22 Oct

VAP du dimanche 28 octobre à 11h30

PATRIMÒNI : Lo fòrt deu Portalet
D’Emilie Laulhé et Denis Hémardinquer

Le fort du Portalet, situé sur la montagne en Vallée d’Aspe attire l’œil de l’automobiliste. Perché en haut d’une montagne, il se confond avec la roche, s’étend sur quelques 700mètres de galeries, 3 niveaux et 100 mètres de dénivelés.
Construit en 1841 pour protéger la route du Somport d’une éventuelle attaque espagnole, il connaîtra dans les années 1940 un moment de gloire puisqu’il servira de prison politique.
Aujourd’hui en pleine rénovation, le fort renferme de nombreux moments de l’histoire contemporaine.

CENTENARI : Nadal Rey
D’Emilie Laulhé et Denis Tanchereau

Il a tout juste 100 ans!
Né en 1911 à Toulouse il voyagea énormément, en France mais aussi à l’étranger… Le Maroc et l’Espagne où il enseigna.
Fervent défenseur de la langue occitane, il donne encore aujourd’hui quelques jours dans la commune de La Ville Dieu du Temple (82).
Rencontre avec ce centenaire qui n’a pas l’air fatigué et qui ne compte pas arrêter là ces occupations.

ISTÒRIA : los estanhs de Peiriac
D’Aimeric Jonard et Jack Levé

Dans le courant des années 70, le projet Racine suit son cours en Languedoc-Roussillon : après le littoral héraultais, c’est la côte audoise qui se couvre de constructions touristiques avec deux grands pôles : Gruissan et Leucate. Laissant passer les projets pharaoniques de « développement », la commune de Peyriac de mer conserve son patrimoine de village salinier et viticole. De nos jours, la municipalité travaille de concert avec le conservatoire du littoral et le parc naturel de la Narbonnaise en méditerranée : la maison des douaniers sera réhabilitée en maison de mémoire des étangs et retracera par une scénographie adaptée le patrimoine du village. Reste à candidater au label « plus beaux villages de France » avec un résultat espéré en 2013.

RETRACH : Laurens Labadia
De Denis Salles et Clément Alet

Aussi à l’aise devant une caméra que derrière un micro, tout autant dans son élément sur une scène de théâtre que dans un studio d’enregistrement…. Laurent Labadie est un artiste surprenant, toujours en activité : doublage, théâtre, vidéo, musique… rien ne l’arrête et l’énergie qu’il met à créer en occitan semble inépuisable. Nous l’avons suivi dans le cadre de trois domaines différents : le doublage de documentaires et dessins animés, la création vidéo avec la série « l’Occitanie en baignoire » et la musique avec son groupe Talabast (vacarme en occitan).

09 Oct

14 octobre : Viure al paìs

MONDE PAISAN : « Amontanhatge en Bigòrra  »
D’Aymeric Jonard et Hugo Chapelon

Suivant les termes du traité de Bayonne, les éleveurs d’Aragon ont l’autorisation de faire paître leurs troupeaux en haute Bigorre qui bénéficie d’un climat plus tempéré. Chaque 24 juillet, entre 700 et 1500 bovins traversent le col de la Bernatoire pour passer deux mois dans les estives bigourdanes. Les anciennes rivalités entre français et espagnols ont disparu depuis la diminution du cheptel des deux côtés de la frontière. De nos jours, l’enjeu est plutôt la conservation du pastoralisme de montagne qui se maintient difficilement des deux côtés de la frontière.

BESTIAS : « Lo camós de Cantal »
D’Aymeric Jonard et Marc Raturat

Après les introductions de chevreuils et de cerfs des années 60, la fédération de chasse décide d’implanter le chamois dans les monts du Cantal. A partir d’une poignée d’individus capturés dans les Vosges et introduits en 1978, la population actuelle atteint dorénavant le nombre impressionnant de 600. Un plan de chasse rigoureux selon les classes d’âge a permis cette augmentation. A partir de son site de lâcher du Cantal, le chamois a atteint le massif du Sancy, dans le Puy de Dôme ainsi que les départements de la Corrèze, de la Lozère et de l’Aveyron. A terme, il est fort possible qu’une jonction se fasse entre la population alpine et celle du Massif Central via les monts d’Ardèche et les Préalpes drômoises, le Rhône n’étant pas un obstacle infranchissable pour la faune sauvage.

VIRA LENGA : Joan Loís Escudier
De Myriam François et Laurence Boffet

Le fauteuil rouge est parti en villégiature dans les basses Corbières  à la rencontre de Jean-Louis Escudier natif de Monserét, canton de Lézignan-Corbières. Un père élevé par une grand-mère qui ne parlait qu’occitan, une mère d’origine espagnole, les deux parfaitement bilingues. Il n’y eut cependant qu’une langue commune : le français. Ce n’est qu’en 6ème qu’il découvre l’occitan au collège et qu’il réalise combien il avait été tenu éloigné de cette langue qu’il connaissait parfaitement.  C’est avec Marie Rouanet qu’il obtient un 18 en occitan au baccalauréat, il en est très fier ! Il convainc son père de faire un effort de mémoire en rassemblant toutes les histoires et les proverbes qui se disaient à Montseret. C’est ainsi qu’il nous offre quelques perles de ce collectage.

CRONICA : « Bardaqui »

D’Aimat Bress et Amic Bedel

Chronique musicale préparée et présentée par Aimat Brees à propos du disque du Trio Bardaqui intitulé « bouche à oreille ».  Formation musicale dont le répertoire est formé de chansons aux influences niçoises et italiennes, interprétées et accompagnées par Richard Cairaschi, Jan Nouvé Mabelly et Primo Francoia.

03 Oct

7 octobre – Une émission spéciale « Garonne »

Une émission thématique enregistrée sur le Plan de Beret, à Vielha et à Lès en Val d’Aran (Espagne)

L’édito de Clément Alet

Val d’Aran, Cap de Garona…

Viure al País s’encamina en defòra dels estudiòs tornamai aquesta sason. E per ligar los novels telespectators Aquitans a los que nos fintavan duscas ara, res de melhor que de seguir las aigas d’un flume qu’atraversa los territòris e las regions, lo flume Occitan : Garona.
Emission especiala de la Val d’Aran, fins al Far de Cordoan.
Garona naissenta en terra d’Aran, Garona poderosa e capriciosa que debala las Pirinèias abans de tocar Tolosa, Garona suava, majestuosa quand arriba en Aquitani e que s’en va cap a l’estuari, e la Mar Grana.
Coma per cada emission especiala tematica, enregistrèrem  VAP endefòra. E aital, causiguèrem de tornar montar a la sorga per pausar los nostres platèus e pausar questions. Mas mèfi… sorga Aranesa : es a dire sul Plan de Beret. Encastre unenc, entre qualques raises de solelh e de nivolasses montanhòlas, tornarem trobar dos covidats araneses per parlar de Garona…
Vos convidam doncas a seguir lo fial de l’aiga, ambe nosautres.

Val d’Aran, cap de Garona..

Viure al País reprend les chemins en dehors des studios cette saison encore. Pour relier les nouveaux téléspectateurs Aquitains à ceux qui nous regardaient déjà jusque là, rien de mieux que de suivre les eaux d’un fleuve qui traverses les territoires et les régions, le fleuve Occitan : la Garonne.
Emission spéciale, de la Val d’Aran jusqu’au phare de Cordouan. Garonne naissante en terre Aranaise, Garonne puissante et capricieuse qui descend des Pyrénées avant de toucher Toulouse, Garonne tranquille et majestueuse qui entre en Aquitaine et qui file vers son estuaire, vers l’océan.
Comme pour chaque émission spéciale thématique, nous enregistrons VAP en extérieur. Ainsi nous avons décidé de remonter à la source pour poser nos plateaux et poser des questions. Mais attention… source Aranaise, c’est-à-dire sur le Plan de Beret. Cadre unique, entre quelques rayons de soleils et d’épais nuages de montagne, nous retrouverons deux invités Aranais pour parler de Garonne.
Nous vous invitons à suivre le fil de l’eau avec nous…

Le programme :

GARONA : « Del Hauga a Tolosa  »
De Sirine Tijani et Denis Hémardinquer

En Midi-Pyrénées voici une balade le long de la Garonne, entre la petite ville de Cazères et Toulouse.Sur cette cinquantaine de kilomètres, on peut percevoir quelques-une des différentes facettes de Garonne, à la fois multiple et singulière, apprivoisée mais sauvage, nourricière mais dangereuse. Une balade ponctuée de rencontres enrichissantes et instructives… José Souvielle, le passeur du bac du Fauga nous fait traverser d’une rive à l’autre en compagnie de promeneurs et écoliers. Robert Foch, Cazérien d’origine, revient avec nous sur l’histoire du port de Cazères. L’abbé Passerat, se rappelle des terribles inondations qui ont touché Toulouse. Eric Fraj, professeur de philosophie et artiste, nous explique pourquoi Garonne l’inspire tant.

GARONA : « De Coturas a Còrdouan »
De Denis Salles et Didier Bonnet

Lorsqu’elle arrive en Aquitaine, la Garonne ne ressemble plus beaucoup à ce qu’elle était en Val d’Aran : la dame est large et calme, elle semble vous inviter à voyager avec elle jusqu’à l’océan…Première étape, le Lot-et-Garonne. Autrefois, les « mioles », des bateaux de commerce en bois, partaient de Couthures pour aller approvisionner Bordeaux. Seconde étape, l’estuaire de la Gironde et ses carrelets, des espèces de petites cabanes en bois surplombant l’eau qui servent à pêcher au filet. Troisième et dernière étape Cordouan, le phare le plus emblématique de toute la Gascogne… Avec la participation de Pierre Mitteau, Yann Leaunard, Eric Roulet et l’association de sauvegarde du Phare de Cordouan.

CONVIDATS : Jèp de Montoya e  Parra / Jusèp Luis Sans Socasau
Au village de Lès, nous irons à la rencontre de Jèp de Montoya y Parra, président de l’Institut des Etudes Aranaises, employé de la société espagnole d’électricité Endesa. C’est à Vielha que nous retrouverons Jusèp Loís Sans Socasau du Conseil Général d’Aran.
IIs nous raconteront les mystères et magie de la source, nous parleront de la gestion de l’eau et nous relateront enfin l’aspect linguistique et culturel du fleuve.

20 Sep

VAP du dimanche 23 septembre à 11h30

ARTS : Viatge en poesia
De Myriam François et Jean-Pierre Duntze

Cette rentrée est riche d’un florilège de festivals tous aussi intenses les uns que les autres. Il y en a un cependant qu’il ne fallait pas rater : « Les voix vives » à Sète du 20 au 28 juillet.
Festival qui accueille la poésie occitane et permet aux poètes occitans de partager leurs textes avec des poètes venus du pourtour méditerranéen. Sète devient le temps d’une semaine une sorte de Babylone, la notion de frontière n’existe plus et les langues deviennent parentes ainsi que les hommes.

CRONICA : Julio Llamazares
D’Aurelia Lassaque et Amic Bedel

« La pluèja rossèla » est la traduction en occitan de la « Lluivia amarilla » de l’écrivain Julio Llamazares. Bien qu’il vive actuellement à Madrid (où il est journaliste), et en dépit de son goût du voyage, Julio Llamazares reste profondément attaché à sa province d’origine, le León. Aurelia Lassaque nous présente cet écrivain et son roman traduit par Fernand Vialaret.

SOCIETAT: Arimoc
De Denis Salles et Jean-Michel Lidvine

L’A.R.I.M.O.C. (Association Régionale des Infirmes Moteurs d’Origine Cérébrale) du Béarn a été créée le 10 mai 1974 et rassemble à ce jour environ 240 adhérents.
Elever un enfant handicapé moteur est une chose difficile. La famille Cabarry de Morlaas(Pyrénées Atlantiques) le sait bien.
A la différence des autres enfants, la tâche n’est pas terminée lorsque celui-ci devient adulte. A Morlaas, depuis la fin des années 60, des parents se sont regroupés en association afin de créer un établissement qui reçoit aujourd’hui plus de 200 handicapés, nuit et jour. La mission de cette structure : leur apporter du bien être.

EVENIMENT : La Sant-Loís de Seta
De Sirine Tijani et Denis Hémardinquer

Qui est allé à Sète a forcément entendu parler des joutes sétoises ! Plus qu’un sport, les joutes sont véritablement ancrées dans la culture et l’identité des Sétois depuis presque 300 ans. Et les nouvelles générations ne dérogent pas à la règle, que ce soit du coté des écoles de joutes – qui se développent énormément depuis 10-20 ans – que du côté des musiciens – le conservatoire de la ville ayant ouvert une classe pour les hautbois et les tambours de joutes. Qu’ils soient jeunes ou vieux, musiciens ou jouteurs, tous ont à cœur de respecter les traditions, notamment pendant la semaine de la Saint Louis, qui fête sa 270 édition : défilés, cérémonie et valse du chef de gare, tournois des enfants, des jeunes et des adultes… tous les ingrédients sont là pour maintenir vivace cette traditions typiquement sétoise.

12 Sep

Viure al pais du dimanche 16 septembre – A voir à 11h30

Le programme :

Viure al País est désormais diffusé en Aquitaine vers 11H30.
Bienvenue aux Aquitains !


REVOIR L’EMISSION

EVENIMENT : L’identitat de L’ESTIVADA
De Benoît Roux et Clément Alet

Il y a presque 20 ans, Rodez lançait la première Estivada, les prémices de ce que l’on n’appelait pas encore un Festival Occitan. La Place Foch tout d’abord puis la place du Foirail puis depuis quelques années le nouveau quartier de Bourran, l’Estivada a changé de lieux tout en fidélisant un public qui dépasse désormais le cercle des Occitans.
L’Estivada a aussi changé de directeur –Patric Roux- soucieux lui aussi d’élargir d’hypothétiques frontières artistiques et géographiques.
Avec 30 000 personnes dès le premier soir, autant le dernier, l’Estivada a très clairement passé un cap et changé de statut pour cette édition 2012.
Il est toujours difficile d’évoluer, de grandir, sans renier certains engagements et son identité. Patric Roux assume et nous explique certains choix.
Nous avons aussi croisé Márcio de Oliveira, un Brésilien pas trop dépaysé par la culture et la langue d’oc qui occupent désormais sa vie. En voisin du Val d’Aran (Espagne) Ferriol Macip était là, pour alimenter le Jornalet, journal d’actualité sur internet et faire des reportages pour Barcelona TV. Son regard et son jugement sur ce festival sont pour le moins surprenants.
A l’aube de son 20ème anniversaire, l’Estivada a bien grandi. Son identité a certainement changé. Une nouvelle histoire est en train de se construire.

CURIÓS : Perinhan d’Aude l’estiu
D’Emilie Laulhé et Clément Alet

La commune de Fleury d’Aude (11) passe en été de 3 000 à 50 000 résidents.
Attirés par le soleil ou la plage la commune et la municipalité vivent au rythme des touristes pendent l’été.
Fleury d’Aude s’étend sur trois communes : Fleury, Saint Pierre la mer et le port des Cabanes. Les activités et les animations sont variées. Tout le monde y trouve son compte.
Mais comment une commune si modeste et forte de 3 000 habitants l’année peut répondre à cette demande ? Voici l’organisation de Fleury d’Aude dans l’accueil de 50 000 touristes. Avec un guide de choix : le maire Guy Sié, conteur à ses heures…

11 Juil

Programmation estivale

Comme chaque année, nous vous proposons de revoir les reportages de la saison écoulée à travers une série d’émissions spécialement composée pour la période estivale.

Viure al País… de l’été !
en estive ou les pieds dans l’eau, des plaines jusqu’à la montagne,
et même pour ceux qui n’ont pas de vacances,
Viure al País est encore à l’antenne pendant la période estivale, avec le meilleur des reportages de la saison passée!
Comme chaque année, nous vous proposons du « réchauffé, mais avec des plateaux tout frais et des idées de sorties pour aller respirer l’air occitan estival…

de mancar pas, ces Viure al País occitans de l’estiu, les 15 et 22 juillet, le 26 Aout et le 2 septembre.
bel été à tous !

Viure al País… de l’estiu !
En estiva o los pès dins l’aiga, de per las planas o la montanha,
e quitament per los que n’an pas d’aquelas vacanças,
Viure al País demòra al finestron per la pausa estivala, ambe lo melhor dels reportages de la sason.
Coma cada estiu, vos prepausam de « rescaufat », mas ambe de platèus e d’idèias de sortidas tota nuòvas per anar flairejar l’aire occitan de l’estiu…
de mancar pas aqueles Viure al Pais occitans de l’estiu, lo 15 e 22 de julhet, lo 26 d’agost e lo 2 de setembre.

Polot estiu a totes !

– Dimanche 8 juillet : émission en catalan
– Dimanche 15 juillet : émission en occitan
– Dimanche 22 juillet : émission en occitan
– Dimanche 19 août : émission en catalan
– Dimanche 26 août : émission en occitan
– Dimanche 2 septembre : émission en occitan
– Dimanche 9 septembre : émission en catalan

Retrouvez également l’agenda en occitan « De mancar pas »

Toute l’équipe vous souhaite de très bonnes vacances et vous donne rendez-vous dimanche 16 septembre pour le premier numéro de la saison 2012-2013 en occitan.

19 Juin

De mancar pas

Dalele – Dalele ACQ
Dimenge 16 de Decembre – Serinhan (34)
A la Cigalière.

Montanhas e Ribera – Concèrt de Nadal
Dimenge 16 de Decembre – Lasseubetat (64)
A 15h a la glèisa.

Troubadours art ensemble – La voz del Mediterràneo
Divendres 21 de Decembre – Barcelona (Catalonha)
Al grand teatre del licèu a 21h.

Cante bearn – Concèrt de Nadal
Dimenge 23 de Decembre – Sant Peire D’Ortés (64)
A la glèisa.

Montanhas e Ribera – Concèrt de Nadal
Dimenge 23 de Decembre – Sarrance (64)
A 15h a la glèisa.

Réveill’oc  2012
31 de decembre
Luc de Biarn (64)

Lous Caps Nègues – Concèrt
Dissabte 12 de Genièr – Brannens (33)
A la sala de las fèstas.

Dalele – Dalele ACQ

Dimenge 16 de Decembre – Serinhan (34)

A la Cigalière.

Montanhas e Ribera – Concèrt de Nadal

Dimenge 16 de Decembre – Lasseubetat (64)

A 15h a la glèisa.

Troubadours art ensemble – La voz del Mediterràneo

Divendres 21 de Decembre – Barcelona (Catalonha)

Al grand teatre del licèu a 21h.

Cante bearn – Concèrt de Nadal

Dimenge 23 de Decembre – Sant Peire D’Ortés (64)

A la glèisa.

Montanhas e Ribera – Concèrt de Nadal

Dimenge 23 de Decembre – Sarrance (64)

A 15h a la glèisa.

Réveill’oc  2012

31 de decembre

Luc de Biarn (64)

Lous Caps Nègues – Concèrt

Dissabte 12 de Genièr – Brannens (33)

A la sala de las fèstas.

Emission spéciale : “un estiu en òc! ” un été occitan, dimanche 24 juin à 11h30

Voir l’émission

Emission thématique enregistrée
à l’Ostal Joan Bodon de Crespin (12)

“un estiu en òc! ”
un été occitan

présenté par Clément Alet

UN ESTIU EN OC : « De vacanças a la bòria »
De Sirine Tijani et Olivier Denoun

Envie de vacances dépaysantes ? Envie d’être coupés du monde? C’est ce que Jean-Paul Gasc propose dans sa ferme laitière de Costes-Auries, au Travet dans le Tarn. Il y a 15 ans, le tout jeune agriculteur retraité a décidé d’aménager 3 gîtes ainsi qu’une salle et deux musées dans les anciens bâtiments de sa ferme (les infrastructures les plus modernes sont aujourd’hui gérées par son fils). Jean-Paul, lui, s’occupe des vacanciers qui viennent passer quelques jours très particuliers, rythmés par la découverte de la vie à la ferme, des jeux pour enfants, des visites de son musée sur la vie dans les années 1900. Jean-Paul fait également partie de l’association des « Gretteurs du Tarn avec Plaisir » qui propose, gratuitement, la découverte originale et insolite de la région.

UN ESTIU EN OC : « Una vida dins la montanha »
De Sirine Tijani, Olivier Denoun et Jean-Pierre Duntze

Pour Bernard Dreuilhe, la montagne n’a plus aucun secret. Originaire du Tarn-et-Garonne, il a découvert les Pyrénées adolescent, lors de vacances au ski. Il y est revenu à de nombreuses reprises, au printemps, en été, pour ensuite ne plus jamais quitter ces montagnes. Installé à Enveitg, près de Portet-Puymorens (66), Bernard est désormais accompagnateur de montagne : il organise ainsi des classes de découverte avec des enfants mais également des randonnées et des séjours de un ou plusieurs jours en Ariège et en Cerdagne. Les balades se font en étoile ou de refuge en refuge, pendant toutes les saisons. Particularité de Bernard : il organise également des radonnées en occitan. C’est dans le Tarn-et-Garonne, avec ses grands-parents, que notre accompagnateur a appris à parler la lenga nòstra. Très attaché à sa langue, il considère que la nature est un endroit fantastique et idéal pour son utilisation. Spécialament pour Viure al pais, il nous emmène au coeur du Parc régional naturel des Pyrénées catalanes, à la découverte des cabanes de bergers

UN ESTIU EN OC : « De la calandreta al CLAE… »
D’Emilie Laulhé et Jean-Luc Pigneux

Dans quelques jours ce sont les vacances d’été, la fin de l’école et le casse tête pour les parents pour trouver un activité pour les enfants ou une place en centre aéré. La Calandreta Còsta Pavada à Toulouse propose des activités tout le mois de juillet avec une particularité, des sorties en camps pour le groupe d’enfant inscrit.

CONVIDAT : Lilian Oliver
Directeur de l’Ostal Joan Bodon de Crespin, Lilian Olivier est l’invité de cette émission spéciale et il nous accueille pour une visite spéciale de cette structure unique dédiée au grand auteur occitan Jean Boudou. C’est le deuxième été que Lilian Olivier va vivre et faire vivre aux touristes ou curieux qui passeront par l’Ostal.