17 Juin

La votz d’Occitania es partida

La cantaira Rosina de Pèira, figura maja de la cultura occitana, moriguèt aquesta dimenjada. Aviá 86 ans.

Era una votz fòrta e prigonda. Una votz que representava totes los parçans d’Occitania. Dins sa boca faguèt ausir totes los dialectes occitans per repréner las cançons dau repertòri tradicionau. Fins a venir una incarnacion d’aquèu repertòri e lo simbòl de son reviscòl. Perqué en 1972, quand Rosina Saurine (son vertadièr nom) comencèt de cantar suls emponts, la cançon tradicionala èra un pauc desconsiderada. Era lo temps de la nòva cançon occitana, d’inspiracion folk, que se basava sus de tèxtes novèus, escriches pels quites interprètes o d’escrivans. E los militants de la lenga d’òc crentavan d’èsser redusits a un patés e un folclòre vièlh. Lo meriti de Rosina de Pèira es doncas grand. Acompanhada longtemps per sa filha Martina, foguèt emai recompensada pel grand prèmi de l’acadèmia Charles Cros en 1980 e 1985. Convidada sus França 3 per festejar la primièra recompensa, la cantaira n’aprofecha per corregir lo presentator e rampelar que lo Carles Cros èra un occitan (a la debuta dau reportatge sus la nòva cançon).

Nascuda en 1933 en Volvèstre, lo gascon foguèt sa lenga mairala au masatge de « Pèira », sus la comuna de Havars. La Rosina reivindicava doncas son origina dins son nom d’artista e demorèt totjorn fidèla a son país, puòique viviá encara a Pèira abans de morir. Mas ben mai luònh que Havars o Arièja, èra venguda un emblèma d’Occitania tota. Aviá participat au grand moviment occitanista que comencèt aprèp mai de 68, emai s’èra mai vièlha que la maja part daus autres cantaires d’aquèu temps: comencèt lo mestièr a gaireben 40 ans. A l’epòca e uèi encara, la cultura occitana es lo mai sovent valorisada per sa literatura millenària e fòrça viva. Mas dins las annadas 70, pel primièr còp, puslèu que los escrivans son los musicians e cantaires que foguèron los representants pus popularis de la lenga d’òc. A la generacion daus autors coma Robert Lafont, Max Roqueta, Bernard Manciet o Joan Bodon, succedís aquela daus guitaristas e interprètas: Claudi Marti, Maria Roanet, Mans de Breish, Los de Nadau… E puèi Rosina de Pèira que tòrna inventar de cançons populàrias. Perqué posava dins lo repertòri tradicionau mas l’adobava a sa saussa, amb d’arrengaments e d’instruments novèus que se podián sarrar de la pop o dau rock.

Co-fondatritz dau labèl Revolum en 1974, Rosina de Pèira sortiguèt son darnièr disc dins las annadas 2000. Dins aquela decenia, es de l’autre caire dau glòbe qu’un omenatge li es rendut. Los Japoneses dau grop de rock psiquedelic Acid Mothers Temple la contactan e fan una represa de « La Nòvia ». En 2012 emai vendràn a Tolosa registrar un concèrt amb Rosina. Es ben ela qu’aviá rason dempuèi la debuta: la musica tradicionala tanben es universala.

14 Juin

La nòva cançon: los pionièrs de la cançon en òc

Lo 5 de mai passat, Viure al País consacrèt un numerò dau magazina a la nòva cançon occitana. Vos prepausam de descobrir de testimoniatges e archius recampats per aquela emission.

Aprèp l’explosion de mai de 68, la politizacion de la societat francesa e la multiplicacion de las luchas localas van beneficiar a las culturas minorizadas. Dins la decenia 70, lors pensaires e artistas son escotats, considerats. Coma jamai o foguèron fins aquí au sègle XX. Los mai popularis son los cantaires e las cantairas, particularament en Occitania. N’i a de detzenats e detzenats pendent gaireben 15 ans, venguts de tot lo territòri occitan, de Provença a Lemosin, de Gasconha en Auvernha. Aquèu moviment pren lo nom de « nòva cançon occitana ». Son joves e fan de folk, son eles qu’explicaràn au mai de mond çò qu’es la lenga d’òc. Aquesta lenga es menaçada, la vòlon aparar coma vòlon aparar lor país dins un estat centralista. Per aquò lo folk, que se caracteriza per son minimalisme – una guitara sufís – e sos tèxtes engajats, es perfièch. Amai, venguda daus Estats-Units, es una musica presada dins lo mond entièr an aquel moment. Als USA e endaquòm mai, las influéncias daus Occitans son de cercar a l’estrangièr: mai que mai en Catalonha ont espeliguèt una autra « nova cançó » tre la annadas 60, mas tanben au prèp d’un Irlandés. Alan Ward foguèt lo tot primièr cantaire que montèt sus un empont per jogar de cançons originalas en òc, que son pas eissidas dau repertòri tradicionau. Pauc de temps aprèp el, en 1965, lo Nimesenc Gui Broglia metèt en musica de poèmas de Robert Lafont e registrèt lo primièr disc de creacion en occitan.

La nòva cançon revelèt un molon d’artistas que son uèi encara d’emblèmas de la cultura d’òc: Claudi Marti, Nadau, Maria Roanet, Rosina de Pèira, Joan-Pau Verdier… Los primièrs desmarran a la tota fin de las annadas 60, coma Delbau o Patric, que foguèt lo primièr cantaire professionau occitan. E puèi, pauc a chà pauc, foguèron seguits per d’autres coma La Sauze, Mont-Jòia amb Joan-Maria Carlòti o encara Miquela e lei Chapacans. Una granda part son encara actius uèi. L’Audenc Mans de Breish, figura maja d’aquèu periòd, sortiguèt encara un disc l’an passat. Nos contèt sos remembres de las annadas 70 dins un cafè de Carcassona, plaça dau mercat. Aicí, clients e serveires lo saludan e lo patron accèpta de nos aculhir a una condicion, « que l’entrevista siague en lenga d’òc« .

Lo ligam entre literatura e cançon, coma l’avèm vist entre Broglia e Lafont, es demorat fòrt dempuèi las annadas 60 fins a uèi. De grops actuaus coma La Mal Coiffée, Uèi o Chi Na Na Poum contunhan d’adaptar los tèxtes d’escrivans, contemporanèus o ancians. A l’epòca de la nòva cançon, lo Roergàs Joan Bodon foguèt fòrça adaptat. Un autre autor avaironés, Ives Roqueta, s’impliquèt mai luènh que dins l’escritura. Fondèt un daus principaus labels de disques en òc: Ventadorn. Segon Annie Zerby-Cros, anciana bibliotecària au Cirdòc, aquèu label vendèt mai de 50 000 disques dins sas pus bèlas annadas. René Zerby, marit d’Annie e ex-gestionari de Ventadorn, parla de 16 000 vendas per l’album « Lo camin del solèlh » de Marti, lo « best-seller » de Ventadorn. E precisa: « A l’epòca quauqu’un coma Nougaro fasiá 30 000 vendas« .

 

Es un autre grand testimòni de la nòva cançon que podètz descobrir dins l’emission Viure al País, aquel de Claudi Marti. Lo cantaire e escrivan nos acompanhèt au Cirdòc a Besièrs per furgar dins las fòtos e afichas que consèrva la mediateca occitana. E puèi segur per escotar de viniles de l’epòca.

Marius Blénet

13 Juin

LO MOT N°13 : HIU-HAU

Lo Mot : Hiu-Hau
Coproduction Piget/France Télévisions

Savez-vous comment dit-on « youpi » en occitan ? Dans la série Lo Mot, les enfants de la section bilingue français-occitan de l’école de Mazerolles (64), décortiquent l’origine et la signification de « Hiu-Hau ». Cette interjection s’entend notamment en Béarn et en Gascogne. Les élèves ont participé au travail d’écriture du numéro de cette série.

@Vicenta

 

 

06 Juin

Viure al País dimanche 9 juin à 10h 55 sur France 3 Occitanie

Ce dimanche Vuire al País vous est présenté par Marius Blénet ; il vous propose de découvrir les 3 reportages suivants :

Un nouvel épisode de la série BIAIS (Coproduction Piget / France Télévision) Le gâteau à la broche ou « còca a l’aste » avec Michel, à Najac (12)


– LO MOT (
Coproduction Piget / France Télévisions) : una « tissa » !
Cet épisode est écrit et interprété par les enfants de la section bilingue Français-occitan de l’école Eugène-Selles de Millau.

A ne pas manquer : un régal  !!!

La tissa du téléphone portable

 

–  Et, sans attendre, voici un extrait du reportage de Clément Pech et Jack Levé consacré à Samuel Méric (forgeron, collecteur et musicien) :


Si vous l’avez loupé dimanche, ce Viure al País sera rediffusé vendredi 14 juin à 9h 30

 

@Vicenta

 

 

 

28 Mai

Viure al País a Menèrba aquò’s dimenge a 10 oras 55

Viure al País dimanche 3 juin est à Minerve (34) avec Michel Cordes, auteur et comédien (notamment dans la série Plus Belle La Vie).

Michel est le fils de Leon Còrdas, l’un des plus grands écrivains occitans du XXème siècle. Dans ses poèmes, ses romans, ses pièces de théâtre, Minerve et sa région ont toujours été très présents.



Votre émission Viure al País de ce dimanche vous est présentée par Marius Blénet depuis Minerve un des plus beaux villages de France.

 

@Vicenta

 

 

 

 

23 Mai

Viure al País dimanche 26 mai est dans le Gers au musée paysan de Simorre

Dimanche 26 mai 2019 à 10h 55 sur France 3 Occitanie, Viure al País vous fait découvrir le Musée Paysan d’Emile, dans le Gers.
Vous pourrez aussi découvrir un métier d’artisanat rare, avec Lionel Rouanet, un des derniers fabricants de jougs traditionnels basé en Comminges à  Labroquère.
Dans un nouvel épisode de notre série Lo Mot  (Coproduction Piget / France Télévisions)les enfants de la section bilingue français-occitan de l’école de Mazerolles (64) décortiqueront l’origine et la signification de l’interjection « Hiu-Hau »

Enfin, notre magazine se terminera avec la diffusion du clip de Rémi Geffroy Trio : Au bord de l’eau.
Rémi Geffroy sera au festival Trad’Envie de Pavie le vendredi 31 mai.

 

@Vicenta

 

18 Mai

François Alfonsi a l’Ostal Occitan de Nabona

Jeudi, les mouvements occitanistes et citoyens País Nòstre et Bastir Occitanie ont reçu à l’Ostal Occitan de Narbonne François Alfonsi. L’élu de Corse, chef de file de la fédération « Régions et Peuples solidaires » est sur la liste Europe Ecologie – Les Verts pour les élections européennes.

Et François Alfonsi connaît bien le Parlement européen : il y a siégé de 2009 à 2014 et a notamment été à l’origine d’un rapport sur « les langues européennes menacées de disparition et la diversité linguistique au sein de l’Union européenne ». Pour lui, l’Europe est une alliée de poids dans la défense et la promotion des langues régionales comme il nous l’explique en corse puis en français :


Sirine Tijani, Jack Levé et Pierre Barguisseau

François Alfonsi, maire autonomiste du village d’Osani en Corse, est en neuvième position sur la liste Europe Ecologie – Les Verts menée par Yannick Jadot pour les prochaines élections européennes. Pour le chef de file de « Régions et Peuples Solidaires » qui fédère des partis « autonomistes et régionalistes progressistes, pro-européens et écologistes de l’Hexagone »,  ce rapprochement avec les Verts est logique : « Voilà 3 fois et sur de longues périodes que cette alliance est nouée, explique-t-il. Ecologistes et régionalistes, nous siégeons en plus régulièrement au niveau européen dans le même groupe : « Verts-Alliance Libre Européenne ». Il y a des convergences de fond qui nous font porter les mêmes combats ».

Un rapprochement qui ne date pas d’hier pour les militants occitanistes et écologiques audois, comme nous l’indique Jean-Pierre Laval, président de País Nòstre:

Sirine Tijani, Jack Levé et Pierre Barguisseau

Une liste également soutenue par Jean-François Saisset, maire de Trausse dans l’Aude, qui voit dans l’Europe un moyen de protéger et de défendre les territoires ruraux :

Sirine Tijani, Jack Levé et Pierre Barguisseau

Venu pour l’occasion, le chanteur Mans de Breish en a profité pour interpréter la chanson « Aquel jorn sabi que vendrà » :


Le scrutin des élections européennes 2019 se tiendra le 26 mai.

Jack Levé et Pierre Barguisseau

Sirine Tijani

 

17 Mai

Viure al País ce dimanche 19 mai : en musique et en chanson avec « Mauresca Fracàs Dub »

Cette semaine Viure al País fête les 20 ans du groupe Mauresca Fracàs Dub !

Marius Blénet reçoit dans cette émission musicale, deux membres de la formation montpelliéraine : Sylvan Chabaud, dit Chab, l’un des fondateurs du groupe, et Camille Martel, dit Yellow, le dernier arrivé.

En attendant dimanche à 10h 55 sur France 3 Occitanie voici le clip « Medecina » – morceau extrait de l’album « Big Sur ».

Vous pouvez suivre l’actualité du groupe sur sa page Facebook : ICI

@Vicenta

 

 

02 Mai

Viure al País ce dimanche dans l’Aude

Dimanche 5 mai à 10h 55 sur France 3 Occitanie, Marius Blénet est dans l’Aude : à Carcassonne et dans le Minervois avec Quentin Peyras, un jeune homme passionné d’occitan.

Cette semaine, Vuire al País parcourt le département de l’Aude, situé au cœur de l’Occitanie il fait le lien entre la Méditerranée et le Sud-Ouest. Ici la langue occitane est bien implantée et revendiquée.

Dans cette émission, nous découvrirons des acteurs de la culture occitane de ce territoire :  la Fanfare du Minervois et Serge Lépine à Camplong-d’Aude.

Pour en savoir +,  revoir émission et toutes les précédentes, rdv sur notre page internet : ICI

Rappel des canaux pour voir nos émissions sur France 3 Occitanie : 

Par Satellite :

Midi-Pyrénées

Canal Sat : canal 366
Francesat : canal 323
TNT SAT : canal 317

Languedoc-Roussillon :
Canal Sat : canal 363
France sat : canal 312
TNT SAT : canal 314

Par Box: 

 

@Vicenta