23 Mar

PRO/ Un entraineur franc-comtois en Catalogne

Il est en ce moment même au volant de la voiture n°2 de « la Française », au plus près du peloton engagé sur ce Tour de Catalogne 2012. « Un rêve » qui se réalise pour Julien Pinot. Celui de faire son boulot d’entraineur au plus haut niveau de sa discipline et sur les épreuves les plus prestigieuses du circuit professionnel. Un boulot d’accompagnement des coureurs qu’il réalise aujourd’hui au sein d’une équipe « Pro Tour », la FDJ-Bigmat. La formation de Marc Madiot qui vient d’intégrer le jeune bisontin à son staff pour une durée 3 ans.
Joint aujourd’hui sur son téléphone alors que l’équipe se rendait au départ de la 5e étape (Asco La vostra energia – Manresa / 207,1 km), Julien Pinot nous expliqué ses journées sur cette semaine de course dont les péripéties n’ont fait qu’augmenter les difficultés, mais aussi le plaisir, la satisfaction de collaborer à la réussite d’une belle entreprise sportive a mener sur les routes espagnoles.

« On se lève le matin vers 7H, 7H30 pour déjeuner et très vite discuter de la stratégie du jour avec le Directeur sportif Yvon Madiot. Vers 9 heures, nous quittons l’hôtel pour rejoindre la ligne de départ. Le trajet peut quelquefois être très long. Pour cette 5e étape par exemple aujourd’hui 23 mars, c’est plus d’une heure de route. Nous en profitons pour discuter du scénario de course avec les coureurs à l’intérieur du bus. Nous avions 3 leaders au départ lundi dernier, mais les événements de cette première partie de tour a considérablement changé la donne bien sûr ! Arnold Jeannesson, Jeremy Roy et puis Thibault on dût abandonner mercredi… des conditions météo incroyables (le froid, la pluie, la neige…) et puis ils ont bouffé du vent pendant des kilomètres, un vrai cauchemar ! Francis Mourey a réussi a tenir le coup. Pour ceux qui étaient devant, le moral a joué pour aller au bout, mais derrière, c’était vraiment devenu trop dur ! Les coureurs tremblaient d’hypothermie, certains chialaient en descendant de leur vélo…

On doit sans cesse s’adapter. Aujourd’hui, On va essayer de porter Sandy Casar à l’avant. On espère une échappée dans laquelle il pourrait jouer un bon coup, mais voilà, Sandy est grippé depuis hier, alors on verra. Je m’occupe ensuite de régler les capteurs de puissance sur chaque machine. C’est aujourd’hui un outil essentiel pour l’athlète comme pour l’encadrement. Ça permet de savoir exactement où on en est sur le plan de la physiologie d’un coureur, comprendre une contre performance par exemple… (comme celle de Thibault dans la deuxième étape catalogne). Ça peut permettre de relativiser des échecs ou au contraire d’expliquer une victoire de façon plus rationnelle.
Une fois la course lancée, je suis au volant, seul avec la radio aux côtés des échappées ou au contraire derrière avec ceux du grupetto. C’est la mission que l’on m’a attribuée sur cette « Volta » (la première grande course pro de ma carrière comme entraineur). en parallèle de mon activité principale de suivi des coureurs, J’ai un rôle de Directeur sportif n°2… en Espagne, c’est passionnant. J’ai toujours rêvé de ça ! À l’issue du Tour, dimanche soir, je rentrerais à Besançon, pour très vite devoir enchainer d’autres voyages. Je suis principalement chargé d’un projet de recherche et de développement au sein de la « française ». Nous rencontrons les marques partenaires (Lapierre à Dijon, Shimano en Belgique, Nannini en Italie… pour mettre au point du matériel et des vêtements dont nous imaginons pas mal d’améliorations ; de la très haute technologie. Le vélo… Au mois de mai nous allons à Magnicourt pour faire des tests d’aérodynamisme en soufflerie. Le vélo c’est de la formule 1 aujourd’hui. »

Le 24 avril prochain, Julien prendra également le départ du Tour de Romandie et accompagnera encore les coureurs de la « française » au Tour de Suisse au mois de juin.
JLG

22 Mar

(PHOTO) Prix de Saint-Germain-lès-Arlay

Prix de Saint-Germain-lès-Arlay (Jura) / mars 2012
Prix de Saint-Germain-lès-Arlay (Jura) / mars 2012

Sur la course Pass’Cyclisme organisée par le « Guidon bletteranois ». Une épreuve remportée par Aloïs Mercet (en maillot bleu et casque blanc sur la photo) le coureur du VC Pontarlier qui s’est finalement imposé au sprint.

PRO/ Abandon de Thibault Pinot sur la Volta

De la neige, des températures hivernales et une fin de course amputée de son arrivée prévue à 2000m d’altitude. Le coureur franc-comtois Thibault Pinot (FDJ-Bigmat ) a jeté l’éponge hier sur la 3e étape du Tour de Catalogne. Victime d’une lourde chute, son coéquipier Arnold Jeannesson a lui aussi été obligé de quitter cette Volta 2012 qui ne ressemble décidemment plus à rien aujourd’hui, privée de quelques-uns de ses principaux favoris comme Andy Schleck ou Bradley Wiggins ! Ils n’étaient plus que 130 ce matin à prendre le départ de la 4e étape sur les 228 coureurs engagés. Et c’est toujours le suisse Michael Albasini (GreenEdge) qui coure avec le maillot de leader. Une partie de montagne « dantesque » entre La Vall d’en Bas et Port Ainé, qui aura littéralement décimé le peloton.

INFO/ Morgan kneisky n’ira pas à Melbourne

C’est définitif. Le coureur bisontin Morgan Kneisky ne participera pas aux championnats du monde de cyclisme sur piste, du 4 au 8 avril à Melbourne.

Champ du monde 2011 / PHOTO @AFP

Joint ce matin par téléphone, Le champion cycliste franc-comtois 4 fois médaillé aux mondiaux depuis 2009 confirme qu’après une négociation un peu « tendue » la semaine dernière avec les instances fédérales, cette décision est définitive. Morgan Kneisky qui s’entraine actuellement sur les routes du Doubs, chez lui, auprès de sa famille explique que son programme de « courses sur route » était établi depuis le mois de septembre l’an passé avec des objectifs fixés par son directeur sportif Cyrille Guimard. Des objectifs importants comme des épreuves comptant pour la Coupe de France dont certaines coïncident justement avec la date du mondial sur piste cette année. « Je coure actuellement dans une équipe Continentale pro « Roubaix, Lille Métropole » et je ne peux pas me permettre d’être absent sur des grandes échéances prévues par les gens qui m’emploient. Une évidence d’un « contrat » professionnel a respecter que tout le monde doit pouvoir comprendre ». Un peu triste quand même Morgan ! avant d’enfourcher sa bécane ce matin et de repenser à ce beau rêve de gamin qu’il a fait tant de fois dans ces parties de manivelles : celui de confirmer ces atouts indéniables de « grand » pistard et d’être un jour récompensé de ses efforts et de son talent sur un podium olympique (londonien, pour l’occasion !…)
Pour l’heure, le coureur se concentre sur un objectif « de coeur », celui d’aller disputer dans quelques jours une course sous les couleurs de son club d’origine, « l’Amicale cycliste bisontine » où il a fait ses débuts en minime. La classique « Annemasse-Bellegarde » le 25 mars où il fera équipe avec ses copains comme Laurent Colombatto ou Jérôme Chevalier. 
JLG

L’article publié sur le site de France Télévison

INFO/ Emilien Viennet va mieux

Emilien Viennet, le coureur du CC Étupes blessé au genou en tout début d’année est de retour à l’entrainement depuis quelques jours. Selon son staff, le coureur semble retrouver toutes ses sensations sur la route et doit reprendre la compétition ces prochaines semaines. L’espoir du CC Étupes s’était notamment classé 5e des championnats de France dans sa catégorie cet hiver après une excellente année passée sur la route (1er du Tour de Moselle, 2e de la ronde du pays basque ou encore victorieux sur la 2e étape du Tour de Franche-Comté…) Le coureur âgé de 20 ans avait lâché ses études en 2011 pour se consacrer entièrement à sa carrière. Une décision qui s’est accompagnée d’un contrat professionnel signé avec la Française des jeux. La FDJ-Bigmat dans laquelle l’espoir franc-comtois entrera comme stagiaire cet hiver avant de prendre véritablement sa place dans la formation pour la saison 2013. Emilien Viennet rejoindra ainsi les rangs de Marc Madiot aux côtés du champion du monde espoir Arnaud Démare ou encore d’Arnold Jeanesson, mais aussi de Kenny Elissonde, du montbéliardais Arthur Vichot et du jeune coureur luron Thibault Pinot, tous trois formés au CC Étupes. Le résultat d’une convention de partenariat entre la formation professionnelle de « la française » et  plusieurs clubs de cyclisme amateur dont le CC Étupes bénéficie avec l’Amicale cycliste bisontine en Franche-Comté.

19 Mar

PRO/ Les francs-comtois au Tour de Catalogne

Tour de Catalogne 19 au 25 mars
Les coureurs se sont élancés ce lundi 19 mars de Calella pour rallier dimanche Barcelone en 7 étapes. Une 92e édition sculptée pour des « montagnards » cette année. Les franc-comtois Thibaut Pinot et le spécialiste de cyclo-cross Francis Mourey sont dans les rangs de la FDJ-Bigmat aux côtés de Sandy Casar, Kenny Elissonde ou encore Arnold Jeannesson… Des franc-comtois sous le soleil espagnol et Thibaut Pinot dont on a pu constater qu’il avait retrouvé le sourire sur la ligne d’arrivée ce lundi après 139km de mise en jambes préparatoire. Le coureur de Melisey, sûrement plus motivé qu’à la fin de son aventure sur « Tirreno » la semaine dernière où il disait « ne jamais avoir réussi a trouver les jambes ». Une première étape autour de Calella, remportée par Michael Albasini (Green Edge), devant deux Français, Anthony Delaplace (Saur-Sojasun) à 40″ et Nicolas Edet (Cofidis) à 1’14 ».

RÉSULTATS/ Les franc-comtois font le show à Bologne

Dimanche 18 mars, les franc comtois ont fait causé les maillots sur le circuit de Bologne en Haute-Marne. Une course amateur organisée par le VCC chaumontais ou Stéphane Jeunot (VC Valdahon) l’a emporté de belle manière devant Valentin Quenot de l’Amicale cycliste bisontine.

La victoire de Stéphane Jeunot (VC Valdahon) /PHOTO ©VC VALDAHON

PHOTO ©VCC

CLASSEMENT
2-3-J
1 JEUNOT Stéphane (VC VALDAHON ) 2:32:00
2 QUENOT Valentin (A C BISONTIN) mt
3 VINCENT Léo (VELO CLUB ORNANS) mt
4 ROZ Damien (VELO CLUB ORNANS) mt

18 Mar

RÉSULTATS/ Coupe de France Élite amateur/ Acte 1

La première manche de la Coupe de France de cyclisme amateur première division s’est déroulée ce dimanche 18 mars 2012 lors du 21e grand prix de Buxerolles dans la région Poitou-Charentes. Après 171 kilomètres, c’est le Rhône-alpin Axel Domont (Chambéry CF) qui l’emporte au sprint. Axel Domont qui accroche du même coup le maillot de son équipe à la première place de la hiérarchie nationale. Pour le CC Étupes, Thomas Bouteille fait la meilleure course de sa formation avec une 24e position sous le car podium. (abandons) Mathieu Chiocca, Pierre Bonnet, Mathieu Fernandes et Mickaël Jeannin .

Le classement de la Coupe de France DN1 après une manche :
1- CHAMBERY CYCLISME FORMATION 130pts
17- CC ETUPES LE DOUBS PAYS DE MONTBÉLIARD 8pts