19 Oct

MUSICA : MANU THERON

MUSICA : MANU THERON
C’est ce dimanche à 10h 55 dans votre magazine Viure al Pais sur France 3 Occitanie

Viure al País vous propose une nouvelle formule d’émission pour cette saison : un magazine musical une fois par mois. 17 minutes consacrées à un artiste occitan, pour découvrir son actualité et son parcours.

Pour cette première nous recevons, ce dimanche 21 octobre, Manu Théron. Chanteur et musicien, auteur et compositeur, cet artiste marseillais multiplie les projets depuis près de 25 ans, toujours autour du travail de la voix. Il est le fondateur du Còr de la Plana, un des groupes occitans les plus connus à l’heure actuelle … lire la suite

 

@Vicenta

15 Oct

Biais : Eth Cafè

BIAIS : ETH CAFE
Coproduction Piget/France Télévisions

C’est un numéro exceptionnel de Biais, qui a été tourné sur deux saisons, au printemps et à la fin de l’été.

Ce film extraordinaire vous propose de partir à la rencontre de Jean Blaye, berger en Vallée d’Aspe en Béarn.
Comme il le dit lui-même si bien, il était déjà berger avant de naître. L’hiver, à partir du mois de novembre, Jean descend à Oloron-Sainte-Marie (64), accompagné de son vélo et de son troupeau de brebis. Au mois de juin, Jean monte avec ses brebis à Lourdios et y reste pendant 1 mois.

Enfin, à partir de juillet et jusqu’à la fin du mois de septembre, Jean vie dans la montagne au Soum de Layens. Là-haut,  son quotidien c’est la surveillance de ses brebis. Il va nous montrer ses différentes sonnailles, certaines sont très anciennes et datent même de 1918 !

Il va aussi nous inviter à boire un café préparé à sa manière dans le confort modeste de sa cabane :

 

@Vicenta

 

 

12 Oct

VIURE AL PAíS du dimanche 14 octobre 2018 à 10h 55

Votre magazine occitan vous est présenté cette semaine par Géraud Delbès dont vous connaissez certainement la voix. Il est animateur radio, vous pouvez l’entendre sur France Bleu Occitanie : tous les matins de la semaine à 07h40 (rediffusion à 08h55) dans la chronique des Mots d’Oc  et le dimanche à 12h00 dans Conta Monde

Au programme de cette émission : chant et percussions avec le duo P.A.T.O.I.S et un numéro exceptionnel de la série Biais, tourné dans le Béarn.

Pour en savoir plus et revoir l’émission après sa diffusion vous pouvez vous rendre sur la page de France 3 Occitanie : ICI

En attendant voici quelque images en musique de Duo Patois :

N’oubliez pas c’est ce dimanche 14 octobre à 10h 55 sur France 3 Occitanie.

 

@Vicenta

 

 

08 Oct

LO MOT N°10 : LO MASUC

Lo Mot : Lo Masuc
Coproduction Piget/France Télévisions

LO MOT est une série de vingt épisodes de 2 minutes dans lesquels des mots ou expressions occitanes sont expliqués par des enfants. Aujourd’hui, nous sommes avec les enfants de la section bilingue l’école publique de Marcillac en Aveyron (12) qui nous expliquent ce qu’est un « masuc », une construction traditionnelle en pierre où les bergers s’abritent et fabriquent leurs fromages en été.

 

@Vicenta

 

 

05 Oct

VIURE AL PAíS du dimanche 7 octobre 2018 à 10h 55 : TOLOSA OCCITANA

Votre magazine occitan vous parle cette semaine de Toulouse, dans une émission spéciale présentée par Sirine Tijani.

Cette année 2018 a été proclamée année de l’Occitanie dans la ville rose.  Nous avons profité des événements organisés dans le cadre de « Tolosa Occitana » de la Mairie mais aussi de la 19e édition du festival Occitània pour nous intéresser aux liens particuliers qui unissent Toulouse avec la culture et la langue occitanes.

Ce dimanche 7 octobre à 10h 55 sur France 3 Occitanie
Cette émission sera rediffusée le vendredi 9 novembre à 8h 50

 

@Vicenta

 

01 Oct

BIAIS : LOS FARÇONS

BIAIS : LOS FARÇONS
Coproduction Piget/France Télévisions

Louis et Paulette habitent dans l’Aveyron, en Viadène, entre le Carladez et l’Aubrac. Dans le temps, lorsque la mère de Paulette cuisinait un chou farci, elle faisait des farsous pour ne rien gaspiller. Aujourd’hui, Paulette, a hérité de ce savoir-faire culinaire et elle perpétue la tradition. Les farsous sont très connus dans tout le Nord Aveyron, on en trouve souvent dans les marchés au même titre que l’Aligot. Ces petits farcis peuvent être cuisinés de différentes façons.
Ceux de Paulette sont composés de blettes, persil, œufs, farine, oignons, sel et poivre. 

@Piget

Ils peuvent être servis chauds ou froids et ils se partagent avec plaisir. Bon appétit…

 

@Vicenta

 

 

27 Sep

VIURE AL PAíS du dimanche 30 septembre 2018 à 10h 55 : en AUBRAC (partie 2)

Ce dimanche votre magazine Viure al País vous donne de nouveau rendez-vous sur le plateau de l’Aubrac. 

Pour cette deuxième émission sur l’Aubrac nous prenons la direction de Sant Jurvèva (Sainte-Geneviève-sur-Argence) où Marius Blénet va apprendre à jouer aux quilles de huit.

Il vous parlera aussi de la toute récente création du Parc Naturel Régional de l’Aubrac et d’une recette traditionnelle : les farsous.

Pour en savoir davantage sur le contenu de cette émission vous pouvez vous rendre sur notre page internet : ICI 

En voici la Bande Annonce :

 

@ Vicenta

 

21 Sep

André Valadier, de còr e d’Aubrac

Es un òme que simbolisa son país e una figura occitana. André Valadier serà lo convidat de Viure al País lo 22 de septembre.

Son rares aqueles que fan l’unanimitat. Dins Aubrac e ben au-delai, avèm pas encara trapat de repròches adreissats a André Valadier. L’òme que foguèt conse de son vilatge de La Terissa pendent gaireben 40 ans, dediquèt son existéncia a mantener sa tèrra en vida, emai a li balhar un vam novel. E aquò lo portèt fins a la tèsta de l’Institut Nacionau pels AOC, puèi a la region Miegjorn-Pirenèus, ont foguèt vici-president encargat de l’agricultura pendent 18 ans. Una fonccion que gardèt jos una presidéncia de drecha o d’esquèra. Uèi encara, a 85 ans, ven d’èsser designat president dau Pargue Natural Regional d’Aubrac, tot just nascut. Lo PNR es un otis de mai per ajudar au desvolopament durable dau país, es de dire un desvolopament que preserve l’environ e la qualitat de vida, que preserve tanben lo patrimòni e la cultura. Cò que rejonh tot lo trabalh d’André Valadier. Per sa tèrra, l’òme a una linha de direccion: « La tradicion sens modernizacion es estèrla. Mas la modernisacion sens la tradicion, es avugla. La pròva es qu’aici en Aubrac, totas las riquessas actualas nos vènon del tropel, que foguèt totjorn l’activitat economica principala. » E se pòdon enumerar aquelas riquessas: las vacas d’Aubrac, lor carn de las mai presadas e lor lach que fan lo fromatge e l’aligòt; los cotèls de Lai Guiòla, qu’an per origina los cotèls dels pastres; los paisatges, entretenguts e rasclats pels romiaires. Emai se las produccions son pas gròssas es lor qualitat que balhèran la rentabilitat e que faguèran pauc a chà pauc coneisser lo platèu en França tota e que comencèran d’atirar de toristas. Lo torisme per André Valadier aquò’s vengut una ressorça de las mai importantas. « Aici es un país d’elevaires, mas lo torisme monta fòrt e o cal perqué l’agricultura tota sola sufis pas. Ara los dos son complementaris. »

Aubrac es doncas un país que farga sa riquessa sus sas produccions tradicionalas, mas o foguèt pas totjorn. Dins las annadas 70 la raça bovina èra a man de desaparéisser definitivament. Se ne comptava pas que 40 000, remplaçadas sovent per d’autras raças que fasián mai de lach, mai de carn. Los masucs, aqueles ostalòts ont se fabricavan los fromatges autres còps èran jà desertats pels paisans. Mas coma o ditz lo Valadier « i a causas que se pòdon pas pesar sus una balança »: lo gost d’un produch, l’istòria que representa, son enrasigament. Lo trabalh foguèt long e rufe, mas portèt. Alara que la vacada es de mai de 200 000 tèstas, es una Aubrac que se causiguèt ongan coma emblèma dau salon de l’agricultura. L’autre combat que menèran los agricultors foguèt pel lach. En 1960 èran quauques uns a crear la cooperativa lachièra Jeune Montagne a La Guiòla per collectar las produccions e fargar los fromatges qu’obtenguèron l’AOC tre l’annada seguenta. President pendent 48 ans de Jeune Montagne, André capitèt pauc a chà pauc amb sos collègas de difusir lors especialitats, dins las annadas 80 l’aligòt comencèt de se vendre emai en plat congelat pels supermercats. La popularitat dau plat e daus fromatges acompanhèt aquela de las vacas – « las solas que foguèron pas concernidas per la crisi de la vaca fòla » precisa lo Valadier – e uèi lo lach daus productors d’Aubrac se vend mai car que lo lach bio. Un òr blanc vertadièr. En reconeissença a’n aquel animal que fai viure tot lo país, las comunas dau platèu instalèran d’estatuas que las representan dins totes los cantons.

Dins lo vilatge que pòrta lo nom d’Aubrac, l’estatua se ditz « Doudoune ». Nos la presentan l’esculptor Edouard Bongrand e André Valadier.

                              ©Baladesparmontsetparvaux

 

De títols, André Valadier n’a una brava colleccion (reçaupèt emai la legion d’onor). Pasmens, demòra de’n primier un paisan. Un mestièr qu’eiretèt de son paire e que transmetèt a sos dos fius. « Farguèran amassa un GAEC, mas coma son tanben cadun conse de lor vilatge, soi ieu que lor servissi d’ajuda per las bèstias ». E lo cal vèire las menar d’un prat a l’autre, barròt en man. Las sona en òc: « Veni aicí, veni, veni ». Quand lo cridal se lança, los caps se lèvan, los animaus se sarran. D’unes doçament, d’autres a la corsa. La lenga occitana, l’ancian conse l’emplèga a còps encara amb de mond de la region, mai que mai d’ancians. Es un autre element dau patrimòni mas que se sauva pas el. « Perdèm de mots, consatatan André e son vièlh amic Edouard. Sovent se demandam cossí disiam una causa o l’autra quand erèm joves? I a causas que sabèm pas pus dire e qu’existísson pas en francés. Tot lo material del masuc per exemple, lo pòdi pas nommar en francés. » Pasmens l’occitan es pas desbolidat a l’ostal d’Aubrac, lo vocabulari es inscrich sus las parets, se trapa dins mantun obratges en venda. Aquela institucion, facha per promòure l’activitat toristica e duberta en 2002, foguèt creada a l’iniciativa dau sindicat de las comunas qu’es encara presidit per… André Valadier. Pertot present, l’òme fai l’admiracion de sos vesins. Mai a l’est en Losèra se troba la Margerida, un territòri mai grand mas ben mens conegut qu’Aubrac. Robert Berthuis, ambassador de promocion pel despartament e fier representent de Margerida lo confessa: « nos manca aicí un Valadier. »

Per ne saupre mai sus Aubrac, vaqui l’emission Viure al País que difusada lo 23 de septembre:

VIURE AL PAíS du dimanche 23 septembre 2018 à 10h 55 : rendez-vous en AUBRAC

Ce dimanche votre magazine Viure al País sera en Aubrac

Le magazine occitan vous propose une balade en Aubrac en compagnie d’un invité de prestige. André Valadier, le président du tout nouveau PNR, nous accompagne tout au long de cette première émission consacrée à l’Aubrac. André, ancien maire du village de La Terisse, ancien conseiller régional, fondateur de la coopérative laitière de l’Aubrac et ancien président de l’Institut National des Appellations d’Origine, est très impliqué dans la promotion de son pays et de ses produits. 

Pour en savoir davantage sur le contenu de cette émission et en voir un extrait vous pouvez vous rendre sur notre page internet : ICI

En attendant en voici la Bande Annonce :

 

@Vicenta

 

14 Sep

VIURE AL PAíS dimanche 16 septembre 2018 à 10h 55 : une émission spéciale ESTIVADA 2018, présentée par Sirine Tijani

DIMANCHE 16 septembre 2018
Diffusion sur France 3 Occitanie à 10h55
Une émission spéciale ESTIVADA 2018, présentée par Sirine Tijani

Viure al País change de formule et vous sera désormais proposé tous les dimanches à un nouvel horaire (vers 10h55). Cette année, votre émission occitane sillonnera toute l’Occitanie pour s’intéresser à des thématiques rares dans les médias : des reportages, des rencontres, des sujets qui mettent en avant la création culturelle et les initiatives autour de la langue occitane, qui s’intéressent aux contre-courants, qui valorisent les territoires. Une émission qui est aussi une porte d’entrée pour tous ceux qui veulent s’intéresser à la langue d’oc.

Francis Cabrel et Claude Sicre à l’Estivada 2018 @France 3 Occitanie – Viure al Pais

Pour sa rentrée, Viure al País, vous embarque au cœur de l’Estivada de Rodez, dédiée cette année aux Troubadours. Nous vous proposons de partir sur les traces de ces poètes, musiciens et chanteurs du Moyen Âge, de leur apparition dans le Nord de l’Occitanie en passant par le développement de l’amour courtois sans oublier les trobairitz, les femmes troubadours.

Nous sommes allés à la rencontre de spécialistes et de nombreux artistes présents au festival : expositions, concerts, balètis. Pour cette édition 2018 l’invité d’honneur était Francis Cabrel qui avec Claude Sicre s’est  prêté au jeu de la joute poétique, genre bien connu de l’art troubadouresque.

France 3 Occitanie – les canaux :

 

@Vicenta

 

 

RSS