13 Oct

Cacophonie gouvernementale après la polémique sur le voile créée par le RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national, lors de la session du conseil régional le 11 octobre (DR)

La polémique enfle après la session du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Vendredi à Dijon, Julien Odoul, le président du groupe Rassemblement national, a demandé à ce qu’une mère d’élèves dans le public retire son voile ou sorte de la salle. Cette Belfortaine accompagnait une sortie scolaire. La présidente PS Marie-Guite Dufay a refusé la requête du parti de Marine Le Pen, conformément au droit. Plusieurs ministres ont réagi ce dimanche, sans forcément défendre la même ligne. Continuer la lecture

28 Fév

Pour Julien Odoul, le Rassemblement national « veut conquérir à terme la Région »

Julien Odoul à Dijon en décembre 2017 (©f3)

Avant deux meetings nationaux programmés d’ici le scrutin du 26 mai en Bourgogne-Franche-Comté, le Rassemblement national lance sa campagne des européennes dans la région, avec une première réunion publique ce jeudi soir à Lons-le-Saunier. Entretien avec Julien Odoul, le président du groupe FN au conseil régional. Continuer la lecture

20 Sep

« Notre mouvement marche sur la tête »: une élue régionale démissionne du Front national

Nathalie Desseigne est conseillère régionale de Bourgogne-Franche-Comté depuis 2015 (©f3fc)

« L’autoritarisme n’est pas l’autorité, madame la présidente ». Après Julien Acard et Lilian Noirot, une nouvelle conseillère régionale de Bourgogne-Franche-Comté claque la porte du Front national. La Jurassienne Nathalie Desseigne s’en explique dans un courrier adressé à Marine Le Pen. Elle s’insurge contre la décision « incompréhensible et brutale » d’avoir écarté Sophie Montel de la présidence du groupe FN à l’assemblée régionale. « Sophie (Montel) a été jetée comme une malpropre », regrette-t-elle. Continuer la lecture

19 Sep

Au Front national, la purge continue en Bourgogne-Franche-Comté

Jacques Ricciardetti (à gauche), ici aux côtés du nouveau président du groupe FN à la Région Julien Odoul, prend la tête de la fédération Front national du Doubs (©f3fc)

Jacques Ricciardetti (à gauche), ici aux côtés du nouveau président du groupe FN à la Région Julien Odoul, prend la tête de la fédération Front national du Doubs (©f3fc)

Le grand remplacement est en marche. Après avoir écarté Sophie Montel de la présidence du groupe FN à la Région, la direction du Front national vient de remplacer deux secrétaires départementaux en Bourgogne-Franche-Comté. Il s’agit de Robert Sennerich, le mari de l’eurodéputée, et d’un de ses fidèles, Lilian Noirot. Les conseillers régionaux Jacques Ricciardetti et Damien Cantin, plus en phase avec la ligne Marine, prennent la tête des fédérations du Doubs et de Saône-et-Loire. Continuer la lecture

01 Déc

François Hollande renonce: les réactions en Franche-Comté

François Hollande (DR)

François Hollande (DR)

Le président de la République a annoncé ce soir qu’il ne serait pas candidat à sa succession. La décision de François Hollande, quelques jours après la désignation de François Fillon lors de la primaire de la droite et le jour où débute le dépôt des candidatures pour la primaire de la gauche, a été très commentée. Voici quelques-unes de ces réactions de nos élus. Continuer la lecture

31 Mai

Hôtel de Région à Besançon et réflexes identitaires: quand la fusion ravive les divisions

Marie-Guite Dufay veut implanter le siège de la Région Bourgogne Franche-Comté à Besançon (©f3fc)

Marie-Guite Dufay veut implanter le siège de la Région Bourgogne Franche-Comté à Besançon (©f3fc)

En annonçant qu’elle privilégierait l’équilibre entre Dijon et Besançon plutôt que la centralisation des institutions dans la capitale bourguignonne, Marie-Guite Dufay, la présidente PS du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, a ravivé les tensions entre les élus des deux ex-régions. A droite comme à gauche, les réactions à l’implantation du siège de la Région à Besançon ne se font pas en fonction d’une ligne politique, mais en fonction de sa terre d’élection. Comme si la Bourgogne Franche-Comté n’existait toujours pas réellement dans l’esprit de nos élus, pourtant censés montrer l’exemple. Continuer la lecture

21 Jan

Indemnités des conseillers régionaux en hausse de 20%: le « prix de la démocratie » pour Marie-Guite Dufay

L'indemnité mensuelle est fixée à 2280 euros bruts pour les conseiller régionaux de base (©f3bfc)

L’indemnité mensuelle est fixée à 2280 euros bruts pour les conseiller régionaux de base (©f3bfc)

La majorité PS du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a entériné ce jeudi matin le montant des indemnités pour les 100 élus régionaux. Conformément à la loi, un conseiller régional de base recevra 2280 euros bruts mensuels. Un montant en hausse de 380 euros par rapport à la mandature précédente. L’augmentation est liée à la fusion des régions. L’indemnité de la présidente, 5520 euros bruts mensuels, ne change pas. La droite a voté contre, le Front national s’est abstenu. Continuer la lecture

30 Nov

Voir ou revoir les quatre débats thématiques entre les candidats aux régionales en Bourgogne Franche-Comté

LVELBFCreg2015Quels sont les projets des candidats aux élections régionales en matière de tourisme, de développement économique ou de politique de transports? Que proposent-ils pour la culture, les TER, l’aéroport ou l’agriculture? Depuis début novembre, France 3 Bourgogne et France 3 Franche-Comté vous ont proposé pas moins de quatre débats réunissant au total 24 candidats au scrutin régional. L’ensemble de ces émissions est à voir ou revoir ici:  Continuer la lecture