06 Sep

Les élections municipales fixées au 23 au 30 mars 2014

Les élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars prochains, et non pas les 9 et 16 mars comme beaucoup l’attendaient. C’est le député PS Vincent Feltesse, candidat à la mairie de Bordeaux, qui l’a révélé sur twitter hier, s’appuyant sur un document de l’Assemblée nationale. Le ministère de l’Intérieur, qui fixe les dates des élections, aurait fait ce choix pour éviter que le scrutin ne se déroule pendant les vacances de la zone A.

Continuer la lecture

03 Sep

Jacques Grosperrin: "Je veux rassembler, mais pas à n'importe quel prix"

Jacques Grosperrin (©f3fc)

La réponse ne s’est pas faite attendre. Jacques Grosperrin, le candidat officiel de l’UMP aux municipales de Besançon, revient sur les récents évènements de la campagne, qui s’est accéléré à droite ces derniers jours. La semaine passée, le sénateur Jean-François Humbert a lancé sa candidature dissidente en franc-tireur, puis le candidat de l’UDI Philippe Gonon a tenté de s’imposer en rassembleur. L’ancien député prévient: « Je rassemblerai d’abord autour de valeurs et d’idées communes, libérales et humaines, autour de mes projets pour Besançon. » Et ceux qui veulent négocier un poste ou un mandat en seraient pour leurs frais: « Marchandage, il n’y aura pas, seul le ralliement à mon programme a un sens, mais nous pouvons le construire à plusieurs… »

Continuer la lecture

31 Août

Philippe Gonon: "On gagnera si l'on est uni"

Philippe Gonon espère une union "de la droite au centre-gauche" (©f3fc)

Philippe Gonon, candidat UDI à la mairie de Besançon, appelle à l’union des forces de droite avant les municipales. Persuadée que « la ville ne se gagne pas à droite, mais au centre », il espère rassembler autour d’un projet « à quatre mains » Jacques Grosperrin, le candidat officiel de l’UMP, le dissident Jean-François Humbert et le MoDem, son ancien parti.

Continuer la lecture

26 Août

Jean-François Humbert: "Je pars pour gagner"

L'ancien UDF Jean-François Humbert entend mener une campagne centriste (©f3fc)

Et de trois. Après Jacques Grosperrin (UMP) et Philippe Gonon (UDI), la droite compte un nouveau candidat aux élections municipales à Besançon. Le sénateur du Doubs Jean-François Humbert, membre du groupe UMP à la haute assemblée, a officialisé sa candidature ce matin. L’ancien président UDF du conseil régional (1998-2004) entend donc mener une liste dissidente sans étiquette « de sensibilité centriste ».

Continuer la lecture

Jean-François Humbert: "Je pars pour gagner"

L'ancien UDF Jean-François Humbert entend mener une campagne centriste (©f3fc)

Et de trois. Après Jacques Grosperrin (UMP) et Philippe Gonon (UDI), la droite compte un nouveau candidat aux élections municipales à Besançon. Le sénateur du Doubs Jean-François Humbert, membre du groupe UMP à la haute assemblée, a officialisé sa candidature ce matin. L’ancien président UDF du conseil régional (1998-2004) entend donc mener une liste dissidente sans étiquette « de sensibilité centriste ».

Continuer la lecture

11 Juil

En Franche-Comté, huit députés sur douze s'opposent à la loi sur le non cumul

Les députés de droite sont contre. Les députés de gauche sont pour. Pas de grosse surprise à l’analyse du vote de l’Assemblée nationale sur le projet de loi interdisant le cumul d’un mandat parlementaire avec une fonction exécutive locale. Seuls les socialistes Barbara Romagnan, Frédéric Barbier et Jean-Michel Villaumé, ainsi que l’écologiste Eric Alauzet se sont prononcés en faveur du texte. Les sept députés UMP ont voté contre, de même que l’UDI Michel Zumkeller.

Continuer la lecture

06 Juil

L'UDI du Doubs mise sur Philippe Gonon et Alain Chaneaux

Didier Klein, président départemental de l'UDI, entouré de Philippe Gonon et Alain Chaneaux, qui seront les têtes de listes UDI à Besançon et Montbéliard (©f3fc)

Après son premier conseil départemental la semaine dernière à Pontarlier, l’UDI du Doubs se met en ordre de marche pour les élections municipales de mars prochain. Le parti de Jean-Louis Borloo présentera des listes autonomes à Besançon et Montbéliard. Pour Pontarlier, détenu par l’UMP Patrick Genre, une union avec le maire sortant est encore possible. Mais dans les deux plus grosses villes du département, le principal parti de droite dédaigne son allié centriste. Philippe Gonon (à Besançon) et Alain Chaneaux (à Montbéliard) porteront donc les espoirs de l’UDI au premier tour.

Continuer la lecture

01 Juil

Michel Zumkeller demande des excuses à Yves Ackermann

Michel Zumkeller menace Yves Ackermann de porter l'affaire en justice

Le torchon brûle entre Yves Ackermann d’un côté, Damien Meslot et Michel Zumkeller de l’autre. Vendredi soir, lors de la Fête de la Rose à Offemont, le président socialiste du conseil général du Territoire de Belfort s’est lâché à l’encontre des deux députés de droite. D’après nos confrères de l’Est Républicain, il a accusé Damien Meslot (UMP) de « mettre ses pas dans ceux du Front national » et Michel Zumkeller (UDI) d’être « une crapule ». « Je me demande ce qu’auraient fait ces gens-là dans les années 30 lorsque le nazisme montait en Allemagne. De quel côté ils auraient été? » se serait interrogé Yves Ackermann devant les militants socialistes. Les deux députés ont vivement réagi. Michel Zumkeller a même pris la plume pour exiger des excuses.

Continuer la lecture

28 Juin

La gauche, la droite, c'est quoi la différence? La réponse des lycéens de Besançon

C’est un joli petit ouvrage, qui consacre lui-même une jolie histoire. Pendant plusieurs mois, des élèves d’une classe de terminale du lycée Pasteur à Besançon, ont planché sur la politique. Dans le cadre de leur cours d’Education civique juridique et sociale, ces scientifiques ont étudié le clivage droite-gauche en France. Un travail si complet que leur professeur s’est battu pour le faire publier. Le résultat, c’est un fascicule de près de 140 pages. « Un travail collectif qui restera », se félicite Samuel Chaîneau, à l’origine du projet. Le livre n’a été publié qu’à quelques dizaines d’exemplaires pour l’instant. Un pari réussi, « objet de fierté » pour cette classe de lycéens déjà citoyens.

Continuer la lecture

23 Juin

Les Bisontins peuvent donner leur avis sur l'avenir de Saint-Jacques

Jean-Louis Fousseret organise une réunion publique sur l'avenir de Saint-Jacques le 2 juillet (©f3fc)

Décidément, les concertations sont à la mode. Il est vrai qu’en cette période pré-électorale, il est de bon ton de demander son avis au futur électeur. Après la réforme sur les rythmes scolaires, c’est donc sur la reconversion du site de l’ancien hôpital Saint-Jacques que les Bisontins sont invités à donner leur opinion. Les « avis et observations » sont recueillis au service urbanisme de la mairie, où il est possible de consulter un « dossier de présentation ». Le déménagement des services hospitaliers vers Jean-Minjoz a libéré 6 hectares en plein centre-ville, dont une partie est classée. Un cabinet d’architectes parisien a été mandaté pour fixer un schéma directeur.

Continuer la lecture