04 Nov

Test : que vaut la nouvelle appli RATP dédiée au RER A ?

C’est l’un des dix chantiers lancés par la P-DG de la RATP : Elisabeth Borne a annoncé le lancement d’une dizaine d’applications censées faciliter les déplacements de ses clients. Nous avons testé pour vous, en avant première, l’application dédiée au RER A, lancée à la mi-novembre. Elle permettra notamment d’avoir accès aux dernières infos twitter de la ligne et surtout d’avoir une idée précise de l’heure d’arrivée de son train, avec prise en compte de l’état du trafic. C’est une première dans l’histoire de la RATP, bien décidée à ne pas se laisser doubler par les start-up aux applications souvent bien plus ergonomiques et réactives (telle CityMapper, selon nous le must des appli transports en IDF). Reste un problème majeur : l‘application, censée pourtant être dédiée à l’ensemble de la ligne, ne concerne en fait que le secteur géré par la RATP ! IMG_0730 Continuer la lecture

03 Nov

Bonus vidéo : entretien avec Elisabeth Borne, PDG de la RATP

En exclusivité pour Transportez-moi, la PDG de la RATP répond à nos questions depuis la salle du Conseil d’administration du groupe, quelques minutes après avoir présenté ses orientations stratégiques au CA réuni en séance exceptionnelle. L’occasion pour elle de nous préciser ses chantiers prioritaires, avec l’horizon 2025 en ligne de mire. Ouverture à la concurrence, mobilisation générale pour le RER, nouveaux outils digitaux, 4G en station, sécurité, ouverture 24h/24 le week-end … Elisabeth Borne n’esquive aucun sujet. Bertrand Lambert

02 Nov

Vélo Métro Boulot : ouverture d’un 1er espace Véligo sur la ligne 13

STIF - CP Véligo SAINT-DENIS-2Un 1er pour la route… il s’est fait attendre mais le tout premier espace Véligo du métro parisien sera enfin inauguré jeudi, le 5 novembre, à la station Saint Denis Université (ligne 13). Véligo ce sont des consignes sécurisées et/ou des abris en libre accès pour les vélos, à proximité immédiate des entrées des gares ou stations. On en compte aujourd’hui 25 en service en Ile-de-France, mais jusqu’à présent seules les gares RER ou Transilien étaient concernées.

L’idée du STIF, à l’origine du projet, est évidemment d’inciter les voyageurs à utiliser leur vélo en complément des transports en commun. Et l’expérience est plutôt concluante : les utilisateurs sont, dans leur très grande majorité*, satisfaits de la sécurité et de la propreté des espaces qui leur sont proposés. Pour y accéder, il suffit d’être en possession d’une carte Navigo chargée d’un forfait en cours de validité (Semaine, Mois, Annuel, imagine R, Solidarité Transport) et de souscrire un abonnement à 30 euros (par an). C’est certes légèrement plus cher qu’un abonnement annuel à Vélib’, mais au moins vous êtes certain de retrouver votre vélo en sortant du métro.

Ce nouvel espace Véligo compte 52 places ; une consigne collective sécurisée de 32 places et 20 places sous abri en accès libre. Ce qui porte à 1712 le nombre de places sécurisées proposées en Ile de France par Véligo … le STIF est encore loin, très loin, de son objectif de 20.000 places en 2020.

* Enquête menée par le STIF en avril 2013 : 92 % des abonnés Véligo se sont déclarés satisfaits par le service Véligo.

Bertrand Lambert Continuer la lecture

20 Oct

Souriez… vous êtes fouillés !

Certaines mesures étaient attendues, d’autres moins. Mais beaucoup posent question au regard du droit. Les voyageurs du métro et de la SNCF seraient-ils devenus des citoyens de seconde zone, à la vie privée sacrifiée sur l’autel de la sécurité ?

sécuritéDésormais donc, qui que vous soyez, vous serez priés d’ouvrir vos sacs et bagages à qui vous le demandera (policiers, agents de la SUGE, de la RATP…). Si vous refusez, vous serez empêchés de monter à bord. Les voyageurs de la RATP et de la SNCF seront donc plus vulnérables aux contrôles et aux fouilles que les piétons dans l’espace public ou les automobilistes dans leur véhicule. Continuer la lecture

17 Oct

Quand le métro inspire les dessinateurs

Le métro, ce n’est pas seulement beaucoup de bruit ou une succession de mauvaises odeurs… c’est aussi une inépuisable et inattendue source d’inspiration pour les dessinateurs. Dans sesbd2 tunnels sombres et grouillants s’entrechoquent une humanité sans fard et une mécanique imposante, implacable, inoxydable. Alors quand certains voyageurs font des mots croisés ou des sudokus pour tuer le temps, eux croquent, esquissent, crayonnent. Un livre rassemblant un millier de dessins saisis sur le vif, entre 2 rames, par près de 75 croqueurs, vient de sortir. 336 pages somptueuses, faites d’anecdotes, de dessins, où les portraits (peut-être le vôtre…) succèdent aux natures mortes (cabines de conducteur, quais, rames…). Comme moi, Didier Morel et Olivier Badin ont été conquis. Voyez leur reportage.

« De Lignes en Ligne, l’art discret du croquis de métro » aux éditions Eyrolles.

Bertrand Lambert

Grand Corps Malade en live dans le métro

Une semaine après l’électro station Quai de la Gare, la RATP récidive en musique, mais cette fois dans un tout autre style. Mercredi prochain, le 21 octobre, c’est Grand Corps Malade qui se produira en live station Jaurès, dans le Nord Est de Paris. Le célèbre slameur originaire de Saint-Denis proposera aux voyageurs des lignes 2, 5 et 7bis, mais aussi au curieux en possession d’un simple titre de transport valide, plusieurs morceaux de son nouvel album,  » Il nous restera ça « , dont la sortie est prévue dans la foulée, le 23.

Infos pratiques : concert mercredi 21 octobre à 17 heures, station Jaurès, place de Stalingrad, à Paris (XIXe). Gratuit.

14 Oct

1 milliard de voyageurs : le succès fou de la 14

ligne-14L’enfant de Michel Rocard a bien grandi. Mise en service le 15 octobre 1998, après 9 ans de travaux titanesques, la ligne 14 fut la première ligne 100% automatique de grande capacité ouverte dans le monde. Destinée d’abord à soulager le RER A en proposant une alternative pour les déplacements Est-Ouest, la 14 a connu un véritable succès dès sa mise en service avec 130 000 voyageurs par jour. Prolongée à deux reprises, à l’ouest vers Saint-Lazare en 2003 puis à l’est vers Olympiades en 2007, la ligne 14 est aujourd’hui l’une des plus fréquentées du réseau RATP, avec 550 000 voyageurs quotidiens. Elle est également la ligne de métro transportant le plus de monde pendant l’heure de pointe, avec près de 25 000 voyageurs par heure et par sens. Il leur faut mois d’un quart d’heure pour parcourir les 9 km séparant les deux terminus, grâce à une vitesse commerciale (40 km/h environ) deux fois plus rapide que sur les autres lignes du réseau (du fait de l’automaticité de la conduite et de la longueur des interstations). Continuer la lecture

Mais pourquoi diable le métro est-il si bruyant ?

Annonces, crissements, dégazages… les oreilles des voyageurs sont mises à rude épreuve dans le métro parisien. Pour autant, le métro est-il plus bruyant que les autres modes de déplacement ? Quelles sont les mesures mises en place par la RATP pour lutter contre les nuisances sonores ?
Découvrez notre enquête, réalisée avec Olivier Badin et menée avec la collaboration de BruitParif.
Continuer la lecture

13 Oct

Lunch Beat RATP#3 : on y était !

Clubber en toute liberté à l’heure du déjeuner sous les voies de la ligne 6.. voilà ce que proposait ce midi la RATP à ses voyageurs. Pendant plus d’une heure, station Quai de la Gare sur la 6, une centaine d’entre eux ont dansé au son électro, avec Domenico Torti aux platines.

Découvrez notre reportage, réalisé avec Isabelle Audin

07 Oct

Transports : quand Pécresse et Bartolone rêvent tout éveillés

pecresse-bartoL’un s’est exprimé dans un entretien publié le matin même dans Mobilettre ; l’autre a tenu une longue conférence de presse à midi à son QG parisien. Voilà à peu près tout ce qui différencie Valérie Pécresse et Claude Bartolone, respectivement candidats LR et PS aux prochaines régionales, lorsque l’on aborde la problématique des transports.

Dans les grandes lignes, les deux candidats veulent aller plus loin, plus vite… et pour pas cher, même si, dans les détails, le président de l’Assemblée Nationale semble tout de même plus mesuré dans certaines de ses propositions. A vouloir tout promettre, Valérie Pécresse donne, quant à elle, parfois l’impression d’avoir oublié le principe de réalité. Car ce qui est souhaitable n’est pas forcément faisable. Exemple avec sa double promesse alléchante : renouveler 100% des trains/RER d’ici 2021 et acheter des bus électriques dès 2017.

Petit florilège – et décryptage – de leurs propositions (certaines sont propres à l’un, d’autres sont partagées)… Continuer la lecture