21 Mar

Hautes-Pyrénées : les Pyrénées vues des villages en hiver

©France 3 Occitanie

©France 3 Occitanie

Dans les villages pyrénéens, même en hiver, la vie fourmille. Entre les personnes âgées, les éleveurs et ceux qui travaillent dans les stations de ski ou sur les installations hydroélectriques, la vie y est parfois rude. Direction les vallées d’Aure et du Louron dans les Hautes-Pyrénées.

Que se passe-t-il dans les Pyrénées quand on n’est pas sur les skis ? Toute une vie qu’ignorent totalement les touristes, et qui gardent pourtant les montagnes vivantes.
Immersion dans ce chapelet de petits villages qui jalonnent la vallée d’Aure et du Louron, dans les Hautes-Pyrénées, derrière leurs habitants, et leurs professions montagnardes. Parfois elles gravitent autour des stations de ski et des touristes, mais avec des activités à des années lumière du skieur. Exemple type à Soulan, le tout petit village qui préexistait à St Lary-Soulan, la station de ski, dans la vallée d’Aure.

Plus il y a de la neige, plus les skieurs sont contents, et plus les facteurs, les infirmières et les boulangers ambulants se décarcassent pour arriver jusqu’à leurs patients/clients souvent enfouis dans la neige dans ces petits villages d’altitude. ce sont essentiellement des personnes âgées, voire très âgées.
Nous suivons Cécile, une aide à domicile. Nous, on appellerait ça une randonnée pleine neige; elle c’est sa mission : réussir à atteindre ses vieux habitants qui l’attendent. Et elle y met sacrement du coeur, et des jambes et elle est tellement appréciée qu’elle fait partie des familles qu’elle visite. Comme une fille de la maison. Des Céciles, il en faudrait 10 fois plus dans ces coins de Pyrénées où les vieux sont de plus en plus livrés à eux même, faute de postulant aux métiers d’aide à domicile, vital, et trop mal payé.

Nous allons à Aulon, rencontrer une chevrière qui a monté sa « fabrique de laine mohair » il y a trente ans, et qui transmet ces jours-çi une « entreprise d’avenir »à une jeune. Aulon, petit village d’altitude qui fait souvent parler de lui pour ses « célèbres » avalanches, et sa route régulièrement coupée. C’est dans ce splendide bout du monde que Christiane a monté sa chèvrerie il y a trente ans; les skieurs et les touristes sont ses alliés, et l’essentiel de sa clientèle. Ce qui fait qu’aujourd’hui, cette pionnière « inconsciente » ou visionnaire, celle qui « élevait 3 chèvres » dans les Pyrénées, d’il y a trente ans peut transmettre une entreprise saine, et totalement avant-gardiste dans le domaine environnemental à une jeune…parisienne!

Dans les Hautes-Pyrénées, tout au fond de la vallée du Louron, au pied de la montagne, la centrale hydroélectrique de la SHEM, (société hydro electrique du Midi) turbine l’eau de la montagne depuis 88 ans. Des générations y sont passées; un village d’altitude a même existé, avec école de montagne intégrée.
Aujourd’hui ils sont encore 15; et de précurseur pour l’irrigation, cette centrale est aujourd’hui, malgré son âge, à la pointe des énergies nouvelles, en produisant son électricité « propre ».

13 Mar

Les Bouillouses : un refuge en hiver dans les Pyrénées

Refuge des Bouillouses ©France 3 Occitanie

Refuge des Bouillouses
©France 3 Occitanie

Le refuge des Bouillouses est l’un des rares refuges des Pyrénées à accueillir du public en hiver. Situé dans les Pyrénées-Orientales, il est une destination incontournable pour les promeneurs en raquettes ou les skieurs de randonnée. Immersion en plein cœur de l’hiver dans la vie du refuge.

Seuls quelques refuges restent ouverts en hiver. Mais avant de s’y restaurer et réchauffer, il faut y accéder. La montée en raquettes est une balade féérique au milieu de payages magnifiques.

Un refuge de montagne ne ressemble pas à un phare ou à une ile déserte. Les gardiens ne sont pas des ermites. Ils vivent meme au coeur d’une activité fébrile. Les jours de beaux temps, les randonneurs affluent. ils s’activent,comme dans n’importe site soumis à une pression touristique forte. A une différence près. Ils travaillent à deux mille metres d’altitude et dehors il y a deux mètres de neige.

Situé entre les Angles et Font Romeu dans les Pyrénées Orientales, le refuge des Bouillouses est un des rares refuge ouvert dans les Pyrénées en >Hiver. Situé à 4km et demi du plus proche parking son gardien ne peut compter que sur sa motoneige pour en assurer le ravitaillement.

Le club Alpin français gère le refuge des Bouillouses. Il le maintient ouvert l’hiver pour organiser ses formations neige et glace. Mais bien d’autres usagers y montent par leurs propres moyens pour profiter de la nature.

Un refuge en hiver, un feuilleton signé Marc Raturat et Eric Coorevits.

21 Fév

Le rider VTT, Alexis Righetti, partage ses plus belles gamelles

capture écran

capture écran

On aime partager avec vous les plus belles vidéos des aventures d’Alexis Righetti, rider VTT, spécialisé dans les ascensions et les descentes hivernales. De beaux exploits qui ne vont pas sans d’impressionnantes chutes. Il nous propose une vidéo de ses plus grosses gamelles.

Pratiquer le VTT en haute montagne, en hiver. C’est un effort engagé et risqué. Et on en a la preuve avec cette compilation de chutes toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Entre terrain fragile, erreur de pilotage, pente glissante …. les occasions de faire un vol plané sont multiples.

Alexis Righetti s’en sort avec de belles frayeur et quelques ecchymoses. On le regarde « se gameler » avant de se régaler de ses prochains films.

13 Jan

Pyrénées : un mètre de neige dans le week-end, risque d’avalanche marqué

©Facebook Hautacam. la station ouvre samedi 14 janvier 2017

©Facebook Hautacam. La station ouvre samedi 14 janvier 2017

Entre vendredi et lundi, c’est 1m de neige fraîche qui doit s’accumuler dans les Pyrénées au-dessus de 1800m. Un point positif pour les stations de ski qui souffraient en début de saison du manque de neige mais un mauvais timing. Les skieurs préférent le beau temps pour fréquenter les pistes.

La neige tombe dans les Pyrénées : la preuve en vidéo

On la voulait, elle est là et bien là.


Il neige presque en continu depuis le début de la semaine et cela devrait se poursuivre tout au long du week-end avec des chutes de neige copieuses en altitude et plus clairsemées dans les vallées. Les vallées et même les plaines dès dimanche soir seront impactées par les flocons.

 

L’agence de surveillance météo Keraunos prévoit jusqu’à un mètre de neige fraîche au delà de 1800m, idéal pour enneiger les fronts de neige des stations de ski.

Des conditions hivernales qui seront accentuées par le retour des températures négatives et même polaires en milieu de semaine prochaine.
Ce qui laisse entendre que la neige au sol tiendra et que les plaques de verglas seront fréquentes.

L’apparition de la neige est associée à de fortes rafales de vent surtout en altitude. L’effet cumul sera donc amoindri car la neige sera soufflée sur les crêtes et les sommets. Mais dans le même temps d’importantes congères se formeront ainsi que des plaques susceptibles de descendre au passage d’un skieur.
L’épisode neige-vent est prévu jusqu’à lundi inclus. Mardi sera marqué par le retour du beau temps et le vrai froid qui s’installe pour quelques jours.

Le risque d’avalanche déjà marqué va s’intensifier au cours du week-end

Effet direct d’un telle accumulation : l’instabilité du manteau neigeux. Vendredi le risque est évalué à 3 sur l’échelle des risques qui compte 5 niveaux.

Randonneurs, skieurs soyez prudents. Le risque est susceptible d’augmenter dans les heures qui viennent.

12 Jan

Equipements spéciaux et chasse neige, l’hiver sur les routes de montagne

France 3 Midi-Pyrénées

France 3 Midi-Pyrénées

Prendre la route alors que la neige est en train de tomber, nécessite pour l’automobiliste quelques précautions et un équipement spécial pour la voiture. Pendant, ce temps les services de la DDE sont alerte pour saler la chaussée et enlever la neige dans les meilleurs délais.

Sur la RN20 qui monte vers le Puymorens et l’Andorre, gérer les chutes de neige fait partie de la gestion courante pour les services de la DDE. Ils sont équipés et interviennent dans les meilleurs délais. Pour les automobilistes peu aguerris, mettre des chaînes, ou des chaussettes à leur véhicule peut s’avérer compliqué en raison du manque de pratique.
C’est pourtant la seule solution pour pouvoir emprunter en « toute »sécurité des routes partiellement enneigées ou verglacées et cela même alors que l’intervention des équipes de salage est en cours.

La neige est déjà tombée en quantité sur l’Ariège. Après une courte pause, des chutes conséquentes sont annoncées pour le week-end.

Quelques informations à savoir avant de prendre la route des Pyrénées ce week-end :


En hiver, circuler sur les routes de montagne est plus compliqué

Pour suivre la situation en direct sur la route du Puymorens.

09 Jan

Ariège : entre glace et feu, la spectaculaire descente en VTT du Pic de Soularac

Descente en VTT du PIc de Soularac en Ariège à quelques mètres des flammes d'un feu d'écoubuage. ©Capture écran

Descente en VTT du PIc de Soularac en Ariège à quelques mètres des flammes d’un feu d’écoubuage.
©Capture écran

Alexis Righetti le rider VTT de l’extrême nous propose une vidéo tout aussi spectaculaire qu’inédite de la descente en VTT du Pic de Soularac en Ariège. Entre paysage de glace et flammes d’un feu écobuage, il a fallu au rider une grande maîtrise et un certain courage. Dans un ciel bleu profond, les couleurs claquent. De belles images à déguster.

Le Pic de Soularac se trouve à côté du sommet plus renommé du Saint-Barthélmy dans les Pyrénées Ariégesoises. Il se trouve à 2368m d’altitude. Dans une ambiance hivernale, névés en altitiude et glace sur les ruisseaux, la descente est sportive. Entre deux, gestes techniques on peut apercevoir les talcs de Luzenac et aussi admirer la vue panoramique des sommets alentours.
Sur les estives, le feu faisait rage. C’est la période des écobuages. Des feux allumés volontairement pour éliminer les fougères et les ronces qui poussent sur des pentes difficiles d’accès. Avec la sécheresse actuelle, les feux prennent vite de l’ampleur. Une difficulté supplémentaire qu’a dû affronter le vététiste.

On vous laisse regarder :

05 Déc

Les pentes supérieures à 30° désormais indiquées sur les cartes IGN pour lutter contre les risques d’avalanche

Capture Géoportail IGN carte des pentes / Pyrénées ©IGN

Capture Géoportail IGN carte des pentes / Pyrénées
©IGN

En montagne, les risques liées aux avalanches augmentent avec l’inclianaison de la pente. Désormais, les zones à risques sont indiquées sur les cartes IGN. Une donnée fort utile pour les skieurs de randonnées à consulter gratuitement sur les cartes numériques de Géoportail avant chaque sortie hivernale.

Mieux identifier les risques pour réduire le nombre d’accidents liés aux avalanches

L’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) a mis en place un système d’identification des pentes supérieures à 30° sur l’ensemble des massifs montagneux de France. C’est sur ces pentes que les départs d’avalanche se produisent. Cette donnée complète le tableau, avec le niveau de risque d’avalanche fourni par Météo France, d’évaluer de façon plus fiable les risques inhérents à une sortie en ski de randonnée ou en hors-piste.

Ainsi, chacun peut plus facilement établir le bilan des risques qui permet de conduire des décisions qui peuvent s’avérer vitales entre  emprunter la pente ou choisir un meilleur itinéraire.

L’inclinaison des pentes est indiquée via un code couleur : jaune pour les pentes de 30° à 35°, orange de 35° à 40°, rouge de 40° à 45° et violet pour les pentes supérieures à 45°.

Par exemple,  la carte des pentes au-dessus du lac de Gaube dans les Hautes-Pyrénées :

Carte pentes  vers Cauterets (Hautes-Pyrénées) ©IGN

Carte pentes vers Cauterets (Hautes-Pyrénées)
©IGN

Tous les massifs montagneux français bénéficient de ce nouveaux services les Alpes, les Pyrénées, le Massif central, la Corse, le Massif du Jura et le Massif des Vosges.

17 Nov

Le Parc National des Pyrénées préfère les mules au tracteur pour le débardage d’une parcelle de forêt près du cirque de Gavarnie

Les mules ©Stlvain Rollet

Les mules
©Sylvain Rollet, chargé de mission Eaux et forêts au Parc national des Pyrénées.

Afin préserver le sous-bois, le Parc National des Pyrénées a mené en collaboration avec l’Office National des forêts une opération d’afflouage, d’abbatage d’arbres. Le débardage de la parcelle située à proximité du cirque de Gavarnie a été effectué par deux mules.

Les mules se subtituent aisément au tracteur pour effectuer les opérations de débardage (transport des arbres abattus sur le lieu de coupe) quand il s’agit de zone difficile d’accès et de territoires protégés par la convention du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Après une sélection minutieuse des arbres, réalisée à la fin de l’été par les agents de l’office national de la forêt (les arbres présentant des atouts de biodiversité (cavité par exemple) ont été préservés). Les autres ion été abattus. Les arbres coupés sont transportés depuis leu lieu de coupe jusqu’à la piste avec l’aide de deux mules Tartine et Loura, les mules de Julien Latapie.

Les impacts du débardage notamment aux abords de la piste qui mène au cirque de Gavarnie sont ainsi minimisés. Les bois seront ensuite récupérés par les affouagistes de Gavarnie.
Cette opération qui intervient dans le cadre de la Convention interrégionale du massif Pyrénées doit s’étaler sur deux ans pour un montant global de 3 400€.

Le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon :


Des mules pour préserver l’environnement dans le Parc National des Pyrénées

21 Oct

Vidéo : 4 jours en immersion dans le massif du Néouvielle

Capture écran

Capture écran

Voici un très beau timelapse réalisé par Mathieu Stanić dans la réserve naturelle du Néouvielle. Des paysages, connus des montagnards des Pyrénées, qui s’animent dans cette vidéo en temps accéléré. C’est beau, reposant. Un instant de pureté  rare. A voir le plus souvent possible.

Un film intitulé « To the mist ». Qui comme son nom le suggère débute dans une ambiance ensoleillée et accueillante pour s’achever 1 minute et 27 secondes plus tard dans une ambiance nuageuse et plus austère, comme c’est souvent le cas en haute montagne.

To the Mist – 4K Timelapse from Mathieu Stanić on Vimeo.

Le massif du Néouvielle fait partie des zones protégées des Pyrénées. C’est une réserve naturelle située en vallée d’Aure (Hautes-Pyrénées) dont l’accès est réglementé pendant la période estivale et totalement fermé à la circulation pendant l’hiver. Le massif granitique abrite une grande biodiversité et des paysages uniques dont une des particularités sont les pins à crochets qui poussent même en altitude.
Ses 3000 font le bonheur de tous les randonneurs. Le Néouvielle, le Campbieil, l’Estaragne, le Ramougn ou le Pic long couronnent cette partie des Pyrénées en bordure du parc national des Pyrénées.

 

17 Oct

Le Pic du Midi ouvre au public le plus haut planétarium d’Europe

@Capture image

@Capture image

Monter au Pic du Midi, 2877m d’altitude, c’est s’approcher des étoiles. Avec l’ouverture d’un tout nouveau planétarium dans la Coupole Baillaud, c’est la garantie d’y parvenir même par mauvais temps. Ce nouvel aménagement entre dans le cadre d’un vaste chantier de développement.

Une séance de cinéma dans les étoiles

La coupole Baillaud est dotée d’un écran hémisphérique de 8 mètres de diamètre et peut accueillir 45 visiteurs qui prendront place dans l’un des fauteuils inclinables dont est équipée la salle. Ils pourront profiter, à condition d’avoir réservé leur place en arrivant sur le site, du film de 35 minutes retraçant l’aventure de l’écrivain et reporter scientifique Serge Brunier. L’aventurier s’était donné pour objectif de réaliser une photo de l’intégralité de notre galaxie. Pour cela, il a fait le tour des observatoires du monde en passant bien sûr par le Pic du Midi. Cette immense photo se compose donc de plusieurs centaines de clichés.
Un second film consacré à l’histoire du Pic du Midi est en cours de production et sera programmé en 2017.

L’astronomie en temps réel

Les visiteurs de la journée sont nombreux à se rendre au Pic du Midi pour admirer les étoiles. Afin de répondre à cette attente, une deuxième coupole est en cours de rénovation. Dans cet espace, les visiteurs en journée pourront découvrir le fonctionnement en réel d’une coupole. La coupole sera équipée d’un instrument d’astronomie relié à des écrans. Depuis leur banquette, les visiteurs auront en main les manettes pour actionner l’ouverture et la fermeture de la coupole et ainsi mener des observations de jour. Par mauvais temps, une animation de substitution sera projetée. Une offre qui sera proposée d’ici la fin de l’année
Visite à 2877m :


Un nouveau planétarium pour le Pic du Midi

Le Pic du Midi veut renouveler son offre d’animations. Un plan de réhabilitation  de 4,5M€ est déployé pour élargir les services et les activités proposées aux visiteurs. La rénovation de la première couple est achevée. Mais la plus grosse partie des projets est en cours de réalisation pour une mise à disposition en 2017. Les professionnels du tourisme réfléchissent, notamment,  à la construction d’un hyper belvédère et d’une via ferrata, en plus des deux nouvelles offres sur l’astronomie ouvertes pour l’une est en cours pour l’autre.