30 Mai

Assistants parlementaires: Sophie Montel (FN) dénonce la ministre Marielle de Sarnez, la justice ouvre une enquête

Sophie Montel sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

Sophie Montel sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

Le Parisien révèle ce mardi que le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « abus de confiance » contre 19 eurodéputés français. La députée européenne FN Sophie Montel est à l’origine de l’affaire. Elle-même poursuivie dans l’affaire des assistants fantômes au Parlement, elle a dénoncé les pratiques supposées de ses collègues de Bruxelles. Parmi les élus visés figure Marielle de Sarnez (MoDem), proche de François Bayrou et ministre des Affaires étrangères. Continuer la lecture

23 Fév

L’alliance Macron-Bayrou chamboule aussi le paysage politique local

François Bayrou et Emmanuel Macron le 23 février (©ff3)

François Bayrou et Emmanuel Macron le 23 février (©ff3)

François Bayrou, ex-ministre de gouvernements de droite, a donc annoncé ce mercredi son alliance avec Emmanuel Macron, ex-ministre d’un gouvernement de gauche. Ce rassemblement en vue de l’élection présidentielle crée d’incongrues situations au niveau local, où des opposants d’hier pourraient s’allier rapidement autour d’une cause commune nationale. En voici deux exemples dans les deux principales villes de Franche-Comté, Besançon et Belfort. Continuer la lecture

16 Fév

Marine Le Pen entre 25% et 33% d’intentions de vote en Bourgogne-Franche-Comté

Marine Le Pen (©f3)

Marine Le Pen (©f3)

D’après l’enquête électorale de Cevipof-Ipsos, la Bourgogne-Franche-Comté est une des régions de France qui accorde les meilleurs scores pour Marine Le Pen. La candidate du Front national est créditée de 28 et 29% des suffrages selon la participation ou non de François Bayrou (MoDem) au scrutin. C’est trois points de plus qu’au niveau national. En tenant compte de la marge d’erreur, le résultat de Marine Le Pen oscille entre 25% et 33%. Par ailleurs, la Bourgogne-Franche-Comté amplifie le score de François Fillon (+2 points) et atténue celui d’Emmanuel Macron (-2,5 points). Continuer la lecture

09 Sep

Régionales: « Il faut que le MoDem se fasse respecter »

Laurent Croizier et Christophe Grudler (DR)

Laurent Croizier et Christophe Grudler (DR)

L’idylle n’aura duré que quelques mois. Malgré le succès aux départementales, l’alliance entre Les Républicains (ex-UMP), l’UDI et le MoDem ne sera pas reconduite aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté. Lors de sa venue dans le Haut-Doubs samedi, Nicolas Sarkozy en personne a tranché: « Les centristes (…) qui ont envie d’être avec nous à mi-temps, nous n’avons pas besoin d’eux » a lancé le président des Républicains à la tribune. « J’en prends acte, avec regret », réagit Christophe Grudler, chef de file régional du Mouvement Démocrate. Mais « le MoDem n’a pas l’intention de se coucher » prévient le président du MoDem du Doubs Laurent Croizier. Autrement dit, le MoDem mènera sa propre liste en décembre prochain. Continuer la lecture

22 Mai

Suivez en direct le débat spécial européennes « Des Paroles et des Actes »

L’émission Des Paroles et des Actes est consacrée au scrutin européen ce soir sur France 2. Autour de David Pujadas débattront Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture (PS), François Bayrou, président du MoDem, Jean-François Copé, président de l’UMP, Yannick Jadot, député européen pour Europe Ecologie-Les Verts, Marine Le Pen, présidente du Front national et Jean-Luc Mélenchon, président du Front de gauche. A suivre en direct à partir de 20h45!

Continuer la lecture

26 Fév

Jean-François Copé croit au « miracle » à Besançon

Jean-François Copé et Michèle Tabarot avec les candidats bisontins Jacques Grosperrin (UMP), Philippe Gonon (UDI) et Odile Faivre-Picon (MoDem) (©f3fc)

Jean-François Copé et Michèle Tabarot avec les candidats bisontins Jacques Grosperrin (UMP), Philippe Gonon (UDI) et Odile Faivre-Petitjean (MoDem) (©f3fc)

Le président de l’UMP Jean-François Copé a galvanisé les troupes hier lors de son passage dans le Doubs. D’abord dans le Pays de Montbéliard, puis à Besançon, le député-maire de Meaux a demandé à ses militants de « porter haut et fier l’étendard de l’UMP ». « Des villes réputées imprenables peuvent basculer, assure le patron de l’UMP. Le miracle est possible ». Dans la capitale comtoise, il a célébré l’union UMP-UDI-MoDem autour de Jacques Grosperrin, tandis que le camp socialiste se disait ravi de cette visite du chantre de la « droite décomplexée »: « Nous avons bien à Besançon un candidat de la droite dure surfant sur les divisions et prêt à tout pour servir ses propres intérêts », clame l’équipe de campagne de Jean-Louis Fousseret dans un communiqué.

Continuer la lecture

17 Oct

Les centristes se lancent dans la course aux municipales

Cinq partis du centre s'unissent pour les municipales

Ils partiront sous l’étiquette de la coordination des centres du Doubs. Sans doute encouragés par la création de l’UDI de Jean-Louis Borloo, mais aussi et surtout par leurs échecs successifs des dernières élections, les centristes du Doubs ont décidé de la jouer collectif pour les municipales de 2014. Et la campagne commence dès maintenant pour ces militants du MoDem de François Bayrou, du Parti radical valoisien de Jean-Louis Borloo, de la Gauche Moderne de Jean-Marie Bockel, du Nouveau Centre d’Hervé Morin et de la Force européenne démocrate de Jean-Christophe Lagarde. Ils ont désigné des chefs de projets par territoire, comme autant de futures têtes de liste potentiels dans les principales villes du Doubs.

Continuer la lecture

04 Mai

"Nicolas Sarkozy a eu tort de nous associer au FN"

Philippe Gonon et François Bayrou (DR)

Le patron du MoDem dans le Doubs a participé hier au conseil national à l’issue duquel François Bayrou a annoncé qu’il voterait François Hollande dimanche. Si Philippe Gonon ne fera pas le même choix – il votera blanc -, il estime que Nicolas Sarkozy est allé trop loin dans la course aux électeurs du Front national et prend date pour l’avenir: « notre stratégie est claire: rassembler toutes les forces centristes pour contrebalancer la pression des extrêmes sur le PS et l’UMP ». Interview.

Continuer la lecture

03 Avr

Et le vainqueur est… Jacques Cheminade

Jacques Cheminade était à Nancy vendredi dernier (©f3lorraine)

C’est une surprise: parmi les dix candidats à l’élection présidentielle, c’est Jacques Cheminade qui a recueilli le plus de parrainages d’élus francs-comtois. Avec 52 signatures, il devance Philippe Poutou (42) et Marine Le Pen (36). La représentante régionale du Front national Sophie Montel se félicitait d’ailleurs il y a quelques jours de détenir le record de France de parrainages pour sa candidate. En queue de peloton, Jean-Luc Mélenchon, qui fit pourtant ses classes dans la région, n’a convaincu que 8 élus.

Continuer la lecture