27 Mai

Européennes: A Besançon, de nouveaux rapports de force à un an des municipales

Les écologistes Anthony Poulin, Cécile Prudhomme, Anne Vignot et Cyril Devesa le 26 mai à Besançon (©f3fc)

Les municipales, c’est dans dix mois. Autant dire demain. A Besançon comme dans beaucoup de villes, les états-majors politiques attendaient avec impatience et fébrilité parfois le verdict des européennes. Les urnes ont parlé, et le message est passé. Dans la capitale comtoise, les candidats LREM et EELV se sentent pousser des ailes. A l’inverse, Les Républicains et la France insoumise sont en difficulté. Continuer la lecture

26 Mai

Qui est Christophe Grudler, le nouveau député européen MoDem du Territoire de Belfort ?

Christophe Grudler le 19 avril 2019 sur le plateau de Dimanche en politique (©f3fc)

De Belfort à Strasbourg, il n’y a moins de deux heures de trajet, mais c’est un bond de géant pour Christophe Grudler. L’élu du Territoire de Belfort, simple conseiller départemental depuis 1998, devient député européen dans le cadre de l’accord entre La République en marche et le MoDem. Christophe Grudler a rallié le parti de François Bayrou après son exclusion du RPR en 2003. Continuer la lecture

22 Mai

Un quart de la majorité régionale de Marie-Guite Dufay ne soutient pas la liste PS de Glucksmann aux européennes

La majorité au conseil régional le 1er juin 2018 (©f3fc)

Le président du groupe majoritaire au conseil régional, le sénateur de Saône-et-Loire Jérôme Durain, a transmis la liste aux médias de Bourgogne-Franche-Comté: 37 noms d’élus régionaux, dont la présidente Marie-Guite Dufay, qui soutiennent la liste du Parti socialiste et de Place Publique menée par Raphaël Glucksmann aux élections européennes du 26 mai. En creux, cela signifie que 14 élus, soit plus du quart de la majorité, ne le font pas. Comme un symbole de la division de la gauche depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Continuer la lecture

16 Mai

Alain Chrétien: « Toutes les lois d’Edouard Philippe, je les aurais votées »

Alain Chrétien le 21 septembre 2018 (©f3fc)

Alors certains maires de droite Macron-compatibles ou présentés comme tel (Christian Estrosi à Nice, Arnaud Robinet à Reims, Jean-Luc Moudenc à Toulouse) sont de retour aux Républicains, lui n’a pas changé de ligne. Le maire de Vesoul Alain Chrétien, ex-député LR, accueillera le Premier ministre Edouard Philippe dans sa ville lundi, pour une réunion publique dans le cadre de la campagne des européennes. L’élu haut-saônois ne tarit pas d’éloges pour le chef du gouvernement, une « vraie chance ». Continuer la lecture

03 Mai

Quels candidats de Bourgogne-Franche-Comté peuvent être élus députés européens ?

Arnaud Danjean, Anne-Sophie Pelletier, Jérémy Decerle, Gabriel Amard et Christophe Grudler (©IP3 preess/Le Télégramme/JC Tardivon/MaxPPP)

Dimanche, on vote. Et on aura le choix, avec pas moins de 34 listes en lice pour ces élections européennes. Plusieurs candidats de Bourgogne-Franche-Comté peuvent légitimement espérer siéger bientôt au Parlement de Strasbourg. Continuer la lecture

26 Mar

Le Belfortain Christophe Grudler (MoDem) en position éligible sur la liste de La République en Marche aux européennes

« Rien n’est jamais acquis, il y a deux mois de campagne, mais normalement c’est une place éligible ». Joint par téléphone « dans l’antichambre de la conférence de presse », à quelques minutes de l’officialisation des 30 premiers noms de la liste de la majorité présidentielle menée par Nathalie LoiseauChristophe Grudler ne cache ni sa joie, ni son émotion. Dans le cadre de l’accord entre la République en Marche et le parti de François Bayrou, le conseiller départemental du Territoire de Belfort figure en 20e position sur la liste macroniste. Continuer la lecture

26 Fév

Eric Alauzet déjà en marche vers les municipales à Besançon: « une stratégie, pas juste de la com »

Eric Alauzet le 25 février 2019 à Besançon (©f3fc)

Il est le premier candidat d’envergure officiellement déclaré pour les élections municipales à Besançon. Le député La République en Marche Eric Alauzet mène campagne depuis le début du mois de décembre, avec la publication régulière de listes de soutiens. A plus d’un an des municipales de mars 2020, ne s’est-il pas mis en marche trop tôt ? Nous l’avons rencontré pour évoquer cette stratégie de campagne. Continuer la lecture

14 Fév

A Bruxelles, l’opération séduction de l’Europe auprès des élus de Bourgogne-Franche-Comté

La délégation d’élus de Bourgogne-Franche-Comté devant la Commission européenne à Bruxelles le 13 février 2019 (©f3fc)

A l’initiative de la Maison de l’Europe en Bourgogne-Franche-Comté, treize élus de notre région ont été conviés à Bruxelles pour mieux comprendre le fonctionnement des institutions européennes et surtout les enjeux financiers liés à la négociation du futur budget de l’Union. Car sans même la PAC et les aides directes aux agriculteurs, l’Europe investit en Bourgogne-Franche-Comté près d’un milliard et demi d’euros sur la période 2014-2020.  Continuer la lecture

30 Jan

Conseil municipal de Besançon: 13 élus de gauche claquent la porte du groupe majoritaire

Anne Vignot (EELV) et Christophe Lime (PCF) le 30 janvier (©f3fc)

Ils prennent un peu plus leurs distances avec le maire Jean-Louis Fousseret. Treize élus de gauche (cinq écologistes, cinq communistes, deux socialistes et un élu société civile) annoncent ce mercredi qu’ils quittent le groupe majoritaire au conseil municipal de Besançon. « On a un maire qui ne défend pas notre territoire » justifie Anne Vignot (EELV), l’un des chefs de file de cet inter-groupe qui pointe « ceux qui ont rompu le contrat de 2014 en quittant leur formation politique ». Dans leur viseur, le maire Jean-Louis Fousseret (ex-PS) et le député Eric Alauzet (ex-EELV), tous deux partis à La République en marche. Continuer la lecture

15 Jan

Les députés LREM Denis Sommer et Frédéric Barbier regrettent « la paresse intellectuelle » de la majorité

Frédéric Barbier et Denis Sommer, le 15 juin 2017 à Audincourt, lors de la campagne des législatives (©Lionel Vadam/MaxPPP)

Dans un courrier adressé à l’ensemble des députés En Marche « pour ouvrir le débat », les députés LREM du Pays de Montbéliard (Doubs) Denis Sommer et Frédéric Barbier estiment que la majorité est « capable de mieux ». « Si ce n’était pas bon ou insuffisant avant, faire autre chose n’est pas forcément juste par nature », écrivent les deux élus à leurs collègues, estimant que « le « et de droite et de gauche », ou « le progressisme » ne suffisent pas. Ainsi, la paresse intellectuelle que nous pouvons reprocher aux anciens partis ne nous a pas épargnés »Continuer la lecture