21 Juin

Hôtel des ventes Giraudeau, livres et documents anciens (Tours)

Lundi 24 juin se déroulera le matin et l’après-midi à l’hôtel des ventes Giraudeau à Tours la mise en vente d’un important lot de livres, paradis pour promeneurs, collectionneurs et fureteurs de papiers anciens. Quelques lots sortent de l’ordinaire…

Ainsi, cette Édition Originale du CURÉ DE VILLAGE d’Honoré de Balzac avec autographe de l’auteur : « À Henri de France, hommage d’un sujet fidèle, de Balzac, Paris 7 mars 1841 » où il y  affirme avec clarté son légitimisme (estimation : de 1000 à 1500 €), mais aussi des enchères plus modestes comme ce lot comprenant 14 livres reliés, dont la correspondance de Voltaire avec l’impératrice de Russie, estimée de 80 à 100 €.

Au registre des pièces exceptionnelles, cet ensemble de PERON François & FREYCINET Louis, relatant un « Voyage de Découvertes aux Terres australes, exécuté par ordre de Sa Majesté l’Empereur et Roi pendant les Années 1800, 1801, 1802, 1803 et 1804 ; publié par le décret impérial et rédigé par M. F. Péron », l’estimation le situe aux alentours de 15-16 000 € ou cet autre récit de Bory de Saint-Vincent  d’un « Voyage dans Les Quatre Principales Iles des Mers d’Afrique, Fait par Ordre du Gouvernement » daté des années 1801-1802, dont se détache une belle carte de la Réunion.

Dans un ordre plus artistique, je ne résiste pas au plaisir de citer le lot n°10 constitué de 183 dessins originaux de Léon Masson, à l’encre de Chine, rehaussés de lavis, exécutés en vue de l’illustration lithographiée d’une édition de Jane Eyre estimé à 500-600 €.

Pour des estimations allant de 50 à 200 €, vous pourrez tenter de vous procurer l’œuvre de Boileaux-Despréaux, Nerval, ou les Contes d’Hoffmann. Cette vente comporte de très nombreux lots, parcourant le XIXème et le début du XXème siècle, la vente est vaste, j’y repère également des enluminures du XVIème siècle (lot non illustré), un album de gouaches de la région napolitaine, quelques albums de Jules Verne, des aquarelles de Corot, ou des livres moins courants : de Malebranche (« De la recherche de la vérité »), SCHABOL («  La Pratique du jardinage »), ou le Traité des maladies du cœur de De Sénac…

La première partie commence le matin à 9h30 et la seconde débutera à 14h00.

Pour qui aime renifler les vieux papiers, rêver devant les gravures, les aquarelles et les belles reliures, il est tout à fait intéressant de passer quelques heures à se remplir les yeux d’Histoire et d’histoires… La vente peut être suivie sur Internet, et il est possible d’y participer. Bien sûr, méfiez-vous des addictions : les enchères peuvent s’envoler entre un enchérisseur par téléphone et deux ou trois autres sur Internet. Les bibliothèques Américaines et les collectionneurs étrangers n’hésitent pas à venir faire leur marché en région tourangelle… L’estimation initiale, en fonction des désirs, peut n’être plus qu’un plaisant souvenir. Lors d’une vente où je cherchais à acquérir un pauvre Jules Verne, j’ai dû patienter que filent une douzaine d’éditions dites «  au globe doré » à des prix valant mon salaire, pour pouvoir me rabattre sur des reliures moins recherchées (et parfois plus anciennes…).

Il arrive que l’enchère ne soit pas couverte, et il est possible de se lancer à moindre coût, c’est une longue patience, et un temps bref pour savoir si ce lot dont personne ne veut ne recèle pas quelque découverte, telle une pochette surprise… et si vous voulez mon avis, c’est plus amusant que les jeux à gratter.

Bernard Henninger