10 Nov

La photo qui permet de comprendre pourquoi le versant français des Pyrénées a été bien servi par la neige

Les Pyrénées le 9 novembre 2017 ©Keraunos

Les Pyrénées le 9 novembre 2017
©Keraunos

Le cumul de neige atteint  50 à 70 cm de neige à haute altitude au-dessus de 2000m sur la chaîne des Pyrénées. Mais c’est le versant français qui a principalement bénéficié de ces chutes de neige conséquentes. Le côté espagnol a été pénalisé par un fort effet de foehn. 

La photo proposée par l’agence météo Keraunos est frappante. D’un côté les Pyrénées françaises sous les nuages, de l’autre les Pyrénées espagnoles sous un ciel dégagé suivant la ligne frontière.

La neige est tombée en quantité

  • Gavarnie Gèdre 15cm
  • Piau Engaly 30cm
  • Le Mourtis 25cm
  • Cauterets 90cm
  • Gourette 30cm
  • Saint Lary Soulan25cm
  • Luz Ardiden 60cm
  • Grand Tourmalet (La Mongie / Barèges) 40cm
  • Font-Romeu – Pyrenees 2000 10cm
  • Peyragudes 25cm
  • La Pierre St Martin 60cm

  • Au Mourtis

  • Les Angles 10cm
  • Ascou Pailhères 8cm
  • Formiguères 25cm
  • Ax 3 Domaines 20cm
  • Guzet 15cm

De nouvelles chutes de neige plus modérées sont attendues ce vendredi.

24 Août

Quand le ciel au-dessus des Pyrénées est éblouissant

Moins de pollution lumineuse et l’air pur de l’altitude font des ciels de montagne des tableaux naturels magnifiques. Des passionnés photographes amateurs et professionnels nous invitent sur les réseaux sociaux à admirer leurs beaux clichés. Petite sélection majoritairement nocturne pour le plaisir des yeux.

Lever du soleil depuis la Hourquette d’Ancizan (65)

Collioure et la voie lactée (66)

En vallée d’Aspe, ciel nocturne(64)

Dans le Val d’Aran (ESpagne) sublieme voie lactée

Le spectre de Borken capturé depuis le sommet du Montaigu (65)

Le lac de l’Oule et le Néouvielle sous la brume en valle d’Aure (65)

02 Juin

Hautes-Pyrénées : Bourisp « centre du monde » du photo-reportage du 16 au 19 juin 2016

Bourisp (65): les ©Journées du Reportage - Collège Philippe

Bourisp (65): les Journées du Reportage  ©Pierre Duffour

Le petit village de Bourisp en vallée d’Aure se transforme en galerie à ciel ouvert du 16 au 19 juin lors des journées du photo-reportage. L’édition 2016 met en lumière les œuvres de 20 photos-reporters. Soient 300 photos prises à travers le monde à découvrir dans les rues du village.

Le petit village de Bourisp en vallée d’Aure vous emmènera au bout du monde. A travers les photographies, le public est invité à se balader dans un grand portofolio à ciel ouvert, tantôt dans les villages pyrénéens, de l’autre côté de la frontière dans l’Aragon, ou à l’autre bout du monde sur les montagnes de l’Himalaya, en Amérique du Sud, en Mongolie, ou bien au Cambodge…

De nombreux paysages à regarder mais également des portraits. Deux thèmes ont été explorés : l’enfance et le rugby.
Les reporters en herbe du collège d’Arreau proposeront leur vision de la montagne à travers une exposition.

Les animations s’étaleront sur 4 jours du 16 au 19 juin. Une radio éphémère animée par des jeunes de l’association Autisme 65 émettra pendant les 4 jours.

Des moments conviviaux et festifs ponctueront ces journées qui, aux dires des nombreux visiteurs de l’an dernier, ont été une réussite.

N’hésitez pas à consulter le programme pour trouver les moments qui vous plairont.

13 Mai

Photo : la voie lactée dans le ciel du Tourmalet, une merveille de la nature

Ronan Roger fait partie de ceux qui savent patienter pour pouvoir admirer les merveilles de la nature. Pour son plaisir et aussi celui des autres, il photographie les paysages des Pyrénées, les ciels, les fleurs et tout ce qui à ses yeux sont à classer dans la catégorie « pure beauté ».  Sa page facebook « CalunaPhoto infimes lumières » en est le reflet. On vous la conseille.

 La Mongie - 12 05 2016 ©Canulaphoto

La Mongie – 12 05 2016
©CalunaPhoto

Il faut bien comprendre. Des paysages comme celui du ciel de la Mongie tel que vous le voyez sur la photo sont non seulement rarissimes mais aussi extrêmement difficiles à réaliser. C’est tout l’art que maîtrise Ronan Roger, un amoureux de la photographie et des beaux paysages de montagne.

Patience

Quand on aime, il faut savoir attendre. Pour arriver à un tel résultat, le photographe a dû attendre le bon moment : le retour de la voie lactée et les bonnes conditions météo. Depuis  Esterre, au pied du Col du Tourmalet, il pistait déjà depuis quelques temps la première vraie sorti « voie lactée ». Le 12 mai, était le bon jour. Levé à 1h du matin pour profiter des meilleures conditions et du ciel bien « lessivé » par les pluies de la journée. La voie lactée était bien là, nettement visible à l’œil nu. Deux heures plus tard et après avoir pris un peu de hauteur sur le Pêne Nègre au-dessus de la Mongie, la voie lactée est enfin apparue, prête à être photographiée.

L’expertise du photographe 

Tout était prêt pour réaliser le cliché. A condition toutefois de bien maîtriser l’appareil photo. Un appareil qui doit être de bonne qualité, sensible en faible lumière, équipé d’un grand angle et d’un 50mm. Le trépied fait partie des indispensable pour travailler les poses longues. Enfin, c’est la netteté et l’équilibre des couleurs de chaque image qui détermine sa qualité et sa beauté. Les réglages du diaphragme, de la balance des blancs, de la saturation des couleurs sont très précis. C’est au prix d’une connaissance aboutie de tous ces paramètres que les clichés sont obtenus.

L’oeil du photographe et le paramétrage du matériel sont les deux ingrédients pour la réalisation de si beaux clichés. Et c’est le mélange des deux qui rend ces photos exceptionnelles, comme celle ci-dessous du Pic du Midi.

®Calunaphoto - Pic du Midi

®Calunaphoto – Pic du Midi

 

D’autres paysages grandioses des Pyrénées sont à découvrir sur la page CalunaPhoto,  en attendant les prochaines sorties sur le thème des brèches de Roland et de Tuquerouye . Car comme à son habitude, Ronan attend le bon moment, de la neige mais pas trop, l’absence de lune, un ciel dégagé, un lac glacé mais pas trop non plus, peu de monde (car il est un peu sauvage), la bonne orientation de la voie lactée… Des instants fugaces de pureté qu’il faut savoir pister…

Pour avoir par la suite le plaisir de les partager avec d’autres passionnés de photographies et de paysages de montagne.

 

 

25 Août

Insolite : le panorama du Pic du Midi tel que vous ne le verrez jamais

Pic du Midi @L'Héliograff

Pic du Midi @L’Héliograff

En plus d’être jolie, la photo de Patrick Couchou Meillot, offre une vue absolument improbable sur l’un des dômes du Pic du Midi. Ce n’est pas une illusion d’optique mais une réalisation de photo montagne. Etonnant non ?

Dans la vie, Patrick Couchou Meillot est infirmier et sapeur-pompier volontaire à Lourdes. Et quand il a un peu de temps, il s’adonne à sa passion, la photographie dans les Pyrénées qu’il a à portée de main. L’une de ses photographies nous a tapé dans l’oeil pour son côté improbable. La photo que vous avez sous les yeux a été prise au sommet du Pic du Midi le 18 juillet 2015. Ce jour là, il ne faisait pas très beau et on ne voyait pas grand chose du panorama. C’est de là qu’est venue l’idée de ce photo montage par superposition d’images.

Pour partager une passion, rien de tel qu’une page Facebook. Notre photographe a créé la page « L’héliograff » un néologisme tirant ses sources de « Hélios » (le soleil) et Gaphen (écriture), soit écrire avec le soleil où l’on retrouve des clichés inspirés de la vie courante mais qui montrent la réalité de façon différente, comme cette photo par exemple.

Intervention à Gavarnie de l'hélicoptère de la sécurité civile ©L'Héliograff

Intervention à Gavarnie de l’hélicoptère de la sécurité civile ©L’Héliograff