véritable parcours cinématographique, entre film à visée plus pédagogique et séance de la sélection officielle.

  • Des actions sont faites aussi vers les « publics empêchés », tels que les enfants hospitalisés, les jeunes détenus ou les migrants.

Ainsi, le festival vient à eux : au service pédiatrie du CHU, des projections, des échanges et des ateliers comme une initiation aux maquillages d’effets spéciaux ont été organisés. A l’établissement pénitentiaire pour mineurs d’Orvault, il a été mis en place une projection suivie d’un débat autour d’un film asiatique diffusé en VOSTF.

Sandra est particulièrement fière du travail accompli auprès des associations de quartier, des structures socio-culturelles ou des associations de migrants pour amener ce public différent vers le festival. Ces actions, c’est permettre à ces jeunes à priori peu enclins à aller vers ces cinématographies, d’accéder à une ouverture et éveiller un intérêt qu’ils ne soupçonnaient pas. Pour Sandra « ils se rendent compte que le festival est plus accessible et moins élitiste qu’ils ne le pensent… mon rôle c’est de semer des graines… on démocratise, on démystifie ».

  • Autre lien très étroit entre le festival et les jeunes, ce sont les différents partenariats qui ont été mis en place avec l’enseignement supérieur. Ces projets associent les singularités de chaque cursus avec l’événement du festival et les coulisses de son organisation.

A l’image de l’université de Nantes, où les étudiants du Master 2 InfoCom couvrent l’actualité du festival avec la création d’un journal, d’un blog et d’un fil d’actualité Instagram. Ou encore, les premières et terminales option cinéma du lycée Guist’hau qui livrent quotidiennement un cliché du jour pour diffusion sur les facebook et twitter du festival. Ils réalisent des courts films autobiographiques « Mon F3C », ainsi qu’un article « Mon festival de l’intérieur ».

Festival-des-3-continents

Le Festival des 3 Continents est bien là dans son rôle de découvreur et d’initiateur, comme en atteste Pacôme, élève en 1ère année du BTS Audiovisuel au lycée Léonard de Vinci à Montaigu : « Je connaissais déjà le festival depuis plusieurs années mais ce n’est que l’année dernière avec mon lycée que j’ai pu y accéder le temps d’une semaine … J’ai découvert des longs et des courts métrages qui m’ont profondément marqués … je vois ce festival comme une manière de s’ouvrir au monde et de s’ouvrir à, non pas un cinéma, mais à des cinémas. Et l’intérêt, c’est que chaque tranche d’âge à la possibilité de venir au festival, tant il y a de la diversité dans la programmation. »

Et de rajouter : « Le festival offre aux enfants une initiation intéressante au cinéma étranger, autre que le cinéma américain, tout en les éloignant des films d’animations populaires à l’humour parfois un peu trop facile. Mais je dirais au final que ce n’est pas une initiation uniquement pour le jeune public mais également pour n’importe quelle personne peu habituée à l’art cinématographique sous toutes ses formes. Et si c’est le cas, alors je pense que ce festival est fait pour eux. » 
 les-versets-de-l-oubli
Le rendez-vous est donné aux curieux, jeunes et moins jeunes pour partir explorer et découvrir ce cinéma d’ailleurs …

14 Nov

Une nuit du cinéma « Bad Boys »

Cette année, le THV de Saint-Barthélémy d’Anjou a laissé carte blanche à Fred, musicien et chanteur des Rude Boy System, pour concocter une nuit du cinéma musicale et engagée, vendredi 17 novembre dès 19h00.

©DR

photo : ©DR

Au programme de cette soirée « Bad Boys », 3 films pour découvrir 3 périodes et 3 mouvements musicaux :

·         19h00 : Quadrophenia de Franc Roddam – film britannique, 1979 – inspiré d’un album des Who qui dépeint le mouvement mod des années 60.
·         21h30 : Rude Boy de Jack Hazan et David Mingay – film/documentaire britannique, 1980 – sorte de docu-fiction consacré aux Clash et au mouvement punk dans l’Angleterre de la fin des années 70.
·         00h00 : The Harder They Come de Perry Henzell (titre français : Tout, tout de suite) – film jamaïcain, 1972
Ces 3 films parcourent quelques chemins de l’histoire de la musique, caisse de résonance d’une révolte de la jeunesse, en rage contre les institutions et la fatalité économique.
► Toute l’actualité du THV

12 Nov

Le tournage d’un film dans votre maison !

Pour le tournage d’un long métrage « La Fille au bracelet » de Stéphane Demoustier, la production recherche 3 décors à Nantes et ses environs  :

6084955537_2e489f6417_b

► Une grande maison moderne / contemporaine : Nantes ou proche périphérie

  • Intérieur : Au RDC, grande pièce de vie avec des baies vitrées donnant sur une terrasse, cuisine indépendante et bureau. A l’étage, 4/5 chambres et salle de jeux.
  • Extérieur : quartier résidentiel de standing, en zone pavillonnaire. Jardin entretenu.

Rôle : Maison qui appartient à la famille principale du film. Occupation : 2 à 3 semaines (prépa-tournage)

► Une maison de campagne / ferme / longère avec piscine : 30-40 min de Nantes

  • Intérieur : en bon état, avec grande pièce de vie lumineuse. Cuisine ouverte sur salon de préférence, mais pas obligatoire.
  • Extérieur : de l’espace et une piscine extérieure, au calme.

Rôle : Maison de vacances de la famille. Occupation : Environ 10 jours (prépa-tournage)

► Une maison familiale dans quartier pavillonnaire : Nantes ou proche périphérie

  • Intérieur : en bon état, de plain-pied, l’entrée donne sur une grande pièce de vie, un couloir qui permet de distribuer l’espace nuit, plusieurs chambres.

Rôle : Maison de Diego, personnage principal. Occupation : 3 jours (prépa-tournage)

Les personnes ayant des décors ou des pistes peuvent envoyer leurs propositions (avec coordonnées et photos) par mail à reperagestournages@gmail.com

Dates de tournage : entre janvier et mars 2018

Synopsis du film : Bruno et Céline voient leur vie de famille basculer lorsque Lise, leur fille de 17 ans, est accusée du meurtre de son amie Flora. Deux ans après le crime, Lise vit avec un bracelet électronique, en compagnie de ses parents et de son petit frère Jules. Alors que le procès approche, la vie de Bruno ne tourne plus qu’autour de ces quelques jours au cours desquels il sait que le destin de sa fille va se jouer, au beau milieu d’une cour d’assises…

Ce film est soutenu par le Conseil régional dans le cadre des aides à la production cinématographique et audiovisuelle et est accompagné par le Bureau d’Accueil des Tournages des Pays de la Loire.

08 Nov

La Baule : du swing au cinéma

Affiche La Baule 2017 Devinez ce qu’ont en commun « L’aile ou la cuisse », « La chèvre », « Le dîner de cons » ou encore « Le placard » ?

Ce sont toutes des comédies mises en musique par Monsieur Vladimir Cosma !

Jusqu’au 12 novembre, le festival de cinéma et de musique de film de La Baule rend hommage à ce grand compositeur, à qui l’on doit les musiques les plus marquantes du cinéma français.

Cette année l’accent est donc mis sur les comédies, avec notamment un coup de projecteur sur Jacques Tati dont on fête les 110 ans de sa naissance et une projection en musique des films de Buster Keaton.

Mais cet événement sera aussi l’occasion de découvrir en avant-première quelques films très attendus comme « Beach rats » d’Eliza Hittman ou « M » de Sara Forestier, en compétition et que les membres du jury, présidé cette année par la réalisatrice Diane Kurys, devront départager.

Des rencontres avec des réalisateurs, des comédiens sont aussi au programme ainsi que des master-class dirigées notamment par Stéphane Lerouge, grand spécialiste de la musique de film ou par Vladimir Cosma lui-même.

Tout le programme

07 Nov

En novembre, le documentaire est à l’honneur

450x500-mois-du-doc-2017Durant tout le mois de novembre, partout en France se déroule le mois du doc, rendez-vous incontournable pour découvrir des films et échanger ses idées sur le monde …

Le principe : la projection de films documentaires organisée par des structures culturelles, éducatives et sociales, afin de promouvoir ce genre cinématographique peu représenté à la télévision ou au cinéma, auprès d’un large public et notamment des jeunes.

Pour cette 18ème édition, dans la région, c’est 80 séances qui sont proposées dans une cinquantaine de lieux de projection : du cinéma aux centre culturels en passant par des médiathèques et dans des endroits plus insolites comme le CHU d’Angers ou le lycée professionnel Jean-Jacques Audubon à Couëron.

Les films programmés proposent une vision du monde et de la société à travers un programme thématique varié : démêler le vrai du faux, les femmes en mouvements, exils et migrations,… Les projections sont accompagnées par des débats, des rencontres pour prolonger la réflexion sur les différents thèmes abordés. C’est une véritable ouverture sur le monde qui nous entoure …

►Retrouvez toute la programmation dans les Pays de la Loire

Le mois du film documentaire se décline aussi en ligne avec Tënk, plateforme de diffusion du documentaire d’auteur, et retrouvez sur Mediapart une sélection de 4 documentaires.

02 Nov

Le cinéma : la star des Pays de la Loire

César_d'honneur_1993_—_Gérard_Oury_(centré)

Et le César de la meilleure sortie culturelle est attribué… au Cinéma !

Le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC) vient de publier la Géographie du Cinéma 2016, une étude complète par région, département, commune,… sur l’évolution du nombre de salles et leur fréquentation. C’est un véritable « Voyage à travers le cinéma français » qui nous est ainsi proposé.

Il apparaît que le cinéma fait partie des loisirs préférés des français et particulièrement des jeunes, ils aiment aller dans les salles obscures et avec ses 5843 écrans : du multiplex au petit cinéma associatif de quartier, il y a « L’embarras du choix ».

La France détient le premier parc cinématographique d’Europe et cette année « La vie est belle » avec une hausse de 1.7% du nombre de salles. Et « C’est arrivé près de chez vous » car cette progression s’accompagne d’un ancrage territorial unique permettant ainsi à près de 70 % de la population de disposer d’un cinéma à proximité de chez eux.

affiche

« L’enquête » étant très complète, prenons 2 critères de comparaison : le nombre de communes équipées et l’indice de fréquentation (rapport entre les entrées et la population d’une zone géographique donnée)

Dans cette étude, les Pays de la Loire se font « Une place au soleil », en étant la 4ème région en indice de fréquentation et le cinéma français y est à l’honneur avec 41,9 % de la programmation.

Si l’on détaille par département, en Loire-Atlantique « La vie est un long fleuve tranquille », c’est le 2ème en France en nombre de communes équipées (Vendée 16ème, Maine-et-Loire 29ème, Sarthe 59ème, Mayenne 71ème). Et le 5ème en indice de fréquentation (Maine-et-Loire 45ème, Sarthe 46ème, Vendée 57ème, Mayenne 72ème)

Mais si l’on fait un « Duel » par zone urbaine de plus de 50000 habitants, c’est La Roche-sur-Yon qui tire très nettement son épingle du jeu avec un taux de fréquentation de 11.46% contre 6.04% pour Nantes.

Entre les communes aussi, les différences y sont flagrantes, et certains résultats sont assez étonnants, ainsi c’est Saint-Saturnin en Sarthe qui joue « L’invité surprise » avec une fréquentation bien au-dessus de celle de Laval ou d’Angers.

Cette enquête à l’interface dynamique permet de visualiser un bon nombre de critères, alors, à vos claviers pour trouver votre département ou comparer votre commune !

Géographie du Cinéma 2016

A noter qu’en 2016 c’est le film « Les Tuche 2 » qui a réalisé le plus d’entrées en Pays de la Loire. A méditer …

Références citées : 

  • « Voyage à travers le cinéma français » de Bertrand Tavernier
  • « L’embarras du choix » d’Eric Lavaine
  • « La vie est belle » de Franck Capra
  • « C’est arrivé près de chez vous » de Rémy Belvaux et André Bonzel
  • « L’enquête » de Vincent Garenq
  • « une place au soleil » de George Stevens
  • « La vie est un long fleuve tranquille » d’Etienne Chatiliez
  • « Duel » de Steven Spielberg
  • « L’invité surprise » de Georges Lautner
  • « Les Tuche 2 » d’Olivier Baroux

30 Oct

Halloween hante les cinémas de la région !

Les portes qui claquent, la lumière qui s’éteint, un cri dans la nuit, ….

Le 31 octobre, avis aux amateurs de films d’horreur, c’est Halloween. Voici une petite sélection des soirées grand frisson sur grand écran dans la région :

  • Cinéma Les 400 Coups – Angers (49)carrie

Série plans cultes, l’épouvantable soirée : 2 films d’horreur interdit – 12 ans

20h00 : Carrie de Brian de Palma (1977) – un chef d’oeuvre de l’horreur à (re)voir en salle

22h00 : The last Girl – celle qui a tous les dons de Colm Mc Carthy – un film de zombies plutôt original et riche en émotions fortes

  • Cinéma espace Ronsard – Le Lude (72)

20h30 : Annabelle 2, la création du mal de David F. Sandberg (interdit – 12 ans) – attention elle est de retour !

  • Cinéma St Paul à Rezé (44)

14h30 : La légende de Manolo de Jorge R. Gutierrez (à partir de 6 ans) – venez déguisé !

  • Cinéma Saint-Michel-Chef-Chef (44)

18h30 : Zombillenium d’Arthur de Pins et Alexis Ducord – adaptation réussie de la BD

20h30 : Ça d’Andy Muschietti (interdit – 12 ans) – inspiré du célèbre roman fantastique du même nom de Stephen King

23h15 : Mother ! de Darren Aronofsky (interdit – 12 ans) – thriller du réalisateur de Black Swan et Requiem for a Dream.

  • Cinéma Le Bonne Garde – Nantes (44)

Sans titre (1)15h30 : La sorcière dans les airs de Max Lang, Jan Lachauer (à partir de 3 ans) – projection suivie d’un goûter et d’un spectacle « rêve de sorcières » par l’atelier du livre qui rêve

20h30 : Freddy – chapitre 1 – les griffes de la nuit de Wes Craven (interdit – 12 ans) – première apparition du mythique Freddy, le cauchemar de nos nuits !

 

  • Cinéma Yves Robert – Evron (53)

20h00 : It Comes at night de Trey Edward Shults à 20h00 (interdit -12 ans) – huis clos pour ce thriller paranoïaque

22h00 : The last girl – celle qui a tous les dons de Colm Mc Carthy (interdit -12 ans) – suspense et action pour ce film de zombies

  • Cinéma Le Concorde – La Roche sur Yon (85)

2 jours de sueur froide :

Lundi 30 à 21h00 : Avant-première Thelma de Joachim Trier (interdit – 12 ans) – thriller surnaturel par le réalisateur de Oslo, 31 août

Mardi 31 à 14h00 : Zombillénium d’Arthur de Pins et Alexis Ducord (à partir de 6 ans) et à 21h00 : Ça d’Andy Muschietti (interdit – 12 ans)

JOYEUX HALLOWEEN !

28 Oct

Tournage en Pays de la Loire : casting pour un second rôle

Pour le tournage du prochain long-métrage de Sébastien Betbeder, « Ulysse et Mona » produit par Envie de Tempête, l’équipe recherche un enfant pour un rôle secondaire important :

  • Un garçon entre 9 et 13 ans
  • Aucune expérience n’est demandée
  • Le rôle d’Arthur : doux, rêveur, un vrai sens de l’humour, intrépide et le goût de l’aventure.

Lieu de tournage : les Pays de la Loire (les décors sont actuellement recherchés) / dates : janvier-février 2018 (entre 6 et 8 jours de tournage) / rénumération

Si vous êtes intéressés merci d’envoyer une petite description, nom et prénom, âge, ville de domiciliation, numéro de téléphone d’un ou des parents et photographies récentes à : ulysse.et.mona.casting@gmail.com

Les castings auront lieu en novembre en Pays de la Loire. Seules les propositions complètes et correspondantes aux critères seront traitées.

Synopsis du film : Il y a quelques années, Ulysse, soixante ans, d’origine italienne, a mis un terme à sa carrière d’artiste contemporain. Aujourd’hui, il habite seul avec son chien Joseph dans un vieux manoir au milieu de la forêt. Mona a vingt ans et est étudiante aux Beaux-Arts de Nantes. Un jour, Mona décide de partir à la rencontre d’Ulysse.

Ce film est soutenu par le Conseil régional des Pays de la Loire, en partenariat avec le CNC, et est accompagné par le Bureau d’Accueil des Tournages des Pays de la Loire.

19 Oct

Vacances et cinéma : tout un programme !

C’est les vacances : chouette ! disent les enfants, comment les occuper ? pensent les parents … Le cinéma, voilà la solution !

Sans titre (1)

Pour les vacances de la Toussaint (du 22 octobre au 5 novembre), les salles de la régions ont concocté une sélection de films, d’animations, de rencontres … pour nos chers bambins. A vos agendas !

LOIRE-ATLANTIQUE

festival-reves-d-enfance-cinema-pax-le-pouliguen-1110997

 

  • Les cinémas Pax (Le Pouliguen) et Atlantic (La Turballe) : avec le festival Rêves d’Enfances, les jeunes cinéphiles sont dorloter chaque automne avec des séances pour les tout-petits, des films du monde entier, des avant-premières, des grands classiques, un mini-focus sur les films du Nord, des ateliers MashUp et Stop-Motion, des ciné-concerts ludiques et interactifs, Tout un programme !

bobinesenfete2017

  • Le Saint-Joseph (Sainte-Marie-sur-Mer) et Le Saint-Michel (Saint-Michel-Chef-Chef) présentent la 12ème édition de Bobines en fête. Au programme pour un public dès 3 ans : des avant-premières, des ateliers, des goûters, des expositions, des contes, des jeux, des coloriages.
  • Le Bonne Garde (Nantes) propose tous les ans Festi Mômes, un festival rien que pour eux. Et cette année c’est le conte qui est mis à l’honneur à travers des films, des livres et un spectacle vivant. Les grands classiques de la littérature jeunesse se montrent sous un nouveau jour, plus modernes ou plus décalés… Blanche-neige, Chaperon rouge, loups et autres renards se retrouvent dans un tourbillon d’histoires fantaisistes !

  • A l’Eden (Ancenis) la programmation en journée est étudiée pour chaque tranche d’âge, dès 3 ans et en soirée les ados et les plus grands trouverons leur bonheur.
  • Au CEP (Vallet) avec Les p’tits loups au ciné les projections sont suivies par des goûters et des animations.
  • Le Beaulieu (Bouguenais) offre pendant les vacances une belle programmation adaptée aux enfants.

MAYENNE

  • Programmation du Palace à Château-Gontier : samedi 21/10 à 16h30 « Mr Chat et les Shammies » (à partir de 3 ans avec un goûter offert), dimanche 22/10 à 16h30 « Opération casse noisette 2 » et mardi 24/10 à 21h00 pour les plus grands « Thor : Ragnarok » en avant-première.
  • Le Yves Robert à Evron opte pour une programmation similaire avec mardi 24/10 à 20h30 « Thor : Ragnarok » et un ciné-goûter mercredi 25/10 avec « Mr chat et les Shammies ».

SARTHE

rubon6

  • Plusieurs salles du département (Les Cinéastes, Le Palace, Le Rex, …) vous présentent Graines d’Images Junior :  Que vous soyez petits ou grands, explorateurs ou non… Ouvrez grands vos yeux et vos oreilles pour cette nouvelle édition car des trésors cinématographiques se cachent un peu partout : avant-premières, films inédits, rencontres et animations vous attendent dans votre salle de cinéma. Que l’aventure commence…

VENDEE

  • Le Concorde à La Roche sur Yon propose 2 ciné-goûters : mercredi 25/10 à 14h30 avec « Zombillenium » et à 16h00 avec « Des trésors plein ma poche ».
  • Le Cinéode à Fontenay le Comte pense aux petits bout’d’choux à partir de 3  ans avec un ciné-goûter « Dans la forêt enchantée de Oukybouky » jeudi 26/10 à 16h00.

MAINE ET LOIRE

  • Aux 400 coups d’Angers, c’est l’heure des rencontres : mardi 24/10 à 13h30 : « Vice versa » présenté par Gildas Jaffrennou enseignant et spécialiste du cinéma d’animation. Jeudi 26/10 à 13h30 : « Un conte peut en cacher un autre », projection suivie d’un échange avec Simon Astié réalisateur et plasticien. Jeudi 02/11 à 13h30 : « Anina » et une rencontre avec Martine Legué et Anne Robert de l’Espace Jeunesse – Médiathèque Toussaint 
  • Le Cine’fil à Vihiers : projection du film « Le Petit Spirou » mercredi 25/10 à 17h, en présence de Nicolas Bary le réalisateur, et des comédiens Sacha Pinault et Juliette Aver

Bonnes vacances cinématographiques !

18 Oct

30 ans de cinéma à Montaigu

affiche bis30 ans, c’est le bel âge ! A l’occasion de cet anniversaire, le cinéma Caméra 5 installé à Montaigu en Vendée, vous propose 10 jours de festivité, du 20 au 29 octobre.

En 1987, Caméra 5 projetait son premier film « Le sicilien » de Michael Cimino et depuis, ce cinéma de proximité a su trouver son public. Labellisée « art et essai », cette salle de 2 écrans propose tout au long de l’année une programmation diversifiée, de qualité, avec de nombreux événements.

Ainsi, à partir du vendredi 20 octobre, Camera 5 sort le tapis rouge pour 10 jours intenses de cinéma. Au programme, des animations et des avant-premières très attendues comme « Le brio » d’Yvan Attal ou « Jalouse » de David et Stéphane Foenkinos.

Cette semaine d’anniversaire sera aussi l’occasion de re(voir) des films qui ont marqué le cinéma comme « Titanic » ou encore de venir écouter les élèves du conservatoire intercommunal pour un ciné-concert du film « One week » de Buster Keaton.

Les enfants ne sont pas oubliés avec une programmation de plusieurs films d’animation. De quoi réjouir toute la famille !

Retrouvez ici tout le programme

 

RSS