12 Jan

Avec Belib’, Paris facilite l’usage de la voiture électrique en ville

belib2Après autolib’, vélib’, utulib’… voici belib’ ! La première station de recharge électrique universelle a été inaugurée aujourd’hui à Paris. Principale nouveauté : elle permet de recharger tous les types de véhicules (voitures, motos ou camionnettes), quelle que soit sa marque ou son type de prise. 60 stations nouvelle génération (avec chacune 3 points de recharge) du même type seront installées d’ici le mois d’avril dans Paris, et 30 de plus le seront d’ici à la fin de l’année. De quoi resserrer sérieusement le maillage des points de recharge disponibles intramuros. Une façon aussi de mettre fin au quasi monopole de Bolloré (avec les 550 prises tiers autolib’ accessibles aux particuliers sur abonnement). Le prix de ce service public de recharge se veut attractif : le rechargement de nuit sera gratuit, tandis que la recharge accélérée coûtera en journée seulement 0,25€ par quart d’heure, soit entre 1€ et 2€ le plein. Voilà qui devrait faciliter la vie de toutes celles et tous ceux, propriétaires de véhicules électriques, qui galéraient pas mal jusqu’ici, nous en avions fait l’expérience il y a quelques semaines.

Voyez notre reportage, réalisé avec Farid Benbékaï
► Sur le même thème : le cap des 1.000 bornes de recharge franchi
► Pour aller plus loin : notre test, comment recharger sa voiture électrique dans Paris ?

Bertrand Lambert

06 Jan

Les Champs-Elysées rendus aux piétons une fois par mois

Bruno Levesque / IP3 Paris France 07 juin 2015 L' avenue des Champs Elysees exceptionnellement interdits aux voitures est rendue aux pietons ce dimanche de la Concorde à l'avenue George V. Un marche de producteurs locaux est installes sur les contre allees et un pique nique en famille est organise. (MaxPPP TagID: maxnewsworldthree769118.jpg) [Photo via MaxPPP]L’idée a fait doucement son chemin, elle deviendra réalité cette année. Les Champs-Elysées vont être rendus aux piétons une fois par mois, dès le retour des beaux jours, « au printemps », sur le modèle de ce qui s’était fait lors de la journée sans voiture organisée le dimanche 27 septembre dernier. Ainsi en a décidé Anne Hidalgo, qui l’a annoncé aujourd’hui lors de ses vœux aux élus de la ville.

Une excellente nouvelle pour toutes celles et tous ceux, plusieurs dizaines (centaines ?) de milliers, qui avaient arpenté, le 27 septembre dernier, la plus célèbre avenue du monde sans avoir à subir la pollution sonore, visuelle et olfactive des voitures habituellement reines des lieux.

Lors de ses vœux, la maire de Paris a également promis d’élargir à l’ensemble de la capitale le périmètre de la prochaine édition de la journée sans voiture, prévue le dernier week-end de septembre, sans doute le 25 septembre. En 2015, les critiques avaient été nombreuses (et nous en faisions partie) pour dénoncer le manque d’ambition du périmètre retenu, faute d’accord de la part du préfet de police. Anne Hidalgo espère cette fois avoir les coudées franches : elle se bat depuis plusieurs mois pour desserrer le corset préfectoral qui comprime ses pouvoirs de maire et ainsi se passer de l’aval du préfet pour ce type d’opération (il faudra passer tout de même par une réforme législative).

Bertrand Lambert

► Sur le même thème : Journée sans voiture du 27/09/2015, de qui se moque t-on ?

22 Déc

EXCLU : Cityscoot passe la vitesse supérieure et s’étend au nord de Paris

cityscoot (2)Info exclusive « Transportez-moi » : les scooters blancs 100% électriques en libre service de Cityscoot poursuivent leur conquête de Paris, en augmentant significativement leur zone de déploiement dans la capitale, rive droite.

Depuis le 16 décembre dernier, la zone de Free Floating, à l’intérieur de laquelle doivent impérativement se faire la location et la restitution d’un Cityscoot, a été élargie de plusieurs kilomètres carrés, en direction du nord de Paris, en intégrant une partie du 9eme arrondissement (c’est la zone en rouge sur la carte ci dessous). Cet élargissement a été décidé à la suite d’un sondage auprès des bêta testeurs abonnés au service. Ces derniers s’étaient prononcés à 32% pour un agrandissement rive droite, ils ont été entendus. Continuer la lecture

17 Déc

La RATP passe – enfin – au vert

IMG_0899La ligne 21 est la première d’Ile de France à tester un bus de 12 mètres, donc de grande capacité, en condition réelle de circulation. Les premiers clients sont aux anges : moins de bruit, de vibration… et surtout voyage gratuit faute de boîtier pour valider votre Navigo ou votre ticket 🙂 Pour la RATP, les enjeux sont considérables : il s’agit de récupérer le maximum de données (satisfaction clients ; avis des machinistes ; regard des ingénieurs) via des enquêtes clients et des capteurs placés dans le bus… pour préparer au mieux les futurs appels d’offres, lancés dès 2017. Dans cinq ans, 50% de la flotte bus de la RATP doit être électrique ou GNV (gaz naturel). A terme, la RATP va devoir remplacer l’intégralité de sa flotte, soit 4500 véhicules. En vertu de son plan 2025, plus aucun bus diesel ne sera en circulation à cette date sur le réseau de la RATP.
Découvrez notre reportage, avec des images de Kevin Berg Continuer la lecture

BikePrédict : la Madame Irma du Vélib’

Vous en avez assez de tomber sur des stations pleines, ou pire, de ne pas trouver de vélib’ alors même que vous êtes – comme d’habitude –  en retard pour votre séance de cinoche ? BikePrédict est fait pour vous ! Cette nouvelle appli est la toute première application prédictive pour les vélib’ et permet de connaître, jusqu’à 45 minutes à l’avance, les stations où l’on est sûr de trouver un vélo ou une borne disponible pour raccrocher son deux roues. Madame Irma dans le panier de votre vélib’ ? Faut-il y croire ? Notre test s’est révélé plutôt concluant mais demande à être confirmé dans la durée.

IMG_0898Comment marche cette appli ? Rien de paranormal, juste une analyse mathématique, fine et dynamique, de plusieurs années de données d’utilisation des Vélib’, prenant en compte à la fois l’heure, le jour, la météo ou encore les éventuelles pannes de transports publics.

C’est Qucit, une startup française spécialisée dans l’intelligence artificielle et l’analyse prédictive de données pour la mobilité urbaine, qui a développé BikePrédict, dans la continuité  du “VCub Predict” lancé à Bordeaux en 2014 (15.000 téléchargements et 1M d’utilisations) et intégré à l’application “La Bonne Station” de Keolis.
Continuer la lecture

16 Déc

Notre enquête : Bolloré, roi de Paris ?

Autolib’… c’est lui ! Le Bluetram en démonstration actuellement sur les Champs Elysées… c’est encore lui ! Le Bluebus, bientôt en circulation sur la ligne 341… c’est toujours lui… Depuis quelques années, l’industriel breton Vincent Bolloré a fait de Paris sa vitrine. Il est partout. Cette omniprésence interroge et irrite la concurrence, mais la capitale semble y trouver son compte. Rien, pourtant, ne prédestinait l’ami et fervent supporter de Nicolas Sarkozy à devenir le chouchou d’une ville gérée par la gauche.

Notre enquête, signée Bertrand Lambert, Muriel Demguilhem et Jean-Yves Blanc
Paris vitrine de l’industriel Vincent Bolloré

► Pour aller plus loin, notre analyse : Paris, plus que jamais vitrine industrielle de Bolloré
► Sur le même thème : le Bluetram parade sur les Champs Elysées – VIDEO

15 Déc

Le Vélib’ de demain sera électrique et métropolitain

C’est à la fois une bonne nouvelle pour les mollets des parisiens et pour les banlieusards : le Vélib’ devrait bientôt enfin franchir la limite symbolique fixée par le Conseil d’Etat (arrêt du 11 juillet 2008), à savoir 1.5 km autour de Paris, pour être étendu à une cinquantaine de communes de la petite couronne. Parallèlement, les fameux vélib’ électriques, que nous avions testé en avant première, seraient mis à la disposition des abonnés, lesquels pourraient aussi opter pour des locations longue durée. Bref, c’est toute une révolution qui attend les utilisateurs (et les actuels frustrés) de vélib’. Mais patience, si la réflexion est en cours, et déjà bien avancée, à la Mairie de Paris, il faudra attendre 2017, et le nouvel appel d’offres lancé auprès de JCDecaux, ClearChannel et autres géants de l’affichage publicitaire (ce sont eux les financeurs du service, en échange de l’accès aux panneaux et abribus parisiens), pour connaître les contours exacts du vélib’ 2.0.

La première étape doit avoir lieu cette semaine au Conseil de Paris, avec une délibération pour la création d’un syndicat mixte d’études. Ce syndicat, qui doit encore être approuvé par le préfet de région, sera ouvert aux communes et collectivités intéressées et sera chargé de définir avec précision les contours de ce Vélib’ Métropole, et notamment son modèle économique.

Comme nous l’a confié Christophe Najdovski, adjoint EELV en charge des transports, la ville de Paris souhaite profiter de ce renouvellement de service, en 2017, pour révolutionner vélib’ et offrir un système repensé, performant et innovant, avec mise à disposition de vélos électriques voire d’un système de location longue durée, à l’année, le tout sur un périmètre étendu donc à la métropole. Preuve de son engagement, elle a prévu de consacrer 1.1 million d’euros au futur syndicat mixte. Continuer la lecture

04 Déc

Premiers taxis, première station de recharge : Paris se met à l’hydrogène

Décidément, durant cette COP21, la ville de Paris fait feu de tout bois pour montrer son engagement pour une mobilité durable et écolo. Après la présentation des prochains bus 100% électriques amenés à circuler dans Paris dès janvier, après le vélib’ électrique en démonstration sur le parvis de l’hôtel de This picture, taken on January 26, 2015 in Saint-Lo, shows an hydrogen station. The general council (conseil general) de la Manche inaugurates a new hydrogen station for his cars fleet using hydrogen as energy. AFP PHOTO / DAMIEN MEYERville, après le Bluetram en parade sur les Champs Elysées la maire de Paris inaugure ce lundi la première station de recharge d’hydrogène de la capitale… laquelle permettra aux véhicules concernés de récupérer 500 km d’autonomie en seulement 5 petites minutes, un record !

Méconnu et encore peu développé en France, l’hydrogène présente pourtant de nombreux atouts : utilisé dans une pile à combustible, l’hydrogène, sous forme de gaz, se combine à l’oxygène de l’air pour produire de l’électricité, rejetant au final seulement de la vapeur d’eau… rien de bien toxique donc ! L’un des 15 bus propres présentés par la ville et la RATP jeudi dernier fonctionne d’ailleurs déjà avec une pile à hydrogène : il est en service en Allemagne et fonctionne parfaitement, nous avons pu le constater in situ. Continuer la lecture

02 Déc

A quand des bus propres à Paris ? Entretien vérité avec Christophe Najdovski

A l’occasion de la présentation d’une quinzaine de bus 100% propres (électriques, GPL, huiles végétales, hydrogène) par la RATP sur le Champs de Mars, rencontre avec Christophe Najdovski, l’adjoint EELV à la maire de Paris en charge des transports. Il y est notamment question du pari d’un parc bus 100% propre en Ile de France d’ici 2025 (l’objectif de la RATP est de disposer, dans dix ans, d’un parc 100 % vert avec 80 % de bus électriques et 20 % roulant au biogaz – aujourd’hui ses 4 500 bus sont à 97 % diesel), de Vincent Bolloré (dont les véhicules sont omniprésents dans la capitale), du coût de la transition vers l’électrique et des différentes technologies existantes… Bertrand Lambert

01 Déc

Le Bluetram en parade sur les Champs Elysées

Pour un « tram », il est de bien petite taille : dans sa version de 6 mètres, celle mise en service sur les Champs, il peut accueillir seulement 20 passagers. Mais il est silencieux, écolo (en tout cas pour ce qui est des émissions in situ de CO2 ou de particules fines) et surtout gratuit. Anne Hidalgo et Vincent Bolloré ont lancé officiellement ce mardi, avec 15 jours de retard suite aux attentats de Paris, l’exploitation du Bluetram sur la plus belle avenue du monde. Jusqu’au 15 janvier, les véhicules 100% électriques conçus par le groupe Bolloré, vont arpenter les Champs Elysées, entre Concorde et Etoile, marquant l’arrêt à 8 stations bien définies. C’est à la RATP qu’a été confiée l’exploitation temporaire des Bluetrams, prévus pour fonctionner 7j sur 7 de 10 heures à 23 heures. Comme nous le révélions déjà dans un précédent post, c’est un joli tapis rouge que la ville de Paris déroule, à l’occasion de la COP21, à l’industriel breton. Un arrangement gagnant gagnant au bénéfice des deux parties (l’une montre son engagement pour une mobilité durable, l’autre met en avant sa batterie et son savoir faire) et qui devrait ravir les touristes.

Voyez notre reportage avec Jean-Yves Blanc

► Pour aller plus loin : Paris, plus que jamais vitrine industrielle de Bolloré

Bertrand Lambert