08 Sep

Las vendémias dins lo vinhièr de Galhac

A la diferéncia de 2013 e 2014, ongan las vendémias començan d’ora dins lo vinhièr de Galhac. La sason s’anóncia plan bona en particular al Castèl de Brames, dins Tarn, amb tre diluns 31 d’agost, las vendémias – a la man – del « Galhac Primor », un vin que serà festejat a sa sortida, lo 3e dijòus de novembre.

Dimècres passat, lo Castèl de Brames, que bota l’occitan a l’onor sus sas etiquetas, aguèt una suspresa polida : lo domeni a dos vins seleccionats dins la « Guida Hachette dels vins 2016» : un blanc amb una estela e un roge amb doas estelas.


Vendémias par france3midipyrenees

Edicion Occitana del 8 de setembre. Reportatge de Sirine Tijani, Denis Hémardinquer, Michel Blasco. Montatge : Ana Luisa Ruppert

16 Juin

Les langues régionales en chiffres, à vous de répondre !

Les enquêtes menées en région l’attestent, les sondages le prouvent, les langues régionales sont plutôt appréciées des Français. En témoigne le dernier sondage IFOP réalisé par Ouest-France : 72% des français se disent favorables à leur reconnaissance. Un pourcentage qui monte même à 85% dans les départements où ces langues sont parlées. L’article de Francetvinfo précise même que ce chiffre est de  71% à Paris et en région parisienne. C’est dire. Côté politique, chez EELV c’est 80%, 70% pour les socialistes, 60% pour les républicains et…76% pour le FN. Cherchez l’erreur !

Sondage réalisé en ligne selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon représentatif de 1 004 personnes, du 10 au 12 juin 2015.

Le Créole, langue la plus pratiquée en nombre de locuteur ?

C’est ce que prétend un autre article de Francetvinfo, photo de la manifestation occitane en prime. Des chiffres qui remontent à 1999, lors d’un recensement où figurait une question sur la pratique des langues régionales. Des données que l’Institut national d’études démographiques (Ined) a étudiées et publiées en 2002. Le créole comptait alors 2,5 millions de locuteurs, suivi par l’occitan (1,2 million) et l’alsacien et le breton (880 000 locuteurs chacun).

Des langues en pleine érosion

Ce n’est pas une découverte, la transmission familiale chute et l’apprentissage dans les écoles ne compense pas. Si on se réfère à ce document, c’est l’alsacien qui résiste le mieux. La situation serait critique pour le franco-provençal, le breton, le flamand et la langue d’oc, qui, neuf fois sur dix, ont cessé d’être utilisés habituellement par la génération suivante.

Une étude difficile à mener selon cet article, avec des ressentis différents selon les populations. En Corse, par exemple, « quelque 90 000 personnes, soit 45% de la population adulte de l’île, déclarent s’exprimer en corse avec des proches, selon une étude locale de l’Insee datant de 2004, relayée par France 3 Alsace. Mais selon le collectif Parlemu corsu, « s’il y a 50 000 personnes qui parlent bien le corse, au quotidien, cela serait déjà bien »On y apprend par ailleurs que, selon une étude de 2010, 14% des Midi-Pyrénéens parlent l’occitan suffisamment bien pour avoir une conversation simple et 4% en ont une très bonne maîtrise. 

Que disent les offices publics ?

En attendant l’OPLO pour l’occitan, selon une étude réalisée à l’initiative de l’Office pour la langue et la culture d’Alsace, l’alsacien est en recul alors même que cette région se définit comme bilingue et de double culture. « Cette étude estime à 42% le nombre d’habitants qui ‘parlent’ aujourd’hui l’alsacien, alors que le recensement de 1999 avait comptabilisé 62% d’habitants qui ‘maîtrisaient’ le dialecte alsacien »selon le ministère.

L’Office public de la langue basque parvient au même constat : le pourcentage de bilingues diminue, de 22,5% en 2006 à 21,4% en 2011. Idem enfin pour la langue catalane : selon l’Association pour l’enseignement du catalan, 3 000 locuteurs de catalan disparaissent chaque année dans le département des Pyrénées-Orientales.

A vous de répondre

Pour en savoir plus, vous pouvez répondre à l’enquête lancée par Francetvinfo : « Si vous parlez une langue régionale, Francetv info souhaite recueillir votre témoignage. Quelle langue parlez-vous ? Comment l’avez-vous apprise ? Utilisez-vous cette langue régulièrement ? Est-ce important pour vous de la transmettre autour de vous ? Nous rassemblerons vos témoignages dans un article, publié prochainement. ».

Cal donc esitar pas e respondre! 

Lo Benaset

Crida de Carcassona de 2009

Crida de Carcassona de 2009

 

30 Mai

Dàvid Grosclaude : diluns passarem a l’etapa seguenta.

En cauma de la hami dempuèi dimècres de vèspre, Dàvid Grosclaude es en bona santat, totjorn determinat, plan sostengut. Tot lo monde es preste -se l’estat contunha de far la sordanha- tre diluns per anar pus luènh.

Photo facebook

Photo facebook

Dàvid la primièra question, cossí anatz ?

Soi al quatren dia e que va. Sabi plan que va èsser de mai en mai complicat. L’energia va mancar. De deman enlà, un mètge serà ambe ieu per me seguir. Mas me soi preparat dins lo cap. Ai legit de causas sus la question e n’avèm discutit dempuèi un mes ambe ma familha.

 Per de que aquesta mena d’accion e pas una autra ? Es que i a de monde que vos an inspirat ?

Soi un non-violent mas soi pas Gandhi. Ai pas de modèl. Mas auriái pas causit una autra mena de protèsta. Soi un indignat. N’i a pron d’èsser mespresats. Vist los sostens e las reaccions, i a plan monde que pensan aital. Es un signe social e politic : nos sentissèm mespresats.

Vos esperavetz a autant de sostens, d’accions ?

Non. Soi plan susprés. De monde de tot bòrd politic, d’Occitània, d’Espanha, de França… Encara duèi de matin al Conselh Regional d’Aquitània. Lo president Rousset me sosten, se maina de ma santat. De colègas del Conselh Regionau tanben.

Dissabte 30 de mai

Dissabte 30 de mai

2015-05-30 19.08.04

A mai tot aquò, pas cap de responsa del govèrn ?

Dempuèi que soi en cauma, quauqu’un del Ministèri de l’educacion me sonèt, per me dire que las causas s’anavàn destampar. Mas fa un an que me dison aquò ! Lo dorsièr de l’OPLO (Ofici Public per la Lenga Occitana) es plan beroi, trabalhat, complèt, e avem pas de responsa ?! Encontrèri un conselhièr del president Hollande que me diguèt qu’anava transmetre. Aquesta abséncia de responsa es un mesprètz. Lo second mesprètz es rappòrt a las doas assembladas regionalas (Aquitània e Miègjorn-Pirenèus) que votèron a l’unanimitat aquesta creacion de l’OPLO. Representam mai de 6 milions d’estatjants…

Per que l’OPLO siá operacional, cal una simpla signatura de l’Estat ?

Oc-ben ! Cal un arrestat ministerial. Sabem quitament pas de qu’un Ministèri : Educacion ? Cultura ? Interior ?

Cossí se passèt pels autres oficis basc e breton ?

Pel basc, es lo ministèri de l’interior. De Villepin e Sarkozy volguèron reglar l’afar basc.

An finançat tanben l’ofici ? Estant que volguèron pas per l’occitan ?

Gaireben 800 000 euròs per an pel basc. Quand se parlèt de la participacion de l’estat per l’occitan a l’Amassada Nacionala la responsa foguèt negativa. Convenguèrem de lançar l’ofici e de veire de d’aprep se l’estat voliá o pas venir.

E ara, cossí vesètz la seguida ?

Soi estat jornalista. Sabi plan que la mediatisacion se fa sus mai d’un temps. Cal d’elements novèls. Se se desbloca pas, aurem causas d’anonciar diluns. Un recampament se farà sul còp de las 11 oras al Conselh Regionau. N’anam discutir amb lo grop de proches que me sostenon. Anam passar a l’etapa seguenta. Soi pragmatic. Tot se fa pas al medish moment. I a d’etapas. Mas se Paris s’interèssa pas a nosautres aquò va venir.

Entrevista Benaset Roux

Reportatge France 3 Tolosa Bordèu e Carcassona


David Grosclaude par france3midipyrenees

 

12 Mar

Daniel Périssé : la teula ambe l’accent

« Tolosa : un patrimòni d’argela », aquí lo memòri que ven de porgir Daniel Périssé. Un trabalh de Master 2 « Métiers du patrimoine et de la culture des pays d’Oc » plan interessant, plan escrit, que tòrna metre l’accent sus aquesta brica plena que lo monde de Tolosa apèlan « teula ».

Daniel Périssé e l’arquitectura

Los que coneisson Daniel, que l’an crosat a l’Ostal d’Occitània, sabon son costat amistos e apassionat. Sabián benlèu pas que nòstre òme se maina d’arquitectura. Patrimòni e paisatges urbans l’interèssan. Comencèt d’estudis de comís d’arquitècte. Aprèp lo bachilièirat, estudièt tanben l’istòria de las arts. E faguèt donc un Master 2 a la fac Joan Jaurés de Tolosa.

Lo trabalh que ven de rendre jos la direccion del Patrick Sauzet va interessar plan monde. La primièra part pòrta sus l’istòria d’aquesta teula que comença 50 ans abans nòstre edat.

Faciada d'un ostal romanic ancianament carrièra dels molins Fòto : wikipédia

Faciada d’un ostal romanic ancianament carrièra dels molins Fòto : wikipédia

Faciada Nòstra dama del Taur arc en mitra Fòto : wikipédia

Faciada Nòstra dama del Taur arc en mitra Fòto : wikipédia

L’argèla es un patrimòni, la teula un accent

Comment ne pas imaginer cet homme de la préhistoire sentant cette matière glisser entre ses doigts, s’enrouler en copeaux ou en volutes. Elle ne pouvait sans doute qu’interpeller son imagination. Une fois au soleil, elle devient masque figé, pellicule protectrice. Création et protection, peut-être une nouvelle idée intégrable dans son panthéon. Le passage de la matière terre à un objet possiblement divin.

Le segonda part se vòl mai contemporanea. Tòrna sus la brica negada pel beton, aprèp la segonda guèrra mondiala, aquela pèrda d’identitat coma s’es perduda benlèu la lenga. Notre identité est aussi faite de briques, comme tout autre particularisme linguistique, d’accent ou de manière de vivre. La teula delaissada alèra qu’es un material ecologic, economic, isolador… Dins las annadas 80-90, apareis lo « regionalisme critic », un movement d’arquitèctes que vòl bastir en fonccion d’un luòc, de son istòria, sonses particularismes…

Fabrica Giscard, teulièr ornamental successor del Virebent Tolosa

Fabrica Giscard, teulièr ornamental successor del Virebent Tolosa

Fronton, exemple de tèrra motlada per la decoracion d'ostal

Fronton, exemple de tèrra motlada per la decoracion d’ostal

Lo « Brick awards »

Per esperlongar aquesta soscadissa, tot lo trabalh de Daniel Périssé es de prepausar çò que se far en Anglatèrra : un prèmi que recompensa una construccion en teula. Aprèp aver demostrat tota l’utilitat e la valor patrimoniala de la brica, son memòri quicha sus la necessitat de la tornar metre dins de causas modèrnas.

Afin de pouvoir engager plus avant un processus de réflexion sur la présence de la brique à Toulouse et faire bouger les lignes chez les acteurs de la construction nous proposons de mettre en place un concours d’architecture dont le nom sera à définir. Ce concours récompensera une oeuvre, un travail ou un projet, pour son excellence dans la conception et la construction en brique. Chaque année, l’association des Toulousains de Toulouse récompense les ouvrages publiés ou manuscrits traitant de l’histoire ou des traditions de Toulouse et de sa région.

Un trabalh menimós e engajat que li val lo prèmi Sydney Forado (del nom d’un professor d’istòria tolosenc) que va recebre dissabte a l’ostal d’Assezat. Un prèmi que recompensa a l’encòp quicòm d’identitari e portat sus l’avenidor. Lo memòri se pòt legir a la bibliotèca universitaria o demandar al prèp del Daniel.

Lo Benaset

Reportatge Edicion Occitana : S. Tijani F. Desse O. Cabanis La Rossèla

 


Daniel Périssé par france3midipyrenees

02 Fév

Las colors de Sofia Vissière

A 28 ans, Sofia Vissière es diplomada d’un BTS en comunicacion visuala e d’un Master Arts Aplicadas. Felena de l’escrivan Andrieu Lagarda, banhèt mainatge dins la cultura occitana, abans de s’alunhar de l’occitan a l’adolescéncia. Mas quand deguèt realizar un projècte per son Master, decidiguèt gaireben naturalament d’illustrar un tèxte de son grand, « Las Tres Pomas d’Irange», un conte occitan eissit de la tradicion orala. Una òbra que Sofia realizèt de tot en tot sens ordinator.

3260278_orig3945064_orig661808_orig

Photos du site www.sophievissiere.com

En seguida d’aqueste libre, rescontrèt l’escrivan Fèliç Daval que li demandèt d’illustrar dos libres pels pichons : « La legenda del grand Guindon » e « Legenda del Bèl Ramel » a las edicions Edite-Moi !

couv_934

Puèi, contunhèt de trabalhar sus de libres occitans amb las edicions Letras d’Òc. Amb elas, illustrèt doas tampas e dos albums al format bèl : « Lo Capaironet roge » e « Lo Rei dels Corbasses ». L’illustratora tolosana a encara mantun projèctes amb l’ostal d’edicion de Joan Eygun.

book_80 book_86

Uèi, Sofia s’es associada amb d’amics : amassa an creat l’associacion « Le Canapé » e partejan lors burèus carrièra del Taur, a Tolosa. Vaquí lo reportatge del Jornalet del 31 de genièr que vos presenta Sofia Vissière e son trabalh.


Sophie Vissière par france3midipyrenees

Reportage de Sirine Tijani, Denis Hémardinquer, Michel Blasco. Montage de Christelle Lacroix

 

Sirine Tijani

23 Jan

Los Occitans de sa majestat 2 : Roger Harvey

Dimenge 25 de genièr, Viure al País èra una emission de tria dedicada als ligams entre Occitans e monde del Reiaume Unit. 

 

Aprèp Patrick Huthinson,  aquí Roger Harvey.

Roger Harvey Fòto : Amic Bedel

Roger Harvey Fòto : Amic Bedel

Lo Roger a Joan Boudou dins las tripas ! Me diretz qu’es normal, pas plan luènh de Naucèla. Normal ? Per un tipe nascut a Londres, plastician, professor de las arts plasticas de l’universitat de Liverpool… ? Benlèu… ! Demorava pas plan luènh de la frontièra ambe Galles quand crompèt un ostal avalit, dins Segala, del costat de Sauvatèrra de Roèrgue ont demòra dempuèi 2006.


Roger Harvey 2012 par france3midipyrenees Sirine Tijani

Un jorn, alèra que fasia son mercat a Vilafranca de Roèrgue, aquí qu’ausís una lenga que coneissiá pas…L’occitan qu’es aquò ? Urosament, èra dins un país ambe de monde aluserpits coma Padena. Oc-ben, lo Robèrt Marty lo prenguèt jos son bras e i expliquèt. Roger seguís ara los corses de mèstre Padena e a encontrat… Joan Bodon. « De tira, ai agut una estrementida…Me soi dich : es quicòm de bèl, dins la dralha d’un Hémingway o d’un Orwell… Lo libre dels grands jorns me fa pensar al primièr e La grava sul camin al second ».

Alèra Roger se metèt a legir Bodon sens tròp comprene, e a lo revirar en inglés. Cal dire qu’en Anglatèrra pecaire, lo Bodon aviá pas passat las termièras ni mai la Tamisa. Comencèt per revirar de textes en inglés per l’ostal Joan Bodon de Crespin, puèi s’atalèt als libres : Contes del drac, Contes dels Balssa, la mitat del Libre dels grands jorns

Fòto Amic Bedel

Fòto Amic Bedel

Bodon e Roger : tot un poèma

Lo Rogèr a l’uèlh que lusís quand òm li parla dels poèmas de Bodon. « Bodon es pas lo subjèct de çò qu’escriu. Mena la lenga e la redusís à çò d’essencial. Es de concentrat. Aimi fòrça Los carbonièrs de La Sala, Jorn de Fièra, Es sus la Talvera, Sus la montanha» Per el, es una escritura novèla e non pas una revirada. « Vòli revirar coma Bodon auriá escrit en inglés. Caquelà, Bodon coneguèt l’inglés pendent la guèrra. Cresi qu’auriá aimat çò qu’ai fach. Es la seuna filha Jeanine que zo me diguèt ». Aimariá d’acavar las grandas òbras, mas Roger s’arrèsta pas aquí.

Roger e los Boudoumen

Per escampilhar e semenar mai l’escrivan, Roger a fargat los Boudoumen ambe Papillon (que jòga tanben ambe Renat Durand dins Novèl Optic), Jean-François Mariot (l’òme de Mescladis a La Sala). De legidas en inglés, occitan, francés, mesas en musicas e en sons per Papillon. An jogat dos còps a l’Ostal Bodon, a Vilafranca, per la fèsta de las lengas de Najac…

Un autre biais de far petar Bodon, mai punk, mai poderós.

Boudoumen « Es sus la talvera » par france3midipyrenees

Aquí coma una mena d’aperitiu Es sus la Talvera, abans de vos far una bona ventrada dimenge dins Viure al País per un occitan so British !

Lo Benaset

 

13 Déc

Dans les coulisses de Total Festum

La 10e édition de Total Festum se prépare. Le grand festival occitano-catalan se déroule autour des feux de la Saint-Jean pendant plus d’un mois sur tout le territoire de la Région Languedoc-Roussillon.

Une manifestation d’une telle ampleur avec de nombreux participants demande donc de l’organisation et un important travail en amont. Un appel à projets a été lancé en octobre. 50 dossiers ont été envoyés à la Région, des projets en lien avec l’occitan et le catalan réalisés par des associations ou des collectivités, venues de tous les recoins de la région.

Une commission s’est donc réunie cette semaine au Conseil Régional à Montpellier pour étudier et choisir les projets, distribuer les financements avec une enveloppe de 200 000 euros.

Prochaines étapes : le vote du Conseil Régional qui dévoilera officiellement les dossiers retenus, puis un grand rassemblement qui réunira tous les porteurs de projets fin janvier.
total festm

Total Festum 2014 en chiffres :

– L’an dernier, le festival s’est déroulé du samedi 24 mai au samedi 5 juillet,

– 48 partenaires (associations et/ou collectivités) ont été retenus pour organiser Total Festum 2014 dans 68 communes différentes,

– 192 500 € engagés par la Région pour les projets,

– plus de 110 concerts et balètis,

– 85 animations (jeux, ateliers, lectures de textes, initiations aux danses, défilés de cortèges costumés et d’animaux totémiques, etc),

– 33 conférences et promenades commentées,

– 41 banquets, repas ou dégustations,

– 26 spectacles de contes ou de théâtre,

– 30 feux de la Saint-Jean,

– 6 projections de films en langues régionales.

 

Sirine Tijani

 

Reportage consacré à la préparation  du 10e édition de Total Festum dans notre journal occitan du 13 décembre 2014 :


Total Festum par france3midipyrenees

06 Juin

L’occitan perd son cap dins los Pirenèus-Nauts

Après 22 ans de très bons et loyaux services, Bernard Dubarry tire sa révérence. Il était chargé de mission en langue occitane au département des Hautes-Pyrénées. Bernard-DUBARRY_Genevieve-ISSON-550x366Une initiative en 1992 de François Fortassin alors président, poussé il est vrai par le mouvement associatif. En 2008, Robert Tamburello est venu s’adjoindre au service, faisant de ce département l’une des collectivités territoriales les plus présentes sur le terrain occitan. Eth Comitat dera lenga, un conseil d’accompagnement de la politique linguistique, s’est même créé pour l’occasion. Une véritable première en Occitanie. Une démarche volontariste qui a poussé la collectivité publique à signer des conventions pour le développement de l’enseignement, mener des opérations en direction de la petite enfance et des aînés, organiser des manifestations comme le concours bigourdan d’expression gasconne…

Capture</p#>

Seulement voilà, Lo Bernat s’en va et pour l’instant, il n’est pas prévu de le remplacer. La mission se poursuit mais le poste est supprimé; il n’y aura plus un chef de service dédié. Robert Tamburello se retrouve désormais seul. Cette annonce confirmée lors de l’Hesteyade a évidemment secoué les défenseurs de l’occitan qui voient là un coup d’arrêt à tous les efforts entrepris jusqu’alors. Une pétition a été mise en ligne, avec plus de 2500 signataires.

Selon François Giustiniani, directeur du service « Archives et Patrimoines » (dont dépend la mission occitane), cela ne signifie pas une réduction des actions. « Le budget est d’environ 145 000 euros, 120 000 pour les subventions, 20 à 25 000 pour des interventions directes comme la journée des 3èmes ou le concours bigourdan de poésie. Il restera à l’identique. » Tout en reconnaissant qu’il y aura une personne en moins pour travailler. « Parfois Bernard Dubarry faisait lui-même certaines choses comme des traductions… Là, ce ne sera plus possible. Mais la mission pourra être abondée avec des crédits supplémentaires pour certaines opérations. Nous ferons appel à des boîtes extérieures. » A condition de trouver les fonds. Pour le reste,  les actions menées en maison de retraite (interventions et formations du personnel) et celles en matière de bilinguisme précoce (carnets de santé bilingues, CD de comptines en gascon…) ne sont pas remises en cause pour l’instant. Plusieurs autres projets seraient à l’étude et Eth Comitat dera Lenga sera toujours sollicité.

Capture</p#>

Pas de quoi satisfaire les acteurs occitans des Hautes-Pyrénées réunis dans le collectif Entà que Vísquia era Bigòrra qui regroupe une vingtaine de membres. « Le chargé de mission a permis de revitaliser notre langue. Supprimer ce poste équivaut à supprimer le service pour le réduire aux affaires courantes  » confiait, il y a peu, Pierre Loubère le porte-parole du collectif à La Dépêche. Il s’est réuni mardi soir et demande toujours le rétablissement de ce poste. Cette requête sera reprise et présentée au président Michel Pélieu par des conseillers généraux de la majorité. Entà que Vísquia era Bigòrra tiendra une réunion publique le 20 juin à Ibos. Le collectif compte bien peser et faire des propositions pour que tout le travail accompli ne soit pas vain.</p#>

Benoît Roux</p#>

04 Juin

La còla occitana qualificada pels 1/4 de finala

Aprèp la lor victòria aièr a 4 oras contra los Sapmis 1-0, los òmes de Ronald Rodas son ara qualificats per los quarts de finala. Un esplèit estant que la còla Sapmi es organisatritz d’aquela coniFA world football cup. Una partida sarrada mestrejada pels Occitans, un but de Guillaume Lafuente, una partida de tria del portièr Romain Ellien e un carton rotge a la fin per manténer lo suspens e la paur! Una jornada ont se parlèt bravament d’Occitània.

IMG_00001375

De bon matin, la còla a l’escòla.

« Hier matin, Didier Amiel nous a régalé avec un cours d’une heure et demie d’occitan, révèle Nicolas Desachy. Nous sommes passés par les mots les plus simples de salutation, de remerciement, mais aussi par des jeux de rôle où chacun devait soit poser, soit répondre à une question qu’un autre joueur lui avait posée. »

Aital, los jogaires aprenguèron benlèu pel primièr còp l’istòria de Joan Petit, croquant de Roèrgue cantat pel Jan de Nadau. « Nous avons terminé la séance de cours par le chant et la danse de la chanson à l’honneur de Joan Petit. »

E la leiçon a portat… « Les joueurs arrivaient au petit déjeuner et l’on entendait fuser des « Adiu ! », « Coma vas ? », « As plan dormit ? ». L’AOF camina dins l’occitanitat.

Bon, fòra d’aquò, consí es lo país aval ?

6692698-10229226

« Nous avons également profité de la belle journée ensoleillée d’hier pour effectuer une balade dans Ostersund en lieu et place de l’entrainement de la veille. Les matchs commencent à s’enchaîner et les jambes deviennent lourdes. Lo seleccionaire préfère privilégier le repos et la pleine forme des joueurs pour les prochaines échéances. »

 IMG_00001360

E a 4 oras, calía donc tornar sul terren pel second còp. Aprèp Abkazia, un autre parel de margas. Pas mens que los Sapmis, los qu’organizan. Una còla deja encontrada a Tolosa en 2012. Los òmes de Daidièr Amiel avian ganhat 3 a 2 alèra qu’èran menats 2-0. Aqui tanben, a calgut las rebugar las margas e trempar lo camisòt. Primièira mièg-temps mestrejada pels Occitans sens cap de but, tranquila pel portièr Romain Ellien, au mens pel moment. « Les sapmis n’ont pas vraiment été dangereux et leur jeu était trop stérile pour qu’ils puissent envisager de remporter le match. Nous concernant, nous avons beaucoup plus joué que la veille. Notre bloc était beaucoup plus uni et l’équipe avançait ensemble et en même temps. Ce qui a facilité le jeu rapide et permis à Guilhèm Lafuente d’inscrire l’unique but de la rencontre. »

IMG_00001365

La còla a quand même tremolat duscas a la fin. Los rotges e jaunes prenguèron un rotge a un quart d’ora de la fin. A calgut una bona dintrada de Simon Delpech e dos arrèsts polits de Romain Ellien, los Occitans podián bufar e se reviscolar un pauc. Son ben en quart de finala !

« Aujourd’hui, c’est avec la pluie que nous nous sommes réveillés. Les joueurs commencent à être fatigués et tout le monde espère vivement remporter le quart de finale qui nous opposera à l’équipe d’Arameans Suroye à 16h00 pour ensuite profiter pleinement du jour de repos qui nous sera offert jeudi. »

IMG_00001357

Òsca a la còla e felicitacions per portar plan coma cal las colors occitanas !

Benaset Roux a Tolosa e Nicolau Desachy a Ostersund

 

 

07 Mar

Torneg de las VI nacions : la veishiga cantarà en occitan.

 imagesDissabte, i aurà d’ambient del costat de Saut de Navalhas devèrs las 5 oras de l’aprèp dinnar. E la sala Francis Moulia de l’estadi de rugbí risca d’èsser confla. Sus la granda tèla : la partida Escòcia-França. E dins tota la sala, los comentaris en occitan.

Deja l’an passat, las associacions Cultura de Noste e los Comelodians ambe los joves jogaires de Saut de Navalhas avián convidat lo monde a venir far viure la partida en lenga nòstra. Mas per aqueste còp an trobat un trio de tria : Jòrdi Lamarlèra director de la calandreta d’Ortès e los duetistas famoses de « My actualitat m’espanta », vòli parlar de Julian Cabarry et Pierrick Bordenave.rugbi

E plan solide en Biarn, las causas se passan pas atal. L’escaufament se farà amb una bona cantèra. L’analisi tecnica de la partida serà assegurada per un bon aperitiu. E per degelir una desfacha o festeja la victòria dels blaus, res de melhor que de s’engolar una bona garbura.

L’afar serà en direct sus Ràdio País.

Lo Benaset