01 Juil

Biais : La còca a l’aste amb Michel en Roergue  

BIAIS : La còca a l’aste amb Michel en Roergue 
Coproduction Piget/France Télévisions

Le gâteau à la broche est une pâtisserie réputée que l’on trouve en Aveyron et en Bigorre, où il est de tradition très récente. Il n’a donc pas de nom en occitan et la traduction en serait « Còca a l’aste ».

Chez Michel, à Najac, nous découvrons cette recette qui est simple, mais qui demande beaucoup de patience. La còca a l’aste de Michel est vraiment excellente. C’est son petit plus (son biais), des cerneaux de noix écrasés, qui fait toute la différence.

Voici donc la recette de Michel :

 

@Vicenta

 

 

02 Avr

Biais : l’anchoiada de pichòta Camarga

BIAIS : l’anchoiada de pichòta Camarga
Coproduction Piget/France Télévisions
à Vauvert dans le Gard

France est née à Arles et connait les deux variantes de l’anchoïade provençale, il y a la recette d’Arles, dite « Bagna-Cauda » et celle de Petite Camargue qui est froide. Elle nous donne ici la méthode pour réussir ce plat très simple a réaliser, accompagné de légumes de saison, idéal pour accueillir quelques amis.

 

@Vicenta

 

26 Fév

Biais : Lo fèc

BIAIS : Lo Fèc
Coproduction Piget/France Télévisions

Lo fèc en occitan, c’est le feu. Camille et Félicien sont frères et sœurs. Ils vivent en Quercy, dans le nord du Tarn-et-Garonne. Installés dans la maison où ils sont nés, le feu fait partie de leur quotidien, hiver comme été. D’ailleurs, ils n’ont jamais installé de chauffe-eau. Leur mode de vie traditionnel et très mesuré est écologique comme le dit Camille qui porte un regard aiguisé sur la surconsommation planétaire. Le repas du jour est un tourin à l’ail et des pommes de terre cuites dans le feu.

 

@Vicenta

 

04 Déc

Biais : Repèish de vrenhas

BIAIS : Repèish de vrenhas a Verdolet
Coproduction Piget/France Télévisions

Dans ce nouvel épisode de notre série Biais coproduite avec Piget, nous sommes à Betracq (64) pour vous présenter une tradition importante : le repas de la fin des vendanges. Un festin de dimension gargantuesque, auquel nous avons assisté dans la ferme de Berdoulet, en Madiran aux confins des Hautes Pyrénées, du Gers et du Béarn.
Les amis et la famille sont réunis pour l’occasion.
En cuisine, les deux grand-mères, Yvette et Marie s’activent pour préparer le repas du soir, récompense attendue des vendangeurs.
Un repas pantagruélique avec son plat incontournable, la tête de veau…

 

@Vicenta

 

 

19 Nov

Biais : La Copetada

BIAIS : La Copetada
Coproduction Piget/France Télévisions

En Margeride en Lozère, au  Viala, chez Yvonne et Prosper, le pain c’est sacré, pas question de le jeter. Il faut le consommer même lorsque il est sec.
Pour cela ils nous enseignent dans la série Biais la recette de la coupétade, dessert typique de la région.
La copetada, c’est une recette très connue du nord de la Lozère, elle permet d’utiliser le pain dur en le mélangeant à des pruneaux, raisins secs, et un bon flan.
Le résultat : un dessert onctueux à partager entre voisins devant le four communal.

 

@Vicenta

 

15 Oct

Biais : Eth Cafè

BIAIS : ETH CAFE
Coproduction Piget/France Télévisions

C’est un numéro exceptionnel de Biais, qui a été tourné sur deux saisons, au printemps et à la fin de l’été.

Ce film extraordinaire vous propose de partir à la rencontre de Jean Blaye, berger en Vallée d’Aspe en Béarn.
Comme il le dit lui-même si bien, il était déjà berger avant de naître. L’hiver, à partir du mois de novembre, Jean descend à Oloron-Sainte-Marie (64), accompagné de son vélo et de son troupeau de brebis. Au mois de juin, Jean monte avec ses brebis à Lourdios et y reste pendant 1 mois.

Enfin, à partir de juillet et jusqu’à la fin du mois de septembre, Jean vie dans la montagne au Soum de Layens. Là-haut,  son quotidien c’est la surveillance de ses brebis. Il va nous montrer ses différentes sonnailles, certaines sont très anciennes et datent même de 1918 !

Il va aussi nous inviter à boire un café préparé à sa manière dans le confort modeste de sa cabane :

 

@Vicenta

 

 

01 Oct

BIAIS : LOS FARÇONS

BIAIS : LOS FARÇONS
Coproduction Piget/France Télévisions

Louis et Paulette habitent dans l’Aveyron, en Viadène, entre le Carladez et l’Aubrac. Dans le temps, lorsque la mère de Paulette cuisinait un chou farci, elle faisait des farsous pour ne rien gaspiller. Aujourd’hui, Paulette, a hérité de ce savoir-faire culinaire et elle perpétue la tradition. Les farsous sont très connus dans tout le Nord Aveyron, on en trouve souvent dans les marchés au même titre que l’Aligot. Ces petits farcis peuvent être cuisinés de différentes façons.
Ceux de Paulette sont composés de blettes, persil, œufs, farine, oignons, sel et poivre. 

@Piget

Ils peuvent être servis chauds ou froids et ils se partagent avec plaisir. Bon appétit…

 

@Vicenta

 

 

23 Avr

BIAIS : LA POMARENCA A LA SAL

BiAIS : LA POMARENCA A LA SAL
Coproduction Piget /France Télévisions

Jean-Baptiste Gaubert est pêcheur en mer et sur l’étang de l’Ayrolle. Nous l’avons rencontré à son retour de pêche avec dans son filet : turbots et dorades. La dorade, la pomarenca en oc, c’est Jean-Pierre Dematis, pêcheur à la retraite, qui va nous la cuisiner dans sa cabane, sur les bords de l’étang. Sa recette est simple et nécessite très peu d’ingrédients et ustensiles : une vieille poêle, du gros sel, une belle dorade, et bien sûr une source de chaleur pour une cuisson de 7 à 8 minutes. Jean-Pierre nous montre une préparation immanquable qui marche avec tous les autres poissons à écailles comme par exemple le loup, le mulet ou le chinchard. Sa dorade a été pêchée à l’étang sur place, et le sel provient aussi de la production locale des Salins de Gruissan.

Une technique de cuisson des plus faciles, qui évite de devoir écailler les poissons au préalable et facilite le retrait de la peau avant la dégustation … tout bonnement et simplement : délicieux !

 

@Vicenta

 

 

06 Avr

BIAIS : LO BANOFLET

BIAIS : LO BANOFLET EN ROERGUE
Coproduction Piget /France Télévisions

Le Ségala aveyronnais est un pays connu pour sa production de bananes au début du siècle dernier. Une banane savoureuse qui a la particularité de pousser droite et non courbée. René Tardieu fait partie des agriculteurs à en cultiver encore quelques régimes pour sa famille depuis la fin de la production dans les années 50. Aujourd’hui, il nous transmet la recette de sa grand-mère, le banoflet. Une recette à base de banane du Ségala, bien sûr, mais qu’il a modernisé en remplaçant le lait vache par du lait de coco et le caramel au sucre industriel par des dattes écrasées.
Un dessert bien plus connu sous le nom de : « banoffee » : les anglais nous auraient-ils piqué cette ancienne et traditionnelle recette bien de chez nous ?…

Les ingrédients nécessaires pour réaliser cette délicieuse recette sont : noix, noisettes, dattes, noix de cajou, citron, chocolat en poudre, lait de coco et bananes du pays qui portent l’appellation d’origine contrôlée « La Banana del Segalar »… à vous de jouer :

Et n’oubliez pas d’utiliser des bananes récoltées en Ségala, de préférence début avril… Résultat de recherche d'images pour "smiley poisson"

@collectif Detz

 

@Vicenta

 

03 Avr

BIAIS : ETH MILHAS

BIAIS : ETH MILHAS
Coproduction Piget / France Télévisions

Le millas, ou milhàs en occitan, est une spécialité culinaire à base de millet (milh en oc), d’où son nom. Traditionnellement le millas se faisait dans les campagnes en hiver, au moment où on tuait le cochon, sa fabrication se réalisant dans le chaudron où il restait un fond de graisse. Aujourd’hui, la farine de maïs a remplacé celle de millet et le beurre a pris la place de la graisse, mais la recette demeure la même.

Nous nous sommes rendus à Saint-Girons (09) dans les locaux de l’association Autrefois le Couserans où une joyeuse équipe nous a accueillis.Pour faire un millas, il vaut mieux être nombreux car il faut remuer constamment la préparation pendant une heure et demie. Les secrets de cette recette typique des Pyrénées : quelques biais pour éviter les grumeaux et l’accrochage au fond ou sur les bords du chaudron à la cuisson…


L’association Autrefois le Couserans  propose tous les étés des journées d’animations rurales. En juillet 2017, plus 20 000 spectateurs étaient là pour fêter les 25 ans de la plus grande manifestation de l’Ariège.

Prochaine édition : du 3 au 5 août 2018 avec pour thème «Les 18 vallées du Couserans». Elles seront déclinées par thèmes sur le grand défilé.

http://www.autrefois-le-couserans.com/

 

@Vicenta