11 Oct

Un pass pour skier dans les quatre stations de ski des vallées d’Aure et du Louron

Ski à Saint-Lary © Saint-Lary

Ski à Saint-Lary
© Saint-Lary

Cet hiver et pour la première fois, les 4 stations de ski des vallées d’Aure et du Louron (Saint-Lary Soulan, Peyragudes, Piau-Engaly et Val Louron) proposent un pass de 8 jours consécutifs qui proposera aux skieurs de profiter des 4 domaines. 

Jusqu’à présent, les quatre stations vantaient leurs avantages respectifs dans un esprit concurrentiel. Changement d’état d’esprit et offre nouvelle pour le skieur dés cet hiver avec ce service inédit proposé par l’Office du tourisme communautaire. Le pass « Pyrénées 2 Vallées », c’est une autre façon de consommer le ski. Les vacanciers pourront ainsi découvrir, sans s’inquiéter des forfaits, des 247km de pistes de ce secteur des Pyrénées. Ainsi, les 4 domaines peuvent se positionner en concurrent potentiel de « Granvalira » en Andorre (210km) ou celles des stations du groupe Aramon en Aragon (200km).

Autre avantage, le pass donne un  accès illimité à Ludéo (situé à Loudenvielle), à la piscine municipale de Saint-Lary-Soulan, au parking d’Orédon et au télésiège des Myrtilles à Val Louron ;

Modalités pratiques

La carte sera vendue 20 euros dans les offices de tourisme (Saint-Lary Soulan, Loudenvielle, Arreau, Vielle-Aure, Maison de Peyragudes, Sarrancolin, Piau-Engaly ou Bordères-Louron) et sur les sites internet des stations. Le client aura le choix entre un envoi postal ou un retrait de celle-ci sur place. Seules les journées skiées seront payées par prélèvement bancaire en fin de mois et bénéficieront de réductions de l’ordre de 10% (pendant les vacances scolaires) et de 15% (hors vacances scolaires) par rapport au prix de vente en caisse sur chacune des stations.

► Pour en savoir plus sur le pass Deux vallées

 

11 Avr

Ski : année record pour la station de Piau-Engaly

Sur les pistes de Piau-Engaly le 6 avril 2017 ©Piau-Engaly

Sur les pistes de Piau-Engaly le 6 avril 2017
©Piau-Engaly

Alors que la saison n’est pas encore tout a fait terminée, la station des Hautes-Pyrénées de Piau-Engaly affiche un grand sourire. Elle vient de réaliser sa meilleure saison depuis 17 ans. Un résultat qui s’explique par un enneigement important et de bonnes conditions météorologiques.

Une hausse de 6% de la fréquentation soient 11 223 journées skieurs supplémentaires. Grâce à cette progression, Piau-Engaly affiche sa plus belle saison depuis 17 ans. Il faut dire que la neige bien qu’arrivée tardivement n’a pas fait défaut pendant les vacances de février. A quelques jours de la fermeture, le domaine skiable est ouvert à 98% grâce à une neige conséquente 1m à 2,10cm au somme de la station.

Pour les amateurs de ski de printemps, il est encore temps de profiter des plaisirs de la glisse et des multiples animations prévues par la station pour terminer la saison.

27 Fév

Hautes-Pyrénées : les images d’une journée free ride de rêve à Piau Engaly

capture film

capture film

Tous les ingrédients étaient réunis pour passer une journée de rêve sur les planches. Père et fils ont saisi l’occasion à Piau Engaly. Descente dans 30 cm de neige toute fraîche dans un ciel qui claque de bleu. Et des images de drone pour admirer le tout d’en haut.

Quand les conditions sont idéales comme ce fut le cas le 25 février dernier. Il ne faut pas hésiter. En montagne le temps et changeant et avec la météo l’état de la neige aussi. Ceux qui aiment la poudreuse « In the pow we trust » le savent bien.
Dans un décor et une ambiance de rêve, un père et son fils en profitent pour entamer ce trésor de légèreté das des descentes fabuleuses que l’on suit en images aériennes.
A voir sans modération :

01 Déc

Ski dans les Pyrénées : les derniers préparatifs avant la grande ouverture à Piau Engaly

Piau Engaly, quelques jours avant l'ouverture ©Piau Engaly

Piau Engaly, quelques jours avant l’ouverture
©Piau Engaly

Tout le monde s’active pour préparer les pistes, vérifier le bon fonctionnement des remontées mécaniques et installer le balisage. Piau Engaly se prépare pour le coup d’envoi de sa saison de ski dès ce vendredi. Pour ce premier week-end 70% du domaine seront ouverts.

Cette fois, c’est la bonne. Avec une semaine de retard sur le calendrier prévisionnel, Piau-Engaly lance sa saison de ski dès vendredi. Trois autres domaines skiables seront accessibles aux skieurs : Luz-Ardiden, Cauterets et La Pierre Saint-Martin. Puis, dès le lendemain ouverture en cascade du Pic du Midi,  Pyrénées 2000, Les Angles.

Une grande partie des domaines pyrénéens table sur le 10 décembre, dans l’espoir d’une installation durable des conditions hivernales et de l’arrivée en masse de la neige qui manque en dessous de 2000m.

Notre équipe de Tarbes s’est rendue à Piau Engaly deux jours avant l’ouverture :

Gavarnie avance l’ouverture de sa saison de ski

29 Nov

Où pourra-t-on skier ce week-end dans les Pyrénées ?

Webcam Piau Engaly le 29 novembre.

Webcam Piau Engaly le 29 novembre 2016

Avec une semaine de retard sur le calendrier prévisionnel, certaines stations des Pyrénées ouvrent leur saison. D’autres repoussent encore d’une semaine. On fait le point à quelques jours du week-end.

  • Cauterets, Piau Engaly et Luz Ardiden dès le 2 décembre,
  • Le Pic du MidiLa Pierre Saint-Martin, Pyrénées 2000, Les Angles le 3 décembre.
  • Peyragudes, Le Grand Tourmalet, Gourette, Saint-Lary, Ax 3 Domaines, Beille, Luchon-Superbagnères , Gourette ont annoncé le report de leur ouverture le 10 décembre.
  • Gavarnie se positonne pour le 17 décembre.

Si les stations sont dans les starting block, c’est du côté de l’enneigement que vient la difficulté. Le manteau neigeux est insuffisant au-dessous de 2000m. Et aucune chute de neige n’est annoncée pour les 3 jours à venir. Les températures en baisse ne permettent pas toutefois de faire fonctionner les enneigeurs à leur maximum.

Cauterets s’en sort bien puisqu’elle annonce une ouverture à 100% de ses pistes. Porte Puymorens et GrandValira, les premiers à avoir accueilli les skieurs dès le 26 novembre restent ouverts pour la poursuite de la saison.

22 Nov

Pyrénées : Cauterets, le Grand Tourmalet et Piau-Engaly reportent l’ouverture de la saison de ski

La Mongie - Grand Tourmalet 22 novembre 2016 ©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

La Mongie – Grand Tourmalet
22 novembre 2016
©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Cauterets, le Grand Tourmalet et maintenant Piau Engaly repoussent d’une semaine l’ouverture de la saison de ski.  Celle-ci est décalée au 2 décembre pour Piau Engaly et au 3 décembre pour les autres domaines au lieu des 25 et 26 novembre comme prévu initialement. La faute au manque de neige.

Le douceur des températures a un effet désastreux sur la neige qui pourtant était arrivée début novembre. En pied de piste elle a totalemet disparu. Et avec un thermomètre aussi haut, appelé effet de foehn, il est impossible de faire tourner les canons à neige.  Ce mardi, la neige tombe en altitude au-dessus de 2000m, bien trop haut pour enneiger les bas de domaines où il pleut et où se trouvent les espaces débutants et enfants.

Webcam Piau Engaly du 22 novembre :

Webcam Piau Engaly 22 novembre à 10h00

Webcam Piau Engaly 22 novembre à 10h00

Peyragudes, Les Angles et Porte Puymorens qui devaient ouvrir ce samedi, n’ont pas encore communiquer sur un éventuel report.

A cette heure, au vu de l’eneigement, le top départ de la saison de ski pour ce dernier week-end de novembre semble bien compromis. Mais cela n’a rien d’étonnant. Sur les 16 dernières années, la Mongie a ouvert seulement 4 fois le dernier week-end de novembre et 7 fois le premier week-end de décembre. Il n’y a eu que 5 hivers où le manque de neige a obligé la station à repousser le début de la saison au deuxième week-end de décembre et 3 fois où il a fallu attendre les vacances de Noël.

En moyenne, les chutes de neige durant l’hiver apportent 525 cm avec 4 hivers à plus de 7 m ( 2009/2013/2014/2015 ) qui ont engendré des fermetures de la route d’accès ( 7 jours l’hiver 2015 ! )

20 Juin

Des pistes de ski toutes propres

Nettoyage au Grand Tourmalet ©France 3 Midi-Pyrénées

Nettoyage au Grand Tourmalet
©France 3 Midi-Pyrénées

L’opération montagne propre s’est déroulée dans plusieurs stations de ski du réseau N’Py dans les Pyrénées. Les déchets en tous genres laissés par les skieurs ont été consciencieusement ramassés pour laisser place nette aux vaches et aux randonneurs. Bonne nouvelle, il y a de moins en moins de détritus qui traînent. 

Effets des campagnes de sensibilisation ou prise de conscience collective, ou les deux à la fois. Le résultat est là. La collecte des déchets à Piau Engaly au Grand Tourmalet ou encore La Pierre Saint-Martin et Gourette a réuni des centaines de personnes qui ont arpenté sac poubelle à la main les domaines skiables des stations de ski. Objectif récolter les détritus abandonnés au cours de la saison passée.

120 personnes à Piau Engaly, environ 200 au Grand Tourmalet ont bravé le froid et le brouillard. Et le constat est flagrant, il y a de moins en moins de déchets en plastiques  ou en verre. Le point noir reste les mégots qui contrairement à l’idée du grand public mettent longtemps à se dégrader et pollue les sols.

Ecoutez le témoignage recueilli par Régis Cothias et Jean-Yves Basacands :

Les pistes de ski du grand Tourmalet sont désormais nickel

14 Avr

Les images extraordinaires de la descente des pistes de ski de Piau Engaly… en kayak

©Capture Teaser Snow Kayak Mikel Sarasola Pirineos

©Capture Teaser Snow Kayak Mikel Sarasola Pirineos

Mikel Sarasola, champion d’ Espagne de kayak de slalom et finaliste du championnat du monde de kayak extrême en 2015, a descendu le 11 avril à bord de son kayak, les pentes de la station de ski de Piau Engaly. Le kayak des neiges un nouveau jeu de glisse réservé à des spécialistes.

Le 11 avril 2016, les conditions d’enneigement à Piau Engaly se  prêtaient parfaitement à une expérience inédite de glisse. Les conditions idéales pour les skieurs : neige fraîche grand soleil. Mais pas seulement, la preuve avec la venue de Mikel Sarasola, grand champion espagnol de kayak, qui a descendu les pistes habituellement réservées aux skieurs à bord de son engin atteignant la vitesse maximale de 70km/h.

  
 Accrochez-vous ça va vite :
 

Mikel Sarasola, fait partie de ces sportifs qui sont sans cesse à la recherche de nouvelles sensations. Il parcourt le monde emportant son kayak dans sa camionnette. Il attendait la fonte des neiges pour pouvoir entamer la saison dans les rivières quand l’idée lui est venue de tenter le kayak sur neige. Une bonne couche de neige tombée dans la nuit  a déclenché le départ de ce spécialiste de l’extrême qui court derrière le plaisir de l’adrénaline.

Il y a eu aussi des moments de chaos, en particulier quand le kayak a dépassé 70 kmh, j’avais l’impression que ma tête sautait hors du kayak. Maintenant, il va falloir affiner la technique, mais il faudra attendre l’hiver …

11 Avr

Pyrénées : la poudreuse s’invite pour la fin de saison de ski

Cauterets ©Mathieu Picard

Cauterets
©Mathieu Picard

Alors que le printemps est bien entamé, la neige n’en finit pas de tomber, recouvrant presque quotidiennement le relief des Pyrénées de quelques centimètres de neige fraîche. Un vrai régal pour les skieurs d’avril, surtout quand le soleil montre le bout de son nez.

Regardez ici la vidéo de Aymar Navarro qui profite des conditions exceptionnelles à Piau Engaly :

April Fort Piau

VIDEO: Yesterday with Aymar Navarro skiing POWDER in Piau – Engaly.Unbelievable April conditions in the Pyrenees. Keep playing on the snow!Filmed with #gopro4Helly Hansen K2 Skis adidas Sport eyewear BUFF

Posté par Adria Millan sur jeudi 7 avril 2016

De la neige fraîche en quantité également à Cauterets :

Piau-Engaly fermera ses pistes le 17 avril avec une grande fête « Sun and Style avec Freestyle, Kidz Area de nombreuses animations, des produits régionaux à découvrir et un espace zen. Cauterets bouclera la saison de ski le 24 avril, la dernière à fermer dans les Pyrénées et propose deux semaines d’animations pour finir en beauté. Au Cirque du Lys, Snowtubbing, Big Yéti Park, Fun Luge, Yooner sont au programme dès le 11 avril.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la Pierre Saint-Martin et Gourette proposent encore une semaine de ski. Fermeture le 17 avril.

► Lire aussi : Où faire du ski de printemps dans les Pyrénées ?

06 Avr

Prévention des avalanches : la manipulation des explosifs n’est jamais sans risque

Pisteur de Piau Engaly ©France 3 Midi-Pyrénées

Pisteur de Piau Engaly

Accident rarissime mais grave, un pisteur de la station de Cauterets a été sérieusement blessé la semaine dernière par l’explosion d’une charge destinée à provoquer des avalanches. Les circonstances de cet accident restent encore floues et imprécises mais cet accident rappelle que la manipulation de ces charges explosives n’est jamais sans risque.

A Piau-Engaly, 6 pisteurs-artificiers se relaient tout au long de la saison pour réaliser le PIDA de la station : le Plan d’Intervention et de Déclenchement des Avalanches à chaque chute de neige notable.
Pour Piau Engaly, 90 points de tir sont recensés dans ce document et selon l’importance des chutes mais aussi la surface à sécuriser, les pisteurs décident du nombre de tirs à réaliser. En fin de saison, par mesure d’économie certaines remontées sont inutilisées, plus de skieurs sur ces secteurs.

Vidéo // le reportage de Régis Cothias et Jean-Yves Bascands

La manipulation des explosifs en station nécessite calme et concentration

Différentes techniques pour déclencher les avalanches sont possibles, plus ou moins délicates et périlleuses. Le principe général est d’éviter le déplacement des pisteurs sur des pentes chargées de neige. Ainsi, lors de fortes précipitations, les avalanches peuvent être déclenchées par des charges explosives jetées depuis un hélicoptère. Rapide mais onéreux.
Autre procédé, le lancer manuel : les pisteurs se déplacent à ski avec des charges qu’ils jettent dans un couloir à purger. Une technique similaire mais beaucoup plus sûre consiste à placer ces charges sur un câble. Un téléski mais sans perche, le câble transportant uniquement une charge explosive accrochée à une corde. Le temps du déplacement de la charge est connu et les pisteurs « fabriquent » une mèche suffisamment longue pour que l’explosion se déroule à un endroit précis.

De toutes façons, les pisteurs manipulent des détonateurs pyrotechniques, des mèches qui lorsqu’elles se consument- dégagent une odeur semblable à celle de pétards après leur détonation.
La charge explosive est contenue dans des espèces de boudins d’une trentaine de cm de long. Avant toute manipulation, les pisteurs doivent recenser et inscrire les explosifs utilisés… une façon d’assurer la traçabilité de ces matières potentiellement dangereuses.
La préparation des charges consiste à fabriquer une mèche munie à un bout d’un « inflammateur » et à l’autre bout un détonateur. La longueur de la mèche varie selon le temps nécessaire pour que la charge explose à l’endroit précis du point de tir.

Calme, méthode, division des tâches permettent aux pisteurs d’effectuer ce travail régulier mais surtout pas routinier. Principal ennemi, la précipitation. Et pourtant ce travail doit être réalisé avant l’ouverture des pistes… sauf à maintenir fermées des remontées mécaniques donnant accès à des secteurs non sécurisés.
Après une formation initiale de 2 semaines, les pisteurs doivent suivre chaque année en début de saison un « recyclage », en clair une révision des méthodes et pratiques dans l’usage des explosifs.

Régis Cothias