24 Nov

La plupart des parlementaires LR de Franche-Comté se rangent derrière François Fillon

François Fillon entouré de plusieurs parlementaires LR de Franche-Comté (DR)

François Fillon entouré de plusieurs parlementaires LR de Franche-Comté: Alain Joyandet, Jean-Marie Sermier, Annie Genevard, Cédric Perrin et Gilbert Barbier (DR)

Ils étaient cinq avant le premier tour, ils sont désormais douze. La très grande majorité des députés et sénateurs Les Républicains de Franche-Comté soutiennent le désormais grand favori de la primaire de la droite, François Fillon, arrivé en tête du premier tour avec plus de 44% des suffrages. Continuer la lecture

22 Nov

Jean-François Longeot, partisan d’Alain Juppé: « Moi j’y crois ! »

Jean-François Longeot sur France 3 Franche-Comté (©f3fc)

Jean-François Longeot sur France 3 Franche-Comté (©f3fc)

Jean-François Longeot, sénateur UDI du Doubs, est l’un des deux seuls parlementaires francs-comtois à soutenir Alain Juppé (avec le député Michel Zumkeller, UDI lui aussi). Malgré le retard conséquent sur François Fillon, il y croit: « On a bien vu que des tendances peuvent s’inverser (…) Ce qui pourrait inverser la tendance, c’est d’abord le débat de jeudi », rappelant qu’ « Alain Juppé est un homme d’Etat ». Interview. Continuer la lecture

20 Nov

La Franche-Comté vote Fillon mais hésite entre Sarkozy et Juppé

François Fillon arrive en tête dans les 4 départements de Franche-Comté (©f3fc)

François Fillon arrive en tête dans les 4 départements de Franche-Comté (©f3fc)

Les quatre départements de Franche-Comté ont placé François Fillon largement en tête de la primaire de la droite. L’ancien premier ministre distance tous ses adversaires. Alain Juppé est 2e dans le Doubs et dans le Jura, mais il est devancé par Nicolas Sarkozy en Haute-Saône et dans le Territoire de Belfort, dont les parlementaires Alain Joyandet et Damien Meslot sont parmi les soutiens. Voici tous les résultats département par département.   Continuer la lecture

15 Nov

Primaire de la droite et du centre : où voter en Franche-Comté ?

François Fillon, Alain Juppé, Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé (©Xavier Leoty&Jean-Sébastien Evrard / AFP)

François Fillon, Alain Juppé, Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé (©Xavier Leoty&Jean-Sébastien Evrard / AFP)

Le premier tour de la primaire de la droite et du centre se déroule ce dimanche 20 novembre. Le second tour aura lieu la semaine suivante. En Franche-Comté, 196 bureaux de vote seront ouverts: 85 dans le Doubs, 47 dans le Jura, 38 en Haute-Saône et 26 dans le Territoire de Belfort. Voici le détail: Continuer la lecture

09 Nov

Ville sans migrants: Jean-Louis Fousseret « fantasme une droite raciste » selon Jacques Grosperrin et Philippe Gonon

Philippe Gonon (UDI) et Jacques Grosperrin (LR) (©f3fc)

Philippe Gonon (UDI) et Jacques Grosperrin (LR) (©f3fc)

A l’issue d’un conseil municipal agité lundi, déserté avant son terme par le groupe LR et une partie du groupe UDI, le maire PS Jean-Louis Fousseret et les présidents des groupes de gauche (PS, EELV, PCF, société civile) avaient fustigé « cette droite bisontine qui a clairement choisi le refus du combat des idées du FN ». En partant précipitamment, les huit élus de droite incriminés n’avaient pas eu à se prononcer sur une motion présentée par le FN et demandant une « commune sans migrants » (lire ici). Dans un communiqué, Jacques Grosperrin (LR) et Philippe Gonon (UDI) répliquent: « Nous n’avons pas de leçons à recevoir d’un Maire qui ne sait plus où il habite, au sein d’une gauche en miettes et qui n’arrive à se rassembler qu’autour d’un communiqué de presse ridicule fantasmant une droite raciste ». Continuer la lecture

08 Nov

Besançon « ville sans migrants »: la gauche dénonce « cette droite bisontine qui a clairement choisi le refus du combat des idées du FN »

Jean-Louis Fousseret lors du conseil municipal (capture d'écran)

Jean-Louis Fousseret lors du conseil municipal (capture d’écran)

Lundi soir, en fin de conseil municipal, le groupe Front national a proposé aux élus d’adopter un voeu pour « une ville sans migrants ». Plusieurs élus Les Républicains et UDI, dont le sénateur Jacques Grosperrin et les vice-présidents du Département du Doubs Ludovic Fagaut et Philippe Gonon ont alors quitté la salle, sans voter sur la motion frontiste. Une attitude dénoncée par les élus de gauche. « Un déni de démocratie et une fissure Républicaine inédite à Besançon » pour le maire PS Jean-Louis Fousseret et les présidents des groupes de gauche au conseil municipal; un comportement « pleutre, indigne et à l’opposé des principes républicains » pour le député EELV Eric Alauzet. Continuer la lecture

18 Oct

La droite veut expérimenter l’apprentissage dès 14 ans en Bourgogne Franche-Comté

François Sauvadet (©f3fc)

François Sauvadet (©f3fc)

Alors que l’exécutif socialiste de la Région souhaite tester l’apprentissage jusqu’à 30 ans, l’opposition LR-UDI demande aussi un abaissement de l’âge d’entrée en apprentissage. « L’âge limite n’est pas le seul frein à son développement et la question de l’âge d’entrée dans l’apprentissage est aussi posée par nombreux acteurs de l’apprentissage », remarquent dans un communiqué François Sauvadet, le président du groupe de l’Union des Républicains, de la droite et du centre, et Marie-Claude Jarrot, vice-présidente de la commission apprentissage et formation professionnelle au conseil régional. « La mise en place d’une politique d’apprentissage de 14 à 30 ans serait une belle opportunité et une façon de saluer le travail accompli par les Centres de Formations d’Apprentis », notent-ils, sans convaincre la majorité de la présidente PS Marie-Guite Dufay, qui a refusé cette proposition.  Continuer la lecture

12 Oct

Primaire: 12 élus UDI de Franche-Comté soutiennent Alain Juppé, François Sauvadet préfère Nicolas Sarkozy

log-udiAu printemps, l’UDI refusait officiellement (via un vote des militants) de participer à la primaire « de la droite et du centre ». Aujourd’hui, près de 600 élus du parti de centre-droit, emmené par leur président Jean-Christophe Lagarde, prennent position dans Le Monde derrière Alain Juppé. Parmi les signataires de cette tribune, on trouve 20 Bourguignons et 12 Francs-Comtois, dont les parlementaires Michel Zumkeller et Jean-François Longeot. Patron de l’opposition à la Région, ancien ministre et ancien député, François Sauvadet s’engage lui pour Nicolas Sarkozy. Continuer la lecture

21 Sep

Primaire à droite : rendez-vous dimanche

Primaire droiteDimanche, à 11 heures 30, sur France 3 Franche-Comté, 4 politiques débattent sur la primaire à droite : Annie Genevard, Alain Joyandet, Michel Zumkeller et Florian Bouquet. Quelles attentes, quels enjeux ? Pourquoi Bruno Le Maire a-t-il autant de soutien en Franche-Comté ? Pourquoi seuls des sénateurs UDI soutiennent-ils Alain Juppé et aucun parlementaire LR ?

D’ailleurs, une primaire, pour quoi faire ? Des fractures à droite ? Une dynamique pour la présidentielle ? A droite, ce scrutin avant le scrutin, c’est une première …

Continuer la lecture

13 Sep

Alstom: les petits arrangements d’Alain Vidalies avec la vérité

Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports, sur Europe 1 (DR)

Alain Vidalies, secrétaire d’Etat aux transports, sur Europe 1 (DR)

Le secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, était l’invité de Thomas Sotto ce matin sur Europe 1. Le ministre a laissé entendre que les élus francs-comtois n’ont pas joué leur rôle sur la situation du site Alstom de Belfort. « Nous avons été alertés sur le site de Reichsoffen, explique Alain Vidalies au micro. Est-ce que les élus en question nous ont interrogés aux questions d’actualité à l’Assemblée nationale depuis un an? sur Belfort non. Sur Reischoffen oui. » Une remise en cause des élus locaux qui a fait bondir ces derniers, à raison. Car depuis des mois, les parlementaires de Franche-Comté multiplient les initiatives pour attirer l’attention du gouvernement sur l’avenir du site de Belfort. Continuer la lecture