22 Sep

Baisse du nombre de contrats aidés : répercussions sur les écoles occitanes Calandretas

La baisse du nombre de contrats aidés décidé par le gouvernement a des répercussions importantes sur le milieu associatif, et notamment sur le mouvement Calandreta.
Sirine Tijani et Jean-Luc Pigneux se sont rendus dans quelques écoles Calandretas de la région qui rencontrent déjà des difficultés suite à cette mesure…

 

Un rassemblement est prévu mardi 26 septembre à 12h devant la préfecture de Toulouse. Ci-dessous, le communiqué de presse de le confédération Calandreta :

Com presse calandreta

@Vicenta et Sirine Tijani

27 Mar

Comment fonctionne une école calandreta ?

La première école immersive calandreta a vu le jour en janvier 1980 à Pau. Aujourd’hui, il existe 63 écoles et 3 collège où l’occitan est la langue enseignante. Les 3797 calandrons scolarisés cette année l’ont apprise en immersion, avec la pédagogie Freinet. A presque 40 ans, Calandreta est devenu un acteur majeur dans le paysage occitan. Tout le monde a entendu parler de ces écoles rattachées au Ministère de l’Education Nationale. Mais qui les connaît vraiment ? Nous leur avons consacré un Jt oc spécial.

Calandreta, employeur occitan majeur

Mine de rien, la structure calandreta emploie 532 personnes dont 216 enseignants, la plupart étant payés par l’Etat après la contractualisation de l’école. Rien que sur l’académie de Montpellier, calandreta compte 110 professeurs. Calandreta, c’est aussi l’ISLRF (Institut Supérieur des Langues de la République Française) qui forme les futurs professeurs des écoles immersives, le centre Aprene qui lui est affilié , mais aussi le CFPO (Centre de Formation Professionnelle Occitan). Ces employés viennent s’ajouter aux 532 personnes. Le Budget global est de 17,4 M d’€.

Reportages : B. Roux J. Levé P. Barguisseau C. Willocq M.P. Fournier


Calandreta emplegaire par france3midipyrenees

Calandreta et ses éternels problèmes de locaux

Monter un calandreta, c’est toujours compliqué. Car il faut trouver un local pour accueillir les enfants, payer un loyer, ou acheter un terrain, bâtir une école… Mais faire vivre et se développer une calandreta, c’est un vrai casse-tête. Dans 45% des cas, calandreta est propriétaire, soit du terrain, soit de l’école. Ce qui, selon son président Jean-Louis Blenet, constitue un échec.

Voici l’exemple de la calandreta de Sigean, dans des locaux vieillissants, menacée de fermeture à plusieurs reprises, et qui ne peut pas se développer en accueillant plus d’enfants. Heureusement, il existe un beau projet à Port-la-Nouvelle, dans un ancien mas qui appartient au conservatoire du littoral…

Calandreta bastiments par france3midipyrenees

Calandreta et la problématique du secondaire

Pendant longtemps, calandreta a un peu négligé le secondaire, pensant que l’enseignement public prendrait le relais. Résultat : seulement 3 collèges et aucun lycée. 210 collégiens répartis à Montpellier, Pau et Toulouse. Il n’y a donc pas de cursus complet pour l’occitan de la maternelle à l’université. la présidente de la Région Occitanie Carole Delga s’est engagée sur 2 lycées avant la fin la mandature : 1 à Toulouse et l’autre à Mpontpellier. En attendant, calandreta cherche aussi des locaux pour le collège toulousain hébergé pour l’heure… dans une école publique primaire !


Calandreta secondari par france3midipyrenees

Lo Benaset @Benoit1Roux

26 Mai

Un collègi calandreta batejat… E aprèp ?

Dimars de vèspre, lo tresen collègi calandreta foguèt batejat a Tolosa. Res d’extraordinari me diretz ? Cò d’interessent es que tot aquò se faguèt en preséncia de las 3 collectivitats : Georges Méric (pdt del despartament), Patric Roux (elegit per l’occitan a la region) e Jean-Michel Lattes (primièr adjunt a la comuna de Tolosa). Totes semblan prèstes per butar dins la meteissa direccion. Qu’unas son las perpectivas per calandreta a Tolosa e dins la granda region ?

Inauguration du collège

Inauguration du collège – De gauche à droite : Patric Roux Jean-Michel Lattes Jean-Luc Reysséguier Georges Méric et Jean-Louis Blenet

Un collègi puèi un licèu calandreta a Tolosa ?

Dubèrt a la dintrada de 2013, lo collègi calandreta de Tolosa compta per ara 3 nivèls de classa, manca la tresena. A l’avenidor, va caler un collègi ambe 8 classas e un internat endispensable. 3 ans de vida que fan que lo collègi es pas encara contractualizat. « Es ara qu’avèm besonh de las ajudas », dís son president Jean-Louis Blénet. « Un enfans del primari de calandreta còsta pas tant car coma un enfans del primari public per la comuna. Donc pòdon far quicòm ! ». Una lèi de 1959 obliga efectivament a donar d’argent per los enfans escolarizats dins public e dins lo privat contractualizat.

A Tolosa, la comuna donariá 500 € per an per 1 escolan del primari de calandreta. La comuna met tanben a dispausicion lo bastiment ont se tròba lo collègi. Blenet voldriá ara que lo despartament adujèsse lo collègi abans la contractualisazion coma se faguèt per lo de Pau. « Es ara que qu’avèm de besonh! ». Georges Méric confirmèt dimars que lo Conselh Despartamental de Garona-Nauta adujariá lo collègi. Son tanben a cercar un bastiment per la dintrada de 2017.

Patric Roux ajustèt que i auriá ben un licèu calandreta a Tolosa, coma Carole Delga s’i èra engajada dins sa campanha. D’aiçi 2 ou 3 ans.

La fèsta al collègi

La fèsta al collègi

Un autre collègi a Besièrs e un licèu calandreta a Montpelhièr

« Nos sèm enganats a la debuta de calandreta en diguent que caliá dubrir de classas al primari e que l’ensenhament public assegurariá lo segondari ! Marcha pas, nos cal dubrir de collègis e licèus. Al jorn de duèi, i a pas un sol jove qu’arribe al bachilierat format coma cal en occitan! ». Aital un second collègi va dubrir dins Erau. Es previst a Besièrs, benlèu per la dintrada venenta o mai segurament per la de 2017. Lo licèu es totjorn a l’espèra. Mas aquí tanben, la presidenta de region a prometut 2 licèus per calandreta : lo de Tolosa e un a Montpelhièr. Se poidriá far rapidament estant que i a un pauc de plaça al collègi actual. De que dubrir una classa de 2da tre la dintrada, puèi una per la 1èra, en esperent de bastiments novèls prometuts per la region per lo licèu.

Mas a Montpelhièr es pas coma a Tolosa : i a pas de conjunt entre region, despartament e vila de Montpelhièr.

Lo Benaset

24 Mai

Lo tresen collègi calandreta estrenat duèi

En setembre de 2013, lo collègi tresen de las escòlas immersivas calandreta faguèt sa primièira dintrada a Tolosa. Aprèp lo de Montpelhièr (Grabèls) e lo de Pau, lo collègi s’èra niusat dins un ostal del barri Saint-Agne de Tolosa. Una dintrada plan complicada coma sovent. Duèi Collègi Calandreta del País Tolzan a mudat dins lo barri de Jolimont e se farà l’estrena a 6 oras aqueste vèspre.

 

Fa un momenton que lo collègi e son trentenat de dròlles se tròban carrièra David Elbaz dins lo barri de Jolimont; exactament dempuèi la dintrada de 2015. De bastiments novèls mercés a l’ajuda de parelh de la comuna de Tolosa e del Conselh Despartamental de Garona-Nauta. La comuna de Tolosa recuperèt una part dels bastiments d’una escòla publica delaissada per los prepausar a calandreta. Lo despartament de Garona-Nauta donèt l’an passat 25 000 € al collègi.

Los calandrons fan pel moment ambe solament 4 classas. Pas de plaça per una sala dels professors, una cantina… Alèra que l’an que ven la classa de 3ena va dubrir e mai de 45 escolans son anonciats. Lo conselh despartamental es donc en cèrca d’un luòc novèl pel collègi (estant que los collègis son de la competéncia del despartament e non pas de la comuna). Segurament dins un collègi ancian, per la dintrada de 2017. Lo collègi es tanben a l’espèra d’un convencionament ambe l’estat qu’interven normalament al cap de 5 ans. Ven d’èsser reclamat mas lo collègi a sonque 3 ans.

A Jolimont o endacòm mai, longa viva al collègi calandreta del País Tolzan !

Lo Benaset

Reportage du 22 février 2014 Sirine Tijani/Denis Hémardinquer  Montage Martine Delaunay 


Le nouveau collège calandreta de Toulouse par france3midipyrenees

12 Avr

De locals per la calandreta de l’Union

La calandreta de L’Union est dans la tourmente. L’école associative – qui a ouvert ses portes il y a 3 ans – va peut-être devoir déménager à la fin de l’année scolaire. Mais elle n’a pas encore réussi à trouver un endroit adéquat et aux normes dans la ville de L’Union, en Haute-Garonne.

Les locaux qu’elle occupe actuellement (ceux d’une ancienne école) sont mis à disposition par la Mairie. Or Marc Péré, le maire, ne veut plus de Calandreta dans sa ville. En plus d’une baisse de subventions, il explique qu’il doit également faire face à la chute des effectifs scolaires : de 1040 élèves en 2004 à 850 aujourd’hui. Une baisse qui entraîne des fermetures de classes dans les écoles publiques unionaises. La calandreta, selon lui, offre une alternative trop concurrentielle. En mai 2015, un courrier avait été envoyé à l’école lui signifiant que la Mairie ne lui mettrait plus à disposition les locaux à partir de juin 2016.

Du côté de l’école associative et des parents de calandrons, les arguments ont du mal à passer. Pour eux, la chute des effectifs est avant tout due au vieillissement de la population de L’Union, phénomène enclenché il y a déjà 10 ans. Quant à la baisse des subventions, l’école associative propose de payer un loyer et d’entretenir les locaux, qu’elle partage actuellement avec le centre de loisirs, mais aussi de contribuer au développement culturel de la ville avec, pourquoi pas, des partenariats autour des contes, de la tradition occitane voire même l’organisation d’un carnaval avec toutes les écoles de la ville.

Une pétition « Des locaux pour la calandreta de L’Union » est en ligne sur internet.

Une équipe de l’Edicion occitana est allée à la rencontre du maire mais aussi de l’enseignante, des calandrons et de leurs parents qui essaient de trouver une solution.

Des locaux pour la calandreta

Reportage de Sirine Tijani, Jean-Luc Pigneux et Michel Blasco. Montage Ana Luisa Ruppert

25 Mai

Calandreta episòdis 5 e 6

Contunham la nòstra seguida del fulheton calandreta de Pech Mary de Carcassona.

Dins l’episòdi 5 escampilhat lo 10 de mai dins Viure al País, èra temps de carnaval per calandreta. De vestits de tria, un jujament plan escrich, un passa-carrièra plan menat, los calandrons causiguèron per tèma lo carnaval tradicional. La resulta ne val la pena.

Reportatge : S. Tijani D. Hémardinquer P. Barguisseau P. Marty E. Ducau A.L. Tuaillon M.P. Fournié


VAP CALANDRETA EPISODI 5 par france3midipyrenees

L’episòdi 6 ven tot juste de passar dins lo Jornalet. Per la jornada de la natura, los calandrons son en plena descobèrtas.

Reportatge : S. Tijani D. Hémardinquer F. Flies M. Delaunay F. Ratel M.P. Fournié


CALANDRETA EPISODI 6 par france3midipyrenees

La calandreta festejarà los 20 ans lo 28 de junh. Podètz tornar trobar sas activitas sus lo lor siti.

11 Mai

Una vida de calandretas

Près de 3500 enfants scolarisés dans  60 écoles et 3 collèges, repartis sur 18 départements, depuis plus de 35 ans les écoles immersives occitanes sont en développement constant. Mais tout est loin d’être simple. Calandreta qui est le plus gros employeur occitan (plus de 200 personnes) est en difficultés perpétuelles : de logement, de moyens, de développement. Exemple avec une novice (celle de Saint-Céré) et une très confirmée (Muret).

L’Esquiròl manca de plaça e d’avelanas

Calandreta l’Esquiròl est à ce jour la seule école de ce type dans le Lot. Installée depuis 4 ans dans une maison de lotissement à Saint-Céré. Elle accueille 27 enfants et en a refusé 10 à la rentrée faute de place.

Les premières années d’une calandreta sont toujours les plus compliquées : il faut trouver un logement, payer le salaire des professeurs pendant 5 ans (le temps de la contractualisation avec l’état), du personnel qui travaille… A Saint-Céré, le loyer coûte déjà près de 850 euros. Les parents regroupés en association doivent mettre les mains à la poche. Dans un premier temps aussi, la fédération des calandretas aide à la création. Puis la subvention diminue, en l’occurrence elle est passée de 8000 à 2000 euros. Conséquence : la calandreta ne peut plus employer quelqu’un pour le ménage et la cantine. Le système D ou système OC quoi ! Alors une école calandreta va toujours de pair avec une association culturelle pour toucher certaines subvention et faire rentrer de l’argent de par ses activités. Dans le Lot il y a Aquí l’Òc qui organise plusieurs activités et un festival les 22, 23 et 24 mai.

imageSe far un niu a las Cabanas

Les enfants sont obligés d’aller manger un peu plus loin, dans une ancienne école, au faubourg de Lascabanes (sic). Pour le coup, de la place il y en a. Sur 2 étages, des salles de cours, une cuisine un peu équipée, un préau, du terrain, une cour arborée… Le rêve quoi ! De quoi s’installer pour l’école car c’est sûr, la rentrée ne se fera pas au même endroit en septembre. Sauf qu’il faudrait mettre le bâtiment aux normes, que la marie qui loue ce lieu à l’évêché pour en héberger des associations accepte, que ceux qui l’utilisent aussi… Tout ceci va devoir se décanter très vite. Les parents cherchent par ailleurs un terrain sur la commune ou dans les environs pour y bâtir ou aménager la future école. Mais forcément, ce ne sera pas pour la rentrée.


calandretas par france3midipyrenees

Murèth tostemps dins la batèsta

Autre calandreta, autre situation et quelques similitudes. Ici ce n’est pas un problème de place ni de cantine, plutôt de vétusté des préfabriqués. Les 98 calandrons sont scolarisés dans 3 préfabriqués qui ont été donnés par les collectivités territoriales. Seulement voilà : ils sont plus vieux que l’école. La calandreta del Païs Murethin existe depuis 1984. Elle a fait plusieurs lieux avant de s’établir dans le quartier Saint-Jean de Muret (31). Chose exceptionnelle : elle est propriétaire de son terrain. Les relations avec l’école voisine (Mermoz) sont bonnes : ils partagent la cantine, dans le quartier il y a un gymnase, le cinéma… La vie pourrait être un petit fleuve tranquille si… les préfabriqués en question n’étaient pas vétustes. Et pour cause : ils ont plus de 40 ans, coûtent cher à l’entretien et la climatisation est en option. Voilà plusieurs années que calandreta veut remédier à la situation en construisant un bâtiment en dur. Ce qui permettrait aussi d’avoir un préau qui manque cruellement, et pourquoi pas un CLAE… Les projets précédents étaient assez onéreux. Le dernier en date s’élève à plus de 400 000 euros, financés par calandreta et les parents d’élèves, avec un emprunt sur 20 ans. Calandreta un appel à dons. L’an dernier il avait rapporté 13 000 euros.

Projet construction calandreta Muret

Projet construction calandreta Muret

L’avenidor ambe la comuna ?

Le permis de construire est déposé à la mairie depuis quelques jours. Le maire dispose de 6 mois pour y répondre. La mairie compte désormais une élue chargée de la valorisation du patrimoine culturel et de l’occitan. Virginie Corbères est aussi maman de calandreta, ancienne présidente d’Òctan, l’association culturelle liée à la calandreta. Une position pas très confortable entre les exigences de calandreta et un maire -André Mandement- peu habitué à déléguer facilement. Dans sa campagne, le maire avait aussi parlé d’un centre culturel occitan des cultures du monde. La mairie n’a pas les moyens de financer ce centre qui pourrait éventuellement abriter calandreta. « Le maire a parlé d’accompagner cette création en faisant des études de faisabilité par exemple. Mais nous ne pourrons pas aller au delà de 10% du financement », selon l’élue chargée de l’occitan. La mairie voudrait aussi réhabiliter ce quartier populaire et défavorisé où se trouve la calandreta. Le gouvernement a mis en place des contrats de ville pour aider ces quartier. Saint Jean est bien concerné mais pas le côté où est implantée la calandreta. Donc il ne pourrait pas y avoir d’aides pour l’instant afin de réaliser ce centre culturel dont le coût dépasserait 1M d’euros.

Pour les enfants, il y a urgence à trouver une solution pour sortir de ces préfabriqués. Une réunion est prévue le 2 juin entre calandreta et la mairie de Muret. Vous pouvez aider la calandreta à cette adresse : www.calandreta-don.fr/

Lo Benaset

23 Mar

Calandreta limosenca dins las solidaritats

Un còp de mai, la calandreta Joan Clerci de Limós èra per carrièra diluns passat. Non pas per manifestar mas per desfilar pel carnaval. 38 mainatges, plan motivats, plan mascarats, dins las piadas dels godils famoses.

Lo jujament de Dòna Cusson Fòto : B. Roux

Lo jujament de Dòna Cusson Fòto : B. Roux

Lo tèma n’èra aquest’an las solidaritats. Un principi pas francament novèl per calandreta. Òm podriá quitament dire qu’es una règla de cada moment. An donc trabalhat en classa per escirure lo jumant de Dòna Cusson, talament cussona que s’es metut totes los poblants sus l’esquina… Los avèm seguits del desfialat cap al jujament. Eran tanben dijòus dins un ostal de retirada de Coisan per festejar carnaval ambe los ainats.

Reportatge : B. Roux J. Levé O. Cabanis La Rossèla


calandreta fa carnaval by france3midipyrenees

17 Fév

Calandreta episòdi 4 : La Jornada « Reptils »

Dins aqueste episòdi 4 de nòstre fulheton sus la calandreta de Pech Mary de Carcassona, los calandrons nos convidan a una jornada un pauc particulara ont es question de sèrps, de camaleons o encara de lausèrts. Una jornada suls reptils organizada en collaboracion amb los estudiants en BTS Gestion e Proteccion de la Natura del licèu Charlemagne de Carcassona e que dintra dins lo projècte sus l’environa « Art e Òrt » de l’escòla.

Amb « Art e Òrt », los calandrons an creat un òrt, cavat un pesquièr o encara installat de bucs e d’abelhas. Ara, an tanben un abric a reptils bastit pels estudiants en BTS, inaugurat pendent aquesta jornada.

Sirine Tijani

Agachatz aqui aqueste episòdi novèl :
Calandreta episòdi 4 – La Jornada Reptils par france3midipyrenees

Reportatge de Sirine Tijani e Frédéric Desse. Montatge de La Rossèla de Murèth

24 Jan

Manuel Valls e Diwan : un espèr per Calandreta

Le 18 décembre dernier, le Premier Ministre Manuel Valls annonçait que le délai de contractualisation et de reconnaissance par l’Éducation nationale des écoles bretonnes en immersion Diwan passerait de 5 ans à 18 mois, comme cela est déjà le cas pour les écoles basques Ikastola de la Fédération Seaska.

Du côté de Calandreta, on espère que cette annonce va rapidement avoir des répercutions en Occitanie.

Jusqu’à présent, une école en immersion occitane qui ouvre doit attendre 5 ans avant qu’elle ne puisse passer un contrat avec l’Éducation nationale, à condition que le nombre d’enfants soit suffisant et que les locaux soient conformes.

Durant ce délai, le salaire des enseignements est entièrement à la charge des Fédérations Calandreta. Une charge financière très lourde, qui freine le développement de l’association : l’argent mis dans le salaire d’un enseignant n’est pas utilisé pour l’ouverture d’une nouvelle école par exemple.

Chez Calandreta, sur 230 postes de professeurs, 50 sont à la charge du mouvement.

Dès l’année prochaine, Calandreta est donc bien décidée à déposer des demandes de contractualisation pour des écoles ouvertes depuis au moins deux ans. L’association des élus occitans a fait savoir dans un communiqué que la même mesure prise pour les écoles Diwan doit être appliquée aux écoles Calandreta pour être conforme « aux principes d’égalité républicaine ».

 

Voici le communiqué de l’Association des élus occitans :

Manuel Valls e la lenga occitana 
 
Lo prumèr ministre, Manuel Valls, qu’anonciè ger en Bretanha que lo temps per la reconeishença e la contractualizacion de las escòlas bretonas Diwan passarà de cinc ans a 18 mes. 
 
L’Associacion deus elegits Occitans se regaudeish d’aquera anóncia . Que l’ensenhament en breton sia facilitat ei ua causa hòrt positiva. Qu’esperam adara que la medisha decision sia anonciada e aplicada per las escòlas associativas Calandreta qui ensenhan en occitan. Ua tau mesura que seré confòrma aus principis d’egalitat republicana. 
 
Après la lei de renovacion de l’escòla qui reconeish en lo son article 40 l’ensenhament bilingüe, que podem sonque desirar que lo prumèr ministre balhe un balanç navèth a l’ensenhament en occitan, que sia en l’encastre de l’Educacion Nacionala o en l’encastre de las escòlas associativas e laïcas Calandreta.  
 
David Grosclaude 
Président de l’Association des élus occitans

 

 


La contractualisation de Calandreta par france3midipyrenees

Reportage du 24/01/2014 de Sirine Tijani, Jack Levé et Michel Blasco

 

Sirine Tijani