16 Mar

Doubs : les enjeux, canton par canton

Doubs : les nouveaux cantons (Pascal Sulocha)

Doubs : les nouveaux cantons (Pascal Sulocha)

En 2004, le Doubs bascule à gauche. La droite détenait ce département depuis 1913. Depuis plus de 10 ans, le socialiste Claude Jeannerot, élu dans l’un des cantons bisontins, en est le président.

Politiquement, dans ce département, droite et gauche se partagent les mandats. Parmi les parlementaires, 3 députés sont à gauche, 2 à droite.

En revanche, lors des dernières sénatoriales, en septembre 2014, la gauche a perdu l’un des postes qu’elle détenait. La droite compte deux sénateurs : Jacques Grosperrin, UMP, et Jean-François Longeot, DVD et maire d’Ornans. Martial Bourquin, sénateur-maire PS d’Audincourt, a été réélu. En interne, les militants socialistes l’avaient choisi au détriment de Claude Jeannerot, candidat à sa propre succession au Sénat, et qui n’avait pas pu se représenter.

Cette perte d’un siège de sénateur est la conséquence des élections municipales qui ont vu la gauche battue dans de nombreux bastions. Si elle a réussi à conquérir Etupes, elle a perdu 7 villes de plus de 3500 habitants : Montbéliard, très emblématique de cette débâcle, et aussi Bavans, Bethoncourt, Hérimoncourt, Maîche, Mandeure et Valentigney.

Sur les 21 villes de plus de 3500 habitants, elle n’en conserve plus que 8.

Continuer la lecture

02 Mar

Les 162 candidats aux élections départementales dans le Doubs

logo_Municipales_FTV_BLANC_CMJNA l’occasion des élections départementales, le Doubs passe de 35 à 19 cantons. 81 binômes homme-femme sont en lice pour ces élections, qui désigneront le futur président du département. Le sortant, le socialiste Claude Jeannerot, est candidat à sa succession. La droite, emmenée par la conseillère générale sortante DVD Christine Bouquin, présidente de l’association des maires, présentera des candidats dans tous les cantons, de même que le Front national de Jacques Ricciardetti.

Continuer la lecture

28 Sep

Sénatoriales: en Franche-Comté, la droite fait (presque) carton plein

Les six nouveaux sénateurs de Franche-Comté (©f3fc)

Les six nouveaux sénateurs de Franche-Comté (©f3fc)

Ce matin, la droite franc-comtoise avait trois sénateurs. Ce soir, elle en compte sept. Grâce à Cédric Perrin (Territoire de Belfort), Alain JoyandetMichel Raison (Haute-Saône) et Jacques Grosperrin (Doubs), l’UMP transforme l’essai après sa nette victoire aux municipales. Dans le Doubs, le maire divers droite d’Ornans Jean-François Longeot est également élu. Au Parti socialiste, Martial Bourquin fait figure de rescapé. Il est désormais le seul élu de gauche parmi les huit sénateurs de la région.  Continuer la lecture

15 Sep

Sénatoriales: la droite s’apprête à transformer l’essai des municipales

La gauche détient cinq des six sièges renouvelables en Franche-Comté (DR)

La gauche détient cinq des six sièges renouvelables en Franche-Comté (DR)

Les élections sénatoriales en Franche-Comté ne concerneront que trois départements sur quatre. Le Jura ne votera pas. Il l’a déjà fait en 2011. La droite y conservera donc ses deux sénateurs, Gilbert Barbier et Gérard Bailly. Ailleurs, il y aura du changement, forcément, puisque quatre des six sénateurs sortants ne se représentent pas. Et la gauche, malmenée lors des dernières municipales, a cinq sièges à défendre. La reconquête du Sénat par la droite pourrait donc passer par la Franche-Comté.

Continuer la lecture

12 Sep

Les candidats aux sénatoriales dans le Doubs

Deux des trois sénateurs sortants ne se représentent pas

Deux des trois sénateurs sortants ne se représentent pas

Dans le département du Doubs, deux des trois sénateurs sortants ne se représentent pas. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit du président du conseil général, Claude Jeannerot, et de l’ancien président du conseil régional Jean-François Humbert. Le Parti socialiste compte sur Martial Bourquin, sénateur-maire d’Audincourt, pour garder au moins un siège, d’autant plus que la droite est divisée entre l’ancien député Jacques Grosperrin (UMP) et le conseiller général et maire d’Ornans Jean-François Longeot (DVD). Six listes seront en compétition.

Continuer la lecture