31 Jan

Le socialiste Nicolas Bodin (lui aussi) candidat à la mairie de Besançon

Nicolas Bodin le 31 janvier 2019 (©f3fc)

Et de trois. Après le marcheur Eric Alauzet et l’écologiste Anne Vignot, le socialiste Nicolas Bodin est le 3e membre de l’actuelle majorité municipale à se porter candidat à la mairie de Besançon. L’actuel adjoint à l’urbanisme se présente comme « l’alternative à la droite macroniste et à la droite républicaine » et propose de prendre la tête d’une liste d’union « pour que la ville demeure à gauche ». Continuer la lecture

30 Jan

Conseil municipal de Besançon: 13 élus de gauche claquent la porte du groupe majoritaire

Anne Vignot (EELV) et Christophe Lime (PCF) le 30 janvier (©f3fc)

Ils prennent un peu plus leurs distances avec le maire Jean-Louis Fousseret. Treize élus de gauche (cinq écologistes, cinq communistes, deux socialistes et un élu société civile) annoncent ce mercredi qu’ils quittent le groupe majoritaire au conseil municipal de Besançon. « On a un maire qui ne défend pas notre territoire » justifie Anne Vignot (EELV), l’un des chefs de file de cet inter-groupe qui pointe « ceux qui ont rompu le contrat de 2014 en quittant leur formation politique ». Dans leur viseur, le maire Jean-Louis Fousseret (ex-PS) et le député Eric Alauzet (ex-EELV), tous deux partis à La République en marche. Continuer la lecture

27 Jan

« Ehpad, une honte française », le livre coup de poing d’Anne-Sophie Pelletier

L’ouvrage d’Anne-Sophie Pelletier sort le lundi 28 janvier (©f3fc)

Elle mène désormais ses combats dans l’arène politique, elle qui figure en bonne place sur la liste de la France Insoumise aux élections européennes. Mais Anne-Sophie Pelletier restera pour longtemps le visage de la grève de 117 jours aux Opalines de Foucherans, dans le Jura. Un conflit social emblématique au cours duquel la quadragénaire est devenue la porte-parole du personnel, revendiquant inlassablement davantage de moyens pour prendre en charge dignement les pensionnaires de leur maison de retraite médicalisée. Un an et demi après la fin de la grève, Anne-Sophie Pelletier sort donc un livre dénonçant la prise en charge des aînés, à domicile comme en Ehpad. Elle se livre aussi, beaucoup, racontant un parcours étonnant. Continuer la lecture

15 Jan

Les députés LREM Denis Sommer et Frédéric Barbier regrettent « la paresse intellectuelle » de la majorité

Frédéric Barbier et Denis Sommer, le 15 juin 2017 à Audincourt, lors de la campagne des législatives (©Lionel Vadam/MaxPPP)

Dans un courrier adressé à l’ensemble des députés En Marche « pour ouvrir le débat », les députés LREM du Pays de Montbéliard (Doubs) Denis Sommer et Frédéric Barbier estiment que la majorité est « capable de mieux ». « Si ce n’était pas bon ou insuffisant avant, faire autre chose n’est pas forcément juste par nature », écrivent les deux élus à leurs collègues, estimant que « le « et de droite et de gauche », ou « le progressisme » ne suffisent pas. Ainsi, la paresse intellectuelle que nous pouvons reprocher aux anciens partis ne nous a pas épargnés »Continuer la lecture

07 Jan

Jean-Louis Fousseret: « Je ne serai pas candidat à un 4e mandat de maire de Besançon, sauf si… »

Jean-Louis Fousseret le 7 janvier 2019 à Besançon (©f3fc)

La question semblait entendue: depuis longtemps, Jean-Louis Fousseret avait annoncé que son troisième mandat de maire de Besançon serait le dernier. Pourtant depuis quelques jours, l’élu en marche (ex-PS) n’exclut plus totalement de se représenter, en cas de « danger » ou de « catastrophe annoncée ». Continuer la lecture

18 Déc

« Connard », « paroles de pute »… quand des militants de la CGT réveillent le député LREM Denis Sommer, un ex-cégétiste

Le député LREM Denis Sommer face à Bruno Lemerle, de la CGT (DR)

L’échange a été filmé par un militant CGT et largement partagé sur les réseaux sociaux. Vendredi matin, un groupe de cégétistes du Pays de Montbéliard a déboulé au domicile de Denis Sommer. Les syndicalistes venaient demander des comptes à leur ancien camarade, aujourd’hui député de la majorité. L’élu est sorti de chez lui pour s’expliquer. Mais l’échange a tourné court… Continuer la lecture

06 Déc

Ian Brossat, tête de liste aux Européennes : « Le Parti Communiste a des choses à dire… »

 

Ian Brossat, tête de liste PCF aux Européennes

Il était aujourd’hui en Franche-Comté, où il a rencontré des salariés et des syndicalistes, entre autres d’Alstom et de General Electric et animé un apéro-débat avec des syndicalistes à Besançon. Le PC, l’industrie française, les Européennes, la France Insoumise, les « gilets jaunes »…

Continuer la lecture

« En marche, écologiste et de gauche », le député macroniste Eric Alauzet annonce sa candidature à la mairie de Besançon en pleine crise des gilets jaunes

Eric Alauzet le 6 décembre 2018 à Besançon (©f3fc)

Cette fois, c’est officiel. Eric Alauzet, député LREM du Doubs et élu municipal, a officialisé ce jeudi matin sa candidature à la mairie de Besançon en 2020. « En marche, écologiste et de gauche », Eric Alauzet entend « assumer ses responsabilités » en pleine crise des Gilets Jaunes. Continuer la lecture

29 Nov

Gilets jaunes: la France insoumise veut fédérer « la colère qui gronde » pour les européennes

Isabelle Michaud, Gabriel Amard, Laurence Lyonnais, Anne-Sophie Pelletier et Jean-Marie Brom le 29 novembre 2018 à Besançon (©f3fc)

A six mois du scrutin, c’est la seule formation politique à déjà mener campagne pour les européennes du 26 mai 2019. Cinq candidats du quart nord-est de la France ont présenté le projet de la formation de Jean-Luc Mélenchon ce jeudi à Besançon. La France insoumise compte bien offrir « une perspective aux luttes contre les politiques scélérates qui nous font les poches », assume le Jurassien Gabriel Amard, qui imagine LFI comme « un débouché politique » au mouvement des Gilets Jaunes. Continuer la lecture

22 Oct

Pierre Moscovici compare Jean-Luc Mélenchon à Viktor Orban

Pierre Moscovici sur France Inter le 22 octobre 2018 (DR)

Invité ce lundi sur France Inter, le commissaire européen et ancien élu du Doubs Pierre Moscovici est revenu sur les attaques de Jean-Luc Mélenchon contre la justice et la presse, suite aux perquisitions de la semaine dernière. « Comme beaucoup de jeunes se reconnaissent en lui, il devrait avoir un sens de la responsabilité. Ce sens de la responsabilité, c’est aussi de respecter les institutions, estime l’ancien député PS du Doubs. Là, il se comporte comme tous ces populistes qui pratiquent la démocratie illibérale, c’est-à-dire qui pensent qu’on arrive au pouvoir par les urnes et qui ensuite combattent les libertés. Ce qu’il a fait sur la presse, ce qu’il fait sur la justice, ce n’est pas très différent de ce qu’il se passe avec M. Orban ou M. Kaczyński . Donc, je lui dis ‘attention’. » Continuer la lecture

RSS