04 Juin

Moment de pose pour l’occitan.

Le rassemblement était prévu et l’issue heureuse de l’OPLO ne l’a pas contrarié : une quarantaine de personnes se sont rassemblées vers 15H30 avec David Grosclaude devant le Conseil Régional d’Aquitaine.


Reportage France 3 Toulouse Grève de la faim David Grosclaude par france3midipyrenees

Une conférence de presse avec des élus occitans (Gustave Alirol, Frédérique Espagnac…) mais aussi breton (Paul Molac) ou corse (François Alfonsi). Evelyne Houlès qui avait rejoint David Grosclaude dans sa grève de la faim a fait également le chemin.

Photo : Sirine Tijani

Photo : Sirine Tijani

Photo : Sirine Tijani

Photo : Sirine Tijani

Par simple amitié pour David, pour les langues régionales, avec le sentiment d’avoir gagné ensemble : « C’est la première fois qu’une action menée par les Occitans va aussi loin », se réjouit Gustave Alirol. Un combat qui est loin d’être le dernier. La relance de la ratification de la charte européenne ne sera pas facile et sur le dossier de l’enseignement Paul Molac -lui aussi destinataire comme Jean-Jacques Urvoas du courrier du président de la République a déclaré qu’il y aurait bientôt des annonces de la Ministre de l’Education sur la place des langues régionales dans la réforme des collèges.

Quand à David Grosclaude, il a vu un médecin qui l’a rassuré sur son état de santé. Une pause après la pose, prêt pour de nouveaux combats.

Sirine Tijani – Benoît Roux

Photo : Sirine Tijani

Photo : Sirine Tijani