27 Sep

Pyrénées : les travaux du refuge de la Brèche de Roland en voie d’aboutisssement

Avancement des travaux du refuge de la Brèche de Roland (septembre 2018) ©France 3 Occitanie

Depuis deux étés, le refuge de la Brèche de Roland est fermé au public en raison de travaux pour son agrandissement. Des travaux qui devraient s’achever avant l’arrivée de la neige en montagne et permettre d’accueillir cet hiver les randonneurs à ski. L’ouverture complète est prévue si tout se déroule normalement pour l’été 2019.

Au pied de l’ascension finale, le refuge de la brèche, appelé aussi refuge des Sarradets s’adapte à la fréquentation importante de ce coin des Pyrénées. La brèche c’est les Champs Elysées des Pyrénées et la construction d’une extension se justifie par une demande croissante d’hébergement. Sa capacité d’accueil passera à 70 personnes chaque nuit au lieu de 57 aujourd’hui.

A 57 personnes, le refuge est en limite de capacité. On se retrouve souvent complet, beaucoup trop souvent complet. On a des gros pics de fréquentation avec plus de 1.000 personnes par journée qui passent par ici au niveau du col des Sarradets pour aller monter à la brèche, faire le Taillon, le Marboré donc c’était une nécessité

indique Florent Roussy de la Fédéaration Française des Clubs Alpins de Montagne

A 2.500 m d’altitude, les travaux se concentrent durant 3 à 4 mois à peine quand le beau temps permet le portage par hélico des matériaux et le travail des ouvriers à l’extérieur. Un chantier unique. Pour éviter l’irruption de touristes, le chantier est entièrement clôturé. La gardienne, toujours présente pour nourrir les ouvriers, a dû faire face cet été à des insultes et réflexions hostiles de montagnards soucieux de trouver une étape ou un abri dans leur parcours.

Régis Cothias s’est rendu sur place :

28 Sep

Travaux spectaculaires pour l’installation d’un nouveau télésiège à Luchon-Superbagnères

Le super puma d'Heliswiss en charge du transport des pylônes et des pièces les plus lourdes

Le super puma d’Heliswiss en charge du transport des pylônes et des pièces les plus lourdes ©Luchon-Superbagnères

Les stations préparent activement la saison de ski. Cette année Luchon-Superbagnères (Haute-Garonne) se dote d’un nouveau télésiège. Les pylônes et les pièces les plus lourdes sont héliportées. Une opération dangereuse et spectaculaire réservée à des spécialistes.

Installation des Pylônes ©Luchon-Superbagnères

Installation des Pylônes
©Luchon-Superbagnères

Les conditions météo étaient optimales ce vendredi 25 septembre. L’héliportage des pièces du nouveau télésiège 6 places de la station de ski Luchon-Superbagnères a pu être réalisé. Ce ne sont pas moins de 27 pylônes à implanter sur 3.5 km dans une noria d’aller-retour de l’hélicoptère Puma entre la vallée et la piste de ski.
L’opération est dangereuse et exige coordination et précision entre le pilote et les techniciens au sol.

Le nouveau télésiège « le Céciré express » permettra aux skieurs de se rendre au point le plus haut de la station (2200 m) en seulement 8 minutes. Au total, 8 millions d’euros pour ses travaux auxquels s’ajoutent la rénovation d’une autre télésiège. La station se donne un coup de neuf avant le début de la saison qui devrait démarrer si les conditions d’enneigement le permettent le 5 décembre.

VIDEO / Thierry Sentous et Eric Foissac se sont rendus sur place :

Pour voir d’autres photos, la page Facebook Luchon-Superbagnères