28 Nov

Suite au meurtre d’une assistante maternelle, Alain Chrétien veut légiférer

Alain Chrétien

Alain Chrétien

En janvier 2013, une assistante maternelle de la petite commune de Malans était abattue, en pleine rue, par l’un de ses voisins. Le tireur est un homme de 86 ans, connu pour son agressivité. Plusieurs plaintes avaient été déposées contre lui. Le maire et le conseil municipal avaient même alerté le procureur de la République et le préfet. Suite au drame, une association s’est constituée. Elle travaille avec le député UMP Alain Chrétien, qui rédige une proposition de loi. Cette dernière vise à « améliorer les dispositifs de prévention en matière de sécurité », en permettant aux forces de l’ordre, par exemple, de retirer les armes à des individus signalés comme ayant un « comportement anormalement menaçant ». Continuer la lecture

09 Oct

Le grand débat des maires: ce qu’il faut en retenir

Jacques Pélissard, Alain Chrétien à droite; Jean-Louis Fousseret, Etienne Butzbach à gauche; pour la première fois réunis sur un plateau (©f3fc)

Jacques Pélissard, Alain Chrétien à droite; Jean-Louis Fousseret, Etienne Butzbach à gauche; pour la première fois réunis sur un plateau (©f3fc)

Pendant plus d’une heure samedi, les maires des quatre villes-préfectures de Franche-Comté ont débattu dans La Voix est libre. A l’occasion de cette émission spéciale, les socialistes Jean-Louis Fousseret (Besançon) et Etienne Butzbach (Belfort) ont confronté leurs points de vue aux élus UMP Jacques Pélissard (Lons-le-Saunier) et Alain Chrétien (Vesoul).

Voici quelques phrases clés d’un débat que vous pouvez aussi revoir en intégralité.

Continuer la lecture

03 Oct

Besançon: le MoDem n’accepte pas « des zones de non-droit »

modem« Suite aux différents événements violents qui se sont déroulés ces derniers jours » dans l’agglomération de Besançon, le MoDem du Doubs affiche dans un communiqué ses propositions en matière de sécurité. Le parti de François Bayrou demande plus de patrouilles, plus de vidéoprotection, le retour de la police de proximité, l’accompagnement des victimes, ou encore le renforcement de l’éducation parentale. « En tant que mouvement politique responsable, nous ne pouvons accepter qu’il existe dans notre ville des zones de non-droit, des quartiers où les commerces ferment, faute de sécurité, des quartiers où les cambriolages se multiplient, où les incivilités sont le lot quotidien des habitants« , écrivent la conseillère municipale Odile Faivre-Petitjean, le président délégué Michel Josse et le délégué départemental Laurent Croizier.

Continuer la lecture

01 Oct

Coup de feu devant une école à Besançon: Jean-Louis Fousseret « salue l’engagement de ces policiers »

Jean-Louis Fousseret (©f3fc)

Jean-Louis Fousseret (©f3fc)

Dans un communiqué, le maire socialiste de Besançon Jean-Louis Fousseret complimente « chaleureusement » les policiers engagés dans l’interpellation mouvementée de trois malfaiteurs à bord d’une voiture volée cet après-midi dans la capitale comtoise. Un policier a fait usage de son arme devant l’école maternelle Saint-Claude, au moment de la sortie des classes. Le véhicule poursuivi a percuté des voitures en stationnement, blessant plusieurs personnes (lire notre article). L’élu a demandé « en début de semaine » au préfet d’organiser « une réunion d’urgence (…) pour juguler cette recrudescence de faits inacceptables ».

Continuer la lecture

28 Août

Agression d'un chauffeur de bus: un "acte lâche et inqualifiable" pour Jean-Louis Fousseret

La CGT appelle à cesser le travail le 3 septembre (©f3fc)

Le maire et président PS du Grand Besançon a réagi hier soir à la nouvelle agression d’un chauffeur du réseau Ginko ce lundi après-midi. Jean-Louis Fousseret apporte son « entier soutien » à la victime, un chauffeur agressé à bord de son véhicule personnel alors qu’il se rendait au dépôt pour prendre son service. Rue Belin, un scooter lui a barré la route. Le pilote l’a gazé pendant que deux autres individus, eux aussi à scooter, s’emparaient de sa sacoche professionnelle côté passager. Les voleurs se sont ensuite volatilisés dans le quartier de Planoise avec leur butin, près de mille euros.

Continuer la lecture

14 Août

Besançon: Jean-Louis Fousseret apporte son "total soutien" au chauffeur de bus agressé

Les conducteurs ont cessé le travail pour la journée en solidarité avec leur collègue blessé (©f3fc)

C’est par un communiqué diffusé cet après-midi que le maire PS de Besançon Jean-Louis Fousseret a réagi à l’agression d’un chauffeur de bus du réseau Ginko ce matin dans le quartier de Fontaine-Ecu. Le conducteur a été violemment pris à partie par deux passagers à qui il demandait leur titre de transport. Hospitalisée, la victime bénéficie d’une ITT de dix jours (voir notre reportage).

Continuer la lecture

07 Juin

Jean-Louis Fousseret: "La sécurité des Bisontines et des Bisontins est une priorité"

Jean-Louis Fousseret négocie avec le ministère de l'Intérieur pour obtenir des renforts de police

Le maire et président du Grand Besançon Jean-Louis Fousseret a réagi ce matin dans un communiqué au braquage du bureau de Poste de la rue Picasso à Planoise hier matin (le rappel des faits ici). La sécurité est « une priorité », assure-t-il. Le maire socialiste annonce également qu’il négociera « avec le Ministère de l’Intérieur pour que les effectifs de police soient renforcés à Besançon. »

Continuer la lecture

14 Mai

Violences à Paris: Damien Meslot demande la démission de Manuel Valls

Damien Meslot dénonce "l'amateurisme" de Manuel Valls (DR)

Le député UMP du Territoire-de-Belfort Damien Meslot demande la démission de Manuel Valls « dans les plus brefs délais ». Il dénonce le « laxisme » du ministre de l’Intérieur, suite aux violences qui se sont déroulées à Paris hier soir à l’occasion de la célébration du titre de champion de France du PSG. Le patron de l’UMP Jean-François Copé a demandé pour sa part le départ du préfet de police de Paris.

Continuer la lecture

05 Mar

Yves Krattinger: "Surveiller les lieux publics c'est nécessaire"

Yves Krattinger (©f3fc)

Le président PS du conseil général de Haute-Saône Yves Krattinger était l’invité du journal de France 3 Franche-Comté le dimanche 26 février. L’occasion pour lui de rappeler que les socialistes sont désormais « complètement décomplexés » sur la question de la vidéo-surveillance. « La sécurité de nos concitoyens est une priorité absolue » assure celui qui a en charge les territoires, les services publics et la ruralité dans l’équipe de campagne de François Hollande.

Continuer la lecture