25 Mai

Calandreta episòdis 5 e 6

Contunham la nòstra seguida del fulheton calandreta de Pech Mary de Carcassona.

Dins l’episòdi 5 escampilhat lo 10 de mai dins Viure al País, èra temps de carnaval per calandreta. De vestits de tria, un jujament plan escrich, un passa-carrièra plan menat, los calandrons causiguèron per tèma lo carnaval tradicional. La resulta ne val la pena.

Reportatge : S. Tijani D. Hémardinquer P. Barguisseau P. Marty E. Ducau A.L. Tuaillon M.P. Fournié


VAP CALANDRETA EPISODI 5 par france3midipyrenees

L’episòdi 6 ven tot juste de passar dins lo Jornalet. Per la jornada de la natura, los calandrons son en plena descobèrtas.

Reportatge : S. Tijani D. Hémardinquer F. Flies M. Delaunay F. Ratel M.P. Fournié


CALANDRETA EPISODI 6 par france3midipyrenees

La calandreta festejarà los 20 ans lo 28 de junh. Podètz tornar trobar sas activitas sus lo lor siti.

11 Mai

Una vida de calandretas

Près de 3500 enfants scolarisés dans  60 écoles et 3 collèges, repartis sur 18 départements, depuis plus de 35 ans les écoles immersives occitanes sont en développement constant. Mais tout est loin d’être simple. Calandreta qui est le plus gros employeur occitan (plus de 200 personnes) est en difficultés perpétuelles : de logement, de moyens, de développement. Exemple avec une novice (celle de Saint-Céré) et une très confirmée (Muret).

L’Esquiròl manca de plaça e d’avelanas

Calandreta l’Esquiròl est à ce jour la seule école de ce type dans le Lot. Installée depuis 4 ans dans une maison de lotissement à Saint-Céré. Elle accueille 27 enfants et en a refusé 10 à la rentrée faute de place.

Les premières années d’une calandreta sont toujours les plus compliquées : il faut trouver un logement, payer le salaire des professeurs pendant 5 ans (le temps de la contractualisation avec l’état), du personnel qui travaille… A Saint-Céré, le loyer coûte déjà près de 850 euros. Les parents regroupés en association doivent mettre les mains à la poche. Dans un premier temps aussi, la fédération des calandretas aide à la création. Puis la subvention diminue, en l’occurrence elle est passée de 8000 à 2000 euros. Conséquence : la calandreta ne peut plus employer quelqu’un pour le ménage et la cantine. Le système D ou système OC quoi ! Alors une école calandreta va toujours de pair avec une association culturelle pour toucher certaines subvention et faire rentrer de l’argent de par ses activités. Dans le Lot il y a Aquí l’Òc qui organise plusieurs activités et un festival les 22, 23 et 24 mai.

imageSe far un niu a las Cabanas

Les enfants sont obligés d’aller manger un peu plus loin, dans une ancienne école, au faubourg de Lascabanes (sic). Pour le coup, de la place il y en a. Sur 2 étages, des salles de cours, une cuisine un peu équipée, un préau, du terrain, une cour arborée… Le rêve quoi ! De quoi s’installer pour l’école car c’est sûr, la rentrée ne se fera pas au même endroit en septembre. Sauf qu’il faudrait mettre le bâtiment aux normes, que la marie qui loue ce lieu à l’évêché pour en héberger des associations accepte, que ceux qui l’utilisent aussi… Tout ceci va devoir se décanter très vite. Les parents cherchent par ailleurs un terrain sur la commune ou dans les environs pour y bâtir ou aménager la future école. Mais forcément, ce ne sera pas pour la rentrée.


calandretas par france3midipyrenees

Murèth tostemps dins la batèsta

Autre calandreta, autre situation et quelques similitudes. Ici ce n’est pas un problème de place ni de cantine, plutôt de vétusté des préfabriqués. Les 98 calandrons sont scolarisés dans 3 préfabriqués qui ont été donnés par les collectivités territoriales. Seulement voilà : ils sont plus vieux que l’école. La calandreta del Païs Murethin existe depuis 1984. Elle a fait plusieurs lieux avant de s’établir dans le quartier Saint-Jean de Muret (31). Chose exceptionnelle : elle est propriétaire de son terrain. Les relations avec l’école voisine (Mermoz) sont bonnes : ils partagent la cantine, dans le quartier il y a un gymnase, le cinéma… La vie pourrait être un petit fleuve tranquille si… les préfabriqués en question n’étaient pas vétustes. Et pour cause : ils ont plus de 40 ans, coûtent cher à l’entretien et la climatisation est en option. Voilà plusieurs années que calandreta veut remédier à la situation en construisant un bâtiment en dur. Ce qui permettrait aussi d’avoir un préau qui manque cruellement, et pourquoi pas un CLAE… Les projets précédents étaient assez onéreux. Le dernier en date s’élève à plus de 400 000 euros, financés par calandreta et les parents d’élèves, avec un emprunt sur 20 ans. Calandreta un appel à dons. L’an dernier il avait rapporté 13 000 euros.

Projet construction calandreta Muret

Projet construction calandreta Muret

L’avenidor ambe la comuna ?

Le permis de construire est déposé à la mairie depuis quelques jours. Le maire dispose de 6 mois pour y répondre. La mairie compte désormais une élue chargée de la valorisation du patrimoine culturel et de l’occitan. Virginie Corbères est aussi maman de calandreta, ancienne présidente d’Òctan, l’association culturelle liée à la calandreta. Une position pas très confortable entre les exigences de calandreta et un maire -André Mandement- peu habitué à déléguer facilement. Dans sa campagne, le maire avait aussi parlé d’un centre culturel occitan des cultures du monde. La mairie n’a pas les moyens de financer ce centre qui pourrait éventuellement abriter calandreta. « Le maire a parlé d’accompagner cette création en faisant des études de faisabilité par exemple. Mais nous ne pourrons pas aller au delà de 10% du financement », selon l’élue chargée de l’occitan. La mairie voudrait aussi réhabiliter ce quartier populaire et défavorisé où se trouve la calandreta. Le gouvernement a mis en place des contrats de ville pour aider ces quartier. Saint Jean est bien concerné mais pas le côté où est implantée la calandreta. Donc il ne pourrait pas y avoir d’aides pour l’instant afin de réaliser ce centre culturel dont le coût dépasserait 1M d’euros.

Pour les enfants, il y a urgence à trouver une solution pour sortir de ces préfabriqués. Une réunion est prévue le 2 juin entre calandreta et la mairie de Muret. Vous pouvez aider la calandreta à cette adresse : www.calandreta-don.fr/

Lo Benaset

23 Mar

Calandreta limosenca dins las solidaritats

Un còp de mai, la calandreta Joan Clerci de Limós èra per carrièra diluns passat. Non pas per manifestar mas per desfilar pel carnaval. 38 mainatges, plan motivats, plan mascarats, dins las piadas dels godils famoses.

Lo jujament de Dòna Cusson Fòto : B. Roux

Lo jujament de Dòna Cusson Fòto : B. Roux

Lo tèma n’èra aquest’an las solidaritats. Un principi pas francament novèl per calandreta. Òm podriá quitament dire qu’es una règla de cada moment. An donc trabalhat en classa per escirure lo jumant de Dòna Cusson, talament cussona que s’es metut totes los poblants sus l’esquina… Los avèm seguits del desfialat cap al jujament. Eran tanben dijòus dins un ostal de retirada de Coisan per festejar carnaval ambe los ainats.

Reportatge : B. Roux J. Levé O. Cabanis La Rossèla


calandreta fa carnaval by france3midipyrenees

17 Fév

Calandreta episòdi 4 : La Jornada « Reptils »

Dins aqueste episòdi 4 de nòstre fulheton sus la calandreta de Pech Mary de Carcassona, los calandrons nos convidan a una jornada un pauc particulara ont es question de sèrps, de camaleons o encara de lausèrts. Una jornada suls reptils organizada en collaboracion amb los estudiants en BTS Gestion e Proteccion de la Natura del licèu Charlemagne de Carcassona e que dintra dins lo projècte sus l’environa « Art e Òrt » de l’escòla.

Amb « Art e Òrt », los calandrons an creat un òrt, cavat un pesquièr o encara installat de bucs e d’abelhas. Ara, an tanben un abric a reptils bastit pels estudiants en BTS, inaugurat pendent aquesta jornada.

Sirine Tijani

Agachatz aqui aqueste episòdi novèl :
Calandreta episòdi 4 – La Jornada Reptils par france3midipyrenees

Reportatge de Sirine Tijani e Frédéric Desse. Montatge de La Rossèla de Murèth

20 Déc

Calandreta a la soca

Dins aquel tresen episòdi, los calandrons de Carcassona son a aprestar nadal de dabans las vacanças. Aqueste dijòus, las doas calandretas (Ciutat e Pech Mary) èran recampadas, pas luènh de 150 mainatges… Un nadal un pauc aboriu per elses que comencèt per la tradicion dels 13 dessèrts, una istòria contada e noirida per la Mirèlha Bras. Pas de pompa a l’òli mas de que s’onchar un pauc la garganta e se rescaufar. Mentre que Miquèl Decor faguèt cantar son monde, l’Alan Roch tenguèt en alèrta los pichons ambe sas envoladas contarèlas e que la Lisa Gros venguda de Gard apasimèt un pauc los mainatges ambe biais e doçor.

En fin de matinada, al son de « Cantèm nadal », los calandrons anèran tornar bufar sus una tradicion occitana : la de la soca. L’istòria vòl que l’ainat e lo captèt de la familha devián portar la soca cap a la chimenèia. Lo temps de dire la formula : « Bota-fuòc, cacha-fuòc, calènda vèn, tot bèn vèn que nos allegre e nos faga la gracia de veire l’an que ven, e se sem pas mai que siam pas mens ». Lo fuòc deviá téner cap a cap de l’an e las cendres de Nadal èran reculhidas lendeman e votadas sus la chimenèia. 

Mas aquí, lo fuòc èra dins la sala e la soca èra aqui per portar los presents. A condicion evidentament de dire coma cal la formula del cachafuòc. De mormolhs per començar ambe los pichons e de d’aprèp los crits dels bèlses a te desrevelhar una soca cussonada!

Bonas vacanças als calandrons, bonas fèstas e a l’an que ven per la seguida d’aqueste fulheton.

Lo Benaset

Reportatge France 3 : B. Roux O. Denoun P. Barguisseau F. Declercq S. Planchou

calandreta a la soca par france3midipyrenees

02 Déc

1 an amb una calandreta

Ongan, las còlas del Jornalet vos prepausan de seguir pendent una annada escolara la vida d’una classa de calandreta, una escòla associativa occitana qu’utiliza lo metòde d’immersion lingüistica tre la mairala.

Avèm decidit de pausar la nòstra camerà dins la classa de CM1-CM2 de l’escòla Pech Mary de Carcassona e de tornar venir cada mes. En companhiá de lor regent, Joan-Francés Albert, los calandrons nos fan descobrir lor escòla e los diferents projèctes que van seguir pendent l’annada. Dins l’episòdi 1, aprèp s’èsser presentats, los calandrons nos parlan del conselh municipal dels mainatges. Dins l’episòdi 2, nos presentan lor òrt e lor pesquièr.

 

Sirine Tijani

Calandreta episòdi 1 par france3midipyrenees

Reportatge del 11/10/2014 de Sirine Tijani, Jack Levé, Pierre Barguisseau

 

Calandreta episòdi 2 par france3midipyrenees
Reportatge del 29/11/2014 de Sirine Tijani, Eric Foissac, Michel Blasco

27 Fév

Lo novèl collègi calandreta de Tolosa

Les nombreux calandrons et leurs parents l’attendaient depuis longtemps : le collège calandreta de Toulouse a enfin ouvert ses portes en septembre dernier. La première promotion de sixième, qui ne dépasse pas 10 élèves, vient des calandretas primaires haut-garonnaises mais également de Pamiers, en Ariège. Pour le moment, le collège s’est installé dans une maison de ville, dans le quartier Saint-Agne de Toulouse. Continuité de l’enseignement bilingue en immersion, pédagogie basée sur des projets qui se retrouvent dans toutes les matières, expérimentation novatrice de l’enseignement des langues… les débuts du collège calandreta toulousain sont positifs. La Fédération régionale espère désormais que cette ouverture réussie amènera l’inscription de plus en plus d’élèves : elle attend entre 15 et 20 collégiens de plus l’an prochain.

Sirine Tijani

Reportage Sirine Tijani/Denis Hémardinquer  Montage Martine Delaunay 

Le nouveau collège calandreta de Toulouse par france3midipyrenees

13 Juin

Cambiaments a Calandreta

Bonne nouvelle pour les élève du collège Calandreta Leon Cordas : à l’étroit dans leur locaux de Grabels, dans la proche périphérie montpelliéraine, ils devraient déménager dans un collège plus spacieux d’ici la rentrée 2013. Pour Patrick Albert, chef d’établissement, ce déménagement est indispensable au développement du collège : « Nous changeons de lieu parce que là où nous sommes, les locaux sont bien pour accueillir quatre-vingt enfants, mais il est clair que pour se développer, il nous faut un plus grand espace. Aujourd’hui, nous sommes quatre-vingt, l’an prochain, nous passons à une centaine. Le but, au final, est d’arriver à doubler l’effectif. »
Le nouveau collège, qui devrait s’installer pas loin de l’actuel, dans l’agglomération de Montpellier, pourra donc accueillir plus d’élèves mais aussi un internat, indispensable pour que le seul collège calandreta de Languedoc-Rousillon (le deuxième en tout avec celui de Pau) puisse recevoir tous les élèves de la région voire même d’ailleurs.

Enfin un lycée calandreta
Autre changement majeur : ces nouveaux locaux plus spacieux devraient également accueillir le premier lycée calandreta. Le dossier est désormais entre les mains de la Région Languedoc-Roussillon, mais Jean-Louis Blénet, le président de la confédération des Calandretas, est confiant : « Le projet du lycée est avancé. Normalement la Région a donné son accord. » Le président reconnaît d’ailleurs que la Confédération a quelque peu négligé la question du secondaire : « Calandreta va évoluer sur ce point. Nous allons même changer de nom parce que nous sommes la Confédération des écoles, mais dans « écoles », il n’y a pas le collège ni le lycée. »
Si tout va bien, à la rentrée 2013, une classe de seconde pourrait donc voir le jour.