18 Sep

Régionales: à la gauche du PS, le rêve d’un « Grenoble amélioré »

Alors que les régionales approchent à grand pas, les partis à la gauche du PS s’organisent. Ce jeudi, des représentants régionaux de plusieurs partis se sont réunis à Besançon. Autour de la table, des membres du Parti communiste, du Parti de Gauche, d’Ensemble, trois composantes du Front de Gauche, mais aussi du MRC (le Mouvement républicain et citoyen fondé par Chevènement) et de Nouvelle Donne, le parti de Larrouturou. Le but: proposer un projet et une liste commune ouverte aux citoyens en Bourgogne Franche-Comté. Au moins une élue socialiste sortante est même prête à rejoindre le mouvement. Et certains espèrent aussi convaincre Europe Ecologie-les Verts, où on reconnaît en haut-lieu que « des discussions sont en cours ». Continuer la lecture

« J’abandonnerai mon mandat de député »: le bon plan com’ de François Sauvadet

François Sauvadet (©f3fc)

François Sauvadet (©f3fc)

Un communiqué de presse envoyé à 8h du matin, une interview enlevée dans Le Figaro, reprise par l’AFP, puis Libération François Sauvadet était partout dans la presse ce mercredi. Et pourtant, rien de bien nouveau dans les annonces de celui qui mènera la liste d’union LR-UDI en Bourgogne Franche-Comté. Le président du Département de Côte d’Or l’avait déjà dit, avec quasiment les mêmes mots, sur le plateau de France 3 Franche-Comté… Mais on était alors au cœur de l’été. C’était le 7 juillet dernier ! Un extrait à revoir ici. Continuer la lecture

17 Sep

Régionales: la tentation de la fronde au PS de Bourgogne

Pour Safia Otokoré, vice-présidente de la Région Bourgogne et ancienne collaboratrice du Franc-Comtois Pierre Moscovici, le PS "va au naufrage" (©f3b)

Pour Safia Otokoré, vice-présidente de la Région Bourgogne et ancienne collaboratrice du Franc-Comtois Pierre Moscovici, le PS « va au naufrage » (©f3b)

Au Parti socialiste, la fronde est décidément à la mode. On ne parle pas ici de l’Assemblée nationale, mais du conseil régional de Bourgogne. Lors de la session de ce lundi, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer la mise à l’écart de certains sortants en vue du scrutin de décembre. Des aigris laissent même courir le bruit d’une possible liste dissidente. En faisant part publiquement de leur blues, ils espèrent peut-être faire chanter Marie-Guite Dufay, qui officialisera ses listes samedi. Continuer la lecture

14 Sep

Les Régions de Bourgogne et de Franche-Comté donneront 1.000 euros de plus par place d’accueil créée pour les réfugiés

Marie-Guite Dufay et François Patriat (©f3fc)

Marie-Guite Dufay et François Patriat (©f3fc)

Les régions Bourgogne et Franche-Comté ont annoncé ce lundi qu’elles voteront en octobre une aide aux communes de 1.000 euros par nouvelle place d’hébergement créée afin d’accueillir des réfugiés, qui s’ajoutera à celle du gouvernement. Assurant que la Bourgogne et la Franche-Comté « répondront présents » à l’appel de François Hollande pour accueillir 24.000 réfugiés en France dans les deux prochaines années, François Patriat et Marie-Guite Dufay estiment que « c’est avant tout un devoir d’humanité ». Continuer la lecture

12 Sep

Régionales: le champion olympique Jason Lamy-Chappuis ne sera pas candidat

Le message de Jason Lamy-Chappuis sur Facebook (DR)

Le message de Jason Lamy-Chappuis sur Facebook (DR)

Il ne sera pas le filon en or de Marie-Guite Dufay. Comme nous vous l’avions révélé ici, la présidente PS du conseil régional de Franche-Comté et tête de liste pour les régionales en Bourgogne Franche-Comté a sollicité Jason Lamy-Chappuis pour figurer sur sa liste. Le champion olympique de combiné nordique a poliment décliné la proposition ce samedi sur les réseaux sociaux: « J‘ai une grande estime pour Marie-Guite Duffay (sic) et la Région qui m’ont soutenu tout au long de ma carrière (…) Cependant je n’ai pas la volonté, le statut ou le bagage nécessaire pour m’engager au niveau politique ». Continuer la lecture

11 Sep

Régionales: Marie-Guite Dufay a demandé au champion olympique Jason Lamy-Chappuis d’être candidat

Bandeau, bonnet, casque: Jason Lamy-Chappuis a toujours affiché clairement le logo du conseil régional de Franche-Comté (©maxppp ©AFP Florian Schuh ©f3fc)

Bandeau, bonnet, casque: Jason Lamy-Chappuis a toujours affiché fièrement le logo du conseil régional de Franche-Comté (©maxppp ©AFP Florian Schuh ©f3fc)

Ce pourrait être l’invité surprise de cette campagne des régionales. D’après nos informations, Marie-Guite Dufay, présidente PS sortante du conseil régional de Franche-Comté et candidate à la présidence de l’assemblée de la grande région, a sollicité plusieurs personnalités du monde du ski nordique jurassien pour être candidates à ses côtés. Parmi les sportifs contactés figurent Jason Lamy-Chappuis, champion olympique de combiné nordique, et Nicolas Michaud, ancien directeur des équipes de France. Continuer la lecture

09 Sep

Régionales: « Il faut que le MoDem se fasse respecter »

Laurent Croizier et Christophe Grudler (DR)

Laurent Croizier et Christophe Grudler (DR)

L’idylle n’aura duré que quelques mois. Malgré le succès aux départementales, l’alliance entre Les Républicains (ex-UMP), l’UDI et le MoDem ne sera pas reconduite aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté. Lors de sa venue dans le Haut-Doubs samedi, Nicolas Sarkozy en personne a tranché: « Les centristes (…) qui ont envie d’être avec nous à mi-temps, nous n’avons pas besoin d’eux » a lancé le président des Républicains à la tribune. « J’en prends acte, avec regret », réagit Christophe Grudler, chef de file régional du Mouvement Démocrate. Mais « le MoDem n’a pas l’intention de se coucher » prévient le président du MoDem du Doubs Laurent Croizier. Autrement dit, le MoDem mènera sa propre liste en décembre prochain. Continuer la lecture

Nicolas Sarkozy a utilisé un avion privé à 12.000 euros pour son meeting de Gilley

Nicolas Sarkozy à Gilley (©f3fc)

Nicolas Sarkozy à Gilley (©f3fc)

Nicolas Sarkozy a utilisé samedi un avion privé pour la somme de 12.000 euros afin d’assister à des meetings des Républicains dans le Doubs puis à La Baule, a indiqué hier soir à l’AFP le trésorier du parti, interrogé sur une information du Canard Enchaîné qui avance la somme de 25.000 euros. Selon Daniel Fasquelle, les déplacements Paris-Besançon, Besançon-La Baule puis La Baule-Paris à bord d’un avion privé ont coûté au total 12.000 euros. Dans son édition de mercredi, l’hebdomadaire satirique estimait le coût de ces déplacements à 25.000 euros en s’appuyant sur des chiffres de « sociétés d’avions privés ». Continuer la lecture

05 Sep

Nicolas Sarkozy célèbre l’union de la droite pour les régionales en Bourgogne Franche-Comté

Nicolas Sarkozy, flanqué de François Sauvadet et Alain Joyandet (©f3fc)

Nicolas Sarkozy, flanqué de François Sauvadet et Alain Joyandet (©f3fc)

Le président des Républicains Nicolas Sarkozy était à Gilley, dans le Haut-Doubs, ce samedi. Devant tous les ténors régionaux de la droite et du centre-droit, l’ancien président de la République a officiellement lancé la campagne des régionales en Bourgogne Franche-Comté, adoubant devant ses troupes l’UDI François Sauvadet, désigné tête de liste dans le cadre d’un accord national. Un temps contesté au sein des Républicains, qui lui préféraient le sénateur Alain Joyandet, le président du Département de Côte d’Or ne cache pas sa satisfaction sur les réseaux sociaux: « La campagne des Régionales ne pouvait pas mieux commencer ». Notre reportage. Continuer la lecture

05 Août

Damien Meslot: « Christophe Grudler ? Ce serait un casus belli »

Damien Meslot et Christophe Grudler (©f3fc)

Damien Meslot et Christophe Grudler (©f3fc)

Alors que les discussions s’éternisent entre les Républicains, l’UDI et le MoDem en vue d’un éventuel accord entre les trois partis pour les élections régionales (voir ici), le député Damien Meslot est catégorique: « Dans le Territoire de Belfort, c’est un Républicain qui doit avoir la tête de liste ». Il ne veut donc pas du chef de file régional du MoDem, son meilleur ennemi, lui aussi Belfortain, Christophe Grudler« Christophe Grudler tête de liste, ce serait un casus belli. Cela déclencherait une guerre terrible ». Une prise de position qui complique sérieusement la tâche de l’UDI François Sauvadet, la tête de liste régionale, qui mène actuellement les négociations. Continuer la lecture