14 Nov

Trans-Garona : bientôt une piste cyclable pour relier Toulouse au Val d’Aran en Espagne

©MaxPPP

©MaxPPP

Trans-Garona, c’est le nom du projet de piste cyclable qui devrait relier la France et l’Espagne dans une traversée nord-sud de la chaîne des Pyrénées. Le projet est le fruit d’une collaboration entre le Conseil départemenal de la Haute-Garonne et le Conseil Général d’Aran. Le démarrage des travaux est prévu en 2018 pour une livraison en 2021.

Par cet accord, les conseils départementaux de la Haute-Garonne le du Val d’Aran, officialisent la demande de financement auprès du Programme Opérationnel de Coopération Territoriale Espagne-France Andorre 2014-2020 (POCTEFA), pour la réalisation d’un tronçon de 28 km reliant les deux territoires en longeant la Garonne, entre Fronsac (Haute-Garonne) et Vielha (Val d’Aran).

Côté français, la piste cyclable est partiellement réalisée. 110 km existent entre Carbonne et Fronsac. Il reste à construire le tronçon Fronsac-Fos, objet de la l’accord de coopération et aussi 42km à aménager entre Marquefave et Portet-sus-Garonne.

Côté espagnol, la piste cyclable sera prolongée entre Vielha et Salardu.

Le financement de l’Europe pourrait contribuer à hauteur de 65% des 3,5M d’Euros de ce projet. Les 35% restants seront pris en charge les deux collectivités partenaires. Il est la continuité  du parcours Garonne déjà existant.

Si tout se déroule comme prévu, il sera possible de relier Toulouse à Vielha en Espagne à vélo en 2021.

06 Oct

Les polices de l’environnement frontalières main dans la main pour la sauvegarde de la faune sauvage

©France 3 Midi-Pyrénées

©France 3 Midi-Pyrénées

La chasse à l’isard et aux galliformes (perdrix, lagopède) de montagne est ouverte. Afin d’exercer une surveillance efficace sur l’ensemble des versants pyrénéens, les polices de l’environnement de l’Andorre, de l’Espagne et de la France travaillent en étroite collaboration. Ils ont pour objectif la lutte contre le braconnage et le trafic de la faune.

Direction le Val d’Aran , une zone partagée entre les Catalans et les Haut-Garonnais des Pyrénées. Des agents de l’office national de la chasse et de la flore andorrans, espagnols et français surveillent à la jumelle la frontière. Cette coopération internationale entre les 3 pays qui couvrent le territoire pyrénéen est l’occasion de partager expériences et savoir-faire. Chacun apportant à l’autre le meilleur de ses pratiques.

Une cinquantaine d’homme est mobilisée, répartis sur une des 5 zones de contrôles de la chaîne pour cette opération d’envergure exceptionnelle.

Un reportage de Laurent Winsback et Pascal Dussol :

Chasse : les polices de l’environnement d’Espagne, d’Andorre et de France travaillent main dans la main

 

04 Oct

Des images de drone pour admirer les plus beaux 3000 des Pyrénées espagnoles

Capture écran de la vidéo de Alberto Llorente

Capture écran de la vidéo de Alberto Llorente

Images splendides et en même temps vertigineuses de deux secteurs des Pyrénées versant espagnol où se trouvent des sommets les plus emblématiques de la chaîne : Mont Perdu, Astazu, Bessibéri, Posets, Gourgs Blancs dont l’altitude est supérieure à 3000 mètres. Glacier, arêtes finales, canyons, sommets filmés d’en haut, attention aux fourmis dans les jambes.

Les images sont proposées par Alberto Llorente qui a passé une grande partie de l’été dans les Pyrénées. Grâce à lui, on part en voyage dans le Parc national espagnol d’Ordesa et du Mont Perdu dans la province de Huesca.

et dans le Parc national d’Aigüestortes dans les Encantats aux mille lacs en Catalogne

Deux visages de la chaîne très différents de ceux que l’on peut admirer côté français, où les randonnées sont toutes aussi magiques. A voir et à revoir avant de partir les visiter.

23 Sep

VIDEO replay : l’Aneto à l’honneur dans l’émission « Chroniques d’en Haut »

Sur le glacier de l'Aneto ©Chroniques d'en haut

Sur le glacier de l’Aneto
©Chroniques d’en haut

L’émission de Laurent Guillaume, « Chroniques d’en haut » parcourt les massifs montagneux de France. Parmi ses récentes destinations se trouve le Pic Aneto. Le sommet le plus haut de la chaîne des Pyrénées (3404m). Par la même occasion, l’animateur fait un détour par le vaporarium de Luchon. 26 minutes sur un sentier mythique des Pyrénées entre France et Espagne.

Bien qu’il soit le sommet le plus haut des Pyrénées, le pic Aneto n’est pas le plus difficile à conquérir. Vous allez vous en rendre compte grâce au reportage de l’émission Chroniques d’en haut qui a suivi le sentier qui part de l’Hospice de France au-dessus de Luchon-Superbagnères à La Rencluse côté espagnol.
Un sentier qui au moyen âge était une route très fréquentée par les muletiers qui faisaient du commerce des deux côtés de la frontière.

L’histoire de sa conquête est intimement liée à celle de Luchon, ses thermes, et à l’époque romantique qui a fait la renommée européenne du massif Pyrénéen. 

Sur le sentier de l’Aneto avec Laurent Guillaume


Pour en savoir plus l’émission : sa page internet, sa chaîne youtube.

05 Sep

A la recherche de la source de la Garonne dans les Pyrénées

Trou du toro ©France 3 Midi-Pyrénées

Trou du toro
©France 3 Midi-Pyrénées

Une chose est sûre, c’est dans les Pyrénées espagnoles que le fleuve français Garonne prend naissance. Mais où exactement ? Deux versions s’affrontent toujours alors que le spéléologue Norbert Casteret a prouvé grâce à une expérience clandestine que le trou du toro est bien la source du fleuve.

Dans le Val d’Aran, au pla de Beret, les touristes sont nombreux à venir voir la source de la Garonne. A quelques kilomètres de là dans le massif de la Maladeta, toujours en Espagne, au pied de l’Aneto, le plus haut sommet des Pyrénées, les randonneurs se rendent nombreux au trou du toro. Le lieu où la Garonne prend naissance.

En 1931, le spéléologue français Norbert Casteret, a traversé la frontière pour mener une expérience clandestine visant à prouver que le trou du toro était bien la source de la Garonne. L’objectif final, consistant à empêcher les Espagnols de capter l’eau de la rivière.

Explications :


A la recherche de la source de la Garonne dans les Pyrénées

22 Août

Le canyoning : une activité en vogue dans les Pyrénées

Canyoning Cc : Cyril Bèle

Canyoning
Cc : Cyril Bèle

Chaque jour de la période des vacances estivales les 30 guides de Saint-Lary (Hautes-Pyrénées) conduisent les vacanciers français en Espagne pour s’adonner au sport nautique de montagne, le canyoning. Il suffit de passer la frontière dans les Pyrénées Aragonaises et dans la Sierra de Guara pour trouver deux spots connus dans le monde entier pour la beauté de leurs parcours.

Le canyoning, mélange d’escalade, de nage et de plongeon en milieu naturel, a le vent en poupe. En période de chaleur, dans les Pyrénées, ils sont nombreux à faire appel à l’un des 30 guides de la station de Saint-Lary pour descendre les plus beaux canyons qui se trouvent à quelques kilomètres sur le versant espagnol. Une activité qui nécessite beaucoup de matériel et une solide connaissance des techniques de rappel, de marche en eau et aussi du terrain. Les enfants et adolescents raffolent de ce sport. Descente de toboggan, saut dans les vasques et les trous d’eau… c’est mieux qu’en piscine car  le décor y est grandiose.

Thierry Sentous et Jean-Yves Bascands ont passé la frontière pour la descente du canyon d’Urdiceto en compagnie d’une famille de vacanciers encadrée par un guide :


Le canyoning, une activité sportive aquatique de montagne

13 Juil

Pyrénées espagnoles : le massif de la Maladeta a un nouveau refuge gardé

Le refuge du Cap de Llauset dans les Pyrénées Aragonaises ©Federacion aragonesa de montanismo

Le refuge du Cap de Llauset dans les Pyrénées Aragonaises
©Federacion aragonesa de montanismo

Il aura fallu attendre 6 ans avant que le nouveau refuge du massif de la Maladeta, dans la partie aragonaise des Pyrénées ne voit le jour. C’est fait. Il a ouvert ses portes aux randonneurs tout début juillet à l’entame de la saison des randonnées en altitude.

Niché à 2425m d’altitude le refuge du Cap Llauset est désormais le plus haut refuge gardé des Pyrénées Aragonaises. Il ouvre des perspectives aux randonneurs du GR11 et aussi à ceux qui veulent s’attaquer aux plus hauts sommets de la chaîne des Pyrénées dans le secteur des Monts maudits qui compte 20 pics culminant à plus de 3000m. Il rend également possible en combinaison avec celui de la Rencluse, un périple autour de l’Aneto, le plus haut sommet des Pyrénées.

Six ans de travaux ont été nécessaires pour la mise en place du module le plus important de la bâtisse. Soit 940m² qui proposent 30 places soit les 2/3 de sa capacité maximale à l’achèvement des travaux. Le coût des travaux est évalué à 2,5M d’euros. Le refuge dispose de toutes les commodités que l’on trouve habituellement en refuge et aussi plus rare de l’internet, d’une webcam, et d’un système d’évaluation météo.
Il est possible d’effectuer les réservations en ligne.

 

24 Mai

Fin mai, la quantité de neige est encore importante au-dessus de 2300m

Brèche de Roland le 18 mai 2016 ©Facebook refuge brèche de Roland

Brèche de Roland le 18 mai 2016
©Facebook refuge brèche de Roland

Fin Mai, la saison des randonnées est ouverte. Mais attention, si les sentiers sont dégagés de toute neige en basse et moyenne altitude, ce n’est pas le cas au-dessus de 2300 m où le manteau neigeux est encore conséquent. Avis de prudence à tous ceux qui partent en montagne.

La saison de ski du randonnée a encore quelques semaines devant elle au regard des conditions d’enneigement actuelles. Ce qui n’est pas exactement vu du même œil par les randonneurs plus habitués à trouver des sentiers en herbe et en pierres. L‘enneigement est toujours excédentaire pour la saison sur la partie centrale des Pyrénées. Des plaques de neige apparaissent à partir de 1800m mais la neige ne recouvre majoritairement le sol qu’à partir de 2000m en versant nord et 2300m en versant sud.

On relève d’importantes quantités de neige  :

  • Au Refuge du Maupas à 2430 m la station nivôse indique 1m10
  • Au Port d’Aula à 2140m : 35 cm
  • A l’Hospitalet à 2290m : 90 cm

Au refuge de la Brèche de Roland les opérations de déneigement sont en cours avant de pouvoir entamer les travaux d’extension.

Le refuge de Baysselance a ouvert entouré d’un tapis blanc

Equipements nécessaires pour randonner en haute-montagne
La prudence est de mise. Marcher dans la neige représente un effort plus important, la progression est plus lente et le risque de glissade considérables. Les pentes exposées au nord peuvent être gelées même s’il s’agit de neige de printemps.
Il es recommandé aux randonneurs et également aux skieurs de partir équipés de crampons, piolet et d’une corde pour gravir les 3000.
Il faut également respecter les règles de prudence de base. Vérifier les conditions météo, ne pas partir seul, ne pas surestimer ses capacités, avertir son entourage de sa destination, emporter de l’eau et de la nourriture et prendre des vêtements pour le froid et pour le chaud. Les conditions météo au printemps sont instables.

Au sommet de la Munia (3133m) à la croisée des cirques de Baroude, Troumouse et Barrosa :

18 Mai

Hautes-Pyrénées : le tunnel de Bielsa fermé pour cause de travaux

Travaux du tunnel de Bielsa (65) ©France 3 Midi-Pyrénées

Travaux du tunnel de Bielsa (65)
©France 3 Midi-Pyrénées

Dans les Hautes Pyrénées, un des principaux axes vers l’Espagne est fermé depuis mardi 17 mai. Le tunnel de Bielsa-Aragnouet est en travaux. Cependant, la circulation reste possible la nuit et le week-end.

Le tunnel de Bielsa avait besoin de refaire sa chaussée. Les hivers successifs et les va-et-vient des camions ont fini par endommager les 7 km de revêtement de la route. Pour ces travaux, le tunnel est fermé à la circulation depuis le 17 mai et ne rouvrira que le 1er juin.
20 personnes sont mobilisées sur le chantier car l’objectif est de réaliser les travaux dans un délai le plus court possible afin de ne pas pénaliser les usagers.
En attendant, le passage entre la vallée d’Aure et l’Aragon reste possible tous les jours entre 19h et 8h45 du matin et les week-end.
Certains usagers se sont fait surprendre. Ils ont été obligés de patienter quelques heures.

Voici le reportage de Mathilde Laban et Jean-Yves Bascands :

Le tunnel de Bielsa fermé pour cause de travaux

13 Mai

VIDEO : ride printanier en VTT extrême sur le versant espagnol des Pyrénées

®capture vidéo

®capture vidéo

Entre neige et estive, les riders de l’extrême proposent une escapade sur le versant espagnol du port de Bielsa. Les passages enneigés étaient encore nombreux. Pour les vététistes, l’exercice consistait à adapter le parcours et la technique en fonction du sol. Pas évident et risqué.

En haute montagne, faire un VTT sur un terrain accidenté requiert une vraie technicité. Alexis Righetti et son compère rider sont tous les deux des habitués de situations extrêmes. Pendant l’hiver, ils nous ont parcouru les Pyrénées à la recherche des pentes les plus raides.
Avec l’arrivée du printemps, les conditions ont changé. Les types de terrain à aborder étaient plus variés, comme on peut le voir sur la vidéo :