06 Mar

Jean-Louis Fousseret: « J’ai quelques cartouches en réserve »

Jean-Louis Fousseret assure qu'il n'est "absolument pas impliqué" dans l'affaire du blog bisonpeint.net

Jean-Louis Fousseret assure qu’il n’est « absolument pas impliqué » dans l’affaire du blog bisonpeint.net

Alors que trois colistiers de son adversaire UMP Jacques Grosperrin viennent de déposer plainte dans l’affaire du blog bisonpeint.net, le maire PS Jean-Louis Fousseret réagit vivement. Il dénonce « un coup monté », une « campagne de coups bas » et contre-attaque en s’en prenant sans ménagement à son adversaire: « Jacques Grosperrin a l’art de détourner l’attention. Même chez ses amis, on dit de plus en plus qu’il ne connaît pas les dossiers ». Et le maire sortant d’assurer qu’il a, lui aussi, « quelques cartouches en réserve ». A 48 heures du débat sur notre plateau, l’allusion n’est pas anodine. Du coup, on en vient à se demander si cette campagne électorale, à un moment, se jouera sur des projets. Interview.

Continuer la lecture

Plainte pour prise illégale d’intérêt à Besançon: écoutez les avocats des deux parties

Le blog bisonpeint.net a été supprimé début janvier (DR)

Le blog bisonpeint.net a été supprimé début janvier (DR)

Nous avons interviewé les deux avocats Randall Schwerdorffer et Jérôme Pichoff. Le premier a déposé plainte pour prise illégale d’intérêt et détournement de fonds publics au nom de trois colistiers de l’UMP Jacques Grosperrin, visé entre octobre 2013 et janvier 2014 par un blog satirique créé au nom de l’épouse d’un collaborateur du maire PS Jean-Louis Fousseret. Le second est l’avocat de ce collaborateur et de son épouse.

Continuer la lecture

01 Mar

Sophie Montel : « Besançon n’est pas une citadelle interdite au Front National… »

Sophie Montel et Philippe Mougin, du Front National

Sophie Montel et Philippe Mougin, du Front National (©f3fc)

Philippe Mougin, candidat Front National à Besançon, et Sophie Montel, membre du bureau politique du FN, donnaient une conférence de presse cet après-midi. Entre les propos des deux responsables politiques qui parlent tantôt du local, tantôt du national et les sympathisants du FN qui posent aussi leurs petites questions, compte rendu.

Continuer la lecture

Jean-François Copé croit au « miracle » à Besançon

Jean-François Copé et Michèle Tabarot avec les candidats bisontins Jacques Grosperrin (UMP), Philippe Gonon (UDI) et Odile Faivre-Picon (MoDem) (©f3fc)

Jean-François Copé et Michèle Tabarot avec les candidats bisontins Jacques Grosperrin (UMP), Philippe Gonon (UDI) et Odile Faivre-Petitjean (MoDem) (©f3fc)

Le président de l’UMP Jean-François Copé a galvanisé les troupes hier lors de son passage dans le Doubs. D’abord dans le Pays de Montbéliard, puis à Besançon, le député-maire de Meaux a demandé à ses militants de « porter haut et fier l’étendard de l’UMP ». « Des villes réputées imprenables peuvent basculer, assure le patron de l’UMP. Le miracle est possible ». Dans la capitale comtoise, il a célébré l’union UMP-UDI-MoDem autour de Jacques Grosperrin, tandis que le camp socialiste se disait ravi de cette visite du chantre de la « droite décomplexée »: « Nous avons bien à Besançon un candidat de la droite dure surfant sur les divisions et prêt à tout pour servir ses propres intérêts », clame l’équipe de campagne de Jean-Louis Fousseret dans un communiqué.

Continuer la lecture

24 Fév

Le jour où l’on m’a invité au pot de départ de Jean-Louis Fousseret

La page Facebook du pot de départ de Jean-Louis Fousseret

La page Facebook du pot de départ de Jean-Louis Fousseret

Des invitations Facebook, un internaute avec un bon millier d’amis en reçoit une dizaine chaque semaine. Allez savoir pourquoi, celle-ci a retenu mon attention: on me propose rien de moins qu’un « apéro géant » pour fêter « dignement » le pot de départ de Jean-Louis Fousseret, le maire PS sortant de Besançon, candidat à sa succession. Le lieu: la place de la Révolution, au coeur de la boucle. La date: le 30 mars, à 20h, au moment de la publication des résultats du second tour. 113 personnes sont déjà inscrites, parmi lesquels plusieurs colistiers de Jacques Grosperrin, le candidat de la liste d’union UMP-UDI-MoDem. L’initiateur de l’événement, évidement anonyme, assure qu’il n’est « ni candidat ni adhérent a un parti ».

Continuer la lecture

23 Fév

Marine Le Pen et Jean-François Copé dans le Doubs cette semaine

Jean-François Copé et Marine Le Pen en campagne dans le Doubs cette semaine (©f3)

Jean-François Copé et Marine Le Pen en campagne dans le Doubs cette semaine (©f3)

Les responsables des deux principales formations politiques de l’opposition, l’UMP et le Front National, viendront faire campagne dans le département du Doubs dans quelques jours. Mardi, c’est le patron de l’UMP, Jean-François Copé, qui se rendra à Besançon, où il rencontrera les militants à la permanence de campagne de Jacques Grosperrin. Aupavavant, Jean-François Copé animera une réunion publique à Fesches-le-Chatel, dont le maire sortant, Charles Demouge, fut candidat aux législatives face à Pierre Moscovici en 2012. Le Pays de Montbéliard, ce sera aussi la destination de Marine Le Pen le lendemain. La présidente du Front national soutiendra Sophie Montel, qui a fait de Montbéliard la priorité du FN en Franche-Comté.

Continuer la lecture

22 Fév

« Tape à l’oeil, dépensier et amateur »: EELV fustige le programme de Jacques Grosperrin

EELV-FCOn aurait pu penser qu’ils allaient mettre en avant leur bilan au sein de la majorité sortante ou défendre le programme de la liste d’union PS-EELV-PCF de Jean-Louis Fousseret. Et bien non. Les responsables d’Europe Ecologie-Les Verts à Besançon ont choisi de démonter point par point le programme du candidat UMP Jacques Grosperrin. Pour Cécile Prudhomme et Michel Boutanquoi, il n’y a « rien de très intéressant » dans les propositions de la liste UMP-UDI-MoDem qui « a totalement oublié l’environnement dans la répartition de ses délégations ». Continuer la lecture

14 Fév

Jacques Grosperrin dévoile son programme: « créer 1000 emplois par an » à Besançon

grosperrinfrancebleu

Jacques Grosperrin présente ses trois grands projets: la « smart city », Saint-Jacques et le Port-Citadelle (©f3fc)

Le candidat UMP à la mairie de Besançon Jacques Grosperrin a présenté son programme pour la prochaine mandature. Accompagné de ses alliés Odile Faivre-Petitjean (MoDem) et Philippe Gonon (UDI), l’ancien député promet de « créer 1000 emplois par an à partir de 2015 », tout en baissant les impôts. Ses recettes: une ville intelligente, un cluster industriel et créatif à Saint-Jacques et une zone ludique et culturelle sur le site de l’ancienne Rhodia, d’où un téléphérique montera vers la Citadelle. Des projets financés grâce à des partenariats public-privé et aux économies générées par la mutualisation des services ville-agglo notamment. Le détail.

Continuer la lecture

12 Fév

Un maire, un adjoint, ça touche combien ?

Les maires des petotes communes touchent 646 euros d'indemnités mensuelles

Les maires des petites communes touchent 646 euros d’indemnités mensuelles

Maire, un métier à plein-temps? A condition de pouvoir en vivre… et ce n’est pas le cas pour l’immense majorité de ceux qui administrent nos villes et villages. Nos élus ont droit à des indemnités, qui dépendent de la population de leur commune. Le maire d’un village de moins de 500 habitants touche par exemple 646,25 euros par mois maximum. Pour les maires de villes de plus de 100.000 habitants, les indemnités s’élèvent à 5.512,13 euros. Pour les adjoints au maire, la palette s’étend de 250 euros à 2.756 euros mensuels. Des chiffres bruts qui masquent bien souvent une implication quotidienne, quelle que soit la taille de la commune…

Continuer la lecture