19 Sep

Frédéric Mistral aura bientôt sa statue à Toulouse

Les liens entre le grand poète provençal-occitan Frédéric Mistral et Toulouse ne sont pas pléthore. Il faut quand même noter l’an 1878 quand il a été fait Grand Maître des Jeux Floraux. Mistral a aussi donné son nom à des allées non loin du Jardin des Plantes, avec une plaque posée à l’intérieur du jardin en 2004 lors du centenaire du prix Nobel. D’ici 2018, il y aura aussi une statue, grandeur nature. Une opération lancée par Convergéncia Occitana et le Félibrige Gascogne Haut-Languedoc, en accord avec la mairie de Toulouse. Le sculpteur Sébastien Langloÿs y travaille déjà.

Mistral à Toulouse

Depuis quelques jours, Evelyne Auban -la syndic de la maintenance Gascogne Haut-Languedoc- s’active. Il y a la Félibrée prévue cette semaine à Toulouse (vendredi-samedi) mais aussi une souscription lancée pour financer une statue de Frédéric Mistral qui sera installée sur ses allées. Le projet est ambitieux. L’idée remonte il y a quelques années, lors du premier mandat de Jean-Luc Moudenc. Le maire actuel souhaiterait plus de statues dans sa ville et donc une place pour l’un des fondateurs du Félibrige, un mouvement qui œuvre pour la sauvegarde et de promotion de la langue, de la culture et de tout ce qui constitue l’identité des pays de langue d’oc. 

large_VISUEL_1-01-1467301325-1467301335

Convergéncia Occitana et le Félibrige Gascogne Haut-Languedoc ont pris les choses en main. Une souscription est en cours avec plus de 4600 € récoltés. Mais il en faudrait environ 20 000 d’ici la fin de l’année. En fonction des moyens, la statue prendra de l’envergure. Mais ça parait bien parti pour avoir une statue en bronze, taille réelle sur les allées Frédéric Mistral. Pour la réaliser, Evelyne Auban pensait au départ à un sculpteur local du Comminges. La mairie de Toulouse l’a mise entre les mains du sculpteur Sébastien Langloÿs. 

Reportage : B. Roux JP Duntze M. Blasco K. Glöck P. Level MP Fournier

Une statue Mistral à Toulouse par france3midipyrenees

L’oeuvre de Sébastien Langloÿs entourée d’Occitans

Le sculpteur établi à Toulouse n’est pas un inconnu, loin s’en faut ! On lui doit la statue de Claude Nougaro dans le jardin du Capitole mais aussi celle de Pierre Baudis, Jean Jaurès, Jean Cocteau on encore Aimé Césaire, Nelson Mandela et Jean-Paul II… Et actuellement, Sébastien Langloÿs partage son atelier des Carmes avec des occitans célèbres… Celui qui a été choisi pour faire la statue toulousaine de Mistral est aussi occupé par une autre commande : celle de la ville d’Eyragues qui veut ni plus ni moins que les 7 bustes des 7 fondateurs du Félibrige !

Des félibres dans l'atelier de Sébastien Langloÿs Photo : Lo Benaset

Des félibres dans l’atelier de Sébastien Langloÿs
Photo : Lo Benaset

Tous ne sont pas encore réalisés mais les bustes de Mistral, Joseph Roumanille, Théodore Aubanel, Jean Brunet, Paul Giéra, Anselme Mathieu et Alphonse Tavan seront bien installés début décembre dans cette cité des Bouches-du-Rhône. Pour cette occasion, Sébastien Langloÿs a d’ailleurs rencontré une descendante de Mistral.

Quant au Mistral de Toulouse, il a pris forme depuis la semaine dernière. L’oeuvre n’a pas encore été cuite mais une première ébauche est déjà prête et attend la validation. Quant au financement, le sculpteur n’est pas inquiet et plutôt rodé à l’exercice.

Un financement original

Hormis la souscription lancée par Convergéncia Occitana et le Félibrige Gascogne Haut-Languedoc, plusieurs mécènes pourraient se greffer à l’opération et la mairie de Toulouse apporter sa contribution. Si 40 000 € sont réunis, Frédéric Mistral sera bien en taille réelle à Toulouse. Mais l’artiste a aussi des idées.

Bas-relief de Mistral. Photo : France 3

Bas-relief de Mistral.
Photo : France 3

A partir de ce bas-relief, une réduction sera faite pour réaliser des médailles de 5 cm de diamètre réalisées par un grand médailliste français : la Maison Arthus-Bertrand. Un nombre limité, vendu aux alentours de 100 € (ce qui est le prix initial d’une telle médaille) qui seront versés directement pour le financement de la statue. Même chose pour des bronzes fabriqués eux aussi à partir du bas-relief. Ils seront tirés à 8 exemplaires pour un coût de 3000 €. Les grands mécènes (5000 € et +), pourront recevoir le buste original en Terre (buste taille réelle, 60 cm de haut)  ou 1/8 du buste en bronze taille réelle pour les plus généreux. Leur nom (ou celui de la société) sera gravé à côté de la sculpture comme mécène du projet.

Sébastien Langloÿs et Evelyne Auban Photo : Lo Benaset

Sébastien Langloÿs et Evelyne Auban
Photo : Lo Benaset

Autant dire que les 40 000 € ne devraient pas trop poser de problèmes. Les 8 bronzes de Claude Nougaro avaient rapidement trouvé preneur. Sébastien Langloÿs devrait être présent pour parler du projet et recueillir des fonds lors de la Felibrejada de Tolosa.

En attendant, la Félibrée les 23 et 24 septembre

Dès vendredi, un vent « mistralien » soufflera sur la cité mondina chère à Goudouli. Dès 14H, un dépôt de gerbe sur les allées Frédéric Mistral, lectures de poèmes, remise d’insigne… 17H30, place à l’inauguration de l’exposition réalisée avec le CIRDOC de Béziers sur « L’escolo deras Pireneos » qui retrace l’activité de l’école félibréenne fondée par un Saint Gaudinois (Bernard Sarrieu). Tout ce fonds reposait sous clef aux archives de Toulouse et ne devait pas sortir avant 50 ans pour cause de graphie Mistralienne!

Heureusement Evelyne Auban a pu récupérer avant l’heure ces éléments et les retravailler avec le CIRDOC pour cette exposition traduite en gascon commingeois et en graphie classique visible à l’Ostal d’Occitània jusqu’au 1er octobre.

La soirée sera consacrée au poète Goudouli avec une conférence de Jòrdi Passerat, suivi par celle du Capoulié Jacques Mouttet sur Frédéric Mistral. Des festivités qui se poursuivront samedi avec la messe célébrée par Jòrdi Passerat rue du taur à 10H30, défilé dans les rues et cor d’amor, un spectacle folklorique dins la lenga. Tout le programme est ici. 

Frédéric Mistral, comme un pont entre Provence et nouvelle « Occitanie », en attendant de prendre place grandeur nature fin 2017-début 2018 avec cette oeuvre de Sébastien Langloÿs.

Pour contribuer au projet, envoyez vos dons à :

Maintenance félibrige de Gascogne – Haut-Languedoc

11, rue Malcousinat

31000 Toulouse

Lo Benaset @Benoit1Roux

17 Sep

Serada de sosten pel jornal occitan La Setmana

Mai de 20 ans d’existéncia per tractar l’actualitat occitana dins totes los dialèctes, lo sol setmanièr occitan La Setmana es tojorn menaçat. Per adujar la cooperativa Vistedit que compta tanben autres 2 jornals, se farà  una serada de sosten lo dissabte 24 de seteme au complèxe Victor Hugo de Lescar.

La Setmana totjorn en perilh

E se « La Setmana desapareis? » Aquí çò que se podiá legir a la una del jornal fa gaireben presqu’un an…

Quauques meses pus tard, la question es ailàs d’actualitat. A mai una rampelada per alertar e trobar de mejan, amai lo relai dins la prèmsa, la SCOP Vistedit se tròba dins una situacion malaisida. An capitat per trapar 120 abonats de mai (gaireben 800 en tot) mas aquò sufís pas per contunhar de viure. Lo jornal La Setmana es un pauc la veirina, lo product d’apèl de la SCOP. Mas i a tanben Plumalhon e Papagai, doas revistas pels mainatages. Aquò tot lo grop qu’es menaçat, e los 4 emplècs que li son ligats. Una situacion que pòt pas durar e que tòca tanben la prèmsa occitana dins son entièr.

Tota la prèmsa occitana que patís

Òm sap que lo Jornalet a de dificultats, que son fondador e collaborator màger Ferriol Macip arriba pas a ne sortir un salari per el. A calgut montar una Societat dels amics del Jornalet per contunhar las activitats. Mèma causa per Aquò d’Aquí menat pel Michel Neumuller. Aquest’estiu, cercava 300 abonats de mai. L’afar sembla plan partit estant que 200 se son manifestats… Es totjorn adujat per la region PACA mas la subvencion baissèt de 7 000€ ! La Setmana tòca pas cap de subvencions de las collectivitats e « aquò’s pas d’actualitat » segond Clamenç Pech son cap redactor. Lo siti internet prepausarà lèu una formula novèla, abans la fin de l’an. « Lo numeric nos servís de teaser per l’edicion papièr qu’es pas condemnada. Entre los dos i a una mena de coabitacion pacifica ! Sèm a estudiar de publicitats pagantas sul siti ». Mas aquò sufirà pas per èsser en capacitat de contunhar.

Serada de sosten del 24 de setembre

Dissabte que ven, la Federacion Interregionala dels Mèdias Occitans (FIMÒC) organiza donc ambe La Setmana serada de sosten. A comptar de 7 oras del ser, un aperitiu cantèra al complèxe Victor Hugo de Lescar (64) la vila ont la SCOP es establida. 3 gropes an dit de òc per far pordèl. Los Seuvetons, un grop de La Seuva (64) montat al mièg de las annadas 80 e que prepausa un espectacle novèl « Arcolin ».


Lo parelh Base Duo Didier Oliver e Joaquim Montbord que fan de musica gascona e d’endacòm mai, enfin Espartenhas un quatuòr de musicas vengudas de Gasconha, Portugal, Itàlia…

Fòto : Facebook del grop

Fòto : Facebook del grop

De que dançar e tanben manjar (sus reservacion abans la fin de dimenjada). Un bon moment plen de calor e de convivéncia. 20 € per tot aquò e sustot una bona accion per que contunhe de viure la prèmsa occitana. Un gèste de solidaritat que n’espèra un autre : s’abonar !

Lo Benaset @Benoit1Roux

 

 

16 Sep

Bilan du festival occitan l’Estivada

Elle était attendue l’édition 2016. Elle en a déçu certains -notamment les occitanistes habituels pour beaucoup absents- elle en a rassuré d’autres sur la capacité de la mairie de Rodez à organiser un tel festival. Un bilan mitigé mais qui assure pour l’instant la pérennité de l’événement. La Mairie est en train de travailler sur un bilan avec des retours venants du terrain et des acteurs principaux. Peu à peu les contours de l’Estivada 2017 vont se dessiner, on espère avant la fin de l’année. En attendant, retour sur l’Estivada 2016.

Reportage Viure al País B. Roux O. Denoun M. Blasco M. Delaunay E. Auriaux

Estivada 2016 par france3midipyrenees

Photo : Luc Tazelmati France 3

Photo : Luc Tazelmati France 3

Photo : Luc Tazelmati France 3

Photo : Luc Tazelmati France 3

Photo : Luc Tazelmati France 3

Photo : Luc Tazelmati France 3

14 Sep

LA DINTRADA : 5 bonas rasons (e mai) per pensar Occitània !

Los 24 e 25 de setembre, lo Partit Occitanl’Aliança Liura Europenca tòrnan organizar un moment d’escambis, de debats e de soscadissas per pensar Occitània. L’universitat es dubèrta a tot lo monde e se debanarà a Pòrt-Leucata dins Aude. Avèm demandat als organizadors de nos trobar 5 bonas rasons per i anar. E avèm imaginat 5 bonas-falsas rasons encara.

5 bonas rasons per i anar

  1. L’edicion 2015 foguèc un succès : Fòrça dels 150 participants o diguèron. Se tornam prene las conclusions que faguèt lo conselhèr regional en region Occitanie, Patric Roux : “Sens tornar aquí suls debats, la qualitat e l’extrèma assiduitat dels participant-as, la qualitat e la fraternitat dels escambis (dedins e defòra) an tanben constituit un element de mençonar (…) La Dintrada foncionèt perque s’es trobada naturalament en fasa amb çò que totas e tots les militants de l’occitanisme ressentissián : le besonh de confrontar nòstres fondaments amb la realitat de nòstre environament, la realitat de la crisi politica, culturala, environamentala que tresvira a granda vitessa lo pensament, les mitjans e las capacitats d’accion. »

    Fòto : Thérèse de Boissezon

    Fòto : Thérèse de Boissezon

  2. Vendrà un candidat a l’eleccion presidenciala ! Òc , un candidat a l’eleccion presidenciala representarà la majoritat dels partits autonomistas, regionalistas e federalistas de França. Christian Troadec, sostengut per la federacion de partits “Regions e Pòbles Solidaris”, vòl far dintrar las questions de la decentralisacion dins le debat.

    Christian Troadec e François Alfonsi

    Christian Troadec e François Alfonsi

  3. Le dinar es ofèrt ! La participacion a la jornada del dissabte es a gratis, coma le dinar. Vos demorarà sonqu’a trapar un coveituratge per venir per pas tròp car. Per aquelis que vòlon demorar un pauc mai, la serada del dissabte serà una autra escasença de viure un moment convivial.

    Fòto : Thérèse de Boissezon

    Fòto : Thérèse de Boissezon

  4. Encontrar les responsables ! L’editò le rampèla : “quitament se totas las taulas redondas son pas suls subjèctes polemics mai estimats dels occitanistas, los poiretz metre sus la taula al moment de l’aperitiu o a la pausa del cafè ! Avèm invitat les elegits occitans a expausar lor trabalh.”

    Fòto : Thérèse de Boissezon

    Fòto : Thérèse de Boissezon

  5. Se farà mai que de charrar : l’edicion de 2015 permetèt de téisser de relacions amb de personalitats que conéissian pas las questions occitanistas.  Tanben, es una escasença rara de trapar las ressorgas umanas per vòstres projèctes occitans. Passatge a l’accion concrèta le dimenge : de talhièrs pagmatics son prepausats per mediatizar las vòstras revendicacions suls malhums socials e per participar activament a l’eleccion presidenciala.
  6. En bònus… : L’encastre ne val la pena ! La Dintrada se debana a Pòrt-Leucata entre la plaja e le pòrt, òm pòt quitament vèire la mar dempuèi le luòc ! E se quicòm vos tarufa o vos enuèja, una cabuçada dins l’aiga vos farà tornar le vam e l’enveja.

    5 falsas bonas rasons d’i venir tanben, ligadas a l’actualitat

https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/le-blog-de-viure-al-pais-france3/2016/09/12/quand-les-langues-pas-regionales-se-delient.html

 

  • 2-Christian Troadec s’es desbarrassat de sa boneta rotja

648x415_maire-carhaix-finistere-porte-parole-bonnets-rouges-christian-troadec-a-morlaix-8-mars-2014

  • 3-Se trobarà de vertadièra crèma catalana garantida « made in occitània »

 

  • 4-Se parla d’una partida de catch : Occitània LRMP contra lo demai del monde occitan

LOGO-OCCITANIE

  • 5-Lo Burkini es defendut a Leucata mas la crotz occitana es autorizada !

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/aude/narbonne/le-port-du-burkini-bientot-interdit-sur-les-plages-de-leucate-1066845.html

 

http://ladintrada.eu/

https://www.facebook.com/ladintrada/

Renaud Savy per la Dintrada / Lo Benaset per las asenadas! @Benoit1Roux

13 Sep

L’ensenhament de l’occitan a Moissac

Dans le département du Tarn-et-Garonne, l’enseignement de l’occitan dans l’école publique est en plein essor. Nous sommes allés à Moissac où une section bilingue vient d’ouvrir à l’école du Sarlac.

JP. Duntze

Ecole du Sarlac – Photo JP. Duntze

Moissac compte donc désormais 2 cursus bilingues en primaire : il y a plus de 20 ans ouvrait la section occitan-français de l’école Louis Gardes, véritable succès puisqu’aujourd’hui, près de 100% des élèves de cette école sont en section bilingue.

 

Cette ouverture d’un deuxième cursus bilingue à Moissac n’a pas été décidée au hasard : elle permettra également de renforcer les effectifs de la section occitan-français du collège de François Mitterrand.

Une équipe de Jornalet a ainsi pu assister à la toute première rentrée dans une classe occitane des 24 petits écoliers de moyenne section de l’école du Sarlac.

Ouverture école bilingue à Moissac

Reportage de Sirine Tijani, Jean-Pierre Duntze et Michel Blasco. Montage Corinne Noreck

12 Sep

Quand les langues (PAS) régionales se délient

Ce pourrait être anecdotique, mais c’est tellement révélateur ! Il aura suffit d’un projet de loi avec un amendement établissant des quotas de musiques en langues régionales (4% pecaire !) pour que les langues FRANÇAISES s’il vous plait (article 2 de la Constitution) se déchaînent dans les médias. Caricatures, jeux de mots bidon, fausse gravité, mauvaise drôlerie, méconnaissance profonde, il ne manque rien pour qualifier cette initiative qui, de toute façon, n’a aucune chance d’être un jour appliquée faute de majorité au Sénat.

Fest-noz breton et zouk créole

Faute de promesse 56 tenue par le président Hollande (ratification de la charte européenne des langues minorisées), certains députés ont tenté de donner une existence juridique aux langues et cultures régionales. Ainsi Paul Molac le récidiviste, président de l’intergroupe sur les langues régionales à l’Assemblée Nationale. Le 15 janvier, sa proposition de loi a été rejetée par une assemblée de députés clairsemée mais agitée. Cet été, le député PS de Guadeloupe Victorin Lurel a tenté de glisser un article dans le projet de loi  projet de loi relatif à l’égalité et à la citoyenneté. Rien de révolutionnaire, il s’agit d’établir un quota de 4% de musiques et chansons en langues régionales dans les programmations musicales des radios. 4%…Quelle que soit la langue, la culture, le genre, l’horaire de diffusion… Pas de quoi étouffer un chat. Pourtant…

Les radios poussent les potards

OÜI FM détenue par une holding de l’animateur Arthur a dégainé la première pour signifier son mépris. Sur son site on peut lire « Soulagement également pour ceux qui ne souhaitent pas entendre des chants traditionnels sur OÜI FM ». Oui, les langues régionales c’est forcément du chant traditionnel ! Dans Le Figaro, on apprend que « les radios se plaignent du trop petit nombre de titres interprétés en langues régionales, et ont peur de trahir leur ligne éditoriale ». Oui OUI ligne éditoriale! Et le sommet a sans doute été atteint ce matin sur Europe 1… Le « Mur du çon » façon Canard Enchaîné a bien été franchi. Et en plus, il a fallu que ce soit une chroniqueuse anglaise qui s’y colle, sous le regard mi-complice mi-désabusé de Thomas Sotto. Preuve s’il en est du mépris et de la vision passéiste qui entoure les langues et cultures régionales en France. Après, on dira que les régionalistes sont paranos ! 


Musique régionale : un challenge très occitan par Europe1fr

Des idées pour les programmateurs

Même si ce projet de Loi n’a aucune chance d’aboutir et sera torpillé au Sénat début octobre, il ne faut pas laisser ces programmateurs dans un tel désarroi, sans pouvoir passer 15 fois dans la journée leur tube préféré. Voici donc quelques pistes, une liste non-exhaustive et très « occitane » -comme dirait la chroniqueuse- que les Bretons, Basques, Catalans, Corses, Alsaciens, Créoles etc ne manqueront pas de compléter. Ne me dites pas merci !




Tiens au fait, c’était qui le groupe le plus programmé en 2015… ? Il est vrai que c’était dans les festivals !


Lo Benaset @Benoit1Roux

10 Sep

Sem catalans !

Cet après-midi, 7000 personnes selon la police, plus de 10 000 selon les organisateurs, ont manifesté à Perpignan pour s’opposer au nom de la région Occitanie. Une réussite donc après l’échec de la manifestation du mois de juin. La quasi-totalité des partis politiques appelaient à cette manifestation. Place de la Catalogne, ils ont défilé ensemble.

Photo : Olivier Meyer France 3 Pays Catalan

Photo : Olivier Meyer France 3 Pays Catalan

Totes los politics

De la présidente PS du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales et sénatrice Hermeline Malherbe, au maire Les Républicains de Perpignan, Jean-Marc Pujol, beaucoup de maires ornés de l’écharpe tricolore venant de tout le département -notamment ceux de la montagne- tous sont venus manifester leur désapprobation et leur détermination.

Photo : Olivier Meyer France 3 Pays Catalan

Photo : Olivier Meyer France 3 Pays Catalan

Dans les slogans, beaucoup d’hostilité envers la présidente de Région Carole Delga qui n’a pas voulu les entendre auparavant, pas trop contre les Occitans. Il faut dire que plusieurs mouvements occitans dont País Nòstre et le Partit Occitan avaient apporté leur soutien et ont défilé cet après-midi. Une manifestation plutôt joyeuse et festive, avec le célèbre âne catalan mais aussi des lâchers de pigeon. Beaucoup d’artistes également. Il est vrai que c’est un peu grâce à eux, notamment au chanteur des Al Chemist que la pression est montée cet été.

Lâcher de pigeons Photo : Olivier Meyer France 3 Pays Catalan

Lâcher de pigeons Photo : Olivier Meyer France 3 Pays Catalan

Occitanie Pays-Catalan

La plupart des manifestants et des partis politiques souhaitent désormais que la terminologie « Pays Catalan » soit rajoutée à « Occitanie ». Il semblerait que le retrait pur et simple du terme « Occitanie » soit moins d’actualité. Quelques rencontres avec les mouvements occitans cités plus haut et l’intervention de certaines personnalité appelant à ne pas se tromper de cible ont sans doute fait évoluer les choses. On verra dans les prochains jours comment ils comptent s’y prendre pour faire changer la dénomination. En 2005, ils étaient déjà 5000 à manifester à Perpignan contre la « Septimanie » voulue par Georges Frêche.

10 000 manifestants à Perpignan
Alain Sabatier et Philippe de Leiritz étaient dans le cortège à Perpignan. – F3 Pays catalan

Avant le 1er octobre, le gouvernement doit décider par décret du nom de la région.

Lo Benaset

Photo : Olivier Meyer France 3 Pays Catalan

Photo : Olivier Meyer France 3 Pays Catalan

 

09 Sep

Crozada d’uèi as Ais de Provença

Fa 800 ans e pr’aquò, i a quauques ressons duèi. Aquí tot l’esperit e la finessa de Crozada d’uèi e de son autor Patric Hutchinson. Dempuèi un parelh d’annadas, nos a acostumats a de creacions de nauta-volada. Aprèsta quicòm per 2018 e l’anniversari de la mòrt de Montfort. Mas deman e tanben lo dissabte 17, va organizar 2 jornadas sus l’episòdi famós del sièti de Bèucaire. En partenariat ambe l’IEO de las Bocas de Ròse e amb de conferéncias e d’artistas tals coma Mauresca e Jo Corbeau.

 

Provença se quilha contra Montfort

Patric Hutchinson es Escossés mas coneis Occitània coma son país. A, de longa, soscat e escrit sus la Cozada e donat mantuns espectacles. Lo darrèr parla d’un episòdi un pauc desconegut : lo sièti de Bèucaire de la mitat del mes de junh de 1216 a l’entorn del 28 d’agost de la meteissa annada. Lo moment ont los Raimonds (VI e son fils d’un quinzenat d’annadas a l’epòca Raimond VII) se tòrnan trobar a Latran (Roma) en 1215 e van obténer del papa Innocent III de poder retrobar lo lors dreches sus lo « Marquisat de Provença ». Van aprofitar que lo Lop i es pas per anar cap a Provença, ambe l’aduja de senhors -e de las populacions provençala de vilas vengudas autonòmas- per dintrar a Bèucaire. Montfòrt dintra a grand passes, alertat per son fraire mas Provença e los Raimond van téner e tanar los crosats venguts aganits.

De conferénças e un espectacle

Deman de matin, un ramelet d’especialistas seràn as Ais de Provença, dins l’encastre de las jornadas europencas del patrimòni. Aital Thierry Pécout, Felip Martel, Alem Surre-Garcia… L’afar s’esperlonga l’aprèp dinnar. Per mai de detalhs, podètz picar aicí. E puèi, dissabte que ven 17 de setembre, un espectacle aqueste còp ambe Mauresca, e lo Jo Corbeau, fondador de Massilia. De mancar pas. Lo Patric es a trabalhar sus un espectacle complèt per l’anniversari de la mòrt de Montfòrt. Se discuta per que siague prepausat a Tolosa ont lo lop moriguèt, 800 ans pus tard, en junh de 2018.

Entresenhas

https://www.facebook.com/crozada.duei?fref=ts

http://www.croisade-albigeois-2009-2013.org/

Lo Benaset

08 Sep

Tiens, revoilà les langues régionales dans un projet de loi

Le texte est presque passée inaperçue, durant l’été. Un projet de loi relatif à l’égalité et à la citoyenneté a été adopté en juillet en première lecture. Un projet porté par Victorin Lurel député PS de Guadeloupe et défendu par plusieurs de ses confrères dont Paul Molac. Dans son article 45 ce projet stipule :

 « Les œuvres musicales interprétées dans une langue régionale en usage en France constituent au minimum 4 % de cette proportion d’œuvres musicales d’expression française. »

Un quota refusé par les radios privées et certainement retoqué au Sénat

Un article voté contre l’avis du gouvernement et contre l’avis du président de la commission culture et qui contraindrait les médias à mettre des artistes occitans, bretons, basques, catalans, corses etc…dans leur programmation. Aujourd’hui, tout ceci resurgit dans la presse… Pourquoi ? Tout simplement parce que les radios privées font campagne -via leur syndicat- pour mettre la pression sur les élus et exiger le retrait de cette obligation. Dans Les Echos, on peut même lire cet argument imparable : « Pour les radios privées, ce quota n’est pas applicable parce que les chansons en Corse ou en Créole ne sont pas dans leur ligne éditoriale mais aussi, selon elles, parce qu’il n’y a pas assez de morceaux pour se conformer à cette obligation. » Plus sérieusement, le texte devrait être examiné au sénat début octobre (certainement le 4) et n’a quasiment pas de chances d’être adopté. Dans ce même texte, on trouve aussi d’autres éléments relatifs aux langues régionales, comme par exemple le fait qu’il ne peut pas y avoir de discrimination à l’embauche basée sur le fait de parler une autre langue que le français. Pas de quoi faire la révolution!

 

Un autre projet de loi avant la fin de l’année à l’Assemblée Nationale

Toujours pas de révolution mais le groupe PS travaille sur un nouveau texte, porté par la députée PS des Côtes-d’Armor Annie Le Houérou. Un projet qui reprend certains éléments de la proposition de loi de Paul Molac soumise au vote le 15 janvier dernier. Le groupe PS s’était alors illustré en faisant voter les absents tant et si bien que les articles avaient été adoptés lors de la séance, mais rejetés lors du vote final grâce à des délégations de vote!

Ce nouveau texte viserait à « promouvoir les langues régionales, non seulement en dotant notre pays d’un cadre juridique stable et renforcé, mais aussi de nouveaux moyens d’enseignement des langues régionales. L’objectif est en effet d’offrir aux collectivités territoriales des instruments de promotion du patrimoine linguistique, notamment dans les domaines de l’enseignement, des médias, de la culture… » selon l’un des co-sigantaires du texte, l’Alsacien Eric Elkouby, lui aussi député (PS). Selon nos informations, le texte pourrait être présenté courant novembre. Pas sûr là-aussi qu’il aille jusqu’au bout…

Lo Benaset

 

Festival Occitània, un eveniment a despart

17 ans qu’il existe, pluridisciplinaire, étendu sur plusieurs communes du pays toulousain, le Festival Occitània revient avec une programmation toujours aussi éclectique. Le populaire cohabite avec l’élite, l’événement culturel avec le moment de réflexion, porté par son directeur artistique Jean-Paul Becvort. Du 9 septembre au 4 novembre, sur 21 communes, c’est un festival sans équivalent qui donnera du sens à l’Occitanie.

 

Las causas acostumadas

Lo festenal comença totjorn per un passa-carrièra e dempuèi quauquas annadas, lo mercat plaça del Capitòli. Serà pel dissabte 17. Mas aquest’an, tre aqueste dissabte 10, lo batejal serà amb la Festejada de Murèth, lo bestial totemic e los Goulamas’k per clavar la jornada. Una setmana aprèp, i aurà donc lo Grand Passa-Carrièra, ambe los gigants que lo Festenal tornèt metre per carrièra. Aital lo 17, poidretz crosar lo « Nòstre Joanon » (Jean Jaurès), « lo Lop » Montfort, o pus siau, lo Pescaire de Venèrca, tot aquò al son dels « Brankabodegaires » e autres « Mar e Montanhas ».

Acostumat tanben, la Fèsta de la Catinon de Minjacebas (Sent-Lis), un dels rares eveniment qu’existava abans lo festenal e que s’es empeutat dempuèi. Tornaretz trapar tanben lo collòqui d’Albi sus la politica sociò-lenguistica, en collaboracion ambe l’Institut Canadian coma de costuma. Original tanben, la segonda edicion de « Òc around the clòc », 24 oras per far viure Occitània, en particular suls malhums socials. Sens oblidar de cinema ambe « Massilia, le film » lo 27 d’octobre a l’ABC de Tolosa, « Trobadors un voyage occitan » de Sarah Benillouche,

Une histoire occitane (extrait) from Marmitafilms on Vimeo.

« Une histoire occitane » de Jean-Pierre Vedel qu’es ja passat sus France 3, coma tanben una part de la seria Biais que tornaretz trobar lo 29 d’octobre. Evidentament, lo festenal Groland tornarà colonizar per quauques jorns Occitània amb una programacion occitana lo 24 de setembre a l’ESPAV e a l’Estancabra.

De curiositats

Aquesta edicion es marcada per una collaboracion ambe Claude Sicre e Escambiar. Aital « Musique et Occitanie », ambe l’ajuda de l’INA (Institut Nacional de l’Audiòvisual) que permet de tornar en images suls davancièrs del moviment occitan musical ambe Françoise Dague, Riga Raga, Eric Fraj, Rosina, Marti e los autres. I aurà tanben una serada sus « Les pionniers du folk » ambe Zavièr Vidal e Claudi Sicre. Curiositat totjorn, una creacion que mèscla cant e poesia : « Lo Cant dels cramats », la primièra Festejada dels Calandrons de Còsta Pavada que venan de mudar e que van convidar lo Ministeri del Riddim pel1èr d’octobre. Lo festenal contunha tanben son trabalh de creacion ambe lo Conservatoire à rayonnement Régional de Toulouse. « Patz en la ciutat » serà una creacion contemporanea lirica fargada per 3 compausitors donada lo 11 d’octobre a Sant-Pèire de las cosinas de Tolosa. Sens oblidar lo teatre ambe « Societat de jòc o cossí reviscolar un papagai », l’absurd dins la draia dels Monthy Python fargat pel teatre del Platanièr.

Còps de còr

La serada conte ambe Monique Burg e Pèire Boissièra, 2 figuas grandas qu’aurem plan de plaser a escotar lo 28 de setembre a l’ostal d’Occitània. De teatre ambe André Neyton que fa totjorn de causas qualitadosas. Deuriá èsser lo cas amb Gaston Dominici lo 29 de setembre. L’autor a revirat de scènas en occitan. Còp de còr tanben ambe las Daunas de còr, de polifonias femeninas e pirenencas de plan bon nivèl. De mancar pas lo 1èr d’octobre dins la glèisa de Herran. D’originalitat encara ambe 3 òmes aqueste còp d’Aqueles.


Descalat, trufandièr e plein d’èime « Belle époque » qua cal anar veire e ausir a Venèrca lo meteis jorn. Vos aconselhi tanben d’anar escotar -s’es pas deja fat- Mickaël Vidal e sonses convidats. De vam, de joventut, de suspresa, aquò promet del 11 al 15 d’octobre al Théâtre du grand Rond de Tolosa. E per acabar, 4 còps de còr plan personals e fòrça amistoses :

      • Renat Jurié lo 20 de novembre a la cinematèca de Tolosa per fintar lo film de Marc Oriol qu’i es dedicat e un debat sus l’ecologia,
      • Luc Aussibal amb un disc novèl, totjorn ambe los textes poderoses de Jaume Privat, la votz calorosa, ronda e l’esperit totjorn rock del Luc lo 14 d’octobre al Centre Culturel Alban Minville de Tolosa.
    • Massilia lo film, per Massilia e son realizador plan engajat Christian Philibert.
  • Enfin Jan sens Nadau en acostic amb 2 musicaires lo divendres 30 de setembre a Herran. Un autre biais de descobrir lo personatge e l’artista

Lo blòg occitan vos tendrà al fial a flor e a mesura. Tre la setmana que ven, un reportatge serà consacrat al festenal e a son director dins lo jornalet del dissabte 17 sus França 3. http://festivaloccitania.com/

Lo Benaset