08 Juin

L’UPR : l’Union Populaire et Républicaine présente des candidats… partout !

Logo de l'UPRL’Union Populaire Républicaine, c’est le parti qui a présenté au premier tour de l’élection présidentielle François Asselineau. Le 23 avril, il a recueilli 332 588 voix soit 0,92 % des suffrages. Malgré ce score très faible, l’UPR poursuit son action politique et présente 574 candidats en France. En Franche-Comté : 12 circonscriptions, 12 candidats. Dont Christine Latournerie, candidate dans la deuxième du Doubs, que nous avons interviewée.

Continuer la lecture

07 Juin

Peine de mort, immigration, homosexualité: mais pourquoi diable la Bourgogne-Franche-Comté est-elle si réac ?

Manifestation de soutien aux homosexuels tchétchènes à Berlmin le 30 avril 2017 (©Paul Zinken/dpa/picture-alliance/MaxPPP)

Manifestation de soutien aux homosexuels tchétchènes à Berlin le 30 avril 2017 (©Paul Zinken/dpa/picture-alliance/MaxPPP)

On a failli tomber de notre chaise en consultant la 15e vague de l’Enquête électorale française menée par le CEVIPOF en partenariat avec le réseau régional de France 3 et Ipsos-Sopra-Stéria. En plus des intentions de vote (favorables aux candidats de La République en Marche), le sondeur a posé plusieurs questions sur les valeurs qui motivent le vote. Et bien on ne peut pas dire que les habitants de Bourgogne-Franche-Comté y apparaissent très progressistes. C’est même tout le contraire. Continuer la lecture

06 Juin

Nicole Friess et Lutte Ouvrière : une si longue histoire…

Nicole Friess, Lutte Ouvrière

Nicole Friess, Lutte Ouvrière

Une fois n’est pas coutume, on profite d’une interview politique pour parler d’une militante. Elle s’appelle Nicole Friess. Elle travaillait dans l’administration du CHU Minjoz. Elle est maintenant retraitée mais elle n’a pas raccroché ses affiches et ses pots de colle. Elle milite toujours. Elle est candidate depuis … 1977. Oui, depuis 40 ans et elle n’a jamais été élue. Belle constance ou aveuglement ? A vous de choisir. Son parti ? Lutte Ouvrière ! Le parti des travailleurs et des travailleuses, comme dit l’Arlette !

Continuer la lecture

De quoi le Parti Egalité Justice est-il le nom ?

Logo du parti Egalité et Justice

Logo du parti Egalité et Justice

Le Parti Egalité Justice présente des candidats musulmans, principalement d’origine turque, pour ces législatives. Sur l’ensemble de la France, 52 candidats sur 28 départements, dont 7 en Franche-Comté (tous des hommes). Le secrétaire départemental du Jura a répondu à nos questions. Ce parti politique a une façon bien à lui de vouloir réinterpréter « la laïcité à la française ». Continuer la lecture

02 Juin

Loi de moralisation de la vie publique: quels députés sortants ne pourraient plus se présenter en Franche-Comté ?

François Bayrou le jeudi 1er juin 2017 (©Leon Tanguy/MAXPPP)

François Bayrou le jeudi 1er juin 2017 (©Leon Tanguy/MAXPPP)

C’est une des principales mesures de la loi de moralisation de la vie publique présenté ce jeudi par François Bayrou, le Garde des Sceaux: l’interdiction d’enchaîner plus de trois mandats consécutifs pour les « grands élus »: députés, sénateurs ou maires de grandes villes. En Franche-Comté, cinq élus sortants ne pourraient pas se représenter si la loi était déjà en vigueur. Trois d’entre eux ne sont d’ailleurs pas candidats. Deux sont donc candidats alors qu’ils ne le pourraient pas si la loi était déjà votée. Continuer la lecture

29 Mai

Voir ou revoir le débat des candidats de la 2ème circonscription de Haute-Saône

20170528_DEM_JT_MIDI_Besancon-00_58_23_01

France 3 Franche-Comté vous proposait ce dimanche un débat entre les principaux candidats de la deuxième circonscription de Haute-Saône. Nos 6 invités : Isabelle Géhin (Les Républicains), Christophe Lejeune (La République en Marche), Maurice Monnier (Front National), Quentin Hafekost (PCF), Patrick Adam (Debout La France), Isabelle Haismann-Febvay (France Insoumise). Continuer la lecture

Qui sont les députés sortants les plus bosseurs?

Les douze députés de Franche-Comté (DR)

Les douze députés de Franche-Comté (DR)

Un député, rappelons-le, est élu d’abord pour voter la loi, pas pour inaugurer les salles des fêtes des communes de sa circonscription. Alors comment mesurer le bilan de nos députés sortants? Le site nosdeputes.fr a recensé l’ensemble des activités parlementaires des 577 députés lors de la dernière mandature. Sur les douze députés comtois sortants, il y a donc des bons, et des moins bons élèves. Entre le plus présent et le moins assidu de nos députés, il y a 93 semaines d’activité de différence, soit quasiment deux ans sur un mandat de cinq années ! Continuer la lecture

26 Mai

Législatives: 36% seulement des candidats sont des candidates en Franche-Comté

parite

La parité aux élections est inscrite dans la Constitution… et pourtant ! Bien des partis politiques préfèrent payer des sanctions financières plutôt que de présenter des femmes. Sur 136 candidats aux législatives en Franche-Comté, 49 seulement sont des candidates, soit 36%. Et l’on parle bien des candidats, même pas des élus. Sur douze députés comtois sortants, trois seulement sont des femmes. Le chemin vers la parité à l’Assemblée est encore long et semé d’embûches… Continuer la lecture

25 Mai

Parité, pluralisme et renouvellement: les candidats d’En Marche tiennent-ils les promesses d’Emmanuel Macron ?

Affiches d'Emmanuel Macron (© Sebastien JARRY/MAXPPP)

Affiches d’Emmanuel Macron (© Sebastien JARRY/MAXPPP)

Dès la mi-janvier, Emmanuel Macron avait posé les bases d’une majorité parlementaire. En marche promettait alors de sélectionner ses candidats aux législatives en fonction de cinq critères: la probité, la cohérence, la parité, le pluralisme et le renouvellement… Écartons les deux premiers critères, basés sur un casier judiciaire vierge et le soutien au projet présidentiel une fois élu. Restent la parité, le pluralisme et le renouvellement. Nous avons voulu vérifier si ces promesses étaient tenues pour les 11 candidats investis par La République en Marche en Franche-Comté. Continuer la lecture