29 Mar

La folle descente à skis de la face nord de l’Endron (Ariège)

Capture vidéo

Capture vidéo

Descendre à skis, la face nord de l’Endron, en Ariège. C’est le dernier défi d’Alexis Righetti avant de ranger les skis et de retrouver son VTT.  Une nouvelle séquence de ski extrême impressionnante, une ligne droite dans une pente de 45 degrés en surplomb de la station de ski de Goulier

C’est un couloir classique d’Ariège, bien connu pour effectuer de l’alpinisme « d’initiation », mais bien plus technique à descendre à skis nous a indiqué le rider.

Il s’agit d’une ligne droite dans la face, d’une pente moyenne de 45° sur 500 m de long. La chute est interdite dans sa partie supérieure, assez exposée. L’orientation de la face plein nord (le couloir ne voit pas le soleil de la journée) permet d’y trouver de la neige de qualité, même plusieurs semaines après une chute.

Admirez l’effort :

27 Mar

Pyrénées : les gypaètes barbus sous haute surveillance

Les gardes du parc National du parc des Pyrénées surveillent discrètement les gypaètes barbus. ©Régis Cothias / France 3 Occitanie

Les gardes du parc National du parc des Pyrénées surveillent discrètement les gypaètes barbus.
©Régis Cothias / France 3 Occitanie

S’il est le plus grand des vautours, le gypaète barbu n’en est pas moins très fragile. C’est pour cette raison, que les gardes du Parc National des Pyrénées, assurent sa surveillance dans la plus grande discrétion en évitant tout dérangement pendant la période de couvaison.

Le gypaète barbu est connu pour son régime alimentaire particulier, il casse les os avant de les ingérer. Cette année les quatorze couples qui vivent dans le Parc national des Pyrénées semblent en bonne voie pour apporter de nouveaux gypaétons. Douze d’entres eux couvent leur oeuf.

C’est la période de la couvaison, l’une des étapes à haut risque pour le développement de l’oisillon.
Les couples sont observés de loin à la jumelle par les agents du parc et les hélicoptères sont systématiquement interdits de vols dans environs immédiats des nids. Les parents dérangés n’hésitent pas à abandonner leur progéniture en cas de dérangement.

Ski en Ariège : à Ascou c’est fini !

Ski à Ascou début mars 2017 ©EG / France 3 Occitanie

Ski à Ascou début mars 2017
©EG / France 3 Occitanie

Une semaine avant la date prévue, la station ariégeoise d’Ascou a fermé son domaine. La direction invoque le manque de neige en raison des températures élevées de la semaine passée qui ont fortement entamées le manteau, mais aussi faute de skieurs, même si la neige s’est invitée en quantité samedi, veille de la fermeture.

Ainsi va la saison de ski avec les caprices du ciel mais aussi la fréquentation des pistes dictée elle aussi par la météo. Après une semaine de fortes chaleurs, la neige a fortement fondue à Ascou.

Malgré plusieurs centimètres de neige fraîche tombés la veille de l’ouverture, les dirigeants de la station ont décidé de fermer les pistes en raison d’une fréquentation trop faible et de températures élevées prévues ces prochains jours. La station de Guzet a également clos sa saison.

Toutefois, le ski en Ariège, c’est encore possible à Ax 3 Domaines ou aux Mont d’Olmes.

24 Mar

La neige attendue en quantité dans les Pyrénées dans la nuit de vendredi à samedi

©MaxPPP

©MaxPPP

Un deuxième épisode neigeux est annoncé sur la chaîne des Pyrénées. Il doit débuter dans la nuit de vendredi à samedi et se prolonger samedi en journée. 20 à 40 cm de neige fraîche supplémentaire doivent tomber à 1500m.

D’abondantes chutes de neige sont attendues vendredi et samedi sur l’ensemble de la chaîne. Il s’agit du deuxième épisode neigeux de la semaine qui a apporté une vingtaine de cm de poudre à 1000m d’altitude, comme on le voit sur la photo du Pic du Midi qui a retrouvé une allure hivernale.

La dégradation est active dès le milieu d’après-midi, sur la Catalogne notamment avec de fortes pluies en plaine qui vont en altitude se transformer en neige entre 1400 et 1500m.


Sur le restant de la chaîne, il neige vers 900m sur l’ouest, en Ariège, la neige pourrait même descendre dans les vallées, et vers 1500 m à l’est. 

Les prévisionnistes tablent sur de nouveaux cumuls entre 20 et 40 cm aux alentours de 1500m pour cet épisode neigeux un peu tardif mais pas rare à cette époque de l’année dans les Pyrénées.
Chaque année, la neige de printemps apporte la couche de neige nécessaire aux stations de ski pour finir la saison en beauté.

Conséquences immédiates, circuler en montagne sera compliqué. Prévoyez, les chaînes pour tous déplacements. Quant au risque d’avalanche, il va fortement grimper samedi et dimanche en attendant que la purge naturelle se fasse.

Des collégiens de Tarbes invités à profiter d’une journée gratuite d’initiation au ski

Initiation au ski ©France 3 Occitanie

Initiation au ski
©France 3 Occitanie

Ce n’est pas parce que l’on habite aux pieds des montagnes que l’on va au ski. Des collégiens de Tarbes ont profité d’une journée radieuse pour découvrir les joies de la glisse. Ils bénéficient d’une opération de découverte menée auprès des enfants dans tout le département.

A Peyragudes, les conditions étaient parfaites pour tenter de faire ses premières descentes sur des ski. Des collégiens venus de Tarbes ont découvert l’univers de la montagne, les joies de la glisse, le plaisir de la neige et un aperçu de l’économie de la montagne et de la diversité de ses métiers lors d’une opération initiation gratuite au ski proposée et financée par le département des Hautes-Pyrénées.
800 élèves devraient en profiter potentiellement 800 futurs clients pour les stations de ski des Pyrénées.

Régis Cothias et Emmanuel Fillon les ont suivi dans cette journée découverte :

Des collégiens de Tarbes s’initient gratuitement au ski

23 Mar

Les Pyrénées se réveillent sous la neige

Cauterets ce jeudi 23 mars ©Cauterets

Cauterets ce jeudi 23 mars
©Cauterets

Elle était annoncée et elle est bien arrivée. La neige est tombée dans la nuit de mercredi à jeudi en moyenne altitude dans les Pyrénées à quelques jours du début du printemps. Rien de rare à cela mais un retour à des conditions hivernales un peu surprenant après les jours précédents marqués par une grande douceur.

L’ensemble de la chaîne des Pyrénées est concernée ce jeudi matin par les chutes de neige. Celle-ci est tombée jusqu’en moyenne altitude aux alentours de 1000m. Voici pour le plaisir de yeux quelques photos des villages et des paysages. La prudence est recommandée pour la circulation et les équipements spéciaux sont obligatoires.

Au Pic du Midi

Dans les stations de ski

Au Mourtis (31)

Vue de Pau

En vallée d’Aure

Cauterets

Aragon, Espagne

Quelque part depuis la plaine

Une bonne nouvelle pour les skieurs qui souhaitent prolonger la saison.

22 Mar

Barcelone renonce à sa candidature pour l’accueil des Jeux Olympiques d’hiver 2026 dans les Pyrénées

©MaxPPP

©MaxPPP

Les Jeux Olympiques d’hiver 2026 ne se dérouleront pas dans les Pyrénées. C’est acté depuis le 15 mars, date à laquelle la municipalité de ville portuaire de Barcelone qui avait accueilli les JO d’été en 1992 a décidé de retirer sa candidature pour l’organisation des JO d’hiver 2026 dont les épreuves devaient se dérouler dans les Pyrénées.

C’est une décision qui a été prise à l’unanimité entre tous les participants (BComú, PSC, Groupe Municipal Démocrate, ERC et C’) au projet de candidature JO d’hiver 2026 de Barcelone a indiqué le président de la commission, Jaume Collboni. En effet, les porteurs du projet ont estimé qu’ils ne disposaient pas de suffisamment de temps pour construire un projet capable de gagner et de recevoir un nombre assez important d’appuis

Si les acteurs du développement des Pyrénées avaient eu l’espoir via la candidature catalane de voir un jour les épreuves sportives des Jeux Olympiques d’hiver se dérouler sur leurs pentes, cet espoir est désormais envolé.

21 Mar

Hautes-Pyrénées : les Pyrénées vues des villages en hiver

©France 3 Occitanie

©France 3 Occitanie

Dans les villages pyrénéens, même en hiver, la vie fourmille. Entre les personnes âgées, les éleveurs et ceux qui travaillent dans les stations de ski ou sur les installations hydroélectriques, la vie y est parfois rude. Direction les vallées d’Aure et du Louron dans les Hautes-Pyrénées.

Que se passe-t-il dans les Pyrénées quand on n’est pas sur les skis ? Toute une vie qu’ignorent totalement les touristes, et qui gardent pourtant les montagnes vivantes.
Immersion dans ce chapelet de petits villages qui jalonnent la vallée d’Aure et du Louron, dans les Hautes-Pyrénées, derrière leurs habitants, et leurs professions montagnardes. Parfois elles gravitent autour des stations de ski et des touristes, mais avec des activités à des années lumière du skieur. Exemple type à Soulan, le tout petit village qui préexistait à St Lary-Soulan, la station de ski, dans la vallée d’Aure.

Plus il y a de la neige, plus les skieurs sont contents, et plus les facteurs, les infirmières et les boulangers ambulants se décarcassent pour arriver jusqu’à leurs patients/clients souvent enfouis dans la neige dans ces petits villages d’altitude. ce sont essentiellement des personnes âgées, voire très âgées.
Nous suivons Cécile, une aide à domicile. Nous, on appellerait ça une randonnée pleine neige; elle c’est sa mission : réussir à atteindre ses vieux habitants qui l’attendent. Et elle y met sacrement du coeur, et des jambes et elle est tellement appréciée qu’elle fait partie des familles qu’elle visite. Comme une fille de la maison. Des Céciles, il en faudrait 10 fois plus dans ces coins de Pyrénées où les vieux sont de plus en plus livrés à eux même, faute de postulant aux métiers d’aide à domicile, vital, et trop mal payé.

Nous allons à Aulon, rencontrer une chevrière qui a monté sa « fabrique de laine mohair » il y a trente ans, et qui transmet ces jours-çi une « entreprise d’avenir »à une jeune. Aulon, petit village d’altitude qui fait souvent parler de lui pour ses « célèbres » avalanches, et sa route régulièrement coupée. C’est dans ce splendide bout du monde que Christiane a monté sa chèvrerie il y a trente ans; les skieurs et les touristes sont ses alliés, et l’essentiel de sa clientèle. Ce qui fait qu’aujourd’hui, cette pionnière « inconsciente » ou visionnaire, celle qui « élevait 3 chèvres » dans les Pyrénées, d’il y a trente ans peut transmettre une entreprise saine, et totalement avant-gardiste dans le domaine environnemental à une jeune…parisienne!

Dans les Hautes-Pyrénées, tout au fond de la vallée du Louron, au pied de la montagne, la centrale hydroélectrique de la SHEM, (société hydro electrique du Midi) turbine l’eau de la montagne depuis 88 ans. Des générations y sont passées; un village d’altitude a même existé, avec école de montagne intégrée.
Aujourd’hui ils sont encore 15; et de précurseur pour l’irrigation, cette centrale est aujourd’hui, malgré son âge, à la pointe des énergies nouvelles, en produisant son électricité « propre ».

20 Mar

L’incroyable précision de la photo d’une vallée pyrénéenne prise par l’astronaute Thomas Pesquet

La vallée d'Ossau vue de l'ISS - 20 mars 2017 ©ESA

La vallée d’Ossau vue de l’ISS – 20 mars 2017
©ESA

L’astronaute français Thomas Pesquet se trouve à bord de la station spatiale internationale. Il photographie et publie régulièrement sur les réseaux sociaux des photos de la Terre. Après la chaîne des Pyrénées sous la neige, c’est un cliché d’une rare précision de la vallée d’Ossau qu’il a été pris en mars. Quelle vue depuis l’ISS !

Fabuleuse, cette photo de la vallée d’Ossau de la quinzaine de km qui séparent Laruns d’Arudy dans les Pyrénées-Atlantiques. Prise à l’aplomb depuis la station spatiale elle donne une vue plongeante sur la vallée, accentuant l’ampleur du relief, la profondeur du champ.

>>> lire aussi : l’astronaute Thomas Pesquet nous envoie une photo des Pyrénées depuis l’ISS

La vertigineuse vidéo de l’ascension hivernale du Pic du Midi d’Ossau

Les alpinistes au sommet de l'Ossau ©Capture écran vidéo

Les alpinistes au sommet de l’Ossau
©Capture écran vidéo

La vidéo de Mountscape studio vous emmène au sommet du Pic du Midi d’Ossau (28885m) dans une ascension réalisée en mode hivernal le 18 mars dernier. Chaussez les crampons, gardez les piolets à portée de main, c’est parti pour 5 minutes d’images en immersion dans l’assaut de ce splendide sommet. Les images de drone nous donnent la mesure du passage de l’arête finale.

Le Pic du Midi d’Ossau appartient à la catégorie des sommets mythiques des Pyrénées. Et en hiver son ascension prend une tout autre dimension. Armés de crampons, de piolet 4 alpinistes (dont une femme) sont arrivés à son sommet après plusieurs heures d’effort. Dans la vidéo on peut voir les meilleures séquences de la sortie  de la marche d’approche au passage impressionnant de l’arête sommitale.
Ceux qui sont sujets au vertige auront les jambes qui piquent. Mais quelle vue à l’arrivée.

La vidéo produite par Mountscape studio met en valeur l’ascension de 4 alpinistes expérimentés Florence Sanchez, Guilaume Labouly, Simon Durand et Gérard Ganglion.

>>> d’autres vidéo à découvrir sur la chaîne Youtube, notamment la sortie du Balaïtus.