14 Oct

Orléans : 2e édition du festival littéraire « Livre O cœur » les 19 et 20 octobre

LIVRES O CŒUR, festival littéraire en plein cœur d’Orléans connaîtra les samedi 19 & 20 octobre 2019, sa seconde édition. 

Pour qui a participé à la création d’un festival littéraire, il s’agit d’une expérience unique, enrichissante, complexe et l’occasion de toucher la littérature, sans élitisme, avec un souci sincère de bonhomie, qui est écrite aujourd’hui, ici et maintenant. Les ingrédients sont connus : un acteur institutionnel, des partenaires, un lieu central, LA VERRIÈRE DU JARDIN DES PLANTES, et des acteurs, en faisant en sorte que ces métiers si individualistes, acceptent de cohabiter :

  • littérature générale,
  • littératures populaires
  • polar,
  • fantastique
  • jeunesse
  • science-fiction
  • fantaisy
  • poésie
  • historique
  • essais…

Que chacun y trouve sa place et s’y sente « comme chez lui » ! La volonté des créateurs de la manifestation a été d’accueillir tous les métiers concourant au livre : éditeurs, illustrateurs, relieurs, typographe, et bien sûr les auteurs.

INVITÉS : cette année, LIVRE O CŒUR accueillera

Marie-Aude MURAIL

et SAPHO 

Christian LÉOURIER, récent prix Elbakin.net 2019 sera présent dimanche 20 octobre.

Plus de 70 auteurs, 2 libraires, 8 éditeurs, 3 artisans, des animations et des expositions.

LETTRE O CŒUR

Thème : LA LETTRE. Ce thème sera décliné au long des débats, au travers de plusieurs expositions et, nouveauté de l’année dans une anthologie LETTRES O CŒUR où chaque  participant raconte sa propre histoire de « LA » lettre, mais est-ce bien toujours la même ?

.

.

.

PRIX RÉSISTANCES

Autre nouveauté de l’année, la création d’un prix littéraire, RÉSISTANCES, dédié aux écrits témoignant d’un engagement dans la modernité et d’un regard critique. Cette année, ah ! Je n’ai pas le droit de le révéler ! Quel livre obtiendra le prix RÉSISTANCES 2019 ? Mystère, du moins jusqu’à samedi. Voici sa définition officielle : « Ce prix récompense un ouvrage, essai ou témoignage, en phase avec les grands enjeux sociétaux de notre temps. »

Comme l’an passé, des jeux, des dialogues, le prix de la couverture, et des animations pour tous les âges contribuent à faire du festival un événement festif, ouvert, joyeux et une invitation à lire… Alors, profitez de cette occasion unique de participer cette année à Orléans à un festival littéraire…

Bernard Henninger

Crédits photos :
Marie-Aude MURAIL : © Pierre ROBERT à partir d'une photographie de Marie-Aude MURAIL prise par Claudie ROCARD-LAPERROUSAZ [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)]
SAPHO : © Mattkinska [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]
Christian LÉOURIER : © Bernard Henninger

11 Mai

Fay-aux-Loges : 2e édition du salon du livre des auteurs loirétains

Dimanche 19 mai, la seconde édition du salon du livre Loirétain à Fay-aux-Loges, réunira plusieurs éditeurs, quarante-huit auteurs – adulte et jeunesse – et des graphistes…

La manifestation, encore jeune, aborde sa deuxième édition et dans une région parfois rétive à la lecture, il faut saluer cette volonté de redonner de la gaieté aux livres, aux mots et à leurs jongleurs. Des animations ponctueront le festival : un concours de bandes dessinées, la réalisation d’une fresque par les artistes de l’association L’Expression des Loges ainsi que des lectures par Aude Prieur, Caroline Durand et Michel Chatard.

Les salons ont connu un fort développement depuis vingt ans, et ils témoignent de la vitalité de la littérature, dont les voies se détournent sensiblement de l’autoroute éditeur-diffuseur-libraire pour emprunter des itinéraires moins bien balisés. La multiplication des auteurs, des librairies vivant sur un nombre toujours plus restreint de titres, la difficulté pour ces dernières à rendre compte de la multiplicité des approches, font de ces salons, les grands aussi bien que les plus modestes, des rendez-vous précieux.

La littérature aujourd’hui emprunte des formes que le public français – et la critique – peinent à appréhender. Nul n’imagine… qu’un prix prestigieux puisse être attribué à un auteur d’une œuvre purement imaginaire, que la B.D. devienne l’unique attirance de tel lecteur (et j’en connais !). La littérature française se vit souvent comme un camp retranché d’une littérature, qui refuse de se définir, mais qui conjugue les formes convenues de réalisme, d’une vérité souvent douteuse, dans lesquelles le public se reconnaît de moins en moins.

À l’opposé, le polar, le régionalisme, la science-fiction, la fantaisy, l’Imaginaire où certains ouvrages migrent de l’adolescence aux rayons adultes, démultiplient et catapultent souvent les croyances les mieux établies…

Pour revenir à Fay-aux-Loges, la première édition en 2017 avait attiré 650 visiteurs, souhaitons que cette année, elle attire les curieux des communes environnantes !

27 Avr

L’Envolée des livres à Châteauroux

Ce week-end, samedi 27 et dimanche 28 avril 2019 se tient l’Envolée des livres, le grand salon du livre Castelroussin, au couvent des Cordeliers.

L’Envolée des livres est une manifestation qui s’est affirmée au fil des années comme un précieux rendez-vous de la littérature en Berry, abordant tous les styles et tous les auteurs. Cette année, le parrain de la manifestation n’est autre que le Prix Goncourt 2011, Alexis Jenni.

Des animations rythment la manifestation, alternant les découvertes d’auteurs, comme Alexis Jenni ou Anne Tuffigo, une exposition de récits de voyage du XVIIIème siècle, qui promet des découvertes sur les pas de ceux qui consacrèrent leur vie à remplir les blancs, très nombreux, dans les cartes de l’époque, ou un concours lycéen : « Éloquencez-vous », sur l’art de la parole…

Dimanche matin, un atelier littéraire sur le thème du voyage accueillera une quinzaine de participants. Dans le Dortoir des moines, des chants nostalgiques sur l’exil et l’amour avec l’afghan Aziz Sadeqi ou une navigation sur le fleuve Ogooué avec Arnoud Samba et Igor Massamba tandis que Marianne et Gilles Miclon vous feront (re)découvrir l’œuvre de George Sand sous l’angle du voyage…

L’après-midi, des présentations flashes d’auteur (speed-dating en franglais)  permettront à des auteurs que vous ne connaissez pas d’attirer votre attention sur le livre qu’ils ont écrit, en à peine quelques minutes, et ils précèderont une table ronde sur le thème du voyage… La journée s’achèvera en point d’orgue avec la remise du prix des Libraires.

Les salons littéraires sont devenus une particularité des régions, souvent montés avec des moyens modestes, chacun apportant, qui des heures et des heures de bénévolat, qui  le concours d’un lieu propre à accueillir la littérature. La mise en chaîne solidaire de cette vaste  entreprise permet de créer de beaux oiseaux littéraires au ciel de nos pays et ce travail de bénédictin (cordelier ?) ouvre au livre de beaux espaces à la littérature pour rencontrer son public, tous les publics. Agrandissez votre week-end et transportez vos pas dans les airs aux côtés des auteurs et de leur imagination débordante…

Bernard Henninger

Photo : Indif, Alexis Jenni au « 22e Maghreb des Livres, 13 et 14 février 2016 »  réutilisation autorisée : CC-BY-SA-3.0,2.5,2.0,1.0

 

10 Avr

Week-end en fête au salon du livre Jeunesse de Beaugency

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point… Et pourtant elles sont arrivées : le 33ème salon du livre Jeunesse de Beaugency se déroulera du 13 au 15 avril 2018, ouvert à tous publics, notamment les plus jeunes, c’est une bonne excursion de début de printemps et d’une valeur culturelle *** !

La particularité du salon Jeunesse de Beaugency n’est pas son exceptionnelle longévité, trente-trois ans, voilà un âge qui réjouirait bien des organisateurs de salon, ce n’est pas non plus son succès, environ quatre mille visiteurs en deux jours, qui en fait un des salons les plus visités de toute la région, ce n’est pas non plus la Jeunesse, car d’autres manifestations se consacrent également à la littérature jeunesse, mais c’est la particularité de son organisation.

En début d’année, les organisateurs dialoguent avec les représentants des écoles partcipant au salon, de façon à associer un écrivain ou un illustrateur pour la jeunesse à une classe — de la primaire au collège — avec laquelle chacun effectuera tout au long de l’année plusieurs interventions. Les enseignants mettent à profit cette rencontre d’exception pour développer soit une animation spécifique, soit une grande réalisation collective, ou encore une déclinaison d’un même thème par chacun des élèves.

En plus de stimuler la créativité des enfants, elle permet de valoriser une pédagogie dynamique, et ce n’est pas le moindre charme du salon que de voir les murs pavoisés des réalisations des enfants, résultat du travail de toute une année scolaire.

En général, si mes souvenirs sont bons, le samedi, vous voyez les enfants traîner leurs parents par la main pour leur présenter « leur » auteur ou « leur » illustrateur. À l’inverse, le dimanche, vous voyez plutôt des parents qui organisent la visite dominicale au salon et y amenant leurs enfants pour leur faire découvrir les animations du salon : atelier graphique, découverte de l’écriture par pictogramme, le salon de Beaugency est une fourmillière qui prend possession de la salle polyvalente des Hauts-de-Lutz.

Dans la salle principale, vous pourrez y trouver les vingt-deux auteurs et illustrateurs invités par les organisateurs et qui se feront un plaisir de dédicacer leurs ouvrages, dont on peut citer :

Avant de succomber au charme des réalisations des enfants exposés un peu partout, et du plaisir de participer aux ateliers de lecture ou de typographie à l’ancienne.

En plus d’y passer une journée trépidante, c’est un plaisir sans égal que de découvrir la richesse de l’édition pour l’enfance, depuis les albums pour les petits jusqu’aux romans de l’adolescence et c’est souvent une sortie très agréable de début de printemps, mi plein-air, mi-intérieur, avec des enfants qui courent dans tous les sens avec un album à la main…

Bernard Henninger

Copyright : Photos Bernard Henninger, l’affiche est l’œuvre d’Antonin LOUCHARD