30 Mai

Choix de Besançon : victoire de l’un et de l’autre…

François Rebsamen et Marie-Guite Dufay

François Rebsamen et Marie-Guite Dufay

Jean-Louis Fousseret, le maire PS de Besançon, a le triomphe modeste. Oui, il a gagné le bras de fer qui l’opposait à François Rebsamen, son homologue dijonnais, mais il ne souhaite pas « en rajouter ». Et il se réjouit dans  » l’intérêt des Bourguignons et des Francs-Comtois ». Quant à Sophie Montel, elle annonce que les 24 conseillers régionaux FN voteront pour le choix de Besançon. (Voir le reportage en fin d’article et l’interview de Jean-Louis Fousseret). Le vote en assemblée plénière aura lieu le 24 juin. Besançon devrait être le siège du conseil régional Bourgogne – Franche-Comté. L’ex-capitale régionale de Franche-Comté a gagné, mais pas qu’elle…

Continuer la lecture

Siège du conseil régional à Besançon: un « choix de bon sens » pour le maire Jean-Louis Fousseret

Jean-Louis Fousseret est le maire et le président PS de l'agglomération de Besançon (©f3fc)

Jean-Louis Fousseret est le maire et le président PS de l’agglomération de Besançon (©f3fc)

Le maire PS de Besançon Jean-Louis Fousseret salue dans un communiqué « la décision de Marie-Guite Dufay de vouloir confirmer Dijon comme chef-lieu de la Région, d’installer le siège du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté à Besançon et d’organiser les services régionaux en cohérence avec ceux de l’Etat ». Contre l’avis d’une partie de sa majorité, la présidente PS du conseil régional proposera en séance plénière le 24 juin une répartition équilibrée des institutions et des services entre Dijon et Besançon plutôt qu’une centralisation à Dijon. Continuer la lecture

Siège de la Région à Besançon: que va voter le groupe de droite ?

Le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté (©f3bfc)

Le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté (©f3bfc)

Le 24 juin prochain, Marie-Guite Dufay va proposer à l’assemblée régionale de fixer officiellement le siège de la Région à Besançon. Si la présidente PS n’a sur ce dossier pas l’intégralité de sa majorité derrière elle (lire ici), elle va pouvoir compter sur le groupe FN (lire ici). Quant au groupe de droite (LR-UDI-DVD), il pourrait bien, comme le groupe PS, se diviser entre des élus francs-comtois pro-Besançon et des Bourguignons pro-Dijon. Continuer la lecture

Sophie Montel : « Les 24 conseillers régionaux FN voteront pour Besançon »

Sophie Montel (Front National)

Sophie Montel (Front National)

Marie-Guite Dufay, présidente socialiste, vient d’annoncer ce matin qu’elle choisissait Besançon comme siège du conseil régional (lire ici). Dans un souci d’équilibre entre Dijon et Besançon . Pour Sophie Montel, présidente du groupe FN, aucune hésitation : son groupe, soit 24 conseillers régionaux, votera pour Besançon. Une alliée de poids pour Marie-Guite Dufay.

Continuer la lecture

Siège de l’Hôtel de Région à Besançon: Marie-Guite Dufay offre un symbole à la capitale comtoise

La présidente de Région va proposer que le siège de la collectivité soit implanté à Besançon (©f3fc)

La présidente de Région va proposer que le siège de la collectivité soit implanté à Besançon (©f3fc)

L’équilibre plutôt que la centralisation. Le 24 juin prochain, la présidente PS du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay va proposer à l’assemblée plénière d’installer le siège officiel de la Région à Besançon. En dépit des pressions amicales bourguignonnes (lire ici), l’élue de Franche-Comté est donc décidée à équilibrer, même de manière symbolique, la répartition des institutions entre Dijon et Besançon. En Bourgogne la préfecture et donc la capitale régionale, en Franche-Comté l’Hôtel de Région. Une décision qui n’avait rien d’évidente et que Marie-Guite Dufay a dû imposer à sa majorité. Continuer la lecture

23 Mai

Siège de la Région à Besançon? Marie-Guite Dufay face à la fronde des élus de Bourgogne

Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Marie-Guite Dufay (©f3fc)

Le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a jusqu’au 1er juillet pour déterminer le lieu officiel du siège de la collectivité et des assemblées plénières. Alors que la ville de Dijon a été désignée capitale régionale, il semble que Marie-Guite Dufay, la présidente PS, ait l’intention de fixer le siège de la Région à Besançon. Lorsqu’elle l’a annoncé la semaine passée aux parlementaires socialistes à Paris, les élus de Bourgogne ont vu rouge. « Il va y avoir du sang sur les murs », menace même l’un d’entre eux. Sans surprise, les parlementaires de Franche-Comté prennent parti pour la présidente… originaire de Franche-Comté et ancienne élue municipale à Besançon. Continuer la lecture

17 Mai

Transports: le PCF fustige la politique de la majorité PS du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

Le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté (©f3bfc)

Le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté (©f3bfc)

Devant leur télé, les communistes ont vu rouge (oui, bon, on avoue, elle est facile). Reste qu’après l’émission La Voix est libre du samedi 7 mai consacrée aux transports en Bourgogne Franche-Comté (à revoir ici), les annonces de Michel Neugnot, premier vice-président PS en charge des transports, ont fâché les membres du PCF. La secrétaire du comité régional Franche-Comté, Evelyne Ternant, a envoyé aux médias deux communiqués ces derniers jours, le premier pour dénoncer « le saccage organisé du service public ferroviaire » avec le projet de privatisation de la gestion de la Ligne des Hirondelles, l’autre pour demander la gratuité des transports scolaires dans l’ensemble de la région, dès la rentrée prochaine. Continuer la lecture

13 Mai

Gratuité des transports scolaires: la Région Bourgogne Franche-Comté prendra son temps

busscolaireC’était une promesse de campagne de la désormais présidente Marie-Guite Dufay. Une fois aux commandes de la région Bourgogne Franche-Comté, elle mettrait en place la gratuité des transports scolaires, jusqu’à présent compétence départementale. Sur le plateau de La Voix est libre (à revoir ici), samedi dernier, le 1er vice-président de l’assemblée Michel Neugnot a confirmé que la Région s’apprêtait bien à récupérer cette compétence et les agents qui vont avec. Mais en ce qui concerne la gratuité pour tous, il faudra attendre un peu. Aujourd’hui, 6 des 8 départements pratiquent la gratuité des transports scolaires. Continuer la lecture

07 Avr

Hausse de la taxe régionale sur les cartes grises: Marie-Guite Dufay s’explique

Marie-Guite DUfay est la présidente PS du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté (©f3fc)

Marie-Guite Dufay est la présidente PS du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté (©f3fc)

Après une « indiscrétion » qu’elle juge « tout à fait malvenue », Marie-Guite Dufay s’exprime pour la première fois sur l’harmonisation de la fiscalité entre la Bourgogne et la Franche-Comté. La taxe sur les cartes grises, qui s’établit à 36 euros le cheval fiscal en Franche-Comté, pourrait être fixée rapidement à 51 euros, le niveau actuel en Bourgogne. La présidente « ne dément pas que nous réfléchissons sur le sujet ». Elle martèle qu’ « il faut relativiser »: « cela représente 0,3% du coût d’achat d’un véhicule. 0,3% du coût d’un véhicule, est-ce que c’est révolutionnaire? », interroge-t-elle. Continuer la lecture

24 Mar

François Sauvadet veut que Marie-Guite Dufay fasse mieux la police à la Région

Les élus FN ont rappelé à FRançois Sauvadet sa promesse de démissionner de l'Assemblée nationale (©f3b)

Les élus FN ont rappelé à François Sauvadet sa promesse de démissionner de l’Assemblée nationale (©f3b)

C’est peu de dire que François Sauvadet a peu goûté l’initiative des élus régionaux Front national. Vendredi dernier, en pleine séance, les 24 membres du groupe présidé par Sophie Montel ont brandi des panneaux reprenant des déclarations de l’élu UDI, qui promettait de démissionner de son siège de député une fois le scrutin régional passé (lire ici). L’incident avait provoqué une interruption de séance. Dans un courrier adressé à la présidente PS Marie-Guite Dufay, François Sauvadet dénonce les « attaques personnelles, mises en scène et prises en otages du débat par le groupe Front national ». Il demande « des mesures strictes » permettant « d’assurer la police de l’Assemblée dans de meilleures conditions ». Continuer la lecture